Barre de recherche

Projets déposés

Recherche avancée

Liste des résultats de la recherche

Ville intelligente et numérique

 Tout Paris

Votation citoyenne

Budget Participatif 2016

La maire de Paris a mis en place une carte de "citoyen" de Paris Il semble opportun d'aller encore plus loin et de demander à la mairie d'élargir le champ de consultation des citoyens en demandant chaque fois que cela est possible aux parisiens de s'exprimer et de voter. Un exemple : le cadre du Contrat de Revitalisation artisanale et Commerciale (CRC). Dans le cadre du CRC, il ne serait pas idiot d'inviter les "habitants" des zones concernées par ce programme, à se prononcer et à voter sur "la nature des commerces à développer en priorité" et sur les rues que les habitants aimeraient en priorité voir "accompagner". Il y a fort à parier que dans ce cadre de consultation et de votation élargie, les habitants des rues proches de la rue Sainte Catherine auraient nécessairement été plus écoutés. Il y a fort à parier que de la même façon les ardeurs en faveur d'une disparition des entreprises textiles du sentier au profit de showRoom (de luxe) auraient été contrées par les expressions et les désirs des habitants, des commercants, des entreprises existants dans le quartier Il apparaît que l'on ne peut pas d'un côté désirer + de démocratie participative, + de participation et d'implication citoyenne ... et de l'autre ne pas mettre les outils à la hauteur de ces enjeux ... afin de consigner puis d'intégrer les expressions citoyennes. Les habitants construisent Paris, ils sont les usagers et les experts de leur quartier... pourquoi alors les ignorer ou faire semblant de les écouter ? Jusqu'à présent dans le cadre du cadre du CRC, les habitants ne peuvent s'exprimer qu'en 250 caractères sur un formulaire mis à leur disposition sur www.paris.fr/participez C'est ridicule et bien peu pour récolter l'avis des citoyens, des habitants ... qui ont aussi des avis sur les orientations commerciales qui risquent de fondamentalement impacter leur quartier. D'où l'idée de proposer des votations citoyennes à chaque fois que les enjeux et les impactes sont aussi importants !

Ville intelligente et numérique

 Tout Paris

Réunions Citoyennes = Compte rendu

Budget Participatif 2016

La maire de Paris s'est engagée à consulter les citoyens et à faire participer les parisiens sur un vaste ensemble de dossier. C'est une très bonne chose, malheureusement tout est encore à construire Un exemple : celui de la réunion du 21 01 2016 en marie du 2ème sur le Contrat de Revitalisation artisanale et Commerciale Les habitants, commerçants, entrepreneurs étaient invités à cette réunion publique pour s'informer du dispositif à venir, pour y poser leurs questions et y faire leurs propositions. Malheureusement est-ce parce que ce type de réunion ne donne pas lieu à un Compte rendu mais à un document de communication que quelque chose coince ? En effet lorsqu'à ce type de réunion les services savent que les échanges avec le public ne seront pas retranscrits, l'écoute se fait de facto avec une demi-oreille. De la même manière, à ce type de réunion, lorsque les habitants s'aperçoivent qu'ils peuvent s'époumonner, que leur avis ne sera jamais retranscrit dans un document etc., un sentiment de frustration, de lascitude, de colère, de sentiment de simulacre de démocratie participative etc. peut alors se développer. Il faut impérativement que toutes les Mairies d'Arrondissement, que tous les Services qui invitent les habitants, les citoyens, les entreprises à participer à des réunions "citoyennes", de "consultations", de "concertations", etc. des réunions dans lesquels les citoyens sont consultés soient désormais dans l'obligation absolue de retranscrire les échanges . Des comptes rendus qui seront rediffusés aux membres présents (qui bien souvent émargent en indiquant leur email) ; des comptes rendus qui dans l'idéal devraient pouvoir être amendé par les citoyens lorsque les échanges y sont "mal retranscris". L'image pour une mairie est désastreuse lorsque l'issue d'une réunion de concertation se traduit par l'unique envoi d'une plaquette de "communication" qui passe sous silence l'expression et les échanges avec les citoyens.

Ville intelligente et numérique

 Tout Paris

Des Services et des Mairies "Numérique et ISO"

