Barre de recherche

Projets déposés

Recherche avancée

Liste des résultats de la recherche

Solidarité et cohésion sociale

 Tout Paris

Wagons solidaires sur la Petite Ceinture

Budget Participatif 2016

Le nombre de structures d'accueil à Paris pour les gens du voyage, les immigrés, ou les personnes en situation d'extrême précarité s'avère encore très insuffisant et la mise en place de nouveaux centres nécessite de la place, du temps et des financements. La Petite Ceinture, aujourd'hui partiellement abandonnée, voire détruite, est devenue un lieu de "squats" et de dégradations, dont l'avenir fait encore l'objet de débat, et ce depuis plus de vingt ans. Dans l'attente d'une résolution définitive de ces deux problèmes, je vous propose de ré-installer sur les parties de la Petite Ceinture "non utilisées", d'anciennes voitures ferroviaires afin d'en faire de petits lieux de "relais" comportant abris, petits espaces collectifs, douches et toilettes, autour desquelles pourront s'installer les gens du voyage et les personnes dans l'attente d'un logement et dans lesquelles ils pourront s'abriter en cas d'intempéries. De telles structures sont déjà actuellement en place à la hauteur de la station du T3 "Baron le Roy" dans le 12e arrondissement. Ces installations se limiteraient aux parties "désaffectées" de la ligne, c'est-à-dire celles qui ne sont actuellement ni utilisées pour le transport, ni reconverties en un lieu d'activité, comme les jardins associatifs, et permettraient de "recycler" d'anciennes voitures ferroviaires (intercités ou wagons-lits), qui encombrent actuellement les dépôts de la banlieue parisienne. Enfin, ce projet n'apporterait aucune modification aux installations de la Petite Ceinture, n'empêchant ni la réouverture éventuelle de certains tronçons, ni sa reconversion à terme en voie verte. Il s'agit donc là d'un projet écologique et solidaire, proposé pour faire face à l'urgence sociale, dans l'attente de solutions plus durables. Avons-nous plus besoin d'un énième petit square dans un 13e ou 14e arrondissement déjà bien pourvu dans ce domaine ou d'un lieu d'accueil pour ces personnes qui meurent de froid chaque jour sur nos trottoirs ?

Transport et mobilité

 Place de Rungis, 75013 PARIS

Amélioration de la desserte du quartier Rungis-Poterne

Budget Participatif 2017

Le quartier de Rungis-Poterne des Peupliers est actuellement desservi par deux bus irréguliers et peu fréquents, le 57 et le 67, et par le T3, qui dessert les maréchaux mais n'a pas amélioré l'accès au centre de Paris. Il s'agirait donc d'inciter la RATP à - améliorer la fréquence des bus 57 et 67 (que l'on peut attendre jusqu'à 20 minutes en heure creuse ou le dimanche alors que nous sommes, dans le cas du 67, en tête de ligne) ; -ajouter des bus 57 "partiels" au départ de la Poterne des Peupliers afin d'éviter une attente trop longue ; -démarrer enfin la prolongation de la ligne 5 du métro entre Place d'Italie et Rungis/Poterne des Peupliers via la Place Verlaine, Bobillot-Tolbiac (correspondance avec le bus 62), Place de l'abbé Georges-Hénocque (correspondance avec la Traverse Bievre-Montsouris) et Rungis/Poterne des Peupliers (correspondance avec le T3). Cette prolongation de la ligne 5, promise depuis maintenant plus de dix ans est actuellement prévue pour 2035 alors que la population de ce quartier augmente d'année en année... La ligne pourrait ensuite, dans un second temps, être raccordée à la Petite Ceinture, permettant ainsi une seconde prolongation vers la Cité Universitaire (assurant ainsi une correspondance avec le RER B), via le carrefour Rungis/Amiral Mouchez (correspondance avec les bus 21, 216 et Orlybus). Cette prolongation permettrait donc à la fois une meilleure desserte du quartier et le désengorgement de la ligne B du RER, déjà saturée entre Cité Universitaire et Gare du Nord (station également desservie par le métro 5). Elle faciliterait enfin l'accès à plusieurs gares SNCF, en particulier celles d'Austerlitz, de Lyon et de l'Est !