Barre de recherche

Projets déposés

Recherche avancée

Liste des résultats de la recherche

Cadre de vie

 place Anne-Marie Carrière, 75018 PARIS

La place Anne-Marie Carrière Humanisée

Budget Participatif 2017

La place Anne-Marie carrière a été créée en 2014 en mémoire à la comédienne, chansonnière (Anne-Marie Carrière 1925-2006). La place, de forme triangulaire et de dimension restreinte, se trouve à la jonction des rues Lepic, Abbesses et Joseph de Maistre. Actuellement, cette place est sommairement meublée de quelques jardinières et de bancs et est utilisée comme lieu de stationnement pour les deux roues motorisées. Ce projet vise à faire de cet espace une réelle place conviviale au bénéfice des riverains et touristes pour favoriser les rencontres, aménager un lieu de repos pour les personnes âgées ou fatiguées, supprimer le stationnement des motos et ainsi conserver un espace de respiration dans le quartier. Il est proposé : - l’installation de sièges évitant le stationnement sauvage des deux roues ; - l’installation de pergolas permettant l’épanouissement d’une végétation attrayante et l’exposition de panneaux donnant à voir les vues peintes par Vincent Van Gogh depuis sa fenêtre située juste au-dessus de la place Anne-Marie Carrière lors de son séjour chez son frère Théo entre mars 1886 et février 1888 ; - le réaménagement de l'arrêt du Montmartrobus situé quelques mètres en amont de la place, au coin de la rue Tholozé Il serait bon de prévoir un véritable arrêt avec abribus et banc, moyennant peut-être un petit déplacement de la station un peu plus loin dans la rue Lepic.

Cadre de vie

 Avenue de la République, 75011 PARIS

Sécuriser, apaiser, embellir l’avenue de la République.

Budget Participatif 2017

Sécuriser la circulation piétonne des enfants, diminuer la pollution sonore et de l’air dans le haut de l’avenue de la République fréquenté quotidiennement par 2 500 élèves de 3 à 18 ans. Rendre l’espace public plus apaisé, convivial et embelli. Entre les rues Servan et Spinoza, l’av. de la République est au centre de la vie quotidienne des familles des 700 enfants scolarisés dans les 3 écoles primaires des 98 – 100 de l’avenue et rue Servan, et des 1 800 élèves du collège – lycée Voltaire. Pourtant l’aménagement de la voirie dans cette zone n’assure pas leur sécurité : limitations de vitesse à 30 km/h non respectées, chaussée large rendant la traversée longue et dangereuse, passages piétons étroits situés aux intersections, La circulation ininterrompue sur cet axe routier augmente le niveau d'exposition des enfants à la pollution et au bruit, déjà élevé dans les écoles. Le bruit dû à la circulation automobile et l’absence d’aménagement de l’espace public exclut toute convivialité sur les trottoirs pourtant larges. Nous souhaitons donc que cette section de l’avenue de la République soit une véritable zone de circulation "apaisée" avec : • des ralentisseurs installés sur la chaussée à chaque entrée dans cette zone : av. République et rues perpendiculaires • un revêtement de chaussée absorbant le bruit et de couleur matérialisant une zone de circulation "apaisée", avec marquages au sol des règles de conduite • des passages piétons rénovés, adaptés aux enfants Pour que les larges trottoirs bordant cet axe routier puissent être un lieu de convivialité : • Embellir les pourtours de l’avenue en végétalisant les barrières séparant la chaussée du trottoir devant les écoles • Offrir un plus grand confort aux familles attendant les enfants grâce à du mobilier urbain adapté, un éclairage renforcé • Apposer des marquages au sol ludiques, notamment devant les sorties des 2 écoles élémentaires 98-100 pour mieux organiser la sortie des enfants.

Cadre de vie

 75003

La rue Vaucanson : on n’y passe plus, on y vient !

Budget Participatif 2017

Ce projet vise à transformer la rue Vaucanson, en un espace de loisirs et de détente pour toutes et tous. La rue pourrait accueillir des événements publics variés, des équipements sportifs et un espace de jardinage pour les jeunes et les moins jeunes, notamment avec la participation du CNAM et de la Régie de quartier Paris centre. Ce projet participerait à l’insertion de personnes à la rue, en situation, via l’action du carillon. L’absence de riverains dans la rue permet d’imaginer des usages « zonés », y compris pour des activités sportives de plein air difficiles à mener ailleurs dans le 3e. La rue Vaucanson pourrait ainsi accueillir dans une première zone, à partir de l’angle de la rue du Vertbois, des activités sociales type repas de quartier, bricolage en plein air, et autres usages à inventer par les habitant.e.s. Une deuxième zone, jusqu’à la rue Comte, pourrait être consacrée aux loisirs de plein air, avec des équipements de convivialité (tables, etc.) côté grilles du CNAM, des agrès sportifs, une table de ping pong et un city stade côté mûrs. Enfin, dans une troisième zone, la rue pourrait accueillir une végétalisation à visée comestible, en prolongement « hors les grilles » du jardin du musée du CNAM. Cette végétalisation continuera sur toute la longueur des grilles (côté Cnam) de la rue Vaucanson qui relira les deux extrémités de la rue. Ce projet permettrait de mobiliser différents acteurs associatifs du 3e, le Conseil de quartier Arts et Métiers, le CNAM, la Régie de quartier. La rue réaménagée favoriserait les échanges intergénérationnels et la mixité sociale.

