Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
5897 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Education et jeunesse

 ECOLE MATERNELLE 12 RUE ESPERANCE, 75013 PARIS

Calme et sérénité à la cantine : luminaires acoustiques

Budget Participatif 2016

Le bruit et ses conséquences : stress, fatigue et difficultés d’apprentissage 2016 : apprentissages sur tablettes tactiles, pédagogies innovantes, paiement de la cantine par mobile pour les parents… Pas de doute, en bien des aspects, l’école a pris le tournant du XXIème siècle. Pourtant, un bastion résiste : le bruit parfois assourdissant de la cantine. Alors que le temps du repas devrait être un temps de pause propice à la socialisation des enfants, il dérape trop souvent en un moment de stress pour tous. Lorsque l’on sait qu’un niveau sonore trop élevé est aussi un obstacle direct à l’apprentissage de la parole chez les tous-petits, il est essentiel d’agir. Pour favoriser une ambiance plus calme, la solution suivante a été imaginée : Fixé au plafond, au-dessus de chaque table de la cantine, un « luminaire acoustique » entre en interaction avec le niveau sonore des enfants assis à la table. Composé d’une plaque acoustique, qui a pour propriété d’absorber le bruit, il est aussi relié à un sonomètre. Dès lors que le niveau sonore atteint un seuil jugé trop élevé, la lumière faiblit en intensité pour créer une ambiance tamisée et un appel au calme. Presque inconsciemment, les enfants adaptent leur comportement à cet environnement, en baissant le ton comme ils le feraient dans la pénombre du dortoir. Retrouver en détail le projet, les schémas et la vidéo de présentation du prototype : http://luminaireacoustique.unblog.fr/

Environnement

 Rue du Chemin Vert, 75011 PARIS

Redonner sa couleur d'origine à la rue du Chemin Vert

Budget Participatif 2016

La rue du chemin vert a besoin de retrouver sa couleur d'origine, le vert. De retourner à la vie, de respirer à nouveau, de prendre de grandes bouffées d'air, d'oxygène, de respirer à nouveau, enfin. Pour ce faire, et même si l'espace paraît restreint, pourquoi ne pas transformer cette rue en une allée verte comme expérience de transformation durable en mobilisant tout un chacun: - Transformer les murs libres par des murs végétalisés (nº 41-43 et n°63-65 de la rue du Chemin Vert par exemple). - De végétaliser les pieds des arbres en partenariat avec des associations ou groupements locaux (n°21- 27 de la rue du chemin vert) et aux intersections avec l'avenue Parmentier ou le Boulevard Voltaire). - D'initier une démarche proactive de compostage collectif pour faire vivre ces initiatives végétales en coopération avec les habitants du quartier et aussi en coopération avec les nouveaux commerces alimentaires en faveur des circuits courts. - De permettre une meilleure circulation des piétons en agrandissant les trottoirs du n°59-71 de la rue du Chemin Vert afin de permettre aux piétons un meilleur accès aux nouveaux commerces implantés ; - De donner la priorité aux vélos et aux voies de bus sur les sections les plus étroites de la rue du chemin vert. - Jouer sur des alternances de sens de circulation pour que cette rue ne soit plus assimilée à un Boulevard par certains automobilistes voire des cars de tourisme. - De ne plus autoriser la circulation des cars de tourisme. - A travers les tissus associatifs, créer une dynamique autour du compostage, création d'abris à insecte, recyclage de l'eau avec mise en place d'ateliers, d'espaces ouverts à des personnes de divers horizons, lieu de partages et d'échanges). Pour que la rue du Chemin Vert devienne une sorte de laboratoire à idée pour retrouver un chemin meilleur pour nous tous.

