Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
5897 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Culture et patrimoine

 Tout Paris

Je me dessine, je dessine ma ville !

Budget Participatif 2016

Le Muz est le premier et seul musée des oeuvres des enfants sur Internet. Il a été crée à l'initiative de Claude Ponti. Il affirme que les œuvres des enfants constituent un patrimoine de l'humanité et doivent d'être exposées, conservées, valorisées. Elles sont l'expression d'une sensibilité et le témoignage de notre temps. Les enfants pourraient être invités par Le Muz à créer des œuvres autour du thème "Je me dessine, je dessine ma ville" permettant à chaque enfant d'exprimer sa singularité à travers son expérience de la vie parisienne. A l'issu de cet appel à création (relayé auprès des écoles primaires et des centres de loisirs, dans le cadre de l'EAC et des TAPS), un comité de sélection composé d'artistes, d'élus et de citoyens (enfants et adultes) pourrait choisir les œuvres susceptibles d'être exposées dans Paris. Ces œuvres seraient imprimées sur des bâches d'exposition et accrochées les grilles des parcs et jardins parisiens. En effet, il s'agit là de véritables lieux de vie, où se croisent et interagissent différents types de personnes tout au long de la journée : sportifs du matin, pic-niqueurs du midi et du week-end, badauds, enfants et parents, ... Ces lieux sont des espaces de rencontre, sorte de parenthèses dans la ville. Chaque arrondissement bénéficiant au moins d'un espace vert, le projet pourra être largement diffusé dans la ville, permettant aux usagers d'apprécier la créativité des enfants. L'impression des œuvres pourra se faire sur des bâches PVC, en grand format, permettant une visibilité optimale et valorisante. L'exposition pourrait être constituée de 24 bâches (12 bâches pour la thématique "Je me dessine", 12 bâches pour la thématique "Je dessine ma ville"). Pendant 2 mois, 2 lieux de chaque arrondissement seront investis. Au terme de l'année, les 20 arrondissements parisiens auront bénéficié de l'exposition. Cette exposition valorisera à la fois les œuvres des enfants et les espaces verts de Paris autour d'une thématique fédératrice.

Environnement

 Tout Paris

centre d'information sur le Developpement Durable

Budget Participatif 2017

le centre d'information sur le développement durable serait dans un bâtiment du type du pavillon de l'eau qui pourrait accueillir principalement 2 thématiques centrées sur les énergies renouvelables et la construction et l'entretien écologique d'un bâti. Ce bâtiment disposerait d'une salle d'exposition et d'un fab lab doté notamment d'une imprimante 3 D qui peut par exemple servir à fabriquer une éolienne... Il serait aussi équiper d'un projecteur pour diffuser des films , et notamment des documentaires sur les énergies renouvelables et les modalités de construction et d'entretien d'un bâti. Une salle d'exposition serait constituée notamment de maquettes explicatives sur les énergies renouvelables et d'un exemplaire de démonstration d 'un bâti BCC et à énergie positive. L'intention de ce projet est d'éduquer les citoyens au développement durable et de démontrer que l'on peut faire de substantielles économies sur sa facture énergétique. Le fonctionnement de ce projet pourrait se faire avec l'aide d'étudiants bénévoles spécialisées en développement durable et ou avec l'aide d'administrateurs bénévoles de la ville de Paris. Un partenariat avec la maison des acteurs du Paris durable pourrait se faire. Ce centre serait donc ouvert à tout public, y compris au public scolaire. Le fab lab pourrait fonctionner un peu comme celui de La Paillasse, et donc des expériences et des innovations en matière d'économies d'énergie ou d'eau pourraient être réalisées. Ce lieu serait un lieu interactif , explicatif et axé sur l'innovation. Une thématique sur la biodiversité en milieu urbain notamment pourrait être évoqué montrant les méfaits de la pollution , et notamment celle en provenance d un trop grand nombre d'automobiles en ville. La thématique de la biodiversité pourrait être illustrée et développée dans des salles du parc floral par exemple.

Transport et mobilité

 Tout Paris

Création carte de transport sans contact et rechargeable

Budget Participatif 2016

Qui n'a jamais été confronté directement ou indirectement à la complexité des transports parisiens pour les non-détenteurs d'un Pass Navigo ? Tickets spécifiques au bus, au métro, aux RER , à la bonne zone. Nécessité d'acheter un carnet entier (à ne pas perdre) si l'on ne souhaite pas faire la queue à chaque fois au guichet. Besoin de gérer autant de tickets que de personnes nous accompagnant, etc.. Pourquoi ne pas s'inspirer des modèles de nos voisins comme Istanbul et son Istanbulkart afin de proposer un pass non nominatif (pas de problème de CNIL) rechargeable et qui fonctionne comme un véritable porte monnaie virtuel ? L'objectif serait d'acheter son pass chez un revendeur (kiosque à journaux, guichet RATP, ..) le prix d'achat faisant office de 'caution' et étant remboursé à l'usager lors de la restitution finale du pass afin d'inciter la réutilisation d'une même carte par X usagers. L'utilisateur viendrait ensuite recharger la carte nouvellement acquise du montant qu'il souhaite, et à chaque passage (Métro, bus, RER, orlyval, etc..) il serait débité du prix affecté au service spécifique choisi. L'intérêt serait de pouvoir également utiliser une seule carte pour X personnes, je suis mère de famille et je voyage avec mes 3 enfants, je passe alors la carte 4 fois lorsque j'emprunte un moyen de transport. A chaque passage, le système m'affiche le crédit restant sur ma carte. En réduisant le nombre de support matériel, d'impression de ticket, nous pourrions également proposer des tarifs plus intéressants pour les détenteurs de ce pass afin d'inciter davantage à son utilisation. Simplifions le transport à Paris, améliorons l'image de la ville auprès de nos touristes nationaux et internationaux, réduisions les supports papiers et respectons notre environnement : adoptons la carte unique!

Propreté

 Tout Paris

PROPRETE DE PARIS

Budget Participatif 2016

Il ne suffit pas de peindre des murs ou de réaliser des œuvres qui font merveille et démontrent une soit disante créativité à Paris. Mieux vaut humblement baisser les yeux pour regarder où l’on marche. Paris est devenue une poubelle que les étrangers remarquent volontiers et que les Parisiens supportent parce que rien n’est fait pour améliorer la situation. Certes le service de nettoyage fonctionne bien, il y a des poubelles presque partout, mais, paradoxe, on trouve autour d’elles des détritus de tous genres jetés çà et là sans aucune précaution. Il y a quelque chose d’autre indispensable à entreprendre pour rendre notre belle capitale plus propre. Il s’agit d’une sensibilisation intense à mener auprès de la population. Cela commence par l’école où les enseignements de morale citoyenne doivent insister sur ce point. Puis au niveau des familles, dans et devant les mairies ou autres lieux de réunions, pour les interpeller sur le fait. Pourquoi pas, dans les deux situations, faire intervenir des éboueurs eux-mêmes en direct pour démontrer les difficultés qu’ils rencontrent et préconiser des solutions. Cela a un coût à intégrer au budget susceptible d’être réservé. Il y aura sans doute un double effet : celui du cœur parce que ce sont des personnes qui exercent un métier ingrat, et celui de la raison parce qu’ils y feront appel pour améliorer la situation. Il convient de consacrer une partie conséquente de ce budget participatif à cette entreprise de sensibilisation pour le nettoyage de la ville. A ce stade, je ne sais comment chiffrer le budget nécessaire et je laisse le soin aux spécialistes de l’évaluer.

1 2 3