Barre de recherche

Projets déposés

Recherche avancée

Liste des résultats de la recherche

Culture et patrimoine

 Place de l'Ile de Sein, 75014 PARIS

Le bateau Ar Zénith place de l’île-de-Sein

Budget Participatif 2017

L’idée est d’installer une reproduction (voire le bateau lui-même, mais pour cela, il faudrait se mettre d’accord avec l’association malouine qui s’occupe de son entretien) du bateau Ar Zénith, place de l’île-de-Sein dans le 14e arrondissement, pour rendre hommage au courage de ces jeunes hommes, parmi les premiers à rejoindre le Général de Gaulle à Londres, en juin 1940. Au cœur de Paris, ce bateau constituerait également un message puissant à l’égard des jeunes générations – et un clin d’œil aux liens entre le 14e arrondissement et la Bretagne. Extrait du site www.arzenith.com : Ar Zénith fut le premier navire civil Français à quitter un port Français pour l’Angleterre, au lendemain de l’appel du Général de Gaulle. Le matin du 19 juin 1940, l’Ar Zénith, alors le courrier de l’île-de-Sein, accoste à Audierne d’où il doit appareiller vers midi comme de coutume. Un groupe de neuf jeunes originaires d’Audierne se présente à son bord. Ces derniers ont entendu la veille l’appel du Général de Gaulle et se préoccupent de rallier l’Angleterre. Ce groupe est rejoint peu après par une douzaine d’autres. Soudainement, au moment où le navire s’apprête à appareiller pour Sein, un camion militaire, transportant des armes et des munitions arrive convoyé par un détachement de Chasseurs Alpins aux ordres du Lieutenant Emmanuel Dupont. Les militaires et leur matériel embarquent sur l’Ar Zénith et quittent Audierne vers 14 heures. Ils arrivent à Sein vers 16 heures. Le 20 juin, le Lieutenant Dupont met le cap sur Plymouth. L’Ar Zénith arrive le 20 juin dans les eaux territoriales anglaises. Après la guerre, en 1946, l’Ar Zénith regagne la France. Avec le même équipage qu’en 1940, Ar Zénith reprend, pour six mois, sa fonction de courrier de l’île de Sein.

Santé

 Tout Paris

Prev'Truck : dispositif mobile prévention santé des jeunes

Budget Participatif 2017

Dispositif de prévention mobile permettant d’aller à la rencontre des jeunes sur leurs lieux de vie (espaces publics, établissements scolaires, espaces jeunes, espaces sportifs, maisons de quartiers...) dans les quartiers prioritaires. Chômage, bas revenus, concentration de bénéficiaires de minimas sociaux, les indicateurs témoignent de la présence d’une population très modeste. Parmi celle-ci, les moins de 25 ans représentent 32% des habitants et sont particulièrement exposés à la précarité. Le Prev'truck a pour objectif de sensibiliser les jeunes à l'accès aux droits et au système de santé d’une part et, d’autre part, de mettre en place des ateliers de prévention portant sur le bien-être (sommeil, gestion du stress, alimentation, activité physique, ...) et sur la vie affective et sexuelle (contraception, dépistage VIH/Sida, égalité femme/homme...). La rencontre des jeunes, grâce à la méthode de l’aller-vers permet d’établir un dialogue et une relation de confiance et de favoriser l’adoption de comportements favorables à la santé . Le « pair ressource » s’appuie sur des valeurs : anonymat, gratuité, non-jugement, non culpabilisation, sur une interactivité permanente et une approche positive. Ainsi, le jeune est toujours considéré comme acteur de sa santé. L’originalité et l’innovation de notre projet réside dans la mobilité de la structure, se donnant ainsi les capacités d’aller à la rencontre des jeunes sur les espace publics et les lieux de vies jeunes identifiés. Ce projet propose de se construire en partenariat avec des associations telles que le Planning familial, Aides, Crips et des acteurs locaux : Atelier Santé Ville, Programme Paris Santé Nutrition, Crous, CPAM, Centre René Capitant. En pratique, il s’agit de rassembler dans le même lieu : un espace d’information sur les questions de santé et d’accès aux droits sanitaires et sociaux, un espace de consultation et un espace de convivialité facilitant les échanges à travers des animations de prévention.

Cadre de vie

 Rue Saint-Mathieu, 75018 PARIS

Aménagement des pourtours de l'Eglise St Bernard

Budget Participatif 2017

La reconquête des rues adjacentes à l'Eglise St Bernard permettra de redynamiser le quartier. A ce jour, l'accès permanent à ces rues pour la circulation automobile ne se justifie pas : elles ne desservent aucune zone, ne sont sur aucun axe de circulation et permettent uniquement du stationnement, souvent des voitures-ventouses. L'espace dédié aux véhicules automobiles dans le quartier pénalise les autres usages. Les espaces verts qui manquent cruellement pourraient refleurir, les terrasses, placettes et commerces pourraient réinvestir les lieux et redynamiser socialement et économiquement le quartier. Ces rues sont : St Mathieu, St Luc, Affre, St Jérome, St Bruno et Pierre Lhermitte. L'Eglise St Bernard serait libérée du carcan qui l'entoure et retrouverait une fonction centrale d'une place enfin digne de son histoire. Il est un symbole de l'accueil en France, mais aujourd'hui avec sa ceinture de voitures le monument est étouffé, il n'est pas très accueillant.... Les potelets, barrières et autres entraves à la circulation douce pourraient être supprimés. Les écoles et crèches du quartier seraient sécurisées. Seules huit fermetures d'accès sont nécessaires pour réaliser le projet : 8 * 20.000 = 160.000€ Plus quelques aménagements à l'intérieur du périmètre, cela porterait à 200.000€ la renaissance complète d'un quartier.

Cadre de vie

 75020

Pour un espace public apaisé et partagé entre Gambetta et Père Lachaise

Budget Participatif 2017

Créer des voies semi piétonne (ou une zone de rencontre) reliant le théâtre de la Colline, la place Gambetta, le Père Lachaise et le cimetière de Charonne, afin d'apaiser l'espace public pour que puissent s'y tisser du lien social et que les riverains, les usagers du théâtre, des restaurants, des commerçants et des fleuristes du quartier aient plus d'espace de vie. Une végétalisation cohérente permettra de renforcer la trame verte aboutissant place Martin Nadaud et reliant les cimetières de Charonne et du Père Lachaise, le réservoir Eau de Paris et l’église St Germain de Charonne - Rue Malte Brun, entre l’avenue Gambetta et l’avenue du Père Lachaise : Dans la mesure du possible, remettre à niveau la chaussée et le trottoir, limiter l’accès aux véhicules de secours et de livraison/scénographie, installer de la végétation hors sols en pots, en jardinières ou en bacs - la 2e partie de la rue Malte Brun, la rue Rondonneaux et la rue Stendhal : Des aménagements plus légers compléteront la végétalisation déjà retenue au Budget Participatif 2016 - Avenue du Père Lachaise, entre les rues Malte Brun et Ramus : Même approche, en ajoutant la possibilité de planter pleine terre (la seule rue qui offre cette possibilité autour de la place Gambetta) déjà prise en compte dans le réaménagement de la place. Les taxis devront garder leur arrêt existant et se déployer aussi sur le trottoir d’en face Pour faciliter l’accès des voitures au cimetière Père Lachaise depuis la rue des Pyrénées, la rue Emile Landrin pourrait être rendue aux deux sens de circulation entre Pyrénées et Rondeaux.

1 2 3 4