Education et jeunesse

 8 Rue Albert Bayet, 75013 PARIS

Mieux concevoir les lieux de détente au collège

Budget Participatif 2016

L’UL13 a fait le constat du manque flagrant d’espace de convivialité de certains collèges. Nos adolescents passent entre 25 et 30 h par semaine au collège et ce lieu doit aussi être un lieu de vie.Contrairement aux lycées, les collégiens ne disposent pas aujourd’hui de lieux de repos et de détente. Ils ont le choix entre la permanence, le CDI ou bien se retrouver livrés à eux-mêmes à l’extérieur, sans cadre organisé et protégé. Leur rythme de travail est soutenu, avec un certain stress général, il est donc important de favoriser à la fois repos, convivialité et échange, Différentes études ont démontré que le développement d’espaces ludiques en milieu scolaire contribue en effet à la réduction de la violence scolaire, qu'il modifie la représentation que les élèves en difficulté se font de l'école, les aide à s’approprier leur établissement et leur permet de reprendre confiance en eux tout en développant des attitudes de coopération. Il concourt également au développement de la citoyenneté ainsi qu'à l'amélioration de la réussite de tous les élèves. Dans ces salles de repos, les élèves pourraient disposer : De canapés et de sièges confortables pour se reposer et dialoguer, de jeux de société, de babyfoot pour favoriser la bonne humeur et la convivialité, de livres et de B.D empruntés au C.D.I. sous la responsabilité des élèves, etc.. En effet, ce projet se place bien dans un cadre plus vaste. Le climat scolaire concerne toute la communauté éducative : élèves, personnels, parents. C’est une responsabilité collective. C’est la construction du bien vivre et du bien-être pour les élèves et le personnel de l’école. Le défi est d’implanter les bonnes pratiques et les bonnes initiatives dans le quotidien de chacun au sein de l’établissement.

Cadre de vie

 Square Paul Paray, 75017 PARIS

Un square Paul Paray renové, étendu et accueillant pour tous

Budget Participatif 2016

A l'heure où notre square est de plus en plus fréquenté,  par un public de tous âges et toutes origines,  le projet pour notre square vise à rénover, embellir, en accueillant tous les publics et en mettant en valeur l'extension du parc, en "friche" depuis de nombreuses années.  1/ L'idée est d'aménager l'extension du square avec  - un FitPark pour toutes les générations  - un petit Citystade pour des jeux collectifs - une table de ping pong et des bancs + végétalisation des parties de murs et espace d'expression type street art à étudier.  2/ Pour la partie principale du square  le projet vise à redonner au square Paul Paray son élégance originelle, tout en prenant en compte la fréquentation du lieu par toutes les générations,  les poussettes, les personnes à mobilité réduite, les promeneurs, les parents avec jeunes enfants, les voisins qui se retrouvent pour discuter, etc. Cela passe par: - la réfection des zones de pelouses et de plantations - le re-nivellement et remplacement du sol de type "stabilisé" par des pavages "plats" ou "lisses" ou sols résistants - la végétalisation éventuelle de certains murs et/ou création d'une fresque en référence à la musique (Paul Paray étant un chef d'orchestre) - la suppression du bac à sable et son remplacement par une zone en sol amortissant avec des reliefs et un tunnel pour les tout-petits - des affichages dans le square avec des fléchages, pour diriger vers l'extension du square, le Fitpark, le ping pong et le Citystade - des affichages "citoyens" pour faire connaître les initiatives locales ouvertes à tous

Cadre de vie

 Rue Stendhal, 75020 PARIS

Végétaliser la rue

Budget Participatif 2016

Bonjour, la végétalisation des rue Stendhal et de la rue des Rondonneaux 75020 PARIS permettrai d’embellir ces 2 rues,de mettre en valeur un patrimoine ainsi que l'Histoire du quartier, ces 2 rues étant toutes proches du cimetière du Père Lachaise un lieux qui est chargé d'histoire. La végétalisation apportera de la fraîcheur en été et aussi un meilleur cadre de vie, de tisser du lien social entre les différents habitants du quartier, lien social quasi inexistant aujourd'hui. De plus la végétalisation de ces rues permettrai de faire découvrir, aux enfants comme pour les adultes, les différentes espèces et variétés de plantes, fleurs, légumes et herbes aromatiques (thym lavande romarin menthe serpolet), ainsi que leur développement aux rythme des saisons, sans oublier l'aspect environnemental du projet, en effet végétaliser les rues permet d'une certaine manière de renouer avec la terre, de faire prendre conscience de l'impact qu'à l'Homme sur l'environnement. En outre, ce projet de végétalisation s'inscrit dans une dynamique de végétalisation du quartier étant donné que pour la Rue Ramus 75020 qui est parallèle aux rues Stendhal et rue des Rondonneaux 75020 Paris, un projet de végétalisation à été déposé au budget participatif 2016. Pour ce projet de végétalisation de ces 2 rues, il serai possible de revoir "l'agencement" de ces 2 rues et de travaillé sur un coté de la rue car pour les 2 rues l'autre coté est réservé aux stationnement, peut-être faudrait-il aussi revoir la largeur de la chaussée et du trottoir de manière à ce que l'on puisse végétaliser dans la longueur et sur une bonne largeur. Cordialement