Santé

 Tout Paris

Noct'ambus : dispositif mobile de prévention

Budget Participatif 2017

Dispositif mobile de prévention des conduites à risques permettant d’aller à la rencontre des jeunes sur les lieux festifs : espaces publics (Quais de seine), festivals de musique, événements ponctuels (fête de la musique, 14 juillet...). Le noct’ambus a pour objectif de sensibiliser les jeunes et prévenir leurs conduites à risques liées aux pratiques festives par une démarche de prévention par les pairs. Dans la pratique, l’éducation par les pairs repose sur l’utilisation d’une «personne ressource» dont le but est d’informer et d’éduquer d’autres personnes appartenant toutes au même groupe social. Cette relation s’appuie sur des valeurs : anonymat, gratuité, non-jugement, non culpabilisation, ainsi que sur une interactivité permanente et une approche positive. Ainsi, chaque jeune abordé est considéré comme acteur de sa santé. L’originalité et l’innovation de notre projet réside dans la mobilité de la structure, se donnant ainsi les capacités d’aller à la rencontre des jeunes sur les espace publics et lieux festifs et ce, durant leurs pratiques festives. Ce projet propose de se construire en partenariat avec des associations de prévention telles que Aides, le CEGIDD, Le Planning Familial, l’ANPAA ou encore le Crips. En pratique, il s’agit de : Informer les jeunes sur les risques liés à leurs pratiques festives et à la consommation excessive d’alcool (sécurité routière et prise de risques en matière de vie affective et sexuelle) et sur les conditions de réussite d’une bonne soirée, Instaurer un dialogue entre les jeunes sur leurs pratiques festives et rappeler les conditions du vivre ensemble (dans la fête et avec les riverains), Orienter le public vers des structures spécialisées en cas de besoin (centre de santé universitaire, Planning familial, CEGIDD...), Sensibiliser sur la différence entre drague et harcèlement, entre séduction et agression et sur la notion de consentement, Informer les victimes sur leurs droits.

Education et jeunesse

 8 Avenue Vincent d'Indy, 75012 PARIS

REAMENAGEMENT DE LA COUR DU COLLEGE GERMAINE TILLION

Budget Participatif 2017

L'objectif de ce projet est de rénover et repenser la cour de notre collège qui date de 1988. Les collégiens bénéficieraient ainsi lors des pauses, d'un endroit de détente agréable et végétalisé, les aidant à oublier la proximité du périphérique et du boulevard des maréchaux. La cour est un lieu commun, fréquenté par tous les élèves de l'établissement. Elle doit leur permettre de se retrouver, s'amuser et communiquer dans un environnement plaisant. Notre démarche est basée uniquement sur le bien-être des collégiens et leur épanouissement. Actuellement la cour présente les points négatifs suivants : - absence de préau ou abri pour les collégiens en cas de pluie, - revêtement dégradé, - mobilier vétuste, - poubelles peu nombreuses, - manque d'éclairage, - végétalisation très pauvre. Ce réaménagement global de la cour, permettrait d'amener de la convivialité au sein du collège. Les nouveaux aménagements utiliseraient des matériaux éco-performants et renouvelables. Notre projet comprendrait : - la création de 2 auvents afin que les élèves puissent se protéger lors d’intempéries, - la pause d'un revêtement en résine végétale, moins énergivore afin de gommer le béton, - le remplacement et l'ajout de bancs, - des lampadaires solaires à capteur de mouvements, - la végétalisation de la cour, - l'achat de table de ping-pong et de panier de basket pour que les élèves puissent se défouler. Nous comptons sur vous pour soutenir notre projet et sortir de la morosité.

Transport et mobilité

 Rue du Docteur Bourneville, 75013 PARIS

Le covoiturage facilité !

Budget Participatif 2017

Facilitons enfin le covoiturage à Paris ! La prise en charge au départ et la dépose à l'arrivée de passagers par les conducteurs n'est toujours évidente dans la capitale. Sans pour autant créer de grands parkings (comme il en existe en province), il serait bon dans un premier temps de prévoir 1 à 3 places de "dépose-minute" aux 7 points principaux, sur la ceinture de Paris (à la croisée des autoroutes A1, A14, A13, A6a, A6b, A4, A3, des tramways, métros, vélins, autolib et bus). Ce dispositif peu coûteux (peinture au sol, panneau signalétique… voire « abribus » couvert, selon le budget alloué, pour attente abritée lors des intempéries) permettrai d'avoir des lieux identifiés, sécurisés, qui faciliterai les connexions, limiterai la pollution (pas de temps perdu à chercher une place), permettrai de créer du lien, voire d'aider ceux qui n'ont pas les moyens d'avoir un véhicule, de pouvoir se rendre plus facilement en banlieue, pour trouver un emploi, ou pour se rendre au travail grâce au covoiturage, en cas de circulation régulée (lors des pics de pollution). Options possibles : - Le dispositif pourrait être ensuite étendu à toutes les Portes de Paris dans les années à venir… - Ajouter une page « covoiturage - Paris » sur le site Paris.fr avec les adresses des 7 stations - Création d’une application smartphone (adresses des stations, géolocalisation, itinéraires vers ou depuis les transports les plus proches…)

1 2 3 4 5