Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
101 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Cadre de vie

 75010

Quartier paisible

Budget Participatif 2017

La mise en place d’un quartier tranquille à la circulation restreinte, compris entre le boulevard Magenta et le quai de Valmy et comprenant : - La rue des vinaigriers (du Bd Magenta à la rue de Lancry) ; - La place Bonsergent ; - Le passage des Marais ; - La rue Legouvé ; - La rue de Lancry ‘(de la rue René Boulanger au quai de Valmy) ; - La rue René Boulanger depuis Magenta jusqu’aux Bd Saint-Martin ; - La rue Albert Thomas ; - La rue de Marseille ; - La rue Yves Toudic jusqu’à la rue Dieu ; - La rue Beaurepaire jusqu’à la rue Yves Toudic. Le transfert de la circulation s’effectuera par : - Nord-sud depuis le quai de Valmy vers Magenta se faisant par la rue Lucien Sampaix. - Sud Nord se faisant depuis le début du Boulevard Magenta par la rue Beaurepaire jusqu’à la rue Albert Thomas (ouverture partiel du terre plein au coin Magenta/Beaurepaire). Cette circulation montante emprunte la rue Dieu, le Pont et la rue Alibert et rejoint la jonction Claude Vellefaux et Parmentier. - Depuis la place du Colonel Fabien vers le quai de Valmy, la circulation emprunterait descendante emprunterait la rue de la Grange aux Belles et le pont de Lancry : Ces aménagements de circulation permettraient de créer une zone semi piétonne importante et d’y installer 2 fois par semaine deux marchés de rue (place Bonsergent et sur la Pointe Poulmarc’h) séparés par une rue commerçante (Lancry). Une grande partie du cœur de ce futur quartier est déjà en situation de circulation apaisée depuis l’inversion de la rue Beaurepaire. Ce quartier pourrait avec l’aide d’organismes comme la SEMAEST voir sa revitalisation commerciale se développer dans le changement de ses anciennes activités (Tapis et articles de peausserie) et devenir un cœur d’activité marchande. Cette modification de circulation serait « bénéfique » à la RATP en simplifiant le parcours tortueux des bus (notamment du 75).

Solidarité et cohésion sociale

 Rue de Dunkerque, 75010 PARIS

Des fleurs solaires pour de l'énergie gratuite à tous

Budget Participatif 2017

Il existe des installations de panneaux solaires qui font du panneau solaire un mobilier de jardin ou un mobilier urbain qui allie performance et esthétique. Par exemple la SmartFlower http://www.connaissancedesenergies.org/une-fleur-photovoltaique-orientations-multiples-150520. En implanter dans Paris renforcerait son statut de ville verte. Et plus encore, cette installation pourrait avoir un impact sur le lien social, en rassemblant les Parisiens et autres passants : ces installations seraient aussi des lieux de partage de l'énergie produite. Le coût indicatif d'une structure est 23 000 euros TTC environ et l'installation pourrait couter 7 000 euros seulement : il suffit en effet de brancher l'installation au tableau électrique du bâtiment voisin pour qu’elle fonctionne. Le projet est d'implanter une version de cette SmartFlower d'abord sur la place à la sortie est de la gare du Nord à Paris, lieu de passage pour les Parisiens, Franciliens, touristes et aussi sans-abri. Il serait possible d'installer une ou plusieurs de ces structures pour en faire profiter tous les passants : autour ou à côté de la structure solaire, une table ronde partiellement abritée serait mis à disposition pour recharger son téléphone ou son ordinateur. Il est de plus important pour les sans-abris d'avoir accès à du courant électrique pour charger leur téléphone et au wifi, cette borne pourra leur fournir ce service, et aussi être un arrêt convivial pour tous sur leur trajet. Le coût de la construction de la partie table et abri à côté ou autour de l'installation solaire serait par exemple 10 000 euros. Le total du projet serait donc de 40 000 euros pour une fleur solaire et sa structure.

Transport et mobilité

 75010

Pompes et stations de réparation à vélos en libre service

Budget Participatif 2017

Véritable service aux citoyens, ces stations permettent aux cyclistes d'acquérir une plus grande autonomie pour pédaler dans Paris. Les villes sont de plus en plus nombreuses à mettre en place ce type de dispositif : Lisbonne (photo), Stockholm, Londres... Plus près de Paris, Rennes (photo) a mis plusieurs pompes à la disposition des citoyens suite à un projet retenu dans le cadre de son budget participatif et le dispositif connaît un vif succès! À Paris, l’association Paris en Selle a mis une pompe à la disposition des passants sur les berges de Seine (photo) cet automne. Autonome et robuste, la pompe était très utilisée et appréciée par les cyclistes. Ce projet propose de mettre une dizaine de bornes de gonflage en libre service (modèle Altao Pump, Altinnova), dont un certain nombre pourrait être équipé d'outils de réparation (ex.: modèle Public Bike Repair Stand, Cyclehoop). En effet, pour un investissement d’environ 1000€ et pratiquement aucun frais de maintenance, l’arrondissement pourrait mettre en libre accès une station toute équipée (tournevis, levier pour changer un pneu, jeu de clés, pompe avec adaptateur multi-valves, etc.). Les retours d'expérience de Rennes, Nantes, Bordeaux et Nancy sur ce type de pompe à vélo, montrent que sur plusieurs années le matériel ne nécessite quasiment pas d'entretien (voir pdf en pièce jointe). Il s'agit donc principalement d'une dépense d'investissement. En appuyant ce projet, vous participez à la démocratisation et au développement de la pratique du vélo dans la métropole.

