Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
5897 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Environnement

 75018

Tiers Lieu Itinérant dédié à l'agriculture urbaine

Budget Participatif 2017

Projet de Tiers Lieu Itinérant réunissant espace de rencontre, de travail et ateliers, axé sur l’alimentation durable et l’agriculture urbaine. Depuis plusieurs années, à travers nos engagements dans la vie locale, nous avons identifié le besoin d'ouverture d'un lieu pour sensibiliser et accueillir des animations liées à l'environnement et à l'alimentation avec l'organisation d'activités telles que des ateliers valorisation / distribution de produits locaux, paysans, projections de documentaires, formation au jardinage et à la permaculture urbaine, … Le tiers lieu, porté par Bocoloco et Vergers Urbains constituera une Food Hub et tournera autour des partenariats AMAP, Collectif Babylone, Epicerie Solidaire, et d'autres acteurs du quartier. Il fonctionnera grâce à l’implication de ses adhérents dans la gouvernance, la gestion et les actions quotidiennes. L’objectif est de promouvoir une alimentation responsable (respectueuse de l’environnement et des hommes), saine et équilibrée à travers une approche pédagogique et démonstrative mais aussi ludique et gastronomique, sources de plaisir à partager. Ce tiers lieu permettra ainsi au quartier d’avoir un espace d’échange et de convivialité. • Espace de rencontre (projection, débats, conférences, ateliers) • Accueil d’ateliers, animations et formations sur différents aspects liés à l’agriculture urbaine (transformation, cuisine, permaculture, jardinage) • Postes de travail (7) destiné aux membres et partenaires • Espace de distribution (Amap, groupement d’achat, micro- epicerie solidaire) Il s'intègrera dans le projet Civic Line de réaménagement du Bd La Chapelle (Paris 18ème) et sera composé de 2 containers jumelés de 12m, créant un espace de 60m2, avec Serre adossée

Solidarité et cohésion sociale

 Place Nationale, 75013 PARIS

CHéVOU, hôtel des solidarités actives

Budget Participatif 2017

Ce projet développé par des étudiantes en architecture, issues de l’Ecole des Situations créée par le PEROU (Pôle d’Exploration des Ressources Urbaines), en collaboration avec des habitants et des associations, est désireux d’inscrire notre ville dans un tissu plus solidaire et plus accueillant. Une urgence s’est imposée à nous. Aujourd’hui, environ 80 000 personnes sont hébergées chaque soir en Ile-de-France, 7000 personnes demeurent sans-abris dans Paris intramuros, et 323 d’entre elles sont mortes dans la rue cette année. D’autre part, 100 000 logements sont vacants à Paris, soit 14% du parc parisien partiellement occupé. Avoir un toit est un droit, réaffirme la loi Dalo, Droit au logement Opposable, votée en 2007. Certes, la Ville de Paris a mis en place des maraudes, des hébergements d’urgence, des logements temporaires; néanmoins ces offres demeurent saturées face à une demande exponentielle. Le projet CHéVou est un réseau de logements vacants réquisitionnés via l’ordonnance de 1945 ou d’autres outils à inventer, aménagés à minima, destinés aux personnes à la rue. Ces hébergements sont reliés à un hall public, qui prend place dans chaque arrondissement de Paris, dans des espaces sans qualité, délaissés de la ville. Une étude approfondie de trois typologies de hall a été réalisée. Ce hall, conçu à l’échelle locale comme un équipement public, peut s’implanter sur une friche, sur une place publique ou encore prolonger un hall d’immeuble existant. Trois sites ont ainsi été testés dans trois arrondissements de Paris. Pour ne pas banaliser l’exclusion sociale, osons se réapproprier les espaces vacants de la ville afin qu’ils deviennent synonyme d’hospitalité. Inventons ces lieux intermédiaires entre la rue et le centre d’accueil traditionnel. Nous proposons la création d’un Hôtel des Solidarités Actives, espaces ouverts de croisements d’expériences et d’échanges spontanés, comme autant de lieux de rencontres et de convivialité nécessaires à la vie.

