Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
7950 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Solidarité et cohésion sociale

 Tout Paris

Favoriser les échanges et un vivre ensemble solidaire

Budget Participatif 2017

Soutenir les initiatives locales d’habitats partagés (colocation, cohabitation intergénérationnelle...), d’habitats groupés et collectifs, d’habitats participatifs, et les coopératives de logement http://www.colibrislemouvement.org/sites/default/files/contents/files/livret_elu_2016%281%29.pdf Développer des quartiers intergénérationnels http://www.bienpublic.com/grand-dijon/2012/10/15/a-saint-apollinaire-la-vie-d-unquartier-intergenerationnel Créer de nombreux lieux d'échanges et de rencontres (kiosques de quartier, maisons des jeunes, maison des anciens, maisons associatives...) Promouvoir les initiatives impliquant les seniors du territoire http://www.or-gris.org/ Développer des parrainages de proximité afin de mettre en relation des personnes en difficultés (sans abris, mal logés, personnes âgées isolées, personnes handicapées isolées, parents isolés, personnes vivant sous le seuil de pauvreté…) et leurs voisins Créer des partenariats en permettant à chaque classe du primaire de se rendre dans une maison de retraite pour favoriser les échanges intergénérationnels Soutenir et développer des réseaux d’échanges locaux (réseaux d’échanges de service SEL et Accorderies, de savoirs et savoir-faire RERS, don, troc, location et achats d’objets, achats groupés, réseaux sociaux locaux…) Favoriser les échanges inter-communautaires Favoriser les rassemblements de voisins http://www.voisinssolidaires.fr/

Environnement

 Tout Paris

L’ALIMENTATION SAINE EN CULTIVANT LOCALE,DE MANIERE DURABLE

Budget Participatif 2017

Dans le contexte actuel de crise d’agriculture, le développement de modèle alternatif en cultivant bio, local et de manière durable s’affirme d’une manière croissante. Force est de constater : les produits bio et locaux sont très peu disponibles à Paris. Les espaces « cultiver local » qui se développent à Paris sont loin de couvrir la demande. Certains légumes et fruits, surtout en été, pourtant produits en Ile-de-France, sont introuvables sur les marchés, dans les magasins bio et AMAP. De ce fait, nous proposons l’achat par la Mairie de Paris des parcelles de terrain en Ile-de-France (en Seine-et-Marne, département largement agricole, par exemple) pour couvrir partiellement la demande de produits locaux et cultivés de manière durable.. Si l’achat n’est pas possible, on pourrait envisager des alternatives : coopération avec des producteurs locaux bio et responsables, accélération de conversion etc.etc. L’idée est de développer approvisionnement local et bio de la restauration collective parisienne, en premier lieu des établissements scolaires, pour ensuite l’élargir (éventuellement) aux points de vente à Paris. Cela permettra non seulement de protéger et améliorer la santé de nos enfants et la nôtre, mais aussi - créer les emplois locaux - réduire l'impact des activités humaines sur la nature - favoriser les circuits courts et réduire la transformation, le transport, la conservation des produits améliorant ainsi empreinte écologique agricole locale. Pour conclure : La démarche s’inscrit dans le mouvement global pour aller vers des systèmes alimentaires durables et de proximité.

Education et jeunesse

 20 Villa Compoint, 75017 PARIS

Jeux et jardins àl'hôpital de jour des enfants de Compoint

Budget Participatif 2017

L’hôpital de jour pédopsychiatrique de Compoint est hébergé dans une partie des locaux d’une école de la Ville de Paris. Il accueille à la journée des enfants de 3 à 6 ans et de 6 à 12 ans atteints de troubles envahissants du développement. Les enfants, leurs familles et les professionnels souffrent de la vétusté des locaux, en particulier de la cour, particulièrement « décrépie » et qui constitue le seul espace extérieur. Les enfants vont y jouer 2 à 3 fois par jour. Nous proposons le projet "Jeux et jardins" pour investir la cour à travers trois axes : - Le jardin : la végétalisation de la cour constitue un axe d’aménagement prioritaire en raison de son caractère évolutif et de son potentiel de bien-être. La ressource du jardin pourra être explorée dans ses qualités ludiques, thérapeutiques et d’agrément, tout au long de l’année. - Le jeu : une réflexion approfondie sur le concept de jeux « adaptés », avec la mise en place d’équipements de jeux collectifs amovibles et l’expérimentation d’autres formes de jeux éphémères, conçus et testés avec les enfants dans le respect de la sécurité. - La mise en peinture de certains murs et sols : transformer les surfaces en espaces de création sur les thèmes du paysage et du jeu avec les enfants. Ces différents axes se déploieront dans un projet global cohérent et assez souple pour pouvoir évoluer dans le temps. Pour mettre à bien ce projet, nous avons besoin d'investir dans du matériel de jardinage (jardinières, terre et semis, outils de jardinage), de peinture (peinture, pinceaux et outils de peinture) et dans des jeux d’extérieur (filets, cages de foot, balles et petit matériel de conception de jeux éphémères). Pour assurer le stockage du matériel de jardinage et de jeux, nous aurons besoin d’un espace de stockage (type abri de jardin). Enfin, pour permettre aux enfants de jouer sous la pluie, nous proposons la mise en place de toiles tendues imperméables.

1 2 3