Barre de recherche

Projets déposés

Recherche avancée

Liste des résultats de la recherche

Culture et patrimoine

 4 Rue Ferdinand Gambon, 75020 PARIS

Un café littéraire sur le quai de la gare de la Rue d'Avron

Budget Participatif 2016

Pendant 72 ans (de 1862 à 1934), la Petite Ceinture Rive Droite, des Batignolles à Bercy, a offert aux parisiens un service de transport en commun urbain, précurseur du métro puis complémentaire. Aucun souvenir n'est affiché de cette fonction, pourtant éminemment importante, de la rocade historique. De même, pendant de nombreuses décennies, la section est de la Petite Ceinture a vu circuler les trains les plus prestigieux, ou des voitures directes de ces trains, principalement entre les gares du Nord et de Lyon. Là encore, le souvenir de ces convois légendaires traversant les faubourgs populaires de l'est parisien n'est rappelé nulle part dans la Ville, comme si celle-ci avait oublié cette époque. Je suggère d'utiliser le niveau supérieur de la gare pour y implanter un café littéraire sur le thème du voyage et un lieu de souvenir des services jadis rendus par la Petite Ceinture à la Collectivité. La restauration du quai ouest, de son auvent encore debout, des locaux du niveau supérieur, et de l'escalier d'accès depuis la rue Ferdinand Gambon, est préconisée ; de même que la repose de la signalétique d'époque, avec horaires et affiches. Consommations prises sur le quai, aménagé en terrasse de café ; ouvrages en consultation sur le thème du voyage et sur l'histoire des quartiers traversés par la Petite Ceinture ; rencontres littéraires autour de ces thèmes : tel serait le programme de ce nouveau lieu. De quoi magnifier ce site où passèrent durant des années, sans s'arrêter, la Malle des Indes, le Simplon Orient Express, le Calais – Rome, les voitures du Train Bleu, etc., et où l'on prenait, sur les mêmes voies, l'omnibus qui conduisait vers Les Batignolles, Courcelles, Passy ou Montrouge et les banlieues en correspondance. Quel meilleur endroit, calme et arboré, que ce quai de gare, pour attirer le lecteur ou l'auditeur friand de récit ou inspiré par la poésie du rail, ainsi que les candidats au rêve et au voyage?

Education et jeunesse

 103 Cours de Vincennes, 75020 PARIS

Des trains-expo à la Porte de Vincennes !

Budget Participatif 2016

Une activité méconnue de la SNCF est l'organisation de trains-expositions dans les gares parisiennes, et dans les métropoles régionales, afin d'y présenter pendant quelques jours, des idées, des produits ou des expositions sur les thèmes les plus variés. « Trains-Expo », filiale de la SNCF, et d'autres entités organisent souvent de tels trains. Quelques exemples récents montrent la diversité des sujets abordés : Trains de la planète (2009), du Chocolat (2013), du Polar, de la Nouvelle France industrielle (2013 et 2014), de la Télévision (2014), du Climat (2015) ; présentation des voitures de l'Orient Express, (Institut du Monde Arabe, 2014), Train des Idées [écologiques] de la ville de Hambourg (en visite dans 18 villes européennes dont Paris, 2011). Dans les grands terminus parisiens, ces trains trouvent une clientèle nombreuse mais pressée et les voies de ces gares sont généralement saturées. Pour cette raison, les trains ne peuvent souvent y demeurer qu'une seule journée. Nous suggérons de faire stationner plus longtemps ces trains-expo à Paris, mais sur les voies de la Petite Ceinture, en un lieu où ils seraient visibles du plus grand nombre de personnes et facilement accessibles. Un site paraît particulièrement bien adapté : l'ancienne gare près de la Porte de Vincennes (20ème). La grande largeur du Cours de Vincennes et le long viaduc, par lequel la Ceinture le franchit, laisseraient voir de loin un train-expo qui stationnerait dans l'ancienne station, en débordant éventuellement sur le viaduc. Ce site, desservi par le métro (M1), le tram (T3a et T3b) et 5 lignes de bus, est très fréquenté. Il est accessible : une rampe permet aux piétons (PMR incluses) de monter facilement jusqu'à l'ancien quai est. C'est tout le quartier qui se trouverait valorisé par de telles manifestations. Nous proposons que Paris y participe en finançant l'installation d'un poste de raccordement des trains aux réseaux domestiques (électricité, eau, assainissements).

