Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
7821 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Cadre de vie

 Rue de Wattignies, 75012 PARIS

Requalification de la rue de Wattignies

Budget Participatif 2016

La rue de Wattignies est l’artère principale du quartier Vallée de Fécamp. On y trouve bus, école, bureau de poste, et supermarché. Elle est caractérisée par sa longueur et son aspect rectiligne. Malgré des aménagements relativement récents de voirie et végétalisation participative, cette rue dégage un sentiment d'abandon : sans personnalité architecturale, sans animation commerciale, et sans possibilité de plantation au sol (collecteur d’égout en sous-sol), elle offre un paysage urbain désolant. Cet aspect est particulièrement frappant en hiver et la nuit, d’autant plus que l’absence d'association de commerçants la prive d’illuminations de Noël. Le projet vise donc à redonner vie à la rue de Wattignies, en augmentant son attractivité, selon deux axes complémentaires. Il s’agit d’abord de favoriser les circulations douces, de donner une plus grande place aux vélos (piste cyclable, parking deux roues), d’installer des dos d’âne, d’initier un passage en zone 30, voire en zone de rencontre pour certaines portions de la rue, et de renforcer la végétalisation, afin d’inviter les piétons à se promener et à s’arrêter dans les commerces. Un renforcement de l’éclairage existant s’avère également nécessaire. Le projet propose aussi une requalification plus ambitieuse, d’ordre urbain et artistique. La rue de Wattignies pourrait bénéficier d’un aménagement pérenne faisant appel à l'art dans l'espace public, plusieurs formes étant envisageables : intervention de l'APUR, lancement d'un concours artistique (DAC), participation des élèves de l'école Boulle (cf. aménagement du tunnel Proudhon), etc. De très nombreux exemples dans le monde démontrent en effet que des interventions artistiques peuvent requalifier un espace urbain, lorsque les aménagements traditionnels sont insuffisants ou impuissants. Riverains et commerçants seront associés à cette démarche dont la concertation sera un des gages de réussite.

Cadre de vie

 269 Boulevard Voltaire, 75011 PARIS

Embellissement bvd Voltaire entre Nation et Rue de Montreuil

Budget Participatif 2016

Ce projet consiste à embellir la centaine de mètres du boulevard Voltaire qu’il y a entre la place de la Nation et la Rue de Montreuil. Sur cette espace, nous avons la chance d’avoir un trottoir nettement plus large que sur le reste du boulevard Voltaire (cf photo avec vue de haut montrant en 2ème plan le croisement du boulevard avec la rue de Montreuil) mais celui-ci n’est pas très esthétique notamment parce que : - les « jardinières » sont très vieilles et globalement « laissées » à l’abandon - les trottoirs sont également très vieux et se composent de zones de « bitumes » différents Les projets de réaménagement de la place de la Nation et du plan vélo ne prévoient pas de revoir l’aménagement de cette fin du boulevard Voltaire qui débouche sur la place. Je propose que cette portion d’une centaine de mètre soit réaménagée pour la rendre plus agréable à vivre et plus esthétique mais aussi pour : - la mettre en cohérence avec le projet de réaménagement de la place de la Nation : en gros, en remplaçant le bitume actuel par le même matériau qui sera utilisé pour recouvrir les espaces piétons de la place de la Nation - la mettre en musique avec le projet du plan vélo : en gros, en gardant des jardinières pour bien séparer la piste cyclable du trottoir mais en modernisant ces jardinières et en les élargissant pour accentuer la végétalisation de cet espace qui le permet (cf proposition d’agrandissement au sein de l’une des photos associés à ce projet : élargir les jardinières jusqu’à la bordure du trottoir d’un côté et jusqu’à l’extrémité des grilles d’arbre de l’autre côté afin d’intégrer les arbres dans les « jardinières »)

Prévention et sécurité

 31 Rue Godefroy Cavaignac, 75011 PARIS

Pose de ralentisseurs rue Godefroy Cavaignac

Budget Participatif 2016

Objectif : Améliorer la sécurité des enfants et des riverains à proximité des écoles, de la crèche et de la halte-garderie. Descriptif : Mise en place de ralentisseurs afin que tous les véhicules motorisés (dont les deux roues) respectent enfin la vitesse autorisée (30 km) à proximité des écoles. Un feu tricolore permet actuellement de réguler le trafic devant l'école maternelle Cavaignac, toutefois il n'existe aucun équipement pour ralentir les véhicules lorsque le feu est vert. Il serait donc judicieux d'installer un système qui permettrait de faire ralentir tous les véhicules motorisés (voitures et deux roues) qui ne respectent pas la vitesse limitée. Chaque jour ces véhicules lancés à vive allure frôlent dangereusement les très nombreux enfants qui empruntent cette rue pour se rendre aux écoles (maternelle et élémentaire) ainsi qu'au square et aires de jeux situés juste en face de ces établissements (à côté de la crèche et de la halte-garderie). Un "jardin partagé" est en cours d'aménagement au sein du square et un passage public va prochainement s'ouvrir, ce qui va augmenter la fréquentation des piétons en cet endroit. Ce projet est présenté conjointement par l'association "le Groupement Local", le Conseil de quartier Léon Blum/Folie Regnault et le Conseil de quartier Bastille/Popincourt.

Cadre de vie

 

Mise en valeur des espaces publics du quartier Saint-Bernard

Budget Participatif 2017

Il s’agit de repenser globalement les espaces publics du quartier Saint-Bernard. (rue Charrière, esplanade Renée Lebas, square Raoul Nordling et square Louis Majorelle. Ce projet part du constat que les espaces susmentionnés ne répondent plus à leurs usages : - Le square Louis Majorelle (2 700 m²), bien que deux fois plus grand que le square Raoul Nordling (1 255 m²), est beaucoup moins fréquenté que le second en raison de barrières infranchissables et d’entrées peu visibles depuis l’espace public. - Le square Raoul Nordling (1 255 m²) est très utilisé par les familles du quartier en raison de la présence de jeux pour enfants. - L’esplanade Renée Lebas, quoi que de qualité, est actuellement délaissée et ne fait pas le lien entre les deux espaces verts susmentionnés. - Le quartier ne dispose pas d'espace sécurisé pour faire du sport pour les adolescents (11-14 ans), fortement représentés du fait de la proximité avec les collèges Anne Frank et Pilatre de Rozier. Il est ainsi proposé de : - Requalifier la rue Charrière par une végétalisation supplémentaire et un traitement du sol de manière à créer une liaison avec l’esplanade René Lebas et les deux squares ; - Réaménager le square Raoul Nordling afin de permettre l’implantation d’une troisième aire de jeux pour enfants, sans que cela soit au détriment de la végétalisation. - Étudier les pistes d’un réaménagement du square Louis Majorelle en créant de nouveaux espaces de détente accessibles à tous et notamment aux seniors au centre du jardin (pelouses, circulations ouvertes, etc.), un jardin partagé et ajoutant des assises. - Traitement qualitatif de l’esplanade Renée Lebas qui est devenue piétonne : végétalisation (plantation d’arbres, mur végétalisé), mobilier urbain, agrès, etc. - Créer un espace d'activité sportive dans le prolongement du terrain de basket rue Charrière, sur l'un des deux terrains de boules aujourd'hui inutilisé. La gestion de ce nouveau terrain pourrait être assurée par la Direction de la Jeunesse et Sports de la Ville, et ainsi rattachée à celle du centre sportif Candie. En outre, les animateurs et services civiques de l'association du Quartier Saint-Bernard pourront y proposer des animations sportives ponctuelles.

1 2 3 4 5