Environnement

 Tout Paris

Une forêt durable open source

Budget Participatif 2016

Le projet pilote que nous proposons vise à créer une forêt dense et durable de 400 mètres carrés, près du Boulevard Périphérique, suivant la méthode open source du botaniste Akira Miyawaki. De cette méthode, employant seulement des espèces végétales autochtones, il en résulte une forêt ayant les caractéristiques suivantes : * une biodiversité 100 fois supérieure à celle obtenue par une revégétalisation typique * une densité 30 fois supérieure * un développement 10 fois plus rapide. La forêt après 2 ans, n’aura plus besoin d’entretien humain en vivant tutélée par son même écosystème en complète autonomie et jouant son rôle de solution efficace à la pollution des transports et leur bruit. Le groupe de travail sera formé par des botanistes innovants et par les citoyens enthousiastes ou experts qui participeront au projet. Cette hétérogénéité permettra d’échanger sur le thème du dévéloppement durable et les pratiques en gestion et sauvegarde du vert collectif, en mettant en place une œuvre vivante créée par la communauté. Nous avons contacté un groupe de recherche qui a systématisé cette méthode pour le devis du projet pilote et son déroulement : * étude de la composition du terrain et identification des espèces autochtones * preparation de la biomasse pour le sol et des jeunes espèces de plantes * plantation des jeunes éspèces avec la communeauté et protection par le paillage * monitorisation continue et évaluation progressive de la croissance. Notre suggestion est de placer le projet pilote, dans un des lieux suivants : * talus du Périph entre Gallieni et Porte de Montreuil * talus du Périph entre la Porte de Lilas et rue Léon Frapié * terrain sur les voies inutilisées entre Porte de Clignancourt et le carrefour de rue des Poissonniers Il est important de confronter ces emplacements aux projets municipales pour envisager le lieu plus approprié aux plans d’aménagement des infrastructures et espaces verts de la Ville de Paris.

Environnement

 Quai de Valmy, 75010 PARIS

Végétalisation du Canal Saint Martin

Budget Participatif 2016

Le Canal Saint Martin assume différents usages formels: voie navigable pour les besoins de la ville et du tourisme, ses abords sont malheureusement accaparés par la voiture. Bravant les gaz d’échappement et le bruit, les parisiens ont investi ses berges mais le lieu reste dépourvu d'infrastructure adaptée. Actuellement toujours dans sa configuration industrielle originelle, servons sa rénovation pourrait être un point de départ pour penser le Canal de demain. Il s'agit ici de proposer une première phase simple à réaliser au service de ce dernier, de la ville et des parisiens. En transformant le Canal Saint Martin en corridor vert, c'est la beauté des lieux que nous servons, la biodiversité, l'économie et le bien-être de tous. Le canal offre une surface linéaire très importante. Sa végétalisation partielle entraînerait une amélioration de la qualité de l'eau, un impact non négligeable sur la biodiversité aquatique et terrestre, mais aussi et surtout, une évolution positive pour ses habitués et les habitants des quartiers environnants. La proposition se base sur la création d'un couloir végétalisé de part et d'autre du canal sur toute sa longueur. La largeur de celui-ci serait variable suivant la zone d'implantation mais s'établirait en moyenne autour de 150cm. La végétalisation se ferait par le biais de caissons flottants ancrés ou arrimés aux berges du canal, facilement manipulables et au faible coût de réalisation. La sélection des plantes s’inscrirait sur les bases de la phyto-épuration et de la préservation des plantes locales. La technique de phyto-épuration permet de filtrer l'eau par le biais des racines des végétaux et est déjà utilisée pour le traitement des eaux usées. Les plantes pousseraient donc sur un support inerte, les obligeant à tirer les éléments nutritifs de l'eau du canal. Tremplin vers un réaménagement plus vaste, ce projet offre aux parisiens de se réapproprier réellement cet espace et promet un impact positif de très large portée.

1 2 3