Environnement

 2b Rue de l'Ourcq, 75019 PARIS

Un vélo-rail utilitaire sur les rails inutilisés !

Budget Participatif 2016

- Les enjeux de la transition énergétique sont plus critiques que jamais, comme la COP21 nous l'a rappelé récemment. - L'agriculture urbaine se développe dans certaines métropoles conscientes de leurs responsabilités environnementales. Paris a manifesté à de nombreuses reprises son désir de s'inscrire dans cette tendance. - L'appel à projets sur 23 sites parisiens, lancé par la Ville, s'est conclu récemment par la désignation des lauréats. Dans le 19ème arrondissement, le choix du jury pour le lot 2C, 2bis rue de l'Ourcq, s'est porté sur le projet « La Ferme du Rail, lieu de rencontre autour de l'agriculture urbaine, d'hébergement, de formation et de production ». - Le terrain concerné jouxte la Petite Ceinture ferroviaire, implantée sur viaduc maçonné et remblai dans cet îlot Ourcq-Jaurès. - On sait aussi que le protocole-cadre de 2015, entre la Ville et la SNCF, concernant la rocade ferroviaire historique, stipule que les aménagements liés à son ouverture au public doivent être réversibles et que les rails doivent rester en place. - Enfin, il est notoire que le transport sur rails d'une charge donnée nécessite nettement moins d'énergie que le transport de la même charge sur route. Et que l'énergie, aussi vertueuse que puisse être son origine, se doit d'être économisée. En conséquence, nous proposons que la Ville finance la réalisation, par une école ou une association, d'un vélo-rail utilitaire, équipé d'une plate-forme et d'une remorque légère, destiné à transporter entre potagers, serres urbaines, recycleries, jardins partagés et gares, tout au long de la Petite Ceinture, produits maraîchers locaux, compost, matériaux et objets à recycler, en mettant à profit les voies ferrées, aujourd'hui maintenues mais inutilisées. Ce vélo-rail serait à assistance électrique (batteries ou pile à combustible). C'est un réseau d'échanges écologiques qui se formerait ainsi autour de la Ceinture, constituant une récupération vertueuse de l'infrastructure elle-même.

Cadre de vie

 397b Rue de Vaugirard, 75015 PARIS

Passer le tunnel de Vaugirard en tram hippomobile !

Budget Participatif 2016

On rencontre, sur certains sites touristiques, une attraction qui consiste à promener petits et grands enfants dans un tram hippomobile, restauré ou reconstitué, circulant sur des voies ferrées inutilisées. Les photos jointes en montrent quelques exemples. Paris et la SNCF ont aménagé une promenade sur la plate-forme de la Petite Ceinture, entre les gares de Vaugirard et de Grenelle, dans le 15ème. Une demande de prolongement de cette promenade vers l'est et le parc G. Brassens s'est heurtée naturellement à la présence du tunnel de Vaugirard (330 m.) et à la difficulté d'y aménager un chemin permanent, sûr pour le public et attrayant. Nous proposons de vaincre ces difficultés de manière originale en aménageant le tunnel et la voie ferrée au sud du parc G. Brassens afin d'y permettre la circulation d'un tram hippomobile en fin de semaine. L'aménagement nécessaire consiste à installer entre les rails, et de part et d'autre sur une faible largeur, un platelage assez solide pour supporter le piétinement des chevaux et compatible avec la circulation du tram et du matériel ferroviaire. Un exemple de tel platelage existe déjà ponctuellement sur la Ceinture (cf. photo). Selon le succès rencontré par cette attraction, des extensions seraient envisageables à l'ouest de Vaugirard, et peut-être même au-delà de Grenelle. Dans le tunnel, un éclairage minimal serait installé, tel que celui qui existe sur la Ceinture, sous un jardin dans le 13ème (cf. photo). Hors activité, le tunnel resterait fermé au public. Des chevaux de trait de l'écurie de la Ville seraient recrutés pour tracter ce tram. Cette animation ferait écho au souvenir des abattoirs hippophagiques de Vaugirard, sur le site du parc voisin. L'attraction présenterait un caractère éducatif si elle utilisait un tram, ancien ou reconstitué, ayant servi à Paris. Il serait étonnant qu'une ville de la taille de Paris ne puisse mettre en œuvre une telle animation, qui se rencontre sur des sites d'importance modeste.