Barre de recherche

Projets déposés

Recherche avancée

Liste des résultats de la recherche

Ville intelligente et numérique

 Tout Paris

La fibre optique pour ensoleiller les bâtiments municipaux

Budget Participatif 2016

La fibre optique est une technologie qui permet de capter la lumière du soleil pour la distribuer à l'intérieur des bâtiments, et ainsi éclairer les pièces sans fenêtre. Cette solution d'avenir n'est pas encore démocratisée, malgré son potentiel en économie d'énergie. Je propose de déployer ce système dans les bâtiments municipaux (écoles, crèches, gymnases, piscines, musées, hôpitaux...) pour diffuser la lumière du jour dans les salles sans fenêtres ou mal ensoleillées, afin de se passer de lumière artificielle en journée. Le principe ? Des modules posés sur les toits, orientés en direction du soleil, captent la lumière pour la transmettre vers les pièces à éclairer avec les câbles de fibre optique, jusqu'à 20 mètres de distance. La lumière ainsi diffusée est plus efficace qu'une ampoule électrique, avec une qualité équivalente à celle du soleil, mais sans UV ni chaleur. Elle procure un effet bénéfique sur le moral et la santé par luminothérapie. Cela permet d'éviter l'utilisation de lampes électriques en pleine journée. Ce dispositif est sûrement très coûteux à mettre en place, mais il permettrait de faire des économies non négligeables à long terme. Pour en savoir plus : http://www.echy.fr/wp-content/uploads/2015/02/Plaquette-2015.compressed.pdf

Environnement

 Avenue de Choisy, 75013 PARIS

Création d'une coulée verte dans l'avenue de Choisy

Budget Participatif 2016

À l'issue du concours « Réinventer Paris », le projet lauréat « Italik » va entraîner le bétonnage d'une esplanade piétonne et la disparition de plusieurs arbres dans l'avenue d'Italie, très passante, déjà grise et minérale ! Il faudrait compenser cette perte de verdure en végétalisant le quartier assez déprimant. Je propose de créer une promenade plantée sur l'avenue de Choisy, entre la place d'Italie et la rue de Tolbiac, le long du côté pair. Pour dégager l'espace nécessaire, il faudrait réduire l'emprise de la chaussée avec une mise éventuelle en sens unique, entraînant un report de circulation partiel vers l'avenue d'Italie ou les rues Bayet et Moureu. Pour réaliser cette coulée verte, il faudrait planter une rangée d'arbres supplémentaire, de multiples arbustes, des vivaces fleuries, des herbacées, des plantes grimpantes au tronc des arbres, et pourquoi pas des cultures de fruits. Cette grande diversité végétale permettrait d'obtenir une forte ambiance naturelle. Une piste cyclable et quelques bancs supplémentaires seraient également inclus dans cet agréable parcours de verdure. Cette coulée verte permettrait de relier la place d'Italie au parc de Choisy, en formant un chemin tout tracé pour guider les promeneurs vers ce parc dans une continuité végétale. Ce projet contribue à l'embellissement du paysage trop minéral et grisonnant du quartier, en remettant un peu de nature et de gaieté, tout en favorisant la biodiversité.

Environnement

 Tout Paris

Transformer des placettes en espaces verts

Budget Participatif 2016

Paris manque cruellement d'espaces verts. Toutefois, de nombreuses places de l'espace public pourraient être transformées en mini-jardins. Il suffirait d'y planter des arbustes, des vivaces fleuries, du gazon et des végétaux fruitiers selon les cas. Voici une liste de placettes à végétaliser dans tout Paris : • Place Dauphine - 75001 • Place Edmond Michelet - 75004 • Terre-plein de la place Camille Jullian (côté ouest) - 75006 • Place du Palais Bourbon - 75007 • Placette à l'angle du boulevard Malesherbes et de la rue de la Bienfaisance - 75008 • Placette à l'angle du quai de Valmy et de la Jean Poulmarch - 75010 • Terre-plein au fond de la rue Georges et Maï Politzer - 75012 • Placette à l'angle du boulevard Poniatowski et de l'avenue de la Porte de Charenton - 75012 • Place Jeanne d'Arc (face à l'église) - 75013 • Placette au carrefour des rues Corvisart et Croulebarbe - 75013 • Angles de la place Nationale (côté nord) - 75013 • Place de l'Île de Sein - 75014 • Place Ambroise Croizat - 75014 • Angles de la place Violet - 75015 • Angles de la place Saint-Charles - 75015 • Placette entre les rues de Cherbourg, du Lieuvin et Fizeau - 75015 • Placette au carrefour de la rue Abel Ferry et l'avenue du Général Clavery - 75016 • Placette au carrefour de la rue Abel Ferry et l'avenue Marcel Doret - 75016 • Esplanade du Général Casso (Boulevard Gouvion-Saint-Cyr) - 75017 • Placette au carrefour du boulevard Pereire et des rues Alfred Roll et Verniquet - 75017 • Placette à l'angle de l'impasse de la Chapelle - 75018 • Place de Torcy - 75018 • Placette à l'angle de la rue de l'Ourcq et du passage Wattieaux - 75019 • Placette au carrefour des rues de Meaux, Armand Carrel et Lally-Tollendal - 75019 • Place du Guignier - 75020 • Place Octave Chanute - 75020 Note : la mairie de Paris pourrait librement exclure certains lieux de la liste si leur transformation en jardins s'avérait impossible.

