Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Education et jeunesse

 SQUARES DES ARENES DE LUTECE ET CAPITAN, 75005 PARIS

Rénovation de l’aire de jeux du square des Arènes de Lutèce

Budget Participatif 2017

Dans le prolongement des Arènes de Lutèce, le square Capitan est une aire de jeu où se retrouvent les enfants du quartier après la crèche ou l’école. Le projet de rénovation consiste à : 1) Remplacer les 2 structures de jeux retirées de l’aire de jeux en 2015 (pont de singes) et 2016 (structure à ressort) et non remplacées à ce jour. Les structures restantes ne sont pas suffisantes au vu de la forte fréquentation du square (proximité des écoles Mouffetard, Rollin, Boulangers, Brossolette ainsi que de plusieurs crèches) et ne sont pas adaptées aux plus grands. N’ayant plus de jeux à leur portée, les enfants préfèrent s’amuser à escalader parapets et murs, posant un problème de sécurité. 2) Ombrager l’aire de jeux : l’aire du square est exposée en plein soleil, la rendant parfois inutilisable l’été. Afin de palier à cet inconvénient, il faudrait mettre une structure qui procure de l’ombre ou bien effectuer la plantation d'un ou deux arbres adultes pour faire un coin d’ombre l’été. 3) Aménager un WC réservé aux enfants en bas de l’escalier: le wc existant (à coté de la guérite du gardien) est glauque, souvent saturé et vraiment inadapté aux enfants. Il est mal situé et n'est pas visible depuis l'aire de jeux, ce qui pose un problème de surveillance lorsqu'on garde plusieurs enfants et qu'on en accompagne un aux toilettes. Les enfants se retrouvent à faire pipi dans les buissons, ce n’est pas optimum ! 4) Plus de sièges (bancs) autour de l’aire de jeu et pourquoi pas un ou deux coins aménagés avec une table basse pour les pique-niques des enfants et des grands.

Cadre de vie

 Rue Bachaumont, 75002 PARIS

Installation de bacs végétalisés rue Bachaumont

Budget Participatif 2017

- La rue Bachaumont est une voie large et rectiligne où rien n'incite les véhicules à respecter la limitation de vitesse prévue dans la zone piétonne. - Malgré le réaménagement de la rue Bachaumont, avec l'implantation d'arbres et de parkings à vélos, la voie reste large et voitures ou camions franchissent la totalité de la rue en ligne droite à des vitesses très excessives (30 km/h et plus) - Ces excès de vitesse provoquent nuisances sonores et insécurité pour les piétons. On notera que les trottoirs sont souvent impraticables pour les piétons du fait du nombre de véhicules garés et des nouvelles terrasses de café occupant les trottoirs. - Parmi les solutions proposées, les représentants de la Mairie du 2ème et de la Mairie de Paris se sont montrés prêts à soutenir (au moins à titre de test dans un premier temps) l'installation de bacs "végétalisés" faisant office de vraies chicanes. Le Conseil de quartier demande : - L'expérimentation d'un système de chicanes pour réellement ralentir la circulation des véhicules motorisés dans la rue Bachaumont d'autant que leur augmentation est spectaculaire depuis la modification du plan de circulation du quartier et la suppression des contrôles d'accès. - Ces chicanes sous forme de bacs "végétalisés" devront être disposées de manière à ce que les véhicules soient vraiment contraints de rouler au pas conformément à la règlementation en vigueur pour cette zone piétonne. - Ce dispositif devra être mis en place rapidement, en concertation avec les riverains et le Conseil de Quartier, dans une première phase, au moins à titre de test (comme cela a été décidé pour la rue Saint-Denis).

