Barre de recherche

Projets déposés

Recherche avancée

Liste des résultats de la recherche

Education et jeunesse

 100 Avenue de la République, 75011 PARIS

Marquage au sol devant l'école 100 avenue de la République

Budget Participatif 2016

Le moment de la sortie de l'école au 100 avenue de la République est un moment de stress pour les enfants, les parents et les équipes éducatives. Les parents des enfants scolarisés dans cette école qui accueille plus de 250 élèves ont en effet tendance à s'agglutiner devant la porte de l'école, gênant l'identification des parents par les équipes éducatives. En effet, à 16h30 comme à 18h, les enfants ne peuvent sortir de l'école que si un référent adulte a été identifié sur le trottoir par les équipes. Or, du fait de cette cohue, provoquée précisément par la crainte des parents de ne pas être visibles et donc de retarder la sortie de leurs enfants, les enfants ont du mal à sortir, devant se frayer difficilement un chemin à travers les jambes des adultes. Tandis que l'équipe de l'école doit, tant bien que mal (surtout de nuit en hiver) essayer d'identifier les parents qui préfèrent rester à distance par refus de participer à ce cercle vicieux... Bref: cette situation n'est satisfaisante pour personne et, malgré les rappels à l'ordre réguliers de la directrice et du responsable éducatif de la Ville, elle n'a pas évolué depuis le début de l'année scolaire. J'ajoute que ce projet ne concerne pas seulement notre école, mais pourrait être étendu à d'autres écoles qui connaissent des situations similaires de par la configuration des lieux ou les mauvaises habitudes prises au fil du temps.

Cadre de vie

 25 Rue du Temple, 75004 PARIS

Amélioration de la rue du Temple et de la rue des Archives

Budget Participatif 2016

Dans la continuité de l'aménagement réalisé rue Rambuteau entre les rues Beaubourg et des Archives (3ème et 4ème), afin de permettre la réalisation d'une étude de faisabilité, il parait préférable de scinder ce projet en 2 projets distincts, afin de pouvoir finaliser financièrement ce projet en 2 étapes, à savoir : - 1) projet portant dans la continuité de l'aménagement réalisé la rue Rambuteau, sur la partie de la rue du Temple comprise entre les rues de la Verrerie et Rambuteau qui pourrait être aménagée pour rendre les cheminements piétons plus confortables en embellir l'espace avec notamment le re calibrage des trottoirs sur la rive impaire de la voie, s'agissant plus précisément du tronçon de voie entre les rues Saint-Merri et Geoffroy-l'Angevin, -2) projet portant également dans cette continuité, qui pourrait permettre d'améliorer en parallèle, la partie de la rue des Archives entre les rues de la Verrerie et des Blancs Manteaux, avec dans un premier temps l'implantation de jardinières notamment à l'angle des rues des Archives et des Blancs Manteaux (où est implanté plus exactement au n°38 l'immeuble construit vers 1440, désigné sous le nom de "maison Jacques Coeur"), afin de limiter le stationnement anarchique des motos sur le trottoir, voire de réaliser une implantation complémentaire d'un petit jardin à l'implantation d'ores et déjà effective à cet angle. Très ultérieurement pourrait être réalisée, dans la continuité de l'aménagement réalisé rue Rambuteau entre les rues Beaubourg et des Archives (3ème et 4ème), une faisabilité d'un aménagement de cette rue des Archives similaire à celui effectivement réalisé rue Rambuteau.

Propreté

 Tout Paris

Toilettes publiques autonomes, modulables et écologiques !

Budget Participatif 2016

On a tous connu cette situation : être sur les quais de Seine ou dans un parc se retrouver dans l’impossibilité d’accéder aux toilettes. En effet, profiter des beaux jours en toute sérénité implique l’éternelle question : « Mais où vais-je faire pipi ? » Combler ce manque est un véritable enjeu pour la ville de Paris ! Coût du projet non estimé Ce projet propose donc la création de toilettes écologiques, autonomes, modulables et adaptables à l’environnement. Le but étant de fournir des commodités sans pour autant dénaturer le lieu de l’implantation. Modulables, les toilettes sont pensées pour se fondre dans l’environnement. Le toit pouvant être en bois ou bien végétal, les parois aussi peuvent variées en matière et en couleur. L’ergonomie de la structure a été conçue pour créer un espace détente parfaitement adapté à ces lieux de villégiature, tout en préservant l’intimité de l’utilisateur. Écologiques et pratiques, les toilettes sèches ne présentent pas de problème d’alimentation et d’évacuation des eaux vannés, et ont des vidanges moins fréquentes. Autonomes, les panneaux photovoltaïques fournissent un éclairage LED et le revêtement translucide laisse passer la lumière optimisant ainsi l’éclairage de jour comme de nuit. Ce projet offre donc une solution esthétique et responsable pour répondre à un problème pratique bien souvent mis au rang de nuisance !