Environnement

 Rue Darcy, 75020 PARIS

Piétonniser et végétaliser la rue Darcy

Budget Participatif 2017

Ce projet consiste à créer une rue piétonne végétalisée pour pallier au manque d'espaces verts du quartier de Saint-Fargeau. La rue Darcy est une petite voie désertique, sans commerce ni activités, qui tranche avec l'animation de la place Saint-Fargeau. Malgré son caractère monotone, elle réunit aussi toutes les qualités pour devenir une rue-jardin : • Elle bénéficie d'un ensoleillement privilégié, avec la présence du réservoir de Ménilmontant, vide de toute construction. • Sa faible fréquentation automobile permet d'envisager une reconversion en voie piétonne sans perturber la circulation du quartier. • Le calme du lieu en ferait une place de choix pour les flâneurs en quête de tranquilité. La rue Darcy deviendra un mail végétalisé sur près de 100 mètres, où la circulation sera réservée aux piétons. Des surfaces de pleine terre accueilleront des arbustes, des plantes mellifères, des graminées, et peut-être des arbres, autour d'une allée pavée de 3 mètres de large. Quelques bancs seront aussi installés pour le repos des promeneurs. La proximité immédiate du réservoir de Ménilmontant permettra la mise en place d'une fontaine d'eau potable. En raison de la présence de 2 entrées de parking, l'accès de la rue Darcy aux automobiles sera maintenu du n°1 au n°6, en arrivant par la rue du Surmelin. Ces nouveaux aménagements permettront de réintégrer la rue Darcy à la vie du quartier, et favoriser la biodiversité dans ce secteur trop minéral.

Cadre de vie

 Tout Paris

Créer des brumisateurs végétalisés pour les espaces verts

Budget Participatif 2017

L'été à Paris, il n'est pas évident de se rafraîchir pendant sa promenade au soleil, alors que les épisodes de canicule, aggravés par l'effet de chaleur urbaine, se font de plus en plus fréquents. Les fontaines à boire disséminées dans les espaces verts sont idéales pour se désaltérer, mais elles ne permettent pas de se rafraîchir la peau. Les brumisateurs d'eau froide sont une bonne solution, mais il y en a trop peu à Paris. En outre, les dispositifs utilisés à Paris Plages sont particulièrement inesthétiques. C'est pourquoi je propose un système de brumisateur d'eau associé à une végétalisation innovante pour équiper les parcs parisiens, en alliant l'utile à l'agréable. Le principe ? Une petite arche grillagée en forme de U inversé, recouverte de plantes grimpantes, permettra de dissimuler le tuyau d'arrivée d'eau sous un élégant manteau vert ; l'eau sera diffusée en continu par une buse au sommet de la structure (voir le schéma ci-joint). Ainsi, tous les promeneurs qui traverseront cette arche verte seront arrosés d'une douce brume rafraîchissante. Avec leur structure végétalisée, ces brumisateurs pourront s'intégrer harmonieusement dans le paysage des parcs parisiens, répondant à un double objectif de rafraîchir les promeneurs et renforcer la présence de la nature en ville. N'hésitez pas à me donner votre avis !

