Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
7821 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Sport

 2 Place des Quarante-Quatre Enfants d'Izieu, 75013 PARIS

Aider chaque élève à maîtriser ses peurs de varappeur

Budget Participatif 2017

L'école dispose d'un gymnase dans lequel il est possible d'installer un mur d'escalade sur deux murs respectivement de 8 m et 18 m. Cette activité déterminante pour aider à construire des apprentissages moteurs mettant en œuvre la démarche d'essais erreurs, est également l'occasion de construire des compétences liées à la gestion de la sécurité en amenant les élèves à assurer leurs camarades qui s'aventurent sur le mur.. Notre école étant une école polyvalente, l'aménagement de la salle de jeux de la maternelle d'un matériel favorisant la "prise de risque" est déterminant pour une réelle sensibilisation à une pratique sportive prenant en compte la sécurité de chacun. Il est donc nécessaire d'équiper l'école maternelle de structures de type "Daillot" et l'école élémentaire de murs d'escalade et de matériel pour assurer les élèves: baudriers, cordes d'escalade, mousquetons, etc. L'assurage d'un élève grimpeur par un de ses camarades contribue à créer un climat de confiance et de sécurité entre tous les élèves. Ce matériel serait ainsi utilisé au maximum, sur le temps scolaire, par les enseignants de l’école et du collège Evariste Galois, ce qui créera une meilleure liaison entre les professeurs des deux structures. La structure sera également mise à disposition, sur le temps péri et hors scolaire en fonction des compétences des animateurs et éducateurs sportifs. Une utilisation de cette structure pourrait être ouverte aux enfants du quartier, en début de soirée, dans le cadre d'activités proposées par une association sportive locale, voire même l'association sportive de l'école, affiliée à l'USEP.

Solidarité et cohésion sociale

 Tout Paris

Médiation Politique

Budget Participatif 2016

Le but est de créer des événements extérieurs sous la forme de débats de rue, de débats citoyens, afin de s'apporter mutuellement des éléments de réponses sur des sujets politiques majeurs ; retranscris sur des plateformes numériques afin d'y poursuivre le débat et de le compléter et l'enrichir collaborativement. Paris pourrait en être le laboratoire afin que cette initiative s'étende partout ailleurs en France. Nous avons vu avec la Réforme Constitutionnelle que ce qu'il manquait, c'est la pédagogie. Les réactions qui se sont faites entendre sont restées assez inaudibles par le plus grand nombre, car représentées par une "élite" dont le peuple pense qu'elle ne le représente pas. Nous avons tous constaté qu'en en parlant avec nos proches, bien souvent ils n'avaient pas suffisamment envisagé cette réforme pour avoir un réel avis. La Démocratie, la "Res Publica", doit revenir aux mains des citoyens, et ils doivent commencer par dialoguer les uns avec les autres de la manière la plus simple qui soit. De simples débats de rue, animés par des médiateurs aiguillant les passants vers des questionnements et les poussant à y trouver réponse à travers autrui, et à se forger une opinion cohérente, sont non seulement simple à mettre en place, mais en plus une manière d'ancrer dans le quotidien, en dehors des médias couvrant partiellement et de manière partisane, les sujets politiques majeurs. Ce projet serait un laboratoire à analyser pour réfléchir à une nouvelle manière de penser ensemble la politique, et aboutirait sur des propositions pour un système où le respect de l'opinion public serait optimisé.

Transport et mobilité

 Rue du Docteur Bourneville, 75013 PARIS

Le covoiturage facilité !