Environnement

 Tout Paris

Mieux gérer nos déchets par une redevance incitative

Budget Participatif 2017

Le déchet est le facteur négatif de notre consommation. Sa gestion est devenue une charge importante tant écologique que financière. L’ADEME le valorise à 89 euros/habitant par an (2012), en croissance. Le meilleur déchet est celui qu’on évite. Sur Paris, les ordures ménagères et assimilées, notre poubelle verte, restent trop élevées, posant un vrai souci public. 93% des déchets ménagers sont incinérés, dégageant 23% de résidus solides appelés Mâchefer, et 3% de résidus toxiques par les fumées. 7% enfouis. Où ? Qui souhaite des déchets enfouis dans son jardin ? 7% peut paraître peu, mais avec un tonnage de 2 339 834, c'est beaucoup. La déresponsabilisation ne fonctionne plus. Il est nécessaire de faire un investissement permettant à chacun de payer selon sa production. Une puce électrique, comme dans le métro, pour ouvrir et fermer les poubelles serait l’outil. Un badge, intégré à la carte de transport, de paiement ou de santé, permettrait d'ouvrir la poubelle. Chaque déchet serait comptabilisé. La redevance se ferait ainsi selon la réalité des déchets. Le coût devrait être calculé selon que le déchet soit à recycler ou pas. Une pénalité sévère sera appliquée à ceux qui enfreignent les règles : tri mal suivi, déchet déposé sur la voie publique… Le contrôle s’effectuerait à partir de toutes les poubelles dotées de puce. Le coût nécessite d’évaluer celui de la fermeture des poubelles, et de la pose de puces. Certains ripeurs devraient être réorientés vers le suivi de la qualité du tri. Pour stimuler la population à entrer dans ce nouveau mode de tri, une communication renforcée de la Mairie serait nécessaire pendant 6 mois au moins. Avec un tel investissement, Paris pourra réellement engager sa mue écologique. Les citoyens seraient motivés à y participer, incités à faire pression sur les industriels à minimiser l’empactage. Le compostage, le réemploi et le tri en seraient naturellement stimulés.

Propreté

 Rue du Moulin Joly, 75011 PARIS

Rue du Moulin Joly plus propre : stop aux dépôts sauvages.

Budget Participatif 2017

Pour une Rue du Moulin Joly plus propre : stop aux dépôts sauvages + installation de poubelles publiques (zero à ce jour) Deux axes pour rendre notre rue plus propre : ..Lutter contre le dépot d'ordure sauvages à l'angle du 11 et du 3, lieux où sont déposé en continu des ordures, encombrants non signalés, déchets de chantiers etc... Installation régulière des panneaux rappelant la contravention pour sensibiliser, passage quotidien des camions de ramassage afin d'éviter la moindre accumulation propice à encourager des dépots supplémentaires. Si rien n'y fait, installation de caméra pour identifier les contrevenants. A long terme, installation de container dissimulé dans des abris, particulièrement à l'angle du 11 où les dépôts sont les plus fréquents et où l'espace le permettrait, afin que la rue ne soit pas un dépotoire permanent même lorsqu'il s'agit d'encombrants signalés. ..Lutter contre les dépôts de petites ordures : la présences des tas de déchets de chantier et autres encombrants non signalés à un très mauvais effet sur certains habitants du quartiers qui déposent du coup leurs ordures ménagères sur les tas de déchets. Cet effet pervers doit être enrayé par la première partie de la stratégie vue plus haut, mais peut, en parallèle être, attaqué par l'installation de poubelles publiques. A ce jour ZERO poubelle sur la rue du Moulin Joly... les seules présentes sont sur rue de la Fontaine au Roi et rue de l'Orillon aux croisements avec la rue du Moulin Joly. Les lieux stratégiques pour l'implantation de poubelles sont à l'évidence au 3 et au 11 pour s'attaquer au problème central, mais également tout au long de la rue comme la mairie le promet : à paris 1 poubelle tous les 100 m.

Solidarité et cohésion sociale

 Tout Paris

Favoriser les échanges et un vivre ensemble solidaire

Budget Participatif 2017

Soutenir les initiatives locales d’habitats partagés (colocation, cohabitation intergénérationnelle...), d’habitats groupés et collectifs, d’habitats participatifs, et les coopératives de logement http://www.colibrislemouvement.org/sites/default/files/contents/files/livret_elu_2016%281%29.pdf Développer des quartiers intergénérationnels http://www.bienpublic.com/grand-dijon/2012/10/15/a-saint-apollinaire-la-vie-d-unquartier-intergenerationnel Créer de nombreux lieux d'échanges et de rencontres (kiosques de quartier, maisons des jeunes, maison des anciens, maisons associatives...) Promouvoir les initiatives impliquant les seniors du territoire http://www.or-gris.org/ Développer des parrainages de proximité afin de mettre en relation des personnes en difficultés (sans abris, mal logés, personnes âgées isolées, personnes handicapées isolées, parents isolés, personnes vivant sous le seuil de pauvreté…) et leurs voisins Créer des partenariats en permettant à chaque classe du primaire de se rendre dans une maison de retraite pour favoriser les échanges intergénérationnels Soutenir et développer des réseaux d’échanges locaux (réseaux d’échanges de service SEL et Accorderies, de savoirs et savoir-faire RERS, don, troc, location et achats d’objets, achats groupés, réseaux sociaux locaux…) Favoriser les échanges inter-communautaires Favoriser les rassemblements de voisins http://www.voisinssolidaires.fr/

