Barre de recherche

Projets déposés

Recherche avancée

Liste des résultats de la recherche

Solidarité et cohésion sociale

 mairie du 19e Arrondissement, 75019 PARIS

Pour un 19e plus inclusif et solidaire

Budget Participatif 2021

Ce regroupement de projets a pour objectif de développer des projets de solidarité dans l’arrondissement, à destination de publics jeunes, précaires, âgés ou encore à mobilité réduite : - Création d’une épicerie itinérante, d’un café solidaire et d’un espace de visite sécurisé pour les familles, achat de matériel de rééducation et de loisirs pour les résident·e·s de l’EHPAD Hérold ; - Rendre accessible l’église St Jacques - St Christophe aux personnes à mobilité réduite grâce à l’installation d’un élévateur et la mise aux normes de l’église ; - Achat de tablettes numériques pour l’association Cyber Écrivain Public afin de lutter contre la fracture numérique dans les quartiers populaires en proposant des formations à l’autonomie numérique ; - Création d’un lieu d’accueil de jour dans les locaux du Secours Catholique, proposant un accompagnement pour les personnes précaires ; - Création d’une épicerie solidaire dans les locaux de l’association Une Chorba pour Tous à destination des personnes en situation de précarité ; - Achat d’un mini van pour l’association ESSE afin de proposer aux jeunes et aux familles du quartier Danube-Solidarité des séjours collectifs et des sorties culturelles.

Solidarité et cohésion sociale

 souterrain Van Gogh, 75012 PARIS

La Sortie du Tunnel - Espace de solidarité pour sans-abris

Budget Participatif 2021

En janvier 2021, 418 personnes sans-abri ont été dénombrées dans le 12e arrondissement, dont 80 en gare de Lyon, ce qui en fait l’une des gares parisiennes les plus fréquentées par les personnes en errance. Pour leur venir en aide des associations, dont Aurore, interviennent avec le soutien de la Ville, de l’Etat et de la SNCF. L’ADSF, Oppelia et SAFE interviennent également auprès des femmes à la rue, des personnes atteintes de troubles psy et des usagers de drogue. Des collectifs d’habitants réalisent également des distributions alimentaires. Les associations font depuis plusieurs années le constat de la très faible mobilité des personnes sans-abri présentes dans la gare. Pour une partie importante de ces personnes, la gare est un espace de vie qu’il est difficile de quitter. L’éloignement des structures d’accompagnement social, d’accès à l’hygiène et aux soins, des vestiaires et bagageries représente une difficulté d’accès pour ces personnes limitant leurs possibilités d’insertion et contribuant à leur ancrage en gare. L’association Aurore souhaite donc proposer d’aménager le tunnel Van Gogh, fermé à la circulation, pour en faire un support à l’action de ces associations, à destination des personnes sans-abri présentes dans le secteur de la gare. Le projet sera co-construit avec les habitants pour accueillir d’autres initiatives qui pourraient trouver leur place dans cet espace. Le tunnel, qui passe sous la gare de Lyon et permet de rejoindre la rue Van-Gogh depuis le boulevard Diderot est actuellement une voie cyclable fermée à la circulation à la suite du démantèlement d’un campement. L’association Aurore propose un aménagement du tunnel permettant de le dédier à une fonction solidaire tout en rendant possible la traversée cyclable en journée. Un aménagement de l’espace d’entrée et de la partie utilisée du tunnel, permettra de donner à celui-ci une ambiance chaleureuse et accueillante, que cela soit au travers d’éclairages et/ou de fresques. Afin de pouvoir disposer d’un lieu chaleureux et accueillant nous proposons un aménagement de type végétalisation de l’espace. Par ailleurs, en vue de cette création et l’entretien de cet aménagement, nous pourrons faire appel à des dispositifs d’insertion employant des personnes éloignées de l’emploi (Dispositif premières heures). L’espace réaménagé permettra de proposer : • un espace dédié aux distributions alimentaires qui se déroulent actuellement en plein air aux abords de la place Henri Frenay, dans des conditions difficiles tant pour les usagers que pour les bénévoles qui les réalisent et constituent parfois une gêne pour les riverains et usagers de la gare. • un vestiaire qui pourra être mobilisé à tout moment par les maraudes conventionnées pour les publics qu’elles accompagnent. • des casiers sécurisés, de grande taille, seront proposés en vue de faciliter les déplacements des personnes sans-abri encombrées par leurs affaires. L’accès aux casiers sera proposé via les maraudes intervenant dans le secteur de la gare. • des espaces permettant d’accueillir une cuisine à destination des familles hébergés à l’hôtel dans le quartier (cette fonction est conditionnée à l’obtention du financement de l’Etat sollicité dans le cadre de l’appel à projets Tiers lieux alimentaires). • une salle de réunion et de restauration à destination des familles hébergées à l’hôtel mais également des professionnels intervenant dans le secteur pour l’organisation de temps d’équipe, d’analyse partagées mais également d’animation à destination des personnes sans-abri • Un espace de bureau permettra l’organisation de rendez-vous à destination des publics rencontrés dans le secteur de la gare par les maraudes conventionnées avec la Ville et la SNCF. • Un espace d’hygiène intégrant un sanitaire, un lave linge/sèche linge et une douche d’appoint sera également proposé sur accès des maraudes. • Un espace “bricolage/réparation” pourra être créé. La présence de parcs à vélos des deux côtés de l’entrée du tunnel, incite à la création d’un lieu de réparation de vélos. • Un espace pourra être dédié aux véhicules des associations qui en feront la demande en vue d’un stationnement facilité des véhicules des équipes de maraudes et de distributions alimentaires. L’accès aux différents espaces sera sécurisé afin d’assurer sa fermeture en dehors des périodes de présence de maraudes.