Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
101 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Cadre de vie

 Rue Pierre Bullet, 75010 PARIS

LES PETITS MARAÎCHERS DE LA RUE DU CHÂTEAU D’EAU - PARIS 10

Budget Participatif 2017

Et si les murs de l’école maternelle Pierre Bullet s’embellissaient… … les murs extérieurs se transformeraient en sculptures aux multiples fragrances où pousseraient de nombreuses plantes aromatiques telle que la lavande, la menthe, la coriandre, le basilic, le romarin, le thym, etc. ... les enfants, les professeurs des écoles, les animateurs, les parents, les habitants et les commerçants se retrouveraient régulièrement pour des cueillettes savoureuses, des moments conviviaux, de partage et d’échanges entre riverains, petits et grands sur la place du Marché Saint Martin. ... dans la cour de l’école, vos enfants deviendraient de véritables petits maraîchers et reviendraient avec des légumes et des petits fruits. C’est ce beau rêve comestible aux parfums alléchants que propose de développer la communauté éducative de l’Ecole Maternelle Pierre Bullet. Ainsi nous proposons l’aménagement pérenne, pédagogique et artistique suivant : *Sur le mur extérieur, côté rue du Château d’Eau : Faire fabriquer par des artistes ferronniers parisiens des « gouttières-sculptures » : elles accueilleront des jardins suspendus de plantes aromatiques. Elles seront équipées d’un système innovant d’irrigation au goutte-à-goutte basé sur un dispositif de récupération d’eau de pluie. *Dans la cour de l'école : Créer des murs de maraîchage urbain avec les enfants : ils cultiveront des légumes et des petits fruits toute l'année en s'inspirant des techniques permaculturelles. Le fonctionnement de ces structures sera assuré par l’école ainsi il n’y aura pas de frais de maintenance. Ce projet embellira le quartier, sera un nouvel outil pédagogique pour sensibiliser les enfants à la nature et permettra aux riverains de créer un coin de campagne en resserrant le lien social et en renforçant le vivre ensemble. Nous espérons que ce projet aura une vocation d'exemplarité afin que d'autres projets alliant l'art, le collectif et le nourricier puissent émerger dans nos quartiers.

Culture et patrimoine

 Rue Louis Blanc, 75010 PARIS

tetra incognita

Budget Participatif 2017

La préoccupation écologique actuelle est celle du réchauffement climatique. Il s’agit de faire prendre conscience au citoyen, à l’usager de cet espace, que l’écologie doit nécessairement s’élargir à des champs plus larges, en faisant interagir les concepts de l’urbanisme, des mobilités, de l’économie ou du social. Notre parti pris est de s’inscrire à la croisée de l’art et de l’architecture éphémère, proposant une dualité forte entre la terre et le ciel. Créatrice de récit, l’installation interpelle le passant, l'amène vers une nouvelle conscience de l’écologie. Les rayons du soleil sont pour un tiers réfléchis par la surface du globe et sont pour moitié absorbés par le sol. Cette capacité de réflexion de l’énergie solaire est traduite selon l'albédo. Plus ce coefficient est élevé, plus le rayonnement solaire est renvoyé, moins le sol et l’atmosphère se réchauffent. La matière de l’installation, entièrement construite à partir de couvertures de survie, dispose d’un fort pouvoir réflecteur et vient modifier le coefficient d’énergie solaire réfléchie par la place, son albédo. Le choix de la couverture de survie évoque la protection, les premiers secours, la première réponse, comme le symbole de l'urgence d’une intervention à mener et comme possibilité d'une efficience écologique accessible et appréhendable par tous. La rencontre du visiteur avec cette espace urbain est modifiée, lui renvoyant une image déformée de lui-même et de l’environnement mais lui permet une nouvelle appropriation du lieu. Invitant à se créer un récit écologique personnel, l’usage imaginaire est laissé propre à chacun. Le spectateur y trouvera un discours subjectif, une compréhension des enjeux qui n’est plus seulement guidée par les labels, les médias ou le “Green Washing”. Le ressenti, le sensible, sont indispensables à la compréhension et à l’adhésion sincère par le citoyen.

Cadre de vie

 75010

Un avenir pour le canal Saint martin

Budget Participatif 2017

Un avenir pour le canal Saint Martin : Pour que le canal Saint Martin devienne un lieu modèle d'un nouveau mode de vivre ensemble, de détente , et respectueux de l'environnement si particulier du canal. L’enjeu et la particularité de ce projet serait de concevoir un aménagement du canal ouvert au plus grand nombre tout en intégrant, dès sa conception, des modalités novatrices, ludiques, dynamiques de régulations, pour lutter efficacement contre les problèmes de salubrité, de niveaux sonores, de dérives nocturnes liées à l’alcool qui aujourd’hui défigurent le canal. Comment réguler harmonieusement cet espace si particulier, tout en l’ouvrant au plus grand nombre, en imaginant, par exemple, un parcours santé, un chemin de déambulation, une alternance de zones de détente, de lecture, d’information sur l’histoire du canal, sa flore, sa faune, sa voie navigable reliant paris à Istanbul et bien d’autres possibilités encore.. Ce projet est ambitieux mais difficile, le premier temps de ce projet serait donc le financement d’un groupe de travail associant toutes les parties concernées : les élus, les riverains, les conseils de quartiers mais aussi des architectes, des paysagistes, des designers, des professionnels de la lutte contre le bruit . Ce groupe devra s’appuyer sur ces laboratoires de recherche qui « inventent » la ville de demain.

Cadre de vie

 Rue René Boulanger, 75010 PARIS

RUE RENÉ BOULANGER : CRÉER UNE ZONE DE RENCONTRE

Budget Participatif 2017

L’objectif du projet est de donner la priorité aux piétons et aux vélos sur la chaussée rue René Boulanger entre la République et la rue de Lancry. Il s’agit de ralentir les voitures et de limiter le transit dans cette rue. La chaussée est actuellement zone 30 à cet endroit : l’idée est de requalifier comme le bas de la rue du faubourg du Temple. Toutefois il n’est pas nécessaire d’avoir un traitement très onéreux de la voirie : il suffirait simplement de donner une continuité en termes de revêtement qui fasse le lien avec la parie de la rue Boulanger déjà réaménagée et d’harmoniser les trottoirs ainsi que le mobilier urbain (éclairages…) Pour cela il faudrait un élargissement à 3 mètres du trottoir du côté pair, en supprimant quelques places de stationnement. La largeur du trottoir impair resterait inchangée de façon à conserver le stationnement de ce côté. Les plus : - Les piétonnes et les piétons : touristes, parisiennes et parisiens habitant ou travaillant dans le quartier, personnes à mobilité réduite, poussettes, enfants (cf. proximité du centre Jean Verdier par exemple), pourraient bénéficier d’un espace sécurisant et agréable. - Les cyclistes : il sera possible de sortir de la place de la République en direction de Strasbourg Saint-Denis (et inversement d’y arriver) par une voie qui serait une alternative beaucoup plus sûre que la circulation sur le boulevard Saint-Martin, où il n’existe pas de piste cyclable. - Les résidants et les résidantes de la rue : bénéficieraient de plus de sérénité avec une circulation automobile adoucie, donc moins de bruit et d’une amélioration de la sécurité et du cadre de vie. La rue ne serait pas rendue piétonne afin de conserver des places de stationnement et une possibilité de faire passer les véhicules des riverains etc. - Les automobilistes et les deux-roues motorisés : ce serait la fin d’une situation floue. Des limitations de vitesse différentes entre les 2 parties de la rue sont la cause d’accidents fréquents.

1 2 3