Cadre de vie

 Boulevard Morland, 75004 PARIS

Rétablissement du Cours Grammont

Budget Participatif 2017

Accompagnement à l‘étude de Faisabilité du rétablissement du petit bras de la Seine (Association du Quartier Morland) : Pour rejoindre les berges Nord de la Seine au canal de l’Arsenal, une continuité de rivages consisterait à rétablir le cours du petit bras de la Seine qui coulait le long de l’actuel boulevard Morland. Ce projet correspondrait aujourd’hui d’abord à un effort d’esthétique et de bien-être et ne demande pas aujourd’hui de profondeur d’eau. La faisabilité est en cours, et les solutions techniques sont aujourd’hui réalisables : depuis son comblement au milieu du XIXe, pas d’autre ajout qu’une traversée du métro, qui resterait en dessous de l’écoulement et aucune sortie de garage ne l’interdit. Topographiquement, l’eau partirait juste en aval de l’écluse du pont Morland, passerait sous les artères de circulations automobiles actuelles (Bourdon, Mazas) sans les modifier, longerait le boulevard Morland sur la largeur d’une file de voitures jusqu’au boulevard Henri IV où , là encore, elle passerait sous les axes de circulations actuels, eux aussi inchangés. Cette renaissance artificielle de l’île Louviers s’intégrera, avec les autres évolutions du quartier (Immeuble Mixité Capitale (ex Préfecture), Place Teilhard de Chardin avec la mise en valeur de l’enceinte de Charles V, Place de la Bastille, berges de la Seine…), au schéma à venir de circulation des bus, vélos, voitures…, en proposant un environnement amélioré pour les habitants et les passants. Un tel projet, fondé sur une histoire indéniable, serait sans nul doute très porteur d’image pour le IVe arrondissement et sur sa capacité à innover malgré ses contraintes nombreuses. Dans le cadre du Budget Participatif 2017, la demande porte sur l’accompagnement de l’Association du Quartier Morland dans son étude de faisabilité permettant de synthétiser les différentes options de ce projet.

Environnement

 Boulevard Raspail, 75006 PARIS

Raspail revit suite

Budget Participatif 2017

Le projet consiste à aménager et verdir le terre plein central du boulevard Raspail dans sa partie comprise entre le boulevard du Montparnasse et la rue de Sèvres. Ce quartier compte plusieurs écoles, lycées et établissements culturels renommés, ainsi qu’un marché très apprécié par les riverains. Lors de la conception du boulevard Raspail au 19e siècle, l’usage de promenade avait été privilégié et les espaces piétons étaient plus importants qu’aujourd’hui. Le terre-plein central était en particulier dessiné à l’origine avec la même largeur jusqu’à la rue de Sèvres. C’est cette intention originale de promenade sur le terre-plein que nous souhaitons retrouver. Les deux objectifs principaux de ce réaménagement sont (1) la réalisation d’une continuité piétonne sur le terre-plein central, de bout en bout et (2) un renforcement notable de la végétalisation des espaces du boulevard. La première tranche de cet aménagement sera réalisée été 2017, grâce à la sélection du projet Raspail revit en tant que lauréat de la campagne 2015. En présentant Raspail revit suite, l’Association Oh! Les beaux jours propose de garder une continuité technique et esthétique avec ce qui est planifié pour les travaux de la première tranche entre le bd Montparnasse et la rue ND des Champs, ainsi que l’éventuelle déconcentration du marché au delà de ces limites actuels et l’optimisation de l’accès latéral aux terre-pleins centraux des boulevards.

1 2 3 4