Cadre de vie

 Place Saint-Blaise, 75020 PARIS

Un espace de vie pour Saint Blaise

Budget Participatif 2016

Le quartier Saint Blaise manque d’un lieu central d’animation et de convivialité. Le Mail Saint Blaise est idéalement situé pour jouer ce rôle, mais son aménagement ne facilite pas les échanges et les activités de groupe. Les habitants du quartier souhaitent donc adapter cette place à leurs besoins en se basant sur trois axes d’actions : • Colorer la place : Peindre une partie du sol ainsi que le mobilier urbain (potelets, bancs, arceaux des arbres, candélabres…). Transformer le muret en ardoise pour laisser les enfants dessiner à la craie. Prévoir des jeux dessinés au sol. • Végétaliser la place : Installer des bacs végétalisés, pots verticaux et jardinières mobiles permettant de recevoir des plantes aromatiques dont tout le quartier pourrait profiter (type « Les Incroyables Comestibles »), et qui seraient entretenus par les associations locales comme le « 56 ». La place pourrait également se doter de pots fleuris sur les potelets dans la continuité de ceux déjà existant sur la rue Saint Blaise. • Inviter à la convivialité : Faciliter les échanges en installant des assises adaptés (en « serpents », « bancs jardinières »). Aménager des tables de jeux comme un babyfoot ou une table d’échec. L’idée d’un jeu d’eau en brumisation peut aussi être étudiée. Ces trois axes d’aménagements complémentaires permettront ainsi à la population de développer de nouveaux usages sur le mail Saint Blaise, et de profiter ensemble de leur quartier.

Cadre de vie

 

Amélioration de la circulation piétonne sur l’avenue René Coty et le passage Dareau

Budget Participatif 2016

Ce projet se fera par étape : 1/ Afin de faciliter la traversée piétonne au niveau du terre plein situé au croisement de l’avenue René Coty et de la rue de la Tombe Issoire : a- La partie nord sera surélevée et piétonnisée. b- La partie sud sera également surélevée (si la chaussée ne contient pas d’amiante – auquel cas, cette partie fera l’objet d’un nouveau projet au BPP 2017 afin de ne pas présenter un coût trop élevé), mais restera ouverte à la circulation (ralentisseur). 2/ Un pavillon sera ensuite installé sur la surface créée (CF. 1/a) grâce à l’agrandissement du terre-plein au nord de l’avenue René Coty, et ce, pour une première période d’un à deux ans (occupation domaine public). Cet espace accueillera les initiatives citoyennes qui animent déjà le quartier et permettra d’en susciter d’autres. 3/ Les trottoirs du passage Dareau étroits et souvent encombrés sont impraticables en fauteuil roulant. Par ailleurs, les bornes, notamment à l'angle de ce passage avec la rue de la Tombe Issoire, compliquent encore la circulation. Il faudrait rehausser la chaussée -qui est elle aussi impraticable car encore pavée- au niveau des trottoirs pour élargir l'espace de circulation de tous : fauteuils roulants, piétons, poussettes, caddies… Cela pourrait se faire grâce à la création d’une zone de rencontre. Porteurs : CDQ Mouton Duvernet et Montsouris Dareau.

Cadre de vie

 Rue Claude Tillier, 75012 PARIS

Mutation de la rue Claude Tillier en zone de rencontre

Budget Participatif 2016

Rue à sens unique d'environ 250m de long et de 6-7m de large. Trottoir entre 80 et 100cm ; Bordée à droite de croix de St-André, à gauche de stationnements. 30km/h peu respecté, rue animée jour et nuit : restaurants, cafés, hôtel, commerces, artisans, 2 écoles supérieures (1500 étudiants), résidences sociales, Les trottoirs actuels sont trop étroits et souvent encombrés (poubelles). Impraticables avec fauteuils, poussettes, valises. Solution 1 : Surélever la chaussée sur toute la longueur pour créer un seul plateau d'un immeuble à l'autre. Choisir un revêtement spécifique sur tout sa longueur comportant une signalétique destinée aux zones de rencontre. Maintenir le stationnement moto, maintenir 1 ou 2 stationnement-livraison, créer des stationnements vélos. Disposer à chaque bout de la rue des bacs d’arbustes pour signaler sa particularité et empêcher le stationnement sauvage des motos, faciliter les rencontres entre habitants, développer l'animation commerciale, laisser plus de place aux enfants Solution 2 : Dans un premier temps rendre l’ensemble de la rue piétonne avec un accès limité à 15km/h aux riverains possédant un garage dans leur habitation, aux personnes nécessitant un transport adapté, aux camions de déménagement sur autorisation, aux livraisons aux horaires déterminés, aux services municipaux.

Ville intelligente et numérique

 75019

Création d'un fablab

Budget Participatif 2016

1. Qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’un atelier partagé, qui met à disposition de tous des outils de toute sorte et en particulier de fabrication numérique : Imprimante 3D, fraiseuse numérique, découpe laser mais aussi scie circulaire, machine à coudre, et bien d’autres ! 2. Pour qui ? Tout le monde peut y accéder : habitant du quartier ou de la ville, jeune et moins jeune, … On peut y aller en famille, entre amis, avec ses voisins, dans le cadre d’une sortie scolaire ou pour un projet d’études. 3. Pour quoi faire ? Il s’agit de réaliser des projets personnels ou associatifs. On peut venir y construire des meubles à l’aide des outils de découpe et de travail du bois, faire des ateliers de couture. On peut également créer des objets par impression 3D pour remplacer une pièce défaillante d’une machine à laver par exemple ou créer un projet totalement innovant. 4. Quel est l’intérêt ? Les FabLabs favorisent la création d’une communauté d’échanges d’idées et de savoir-faire autour des projets de chacun. L’entraide permise par ces ateliers crée des liens intergénérationnels et fait émerger une créativité collective. Il s’agit également d’un lieu de socialisation d’où peuvent jaillir de nouvelles idées dans une logique de partage. Cet atelier permettra également une utilisation plus responsable des matériaux notamment par leur réemploi et leur recyclage. La réparation des objets courants permet également un dépassement de leur obsolescence programmée. Enfin, c’est une installation indispensable pour permettre aux jeunes générations de venir s’approprier ces nouvelles technologies.