Budget Participatif 2016

Pas un Conseil de quartier (dans le 2ème par ex) ou une réunion publique ou des habitant(e)s font observer qu'ils n'obtiennent jamais de réponses aux courriers qu'ils adressent aux services ou aux mairies d'arrondissement. OR sans réponse de la part des mairies d'arrondissement ou des services, un administré ne sait pas si son courrier est arrivé à la mairie, il ne sait pas s'il a été ouvert, il ne sait pas non plus s'il a été remis pour instruction et encore moins si son courrier a été redirigé vers un autre service (qu'il soit municipal ou d'Etat) en cas d'erreur A minima, l'information liée à la bonne réception d'un courrier devrait être remise soit par sms, email, téléphone, courrier, fax... et cela d'autant plus que tout courrier arrivé dans une mairie ou un service est systématiquement enregistré. Au regard de la célérité des réponses obtenues par d'autres services administratif qu'ils soient territoriaux ou d'Etat des procédures simples sont à (re)mettre en place d'urgence dans un soucis de "qualité de services" auprès du citoyen et de respect des règles de bienséance. La préfecture de Police de Paris, par exemple, informe systématiquement de la bonne réception d'un courrier, de la manière dont il est traité, et MIEUX, elle n'hésite pas à adresser les dossiers aux services d'Etat, Territoriaux ou de la Ville compétents et les mieux à même de répondre et de traiter la demande. Certaines municipalités quant à elle ont ouvert leur DATA, et les citoyens peuvent suivre en ligne le traitement et la circulation de leur dossier ou courrier par internet (Rennes par exemple) Il est urgent, à l'ère du tout numérique, et au regard des engagements que La Marie prend à l'égard des habitants, que des outils numériques soient développés et que des process qualités de type ISO soient initiés pour améliorer fortement la qualité des services rendus aux administrés par les Maries d'arrondissement et par les différents Services.

Économie, emploi et attractivité

 Tout Paris

Soutenir et valoriser l'Activité Textile du sentier

Budget Participatif 2016

Le pôle textile du Sentier, l'âme du 2nd arrondissement est un des dernier emblème d'une France "populaire" et artisanale qui résiste et innove! Une activité florissante : résistante malgré la crise qui a fortement impacté le secteur de 2009 à 2013, fortement concurrentielle en dépit de la concurrence chinoise, faisant travailler des milliers de personnes, représentant plus d'une centaine d'emplois et de métiers différents, diffusant ses productions sur l'ensemble du territoire nationale (détaillants) et sur les pays limitrophes au territoire national. La concentration des entreprises Textile (idem Joaillers place Vendôme, Meubles Sébastopol, Antiquaires Drouot etc.) sur un même quartier dynamise fortement les activités et les synergies. Les acheteurs (y compris internationaux), les fabricants, les ateliers, les acteurs culturels (cinéma, théâtres etc.), les centres de formation etc. trouvent dans le sentier des savoirs faire uniques, "made in France", non pas de luxe mais populaire, d'une grande technicité et à prix ultra compétitifs. Or ce secteur d'activité est aujourd'hui fortement menacé ! Le maire du 2nd l'a rappelé à la dernière réunion publique de présentation du Contrat de Revitalisation artisanale et Commerciale (CRC) il souhaite que ces entreprises disparaissent au profit de showrom et de la silicon sentier. Des milliers d'emplois qui sont directement menacés : stylistes, coupeurs, couturiers, livreurs, designers, sous-traitants, grossistes, détaillants etc. Apprenons à réfléchir sur notre environnement économique avant de détruire notamment des milliers d'emplois. Consultons les habitants très attachés à l'identité de leur quartier, mettons fin aux caprices de certains élus et travaillons davantage AVEC les acteurs économiques des territoires... des acteurs qui luttent jour après jours pour défendre et développer leur activité. Accompagnons les secteurs économiques et cessons de tomber sous le charme destructeur de certains élus.

Ville intelligente et numérique

 Paris Centre

Expérimentation Votation Citoyenne

Budget Participatif 2017

La maire de Paris a mis en place une carte de "citoyen" de Paris Il semble opportun d'aller encore plus loin et de demander à la mairie d'élargir le champ de consultation des citoyens en demandant chaque fois que cela est possible aux parisiens de s'exprimer et de voter. Ainsi, dans le cadre du Contrat de Revitalisation artisanale et Commerciale (CRC), il ne serait pas idiot d'inviter les "habitants" des arrondissements concernées par ce programme, à se prononcer et à voter sur "la nature des commerces à développer en priorité" et sur les rues que les habitants aimeraient en priorité voir "accompagner". Les habitants du 2e arrondissement pourraient expérimenter sur 2 années les consultations/votations, qui en cas de succès pourraient ensuite être généralisées à l'ensemble des arrondissements Pour + de démocratie participative, + de participation et d'implication citoyenne ... il est nécessaire de changer les méthodes de travail ! Les habitants construisent Paris, ils sont les usagers et les experts de leur quartier... il est naturel alors de les intégrer aux process de décisions, de les écouter et surtout de les consulter. Jusqu'à présent dans le cadre du cadre du CRC, les habitants ne pouvaient s'exprimer qu'en 250 caractères sur un formulaire mis à leur disposition sur www.paris.fr/participez C'est ridicule et bien peu pour récolter l'avis des citoyens, des habitants ... qui ont aussi des avis sur les orientations qui risquent de fondamentalement impacter leur quartier. D'où l'idée de proposer des votations citoyennes à chaque fois que les enjeux et les impactes sont aussi importants ! Les investissements sont mineurs : ils correspondent à des dépenses en communication (flyers), en location de salle (présentation des projets et des objections, organisation de lieux de vote etc.), l'essentiel de la démarche étant un apprentissage de co-construction des projets portés par la ville de Paris avec ses habitants