Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Cadre de vie

 Rue de Mazagran, 75010 PARIS

Réaménagement rue Mazagran et parvis la poste Bonne Nouvelle

Budget Participatif 2017

Réaménagement de la rue Mazagran et du parvis de la poste Bonne Nouvelle (boulevard Bonne Nouvelle), dans la continuité des projets du nouveau jardin de l'Echiquier et du réaménagement de l’impasse Bonne Nouvelle (projets actuellement en cours de réalisation). Aujourd'hui, la rue Mazagran est devenue un véritable no man’s land, aire de squatte / d'épanchement d’urine / de pique-nique / de débarras en tout genre … Pourtant, le boulevard Bonne Nouvelle est un lieu de grand passage (bien sûr pour les parisien-ne-s, mais aussi pour de nombreux touristes) au croisement des 2ème-3ème-9ème et 10ème arrondissements. Il faut que ce parvis (re)devienne un véritable appel d’air vers les commerces du Faubourg Saint-Denis et vers le nouveau jardin de l’Echiquier (depuis les Grands Boulevards et le métro Bonne Nouvelle). Mes propositions (non-exhaustives) : - Modification de la zone végétalisée rue Mazagran (aujourd’hui transformée en véritable pissotière) (dans le renfoncement entre La Poste et l’immeuble du 9 rue de Mazagran). Il faut redonner un usage à cette surface … (ajout d’un éclairage avec détecteur de présence) - Rapprocher les WC publique du boulevard (au niveau du DAB) (déplacement d’environ 8m, afin de les désenclaver et les rendre plus accessible) - Suppression des places de stationnement de véhicule coté impair rue Mazagran (cela permettra alors d’agrandir le trottoir et d’améliorer la circulation piétonne). - Ajouter un passage piéton au croisement rue de Mazagran avec la rue de l’Echiquier. - Réfection des trottoirs, du mobilier urbain, de l'éclairage publique, des zones de stationnement scooters et vélos …

Solidarité et cohésion sociale

 8 Rue de la Montagne d'Aulas, 75015 PARIS

UN JARDIN BLANC HAUT EN COULEUR

Budget Participatif 2017

En 2016, le projet "Vivre ensemble dans le jardin Blanc à Balard" fut déposé par un collectif d'associations en partenariat avec la Bibliothèque Gutenberg. Au terme des évaluations par les Services et la commission locale "Ad Hoc", ce projet fut retenu pour être soumis à la votation citoyenne; toutefois, avec un nouveau libellé : «Dynamiser le jardin blanc ». Le descriptif associé à ce nouveau titre fut fort succinct. Le projet obtint 564 votes, c'est-à dire proche du dernier projet lauréat. Cette votation s'est donc prononcée sur un projet incomplet puisqu'une des valeurs essentielle du vivre ensemble fut soustraite, à savoir la notion de coproduction. En effet, l'exposé du collectif mentionnait : "Ce projet participatif se fera en co-programmation et en co-construction avec les habitants du quartier en fonction de leurs besoins et de leur demande collective. Ce projet a pour but de faire dialoguer et se rencontrer une population diversifiée autour d’un objectif commun : aménager et investir l’espace public de manière conviviale". L'exposé des motifs précisait qu'il s'agissait de réaliser un aménagement du jardin, en imaginant avec les habitants et en fabricant avec eux une série de petits équipements et de mobiliers urbains qui doivent déboucher sur une programmation d’animations conviviales et culturelles. La Bibliothèque, ARC75 et DLP15 ont souhaité soumettre à nouveau ce projet en l’ état initial. Car, loin de rester sur la considération manifestée en 2016, la démarche associative s'est poursuivie, et s'est même amplifiée puisque, depuis plusieurs mois, un collectif d'habitants se réunit régulièrement pour définir et fonder les perspectives collaboratives par la création d'une association regroupant des riverains . Les structures de type éphémère, conçues avec un cabinet d'architecture expérimenté dans la conduite de coproduction participative seront entreprises avec l’assistance des "Ateliers collaboratifs en menuiserie, accessibles à tous".

Transport et mobilité

 Quai de la Marne, 75019 PARIS

Pompes et stations de réparation à vélos en libre service

Budget Participatif 2017

Véritable service aux citoyens, ces stations permettent aux cyclistes d'acquérir une plus grande autonomie pour pédaler dans Paris. Les villes sont de plus en plus nombreuses à mettre en place ce type de dispositif : Lisbonne (photo), Stockholm, Londres... Plus près de Paris, Rennes (photo) a mis plusieurs pompes à la disposition des citoyens suite à un projet retenu dans le cadre de son budget participatif et le dispositif connaît un vif succès! À Paris, l’association Paris en Selle a mis une pompe à la disposition des passants sur les berges de Seine cet automne. Autonome et robuste, la pompe était très utilisée et appréciée par les cyclistes. Ce projet propose de mettre des bornes de gonflage en libre service (modèle Altao Pump, Altinnova), dont un certain nombre pourrait être équipé d'outils de réparation (ex.: modèle Public Bike Repair Stand, Cyclehoop). En effet, pour un investissement d’environ 1000€ et pratiquement aucun frais de maintenance, l’arrondissement pourrait mettre en libre accès une station toute équipée (tournevis, levier pour changer un pneu, jeu de clés, pompe avec adaptateur multi-valves, etc.). En appuyant ce projet, vous participez à la démocratisation et au développement de la pratique du vélo dans la métropole. Un lieu fréquenté par les cyclistes petits et grands est le Parc de La Villettte : en se mettant à l'entrée Sud le long du canal, ces outils mettrait à profit un lieu peu utilisé, et créerait un nouveau lieu de rencontre des cyclistes. Ce projet est présenté par Paris en Selle, l’association qui promeut le vélo à Paris.

