Barre de recherche

Projets déposés

Recherche avancée

Liste des résultats de la recherche

Education et jeunesse

 8 Rue Albert, 75013 PARIS

Mieux insonorisés et éclairés, les cantines scolaires

Budget Participatif 2016

Il s'agit de rendre agréables, mieux insonorisés et mieux éclairés, les réfectoires dans les écoles maternelles et élémentaires. Le temps du midi est un moment important dans une journée scolaire, ce doit être un moment de repos et de convivialité. Les agressions par le bruit dans la vie quotidienne des jeunes enfants sont nombreuses et variées : dans les cantines scolaires, elles sont principalement dues à des problèmes de conception et d’isolation acoustiques. Le niveau sonore élevé à l’école, peut entraîner un retard dans l’acquisition du langage écrit et parlé, ainsi que des conséquences sur le comportement social des élèves, avec plus d’agressivité, de stress et d’agitation psychomotrice provoquée par une fatigue excessive due au bruit. La lutte contre le bruit en milieu scolaire constitue un vrai enjeu de santé public et fait partie des priorités du Plan national de lutte contre le bruit. La situation de chaque établissement peut-être hétérogène, la démarche doit être accompagnée d’un diagnostic préalable de la situation de chaque cantine scolaire avec un bilan à différents niveaux : • conception acoustique et sonore (objectivation des nuisances grâces à des campagnes de mesure au sein de chaque cantine) • cadre de luminosité (rénovation de l’éclairage) • aménagement des mobiliers • cadre global du local (murs, plafond..) Ce bilan devra s s’appuyer sur les experts requis dans ces problématiques du cadre de vie scolaire ainsi qu’une prise en compte des témoignages des enfants, enseignants et employés des cantines scolaires L’égalité d’accès à un environnement sonore de qualité pour nos enfants mérite cette prise de conscience et cet engagement collectif.

Education et jeunesse

 8 Rue Albert Bayet, 75013 PARIS

Mieux concevoir les lieux de détente au collège

Budget Participatif 2016

L’UL13 a fait le constat du manque flagrant d’espace de convivialité de certains collèges. Nos adolescents passent entre 25 et 30 h par semaine au collège et ce lieu doit aussi être un lieu de vie.Contrairement aux lycées, les collégiens ne disposent pas aujourd’hui de lieux de repos et de détente. Ils ont le choix entre la permanence, le CDI ou bien se retrouver livrés à eux-mêmes à l’extérieur, sans cadre organisé et protégé. Leur rythme de travail est soutenu, avec un certain stress général, il est donc important de favoriser à la fois repos, convivialité et échange, Différentes études ont démontré que le développement d’espaces ludiques en milieu scolaire contribue en effet à la réduction de la violence scolaire, qu'il modifie la représentation que les élèves en difficulté se font de l'école, les aide à s’approprier leur établissement et leur permet de reprendre confiance en eux tout en développant des attitudes de coopération. Il concourt également au développement de la citoyenneté ainsi qu'à l'amélioration de la réussite de tous les élèves. Dans ces salles de repos, les élèves pourraient disposer : De canapés et de sièges confortables pour se reposer et dialoguer, de jeux de société, de babyfoot pour favoriser la bonne humeur et la convivialité, de livres et de B.D empruntés au C.D.I. sous la responsabilité des élèves, etc.. En effet, ce projet se place bien dans un cadre plus vaste. Le climat scolaire concerne toute la communauté éducative : élèves, personnels, parents. C’est une responsabilité collective. C’est la construction du bien vivre et du bien-être pour les élèves et le personnel de l’école. Le défi est d’implanter les bonnes pratiques et les bonnes initiatives dans le quotidien de chacun au sein de l’établissement.

Education et jeunesse

 8 Rue Albert Bayet, 75013 PARIS

Mieux concevoir les lieux de restauration scolaires

Budget Participatif 2017

Il s'agit de rendre agréables, mieux insonorisés et mieux éclairés, les réfectoires dans les écoles maternelles et élémentaires. Le temps du midi est un moment important dans une journée scolaire, ce doit être un moment de repos et de convivialité. Les agressions par le bruit dans la vie quotidienne des jeunes enfants sont nombreuses et variées : dans les cantines scolaires, elles sont principalement dues à des problèmes de conception et d’isolation acoustiques. Le niveau sonore élevé à l’école, peut entraîner un retard dans l’acquisition du langage écrit et parlé, ainsi que des conséquences sur le comportement social des élèves, avec plus d’agressivité, de stress et d’agitation psychomotrice provoquée par une fatigue excessive due au bruit. La lutte contre le bruit en milieu scolaire constitue un vrai enjeu de santé public et fait partie des priorités du Plan national de lutte contre le bruit. La situation de chaque établissement peut-être hétérogène, la démarche doit être accompagnée d’un diagnostic préalable de la situation de chaque cantine scolaire avec un bilan à différents niveaux : • conception acoustique et sonore (objectivation des nuisances grâces à des campagnes de mesure au sein de chaque cantine) • cadre de luminosité (rénovation de l’éclairage) • aménagement des mobiliers • cadre global du local (murs, plafond..) Ce bilan devra s s’appuyer sur les experts requis dans ces problématiques du cadre de vie scolaire ainsi qu’une prise en compte des témoignages des enfants, enseignants et employés des cantines scolaires L’égalité d’accès à un environnement sonore de qualité pour nos enfants mérite cette prise de conscience et cet engagement collectif. Il concourt également au développement de la citoyenneté ainsi qu'à l'amélioration de la réussite de tous les élèves.