Cadre de vie

 SQUARE SAINT-AMBROISE, 75011 PARIS

Transformer le jardinet devant l'église Saint-Ambroise

Budget Participatif 2017

Le jardin des Moines de Tibhirine (ex-square Saint-Ambroise) est un espace vert particulièrement exigu situé devant l'église Saint-Ambroise. Malgré la valeur patrimoniale de cet édifice, le jardin n'est pas un véritable point d'intérêt en soi : sa taille réduite et sa végétation minimaliste n'en font pas une place de choix pour les amateurs de nature en ville. Les riverains préfèrent aller au square Maurice Gardette pour combler leur besoin de verdure et d'espace. L'ouverture prochaine du jardin Truillot, de l'autre côté du boulevard Voltaire, va diminuer encore davantage la fréquentation du jardin des Moines de Tibhirine. Ce nouveau poumon vert sera bien plus spacieux et convivial que l'actuel square ovale créé en 1971. Afin de regagner l'intérêt du public, l'ex-square Saint-Ambroise a besoin d'une rénovation pour le remettre en valeur. La présence du végétal doit être renforcée en augmentant la diversité des espèces. Les haies taillées qui ceinturent l'espace seront remplacés par des graminées, des plantes vivaces et des arbustes en port libre pour améliorer l'accueil de la faune. Des massifs de plantes mellifères remplaceront également la petite pelouse centrale, afin de favoriser les pollinisateurs et rajouter un peu de couleurs vives. Par ailleurs, la largeur du trottoir qui entoure le jardin est très inégale, variant de 1 à 14 mètres. Il faut redéfinir le périmètre du square pour recalibrer les dimensions du trottoir et regagner de la surface végétale. Enfin, une pancarte illustrée pourra être installée dans le jardin pour retracer l'historique de l'église Saint-Ambroise, en rappelant la première chapelle qui fut détruite à cet emplacement lors du percement du boulevard Voltaire.

Cadre de vie

 JARDIN PIERRE SEGHERS, 75020 PARIS

Remise en valeur du jardin Pierre Seghers

Budget Participatif 2017

Le jardin Pierre Seghers est un petit square peu fréquenté de la rue Hélène Jakubowicz, dans un secteur pourtant pauvre en espaces verts. Les riverains lui préfèrent le square des Saint-Simoniens, plus grand et mieux entretenu, pour sa diversité paysagère et ses nombreux espaces de loisirs (Terrain de sport, tables d'échecs, ping-pong, jeux d'enfants). Alors que le square des Saint-Simoniens connaît une forte affluence, le jardin Pierre Seghers, à moins de 100 mètres de distance, est laissé à l'abandon. En effet, ce dernier ne propose aucune activité particulière. L'aire de jeux des tout-petits, souvent vide et trop vétuste, est désormais supprimée. De nombreux végétaux ont été arrachés du jardin et jamais replantés, notamment la cloison d'osmanthe. La pelouse mal entretenue se dessèche pendant l'été, faute d'arrosage suffisant. La situation du square Seghers en cœur d'îlot résidentiel, à l'écart des lieux de vie du quartier, en fait un jardin méconnu des riverains. Il faut requalifier le jardin Pierre Seghers pour en faire un espace vert plus attrayant, convivial, ouvert à de nouveaux usages, et réintégré à la vie de quartier. Les principales activités proposées aux Saint-Simoniens s'adressant à un jeune public, il manque des aires de sport adaptées aux seniors. Ce projet prévoit donc la création d'un boulodrome et l'installation d'agrès sportifs dans le square Seghers. La palette végétale sera renouvelée avec des plantes mellifères, arbustes et graminées, des plantes grimpantes sur la clôture et de nouveaux arbres sur la pelouse. Un arrosage automatique devra être installé pour éviter la sécheresse estivale. Afin d'attirer le public au jardin Pierre Seghers et améliorer sa visibilité, la rue Hélène Jakubowickz deviendra une voie semi-piétonne végétalisée, avec des arbres (ou des arbustes) et des installations artistiques. Ce nouvel espace de vie favorisera les échanges entre le square Seghers et les Saint-Simoniens.