Culture et patrimoine

 75006

Mélodie à Saint-Germain

Budget Participatif 2016

Le projet présenté ici vise à organiser dans les cafés volontaires du 6ème arrondissement, à une heure de faible affluence pour eux, le dimanche après-midi, des concerts de chanson Française payés au chapeau, mêlant touristes, familles et étudiants autour du plaisir de la musique et de la langue commune à la francophonie. Les concerts dans un premier temps auraient lieu deux dimanche par mois, et les artistes seraient sélectionnés par un comité d'écoute rassemblant professionnels de la musique. La difficulté sera sans doute de trouver des artistes de qualité acceptant d'être payés au chapeau (avec un prix minimal recommandé). Deux « sets » de 45 minutes pour chaque artiste ou groupe d'artistes se succéderaient au même endroit. Des reprises pourront peut-être être jouées, mais nous mettrons en avant les répertoires originaux. Cela pour des raisons de vitalité de création, et afin que cet événement, ouvert à la création contemporaine, ne soit pas emprunt d'une nostalgie désuète. Un véritable parcours pouvant se faire à pied dans le quartier permettrait, en faisant se succéder chronologiquement les événements dans chaque café, de découvrir de nombreux spectacles le même jour, comme cela se fait dans les grands festivals, sans leurs coûts excluant souvent les jeunes. L'intérêt social de ce projet est que l'écoute de la musique et de la chanson est reconnu comme un vecteur d'élévation de la sensibilité, et d'amour de cette fonction fondamentale qu'est le langage Francophone. La mise en oeuvre de ce projet serait relativement légère, nécessitant un comité d'écoute, la recherche de propriétaires de cafés volontaires, des moyens de communication (affiches, tracts, démarchage de journalistes de la presse locale), la sélection d'artistes doués, et un coordinateur. Un objectif pourrait être de lancer cet événement à la rentrée 2016, sans doute en Octobre, le mois de Septembre permettant de finaliser l'organisation du projet.

Cadre de vie

 187 Rue de Lourmel, 75015 PARIS

REQUALIFICATION DU BAS LOURMEL

Budget Participatif 2016

Le projet de requalification, qui concerne la portion de voie située à partir des numéros 187 et 194 est localisé dans un secteur de mise en valeur du végétal. L’objectif serait de désenclaver le jardin public de la résidence du Grand Pavois en le reliant à la Promenade plantée (Petite Ceinture) par un mail végétalisé en emprise sur la chaussée, en densifiant ainsi l’arc vert qui, à terme, doit ceindre la périphérie du 15earrondissement. Le trottoir existant serait conservé en l’état. La portion concernée de la rue de Lourmel serait définitivement mise en sens unique et des places de parkings seraient supprimées, à raison de 6 par rapport à l’existant et 19 par rapport à la situation antérieure aux travaux. Les accès aux parkings souterrains et aux quais de livraison seraient préservés. Dans ce cadre végétalisé et apaisé, la mise en place d’une voie dédiée aux vélos séparée, d’un rack sécurisé, ainsi qu’un petit abri couvert pour les poussettes de la halte-garderie pourrait être envisagée. L’idée générale, à développer en concertation avec le conseil de quartier, les riverains et acteurs du secteur, la mairie du 15e arrondissement et la direction de la voirie et des déplacements, en fonction des contraintes potentielles non identifiées à ce stade, serait de faire du Bas Lourmel un lieu agréable pour les riverains, habitants, étudiants de l’ESRA dont les locaux sont disséminés de part et d’autre de la rue, ainsi que pour les promeneurs et les joggeurs se rendant sur la promenade. • Redistribution de l’espace entre les voitures et les piétons, au profit des piétons (gain : 3 mètres en passant en bataille le stationnement initialement linéaire sur le côté pair) • Création d’une liaison verte entre le jardin public enclavé et la promenade par des plantations ou des bacs et l’installation de mobilier urbain (abri pour les poussettes, racks à vélos, bancs, jeux) et une voie vélo dans les 3 mètres récupérés sur la chaussée.

1 2 3