Santé

 4 Avenue Richerand, 75010 PARIS

Rénover le Centre de Santé Richerand

Budget Participatif 2017

Il s’agit de réaliser les travaux d’aménagement du centre de santé existant, pour transformer le Centre de santé Richerand en lieu multidisciplinaire et de partage, en « Maison des patients », offrant un accompagnement global, solidaire et accessible à tous, créateur de richesse par l’articulation native des soins de ville avec ceux de l’hôpital. Le centre de santé pourra ainsi offrir une maison médicale de garde, en soirée et les week-end, en tiers-payant, des consultations de médecine générale accessibles sans rendez-vous, des visites médicales et infirmières à domicile, des actions de prévention, des consultations et examens spécialisés sans dépassement tarifaire. Le centre de santé Richerand, actuellement géré par les Œuvres sociales des industries électriques et gazières (CCAS), est en cours de transformation en coopérative. Cette coopérative (une SCIC à but non lucratif inscrite dans l’économie sociale et solidaire, première initiative de ce type au plan national) sera gérée par ses usagers et ses professionnels associés aux hôpitaux partenaires et aux collectivités publiques. Dès à présent, le centre de santé Richerand accueille chaque année 38 000 patients, majoritairement parisiens et résidant dans le 10ème arrondissement. La rénovation permettra de créer une maison médicale de garde ouverte à tous, de créer des espaces de promotion de la santé et de prévention, d’améliorer les conditions d’accueil du public, notamment handicapé, et de mettre en place des services d’accompagnement médico-social et de droits sociaux. Elle s'inscrit en complémentarité au sein d'un projet de réaménagement global des locaux.

Sport

 75010

Extension de la surface d'escalade intérieure et extérieure

Budget Participatif 2017

En 2013, le 1er mur d’escalade du Xème s’érigeait à 6 m de hauteur et 13 lignes au Gymnase Marie Paradis, à 2 pas de l’avenue Magenta. Il a permis aux initiés et débutants, surtout les enfants, de ne plus traverser Paris pour pratiquer ce sport qui concilie performance, confiance et aventure partagée. Les lycéens y passent même leur épreuve de Bac, et nous y expérimentons la pratique partagée, notamment avec des profils autistes. Face à son succès et après consultation des écoles, associations, clubs et fédérations qui l’utilisent, un constat s’impose. L’escalade est partout, une discipline en plein développement. En 2 ans, nous avons dépassé les limites d’accueil et faisons désormais face à un autre « mur », celui de la surface disponible pour pouvoir accueillir, accompagner et satisfaire à la fois la diversité et le nombre de pratiquants, y compris les familles. Or et hors, un mur de 10 m s’élève déjà dans le patio clos du gymnase, garantissant une précieuse sécurité d’accès. C‘est là un potentiel de 10 à 19 lignes supplémentaires dans des conditions naturelles rares à Paris. Nous proposons d’y construire une structure autoportée composée d’1 dièdre, 1 fissure, 1/3 d’imitation rocher et 2/3 de surface d’escalade standard. Une micro toiture préservera le plaisir de la pratique extérieure. En complément, une extension du mur intérieur permettra d’équilibrer les transferts en période d’intempérie, mais elle restera limitée à 5 lignes supplémentaires. Les associations usagers continueront d’en assurer en partie la maintenance en accord avec la Mairie. Il s’agit donc ici d’un projet de développement d’activité sportive tous publics, donc d’intérêt général, basé essentiellement sur un budget d’investissement et ne nécessitant pas l’emploi de ressource humaine supplémentaire. L’objectif est de multiplier par 2 la capacité d’accueil sans impact négatif sur les autres sports.

Culture et patrimoine

 BIBLIOTHEQUE-DISCOTHEQUE MUNICIPALE FRANCOIS VILLON, 75010 PARIS

POUR UNE BIBLIOTHÈQUE FRANÇOIS VILLON RENOVÉE

Budget Participatif 2017

La bibliothèque François Villon, bibliothèque du quartier de la Grange aux Belles et du Colonel Fabien, attire tous les publics. Les habitants du quartier, parents et enfants, les écoles, les crèches et les associations utilisent ses services, consultent et empruntent livres, revues, CD, DVD, nouveautés pour tous les âges et tous les publics. L’accès gratuit à Internet et aux services numériques intéresse beaucoup de monde. Mais la bibliothèque est devenue vieillotte et les places pour s’installer sont rares. Ces dernières années, la bibliothèque a développé des animations qui touchent beaucoup de monde. Mais ces actions se passent le soir après la fermeture et il faudrait une salle pour qu’elles puissent avoir lieu dans la journée, le samedi par exemple. Il faut revoir son aménagement et créer : - Des espaces de détente et de lecture conviviaux - Une salle de travail à l’ambiance stimulante - Un espace d’animation - Un espace numérique indépendant - Des ordinateurs mis à disposition des usagers avec des logiciels de bureautique et de création numérique La bibliothèque doit être un lieu convivial et décloisonné, où le mobilier et l’agencement des espaces permettent de flâner, se détendre, apprendre, expérimenter, créer... à l’image de la médiathèque Françoise Sagan près de la gare de l’Est. Si comme nous, vous souhaitez fréquenter un lieu convivial, moderne et accessible à tous, soutenez avec nous le projet de rénovation de la bibliothèque François Villon !

1 2 3