Budget Participatif 2017

Facilitons enfin le covoiturage à Paris ! La prise en charge au départ et la dépose à l'arrivée de passagers par les conducteurs n'est toujours évidente dans la capitale. Sans pour autant créer de grands parkings (comme il en existe en province), il serait bon dans un premier temps de prévoir 1 à 3 places de "dépose-minute" aux 7 points principaux, sur la ceinture de Paris (à la croisée des autoroutes A1, A14, A13, A6a, A6b, A4, A3, des tramways, métros, vélins, autolib et bus). Ce dispositif peu coûteux (peinture au sol, panneau signalétique… voire « abribus » couvert, selon le budget alloué, pour attente abritée lors des intempéries) permettrai d'avoir des lieux identifiés, sécurisés, qui faciliterai les connexions, limiterai la pollution (pas de temps perdu à chercher une place), permettrai de créer du lien, voire d'aider ceux qui n'ont pas les moyens d'avoir un véhicule, de pouvoir se rendre plus facilement en banlieue, pour trouver un emploi, ou pour se rendre au travail grâce au covoiturage, en cas de circulation régulée (lors des pics de pollution). Options possibles : - Le dispositif pourrait être ensuite étendu à toutes les Portes de Paris dans les années à venir… - Ajouter une page « covoiturage - Paris » sur le site Paris.fr avec les adresses des 7 stations - Création d’une application smartphone (adresses des stations, géolocalisation, itinéraires vers ou depuis les transports les plus proches…)

Environnement

 211 Rue Saint-Martin, 75003 PARIS

Jardin pédagogique et énergie positive à l'Ecole St-Martin

Budget Participatif 2016

Au lendemain de la COP21, la Ville de Paris doit donner l’exemple en rénovant ses bâtiments publics. L’école Saint-Martin, construite au début du XXème siècle et dotée d’une toiture-terrasse accessible de plus de 400 m2, peut faire l’objet d’une rénovation énergétique exemplaire couplée à une démarche pédagogique : - une végétalisation sous forme de jardin ou potager participatif et pédagogique, sur une partie de la toiture, pour sensibiliser à la nature, montrer que l’agriculture urbaine est possible et lutter contre les ilots de chaleur, - une production d’énergies renouvelables : électricité photovoltaïque en exploitant le potentiel important indiqué sur le cadastre solaire de Paris (au moins 200 m² de toiture recevant plus de 900 kWh/m²/an d’énergie solaire), mais aussi solaire thermique, géothermie… - une isolation thermique renforcée du bâtiment, pour améliorer le confort thermique des écoliers et du personnel, et réduire drastiquement la facture énergétique. Des équipements pédagogiques associés (compteurs de production et de consommation, affichages etc.) permettront de mettre en évidence les performances et contraintes comparées de ces dispositifs. Un bâtiment ne peut être performant que si ses usagers (équipe pédagogique, parents, élèves) sont sensibilisés aux éco-gestes. Leur implication est essentielle. La constitution d’équipes pour le défi familles à énergie positive pourrait être proposée aux écoliers et à leurs parents, tout en s’appuyant sur un travail pédagogique mené par les instituteurs-trices. L’association ACTE étant impliquée depuis 5 ans dans le défi, ses membres pourront aider les équipes créées.

Cadre de vie

 allée Pierre Lazareff, 75002 PARIS

La Contre-allée Lazareff rejoint Montorgueil

Budget Participatif 2017

Située le long de la rue Réaumur, la contre-allée Lazareff est un lieu de passage fréquentée pour les piétons. Un large trottoir offre une zone tampon entre la circulation automobile et la contre-allée. Néanmoins, celle-ci sert principalement de lieu de passage et de stationnement (livraison et deux-roues), il manque des lieux de repos et de loisirs. De plus, la contre-allée Pierre Lazareff doit être repensée de manière globale, afin d’équilibrer ses deux extrémités. L’objectif de projet étant d’intégrer la contre-allée Lazareff au quartier piéton de Montorgueil-Saint-Denis. Nos propositions : • Partie Ouest : rue des Petits-carreaux : rue Dussoubs Nous supprimons la zone de parking des deux roues pour la délocaliser au côté Nord de la rue Réaumur, afin de créer des zones de rencontre et de repos. Nous proposons d’installer des jeux d’enfant, des espaces de tranquillité et de loisirs. • Partie Est : rue Dussoubs : rue Saint-Denis Nous souhaitons avoir un espace qualificatif et prolonger l’écran vert existant jusqu’à la rue Saint-Denis. Nous proposons donc d’installer de la végétalisation hors-sol afin de prolonger l’écran visuel avec la rue Réaumur, et ainsi que des bancs ou sièges. Afin de d’étaler les coûts, la possibilité d’un phasage entre les deux parties est proposée.