Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
5896 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Prévention et sécurité

 75010

Carrefour La Fayette/ Fbg St Martin : Danger

Budget Participatif 2016

L'un des carrefours parmi les plus accidentogènes du X° : croisement de la rue du Fbg St Martin et de la Rue la Fayette et de la Rue Louis Blanc où convergent les usagers du Métro ( 2 lignes) et des bus 26 et 54 , les enfants de trois écoles élémentaires, deux crèches, un collège, un Lycée , des écoles d’apprentissage ou de commerce, et autres magasins d’alimentation. -L'un des principaux dangers est localisé à l’intersection de la rue du Fbg Saint Martin et de la rue La Fayette côté Monceau Fleurs. Notamment du fait des voitures provenant de la Rue La Fayette ( Stalingrad) qui tournent à droite pendant que le feu est au rouge et ne sont pas visibles des piétons sur le passage protégé de la rue du Faubourg Saint Martin. – Première suggestion : l’élargissement de la pointe (Oreille) du trottoir devant l Monceau Fleurs à l’angle La Fayette /St Martin sur le modèle exact de ce qui a été fait à l’angle de la Rue du Fbg St Martin et de la Rue du Château Landon . – Ce dispositif permettrait de réduire la longueur du passage piétons , de corriger les angles morts visuels obligeant à des contorsions de la nuque pour surveiller le surgissement des véhicules et rendreimpossible le tourner à droite pour les voitures venant de la rue La Fayette (Jaurès) . Celui venant du Faubourg Saint Martin. . Si l’aménagement pouvait bénéficier d’une colonne Morris, ce ne serait que justice. Cet aménagement reprend le tracé initial du carrefour encore parfaitement visible sur le macadam. Enfin, il serait urgent d’installer des radars automatiques voir : https://idee.paris.fr/de-la-rue-la-faillite-la-rue-la-fayette et http://tousles10e.com/2015/07/23/rue-la-fayette-plus-de-60-accidents-tous-les-ans/ - Autre suggestion : Mettre la rue du Fbg Saint Martin en sens unique de Stalingrad vers Louis Blanc. Et installer un contre-sens Velo/ Bus ( 54) vers Stalingrad avec un réaménagement pour créer une continuité piste cyclable vers celle du Quai de seine.

Ville intelligente et numérique

 Tout Paris

Des clouds personnels pour les Parisiens

Budget Participatif 2017

La FING explore et expérimente depuis 2011 le Self data: “Le Self Data peut se définir comme la production, l’exploitation et le partage de données personnelles par les individus, sous leur contrôle et à leurs propres fins. Cela sert à mieux gérer sa vie, ses activités, son quotidien grâce à ses données personnelles : faire ses courses, ses budgets, choisir un contrat, protéger sa vie privée, …, les possibilités sont multiples. Le Self Data recouvre toutes les données personnelles dont l’usage peut fournir une information utile aux individus. Cela peut recouvrir les données de consommation (ticket de caisse, factures…), de finance, de mobilité, d’énergie, de communication (SMS, appels, publications sur les réseaux sociaux), de navigation sur le web, de santé et de bien-être, de formation et d’emploi, données administratives…!" Dans une ville où les questions du pouvoir d’achat, les technologies et les préoccupations sur les données personnelles sont centrales, le Self Data est une réponse qui mérite d'être envisagée. La ville de Paris, les bailleurs et la RATP proposent de nombreuses données que les parisiens pourraient se réapproprier via un cloud personnel (ou PIMS). De plus, Paris est une ville d’entrepreneurs. Le développement de services tiers liés au Self data est un champ encore sous-exploité de l’innovation française alors même que les Français font partie des citoyens les plus préoccupés par la protection de leurs données personnelles. La législation européenne de la protection des données qui entrera en vigueur l’an prochain va accélérer les opportunités pour les citoyens de se réapproprier leurs données. Les organisations peuvent aussi y trouver des avantages : améliorer la qualité des données, sortir des données en silos pour une vue plus globale, récréer une relation de confiance, se positionner sur les nouveaux marchés de services personnels de données (ex MAIF/Cozy Cloud).