Culture et patrimoine

 20 Rue de Reuilly, 75012 PARIS

Artisanat et Design - Lieu de valorisation/fabrication – GNB

Budget Participatif 2016

En tant qu'association des anciens de l'écolle Boulle, nous souhaitons donner la possibilité aux diplômés de développer de nouveaux projets ou d'approfondir et d'éditer leur concept de fin d'étude. L'objectif est de faire d'un des Pavillon d'entrée de l'ancienne caserne de Reuilly, un espace de travail et de ressources pour les jeunes diplômés. Ce lieu charnière, répond à la nécessité d'une période de transition entre l'école Boulle et leurs ateliers de futur professionnel. Cet espace sera également source de lien avec le quartier et les nouveaux habitants de la caserne lors d'ateliers, présentations publiques, portes ouvertes et rencontres diverses ; lors des portes ouvertes des écoles d'art de la ville de PARIS, des journées du patrimoine, des journées des métiers d'art (JEMA), des Designer's Days... Ce projet se développera en 2 phases : - Dans un premier temps, une phase d'aménagement et d'équipement d'un espace de co-working (15 à 20 places en rez de chaussée) et d'un espace machine et atelier de prototypage (en sous-sol). Listing machines souhaitées : pack outils électroportatifs, découpe laser, découpe à jet d'eau, imprimante 3D, fraiseuse numérique CNC, cabine de peinture, atelier photo, atelier sérigraphie, tricoteuse numérique... - Dans un second temps, l'adjonction d'une matériauthèque qui sera complémentaire, mais indépendante de l'espace de fabrication. Géré par des adhérents de l'association Génération Boulle, ce lieu à but non lucratif, mutualisera ainsi les ressources nécessaires à la conception et à la fabrication. Par son implantation géographique - sa proximité avec l'école Boulle, les incubateurs des Ateliers de Paris, le quartier historique de l'artisanat du faubourg Saint Antoine et le Viaduc des Arts - le Pavillon sera un lien évident entre les différents acteurs et répondra aux différents besoins de la création et des créateurs de demain. Cette implantation est actuellement en pourparler avec le propriétaire du lieu.

Education et jeunesse

 75013

Création cuisine biologique pilote pour cantine scolaire

Budget Participatif 2016

Cette démarche expérimentale a pour vocation d’anticiper les mises en œuvre du Plan alimentation durable et de la future réforme des Caisses des Ecoles. Il s’agit de créer ou de convertir une cuisine centrale existante pour la préparation de repas à partir de produits biologiques locaux. Elle pourra livrer de manière alternative les écoles de l’arrondissement (un jour une école). La cuisine pilote permettra d’expérimenter à petite échelle, avant l’extension de la démarche. L’expérimentation concernera les champs suivants : Préparation des repas, permettant de : -appréhender les spécificités de l’alimentation biologique (cuisson, recettes…), -introduire des variétés de légumes anciennes, -expérimenter dans les menus moins carnés, favorisant la réutilisation des restes… avec retour d’appréciation des enfants. Intégration d’une conserverie, permettant : -la conservation des excédents (récoltes sur les périodes de vacances scolaires), -et ainsi, d’assurer à la filière des débouchés constants sur l’année, -mais aussi de déprécariser le personnel des cantines qui pourra être employé sur les périodes de vacances scolaires. Initialisation des filières régionales biologiques à partir d’un quantitatif restreint par : -l’expérimentation des appels d’offre orientés vers une alimentation biologique locale, -l’expérimentation de partenariats directs de type AMAP, -et ainsi, l’envoi d’un signal pour inciter les filières régionales à s’organiser. Traitement des déchets organiques par la mise en place : -d’un dispositif compostage, avec emploi du compost sur une culture de plantes aromatiques, voire un potager urbain. Lieu d’échange et de formation (associé à la Ferme de Paris ?) : -pour le personnel de cantine autour de la préparation des repas, -pour les acheteurs autour des procédures d’appel d’offre, -pour les enfants dans une approche pédagogique autour de l’alimentation (rencontre des producteurs, préparation de confitures dans la conserverie...).

1 2 3 4 5