Barre de recherche

Projets déposés

Recherche avancée

Liste des résultats de la recherche

Cadre de vie

 Rue Ramus, 75020 PARIS

Vegetalisation de la rue Ramus et de l'angle Emile Landrin

Budget Participatif 2016

Un projet de végétalisation …. pour rafraichir la rue en été …. pour animer la rue et la rendre belle …. pour permettre aux habitants de cultiver quelques fleurs et légumes et renforcer des liens aujourd'hui bien faibles. …. permettre aux enfants de la rue et des écoles proches (rue de la Cour des Noues, Sorbier, Bidassoa) d'observer le rythme de la nature Etat des lieux : Les rues Ramus et Emile Landrin n'ont pas d'élément végétal ou tres peu. Les rues manquent d'animation (pas de commerces, ni équipement) et les gens ne font que se croiser. Les rues sont suffoquantes dès qu'il fait chaud. De la place existe sur la voirie pour permettre l'implantation d'arbres. Un espace délaissé depuis plus de dix ans à l'angle de la rue ramus et emile landrin pourrait accueillir un micro jardin. PROJET 1/ angle Emile Landrin / Ramus Il s'agit d'un espace, d'un renfoncement de 20 à 30 m2 Cet espace accueille toutes sortes détritus en attendant le passage des encombrants. Il accueille aussi quelques dessins sur les murs aveugles des deux copropriétés riveraines. Ce renfoncement pourrait tout a fait accueillir - un aménagement permanent public (un arbre, un banc....) ; - un aménagement temporaire : plusieurs Keyholes pour y planter des fleurs et quelques plantes aromatiques; - Des murs végétalisés. 2 / Rue ramus Deux options possibles d'aménagement plus ou moins engageantes financièrement : - l'implantation de quelques arbres entre le stationnement voitures actuel (un certain nombre d'immeubles sont en retrait de l'alignement et permettrait le développement d'arbres (à vérifier) - réduire la taille de la chaussée, élargir la part réservée aux piétons et végétal en réalisant une bande de vegetation (fleurs, légumes que les riverains auraient à charge de d'entretenir) et d'arbres Les photos et croquis donnent une idée du projet

Environnement

 Tout Paris

une nature sauvage dans les logements sociaux

Budget Participatif 2016

Paris dispose d'un beau parc de logements sociaux. La plupart des ensembles immobiliers comprennent des surfaces d’espaces libres considérables à moderniser pour contribuer à la biodiversité dans la ville, produire de l'énergie ! En effet, les espaces verts sont souvent pauvres en espèces avec une prédilection pour le thuya, hypertondus, hypermaitrisés. . On trouve aussi beaucoup de minéral, de beton. certes c'est pratique pour l'entretien mais ca chauffe en été ! Pas très ressourcant tout çà dans un monde stressé, pollué. Enfin, beaucoup de toitures terrasses demeurent inutilisées pour produire de l'énergie (panneaux solaires) et verdir (des jardins sous les panneaux solaires) ! La gestion des espaces libres des logements sociaux associe peu ses habitants. Les bailleurs sociaux s'intéressent ils vraiment à eux ? le système gagnerait à considérer les habitants des logements sociaux comme des ressources, donnant leur avis sur les aménagements des immeubles qu'ils habitent, pouvant meme cultiver des bouts de parcelles par endroit, se cultivant et se faisant du bien ainsi. Bien sur, l'énoncé est simple. la réalité l'est moins. La ville de Paris pourrait porter quelques expérimentations avec les bailleurs et ainsi collecter des solutions répliquables. Renovons ces espaces verts hérités d'un autre age. Ce sont de potentiels trésors pour la biodiversité et l'ame.