Cadre de vie

 Passage Beslay, 75011 PARIS

Transformer le passage Beslay

Budget Participatif 2017

Emprunté quotidiennement par plus de 400 élèves, leurs parents, les communautés éducatives des écoles, les habitants, les commerçants, les citoyens lors des élections, le passage Beslay reste sale, vétuste et peu convivial. Depuis de nombreuses années, habitants, parents, écoles et conseil de quartier se mobilisent pour embellir ce passage. Cette année, artistes, associations et commerçants ont rejoint le Collectif Passage Beslay, pour en faire un point de passage du boulevard des coccinelles. Sur la partie basse piétonne, entre les deux écoles, nous créons le Jardin des connaissances, un jardin pédagogique, artistique et culturel qui place l’école au cœur de la vie du quartier. Celui-ci est déjà engagé, mêlant une œuvre artistique, des contenus pédagogiques, des informations de quartier et une plus grande végétalisation de l’espace. Le passage sera entretenu par le Collectif Passage Beslay, les écoles, le jardin partagé Truillot et le Carillon, réseau de solidarité entre sans abris, commerçants et habitants. Sur la partie haute, nous proposons d’aménager et de sécuriser le passage : - Sécuriser et rendre plus agréable la sortie de l’école Pihet à l’angle du passage Beslay et de la rue Pihet, par exemple en temporisant les passages de véhicules (hors taxis d’enfants) le temps de l’ouverture des portes de l’école, ou en réalisant des marquages au sol visibles… - Mettre en valeur le jardin Pihet-Beslay, le plus petit jardin de Paris, - Revoir l’éclairage pour rendre toute sa lumière au passage sans couper les arbres, - Poursuivre et prolonger la démarche d'enjardinement peint et végétal engagé dans la partie piétonne en 2017 - Réaliser une fresque sur le mur au-dessus de l’entrée de l’école Beslay… Le réaménagement du passage Beslay pourrait se prolonger rue Pihet et rue du Marché Popincourt, pour créer une continuité jusqu’à la rue Oberkampf, via le « village Popincourt ». https://www.facebook.com/Passage-Beslay-1507950969508176/

Prévention et sécurité

 Rue Saint-Augustin, 75002 PARIS

un quartier mieux partagé

Budget Participatif 2016

les rues Saint-Augustin, de Choiseul, Monsigny, Marsollier, Dalayrac, Méhul, Michodière, Gaillon, Port-Mahon, Louis le Grand et d'Antin forment un petit quartier dont les rues étroites sont empruntées par tous : camions de livraison, voitures, motos, vélos et piétons. les livraisons ont lieu traditionnellement le matin. les voitures circulent matin et soir pour l'essentiel mais aussi en journée. les vélos comme les motos circulent à toute heure. Les piétons sont très nombreux à l'heure du déjeuner et à la sortie des écoles puis des bureaux, puis des théâtres. C'est cette dernière population qu'il faudrait protéger des voitures, motos et scooters trop pressés pour faire attention, et des camions en transit particulièrement rue Saint-Augustin, celle-ci étant considérée par un certain nombre comme un raccourci leur évitant le passage par la rue du 4 septembre, pourtant beaucoup plus adaptée à la circulation automobile. la zone 30 est un début, mais une solution encore meilleure serait d'appliquer dans ce pâté de maison le concept de "zone de rencontre". Celle-ci limite la vitesse à 20 km/heure, et donne priorité aux piétons, puis aux cyclistes, tout en laissant libre et permanent l'accès aux automobilistes, du moment qu'ils respectent la limite de vitesse et la priorité aux autres usagers. les trottoirs s'en verront désengorgés aux heures de déjeuner et sorties de théâtre, aucun usager ne sera lésé, et la sécurité de tous sera renforcée. il suffit pour cela des panonceaux d'entrée et sortie de zone de rencontre - éventuellement avec ralentisseur - et de peinture au sol de la chaussée à chaque intersection pour rappel du pictogramme "zone de partage" qui consiste en un 20, une petite voiture, un moyen vélo et un grand piéton. le quartier serait alors plus agréable et sûr pour tous, accessible à tous mais nous dispensant des camions qui ne font que passer, et des engins motorisés irresponsables.

Environnement

 COULEE VERTE RENE DUMONT - MAIL DE REUILLY - ALLEE VIVALDI, 75012 PARIS

Renforcer la végétalisation de la coulée verte René Dumont

Budget Participatif 2017

Certains secteurs de la promenade plantée, entre les rues Montgallet et Picpus, présentent une faible diversité végétale qui rompt avec la végétation dense du viaduc des Arts, et la flore plus sauvage dans les tranchées. Cette discontinuité paysagère touche principalement les abords du jardin de Reuilly, plus minéralisés que le reste du parcours. Il faut combler ce manque de verdure en replantant des arbustes, graminées, vivaces fleuries et autres plantes mellifères. afin de recréer une flore riche et variée. Entre la rue Montgallet et le cadran solaire, la coulée verte apparaît vide et bien trop minérale. Il faudra compléter la présence des arbres avec des plantations en pleine terre pour redessiner un chemin vert. Le passage entre la piscine Jean Boiteux et le gymnase de Reuilly sera métamorphosé. Les haies taillées en règle laisseront place à une végétation plus libre et abondante, encadrant une nouvelle pelouse autour de l'allée centrale. Sur l'allée Vivaldi, les haies de buissons latérales seront remplacées par des plate-bandes florissantes, deux fois plus larges, qui apporteront couleurs et variété pour égayer le paysage. Enfin, la placette entre la rue Brahms et le tunnel de Reuilly, trop grise et minérale, sera plantée d'arbustes, afin de marquer la continuité du parcours.

1 2 3 4 5