Propreté

 Boulevard Richard Lenoir, 75011 PARIS

Création d'un espace canin sur la promenade Richard Lenoir

Budget Participatif 2017

Création d'un espace canin cloturé sur la promenade Richard Lenoir afin de répondre à une demande existante et croissante du quartier république-saint ambroise non seulement de la part des maîtres de chiens mais également de l'ensemble de la population. En effet, chaque jour, une quarantaine de chiens fréquentent le terrain situé face au 74 boulevard Richard Lenoir, cette pratique peut être gênante tant pour les propriétaires de chiens que pour les passants. L'idée est de pouvoir créer un espace défini où les maitres pourraient voir leurs chiens se sociabiliser (les chiens qui n’ont pas une activité physique quotidienne et ne sont pas suffisamment en rapport avec leurs congénères peuvent développer des troubles du comportement) sans avoir peur qu'ils se sauvent . Un espace canin est aussi bénéfique pour tous, c'est un lieu de rencontre, d’échanges, qui permet de développer un lien social intergénérationnel devenu trop rare dans la vie citadine. C'est également un lieu où l'accent serait mis sur la propreté et la citoyenneté afin d'éviter que des maitres peu scrupuleux ne ramassent pas les déjections de leur animal (l'idée n'est pas de créer un crottoir ou une canisette ) L'espace situé rue de la Roquette est malheureusement d'une part trop loin pour nombre d'usagers du richard lenoir (personnes agées, à mobilité réduite...) et de surcroit déjà occupé par de nombreux chiens; il est devenu insuffisant pour le 11ème ! La fréquentation de la promenade Richard Lenoir par la race canine est bien réelle depuis plusieurs années et totalement occultée. Ce projet ne necessite que très peu d'investissements puisqu'il suffirait de clore une partie d'un jardin déjà existant et peu fréquenté (ex : jardin May-Piqueray envahi par les SDF et les rats). Pourquoi ne pas rendre hommage dans cet espace à la chienne Diesel,tuée , dans l'exercice de son devoir, suite aux attentats du 13 novembre ?

Cadre de vie

 Rue de la Croix Nivert, 75015 PARIS

Réaménager la rue de la Croix-Nivert en faveur des piétons

Budget Participatif 2017

La rue de la Croix-Nivert souffre d'une mauvaise répartition des modes de déplacement : la chaussée surdimensionnée contraint les piétons à se serrer sur des trottoirs trop étroits, perturbant ainsi leurs déplacements. Pour ne pas se bousculer, la plupart des passants sont tentés de descendre sur la route, posant ainsi des problèmes de sécurité. Cette rue est aussi marquée par une forte minéralité, la végétation étant quasiment absente, faute de place disponible. Tous les secteurs traversés sont densément bâtis et manquent d'espaces verts. Tous ces problèmes nuisent à la qualité de vie des habitants et la vitalité du commerce local. Un réaménagement de la rue de la Croix-Nivert est nécessaire pour redistribuer l'espace en faveur des piétons et permettre sa végétalisation. Ce projet prévoit une première phase d'aménagement sur un tronçon de 700 mètres, entre la place Cambronne et le square Saint-Lambert, qui concentre les trottoirs les plus étroits, avec de multiples commerces. Le traitement des autres sections est à envisager ultérieurement, afin de répartir le montant du projet sur plusieurs années, sans dépasser l'enveloppe budgétaire du 15ème arrondissement. La rue de la Croix-Nivert sera mise en sens unique pour supprimer une file de circulation, élargir les trottoirs et planter des arbres d'alignement. Ces aménagements permettront d'améliorer le cadre de vie des habitants, faciliter leurs déplacements à pied et revitaliser le commerce local.

Cadre de vie

 Quai des Célestins, 75004 PARIS

Kiosque à Musique du quartier Morland

Budget Participatif 2017

Kiosque à musique dans le quartier Morland (Association du Quartier Morland) : Paris gère un grand projet avec différents kiosques à musique pour la capitale. Il serait souhaitable que le IVe arrondissement puisse y participer plus largement. La présence, dans le quartier Morland, de la Garde Républicaine et de sa célèbre harmonie ouverte aux initiatives, a conduit l’Association du Quartier Morland à les approcher pour proposer un kiosque à musique dans le quartier. Ce projet de kiosque à musique, alors que le lieu est bruyant des voitures qui passent et se croisent (croisement du quai des Célestins, du boulevard Henri IV, du quai Henri IV), et que l’espace du square Galli est trop petit, est à imaginer dans le futur aménagement qui devra être conçu avec la nouvelle mise en valeur des berges nord de la Seine et les aménagements à venir du square Galli. Dans la lignée des expériences dansantes mises en place lors des différents « Paris Plage », le projet pourrait favoriser le son et l’audition, en construisant ce kiosque proche des berges de façon à ce que la musique puisse être écoutée à la fois des berges nord mais aussi des îles en face. Ce kiosque à musique serait accompagné d’un programme musical spécifique sur l’année, qui sera bâti en tenant compte des autres programmations du « Paris des kiosques », mais en apportant une réelle spécificité, géographique et locale. Cette touche musicale s’inscrit, avec sa spécificité, dans la lignée des autres évolutions en cours dans le quartier : Immeuble Mixité Capitale (ex Préfecture), Place Teilhard de Chardin avec la mise en valeur de l’enceinte de Charles V, berges nord de la Seine…, pour donner plus de vie citoyenne aux habitants et aux passants.

1 2 3 4 5