Cadre de vie

 Rue de la Croix Nivert, 75015 PARIS

Réaménager la rue de la Croix-Nivert en faveur des piétons

Budget Participatif 2017

La rue de la Croix-Nivert souffre d'une mauvaise répartition des modes de déplacement : la chaussée surdimensionnée contraint les piétons à se serrer sur des trottoirs trop étroits, perturbant ainsi leurs déplacements. Pour ne pas se bousculer, la plupart des passants sont tentés de descendre sur la route, posant ainsi des problèmes de sécurité. Cette rue est aussi marquée par une forte minéralité, la végétation étant quasiment absente, faute de place disponible. Tous les secteurs traversés sont densément bâtis et manquent d'espaces verts. Tous ces problèmes nuisent à la qualité de vie des habitants et la vitalité du commerce local. Un réaménagement de la rue de la Croix-Nivert est nécessaire pour redistribuer l'espace en faveur des piétons et permettre sa végétalisation. Ce projet prévoit une première phase d'aménagement sur un tronçon de 700 mètres, entre la place Cambronne et le square Saint-Lambert, qui concentre les trottoirs les plus étroits, avec de multiples commerces. Le traitement des autres sections est à envisager ultérieurement, afin de répartir le montant du projet sur plusieurs années, sans dépasser l'enveloppe budgétaire du 15ème arrondissement. La rue de la Croix-Nivert sera mise en sens unique pour supprimer une file de circulation, élargir les trottoirs et planter des arbres d'alignement. Ces aménagements permettront d'améliorer le cadre de vie des habitants, faciliter leurs déplacements à pied et revitaliser le commerce local.

Environnement

 COULEE VERTE RENE DUMONT - MAIL DE REUILLY - ALLEE VIVALDI, 75012 PARIS

Renforcer la végétalisation de la coulée verte René Dumont

Budget Participatif 2017

Certains secteurs de la promenade plantée, entre les rues Montgallet et Picpus, présentent une faible diversité végétale qui rompt avec la végétation dense du viaduc des Arts, et la flore plus sauvage dans les tranchées. Cette discontinuité paysagère touche principalement les abords du jardin de Reuilly, plus minéralisés que le reste du parcours. Il faut combler ce manque de verdure en replantant des arbustes, graminées, vivaces fleuries et autres plantes mellifères. afin de recréer une flore riche et variée. Entre la rue Montgallet et le cadran solaire, la coulée verte apparaît vide et bien trop minérale. Il faudra compléter la présence des arbres avec des plantations en pleine terre pour redessiner un chemin vert. Le passage entre la piscine Jean Boiteux et le gymnase de Reuilly sera métamorphosé. Les haies taillées en règle laisseront place à une végétation plus libre et abondante, encadrant une nouvelle pelouse autour de l'allée centrale. Sur l'allée Vivaldi, les haies de buissons latérales seront remplacées par des plate-bandes florissantes, deux fois plus larges, qui apporteront couleurs et variété pour égayer le paysage. Enfin, la placette entre la rue Brahms et le tunnel de Reuilly, trop grise et minérale, sera plantée d'arbustes, afin de marquer la continuité du parcours.

Cadre de vie

 COULEE VERTE RENE DUMONT - PROMENADE DE LA RUE DU SAHEL, 75012 PARIS

Réaménager la coulée verte le long de la rue du Sahel

Budget Participatif 2017

Le tronçon de la coulée verte entre la rue Sibuet et la Petite Ceinture présente de multiples défauts : • Une faible palette végétale avec des haies uniformes, taillées en règle et dénuées d'intérêt ; • La présence d'une file de stationnement pas pratique d'accès ; • L'éclairage de la voie est dépassé, avec des lanternes sphériques qui éclairent mal le sol. • La piste cyclable, désaxée au carrefour de l'avenue Arnold Netter, déborde sur l'espace des piétons. • La signalisation insuffisante de la piste cyclable crée un risque de collision avec les piétons. Ce tronçon a besoin d'une rénovation afin d'améliorer la sécurité des usagers et élargir la gamme des végétaux. Les haies de buissons seront remplacés par de nouvelles espèces florales qui apporteront des couleurs vives et favoriseront les pollinisateurs. La suppression de la file de stationnement qui longe le parcours permettra de regagner de la surface végétale. La piste cyclable devra être signalisée par un marquage au sol clairement identifiable au niveau des traversées piétonnes. Il faudra aussi réaxer la piste au carrefour de l'avenue Arnold Netter pour éviter les conflits d'usage entre cyclistes et piétons. Enfin, l'éclairage public devra être modernisé afin de réduire la consommation d'énergie et la pollution lumineuse, en remplaçant les anciens globes par des lanternes à LED qui éclairent mieux le sol.

1 2 3 4 5