Barre de recherche

Projets déposés

Recherche avancée

Liste des résultats de la recherche

Sport

 GYMNASE DE LA GRANGE AUX BELLES, 75010 PARIS

Réaménagement TEP grange aux belles

Budget Participatif 2017

L'objectif est permettre une pratique des activités sportives scolaires et extra-scolaires dans de bonnes conditions de sécurité. Il y a un manque d'installations sportive dans le 10ème arrondissement pour l'enseignement de l'EPS. Les écoles, collèges et lycées ont des difficultés à obtenir des créneaux pour pratiquer l'EPS dans de bonnes conditions. Le TEP de la grange aux belles est plein dans les réservations toutes l'année. Cependant il est inutilisable, car le revêtement rouge est extrêmement glissant plusieurs jours après la moindre pluie. De plus le sautoir en longueur est inutilisable car presque vide et extrêmement salle. Le projet est la réalisation d'un stade (exemple : stade des Minimes à Saint Mandé) avec au centre un terrain de Handball en synthétique (typer terrain de football, qui ne glisse pas exemple TEP WANGARI Maathai Paris 20) ) et deux terrains de basketball. Tout au tour des 3 terrains, une piste d'athlétisme en triangle (suivant l'occupation actuelle du TEP) avec la possibilité de course d'endurance sur un circuit triangulaire et des couloirs de vitesses. Réhabilitation de l'espace de saut. Ce projet permettra en plus de limiter l'usage du car par les établissements scolaires et par conséquent d'optimiser le temps d'apprentissage et d'avoir un effet positif sur l'environnement.

Cadre de vie

 75010

Les petits maraîchers de la rue du Château d’eau

Budget Participatif 2017

Et si les murs de l’école maternelle Pierre Bullet s’embellissaient… …les murs extérieurs se transformeraient jardin comestible de légumes grimpants et d'aromatiques : basilic, menthe, coriandre, persil, etc. ... les enfants, les professeurs des écoles, les animateurs, les parents, les habitants et les commerçants se retrouveraient régulièrement pour des cueillettes savoureuses, des moments conviviaux, de partage et d’échanges entre riverains, petits et grands sur la place du Marché Saint Martin. ... dans la cour de l’école, vos enfants deviendraient de véritables petits maraîchers et reviendraient avec des légumes et des petits fruits. C’est ce beau rêve comestible aux parfums alléchants que propose de développer la communauté éducative de l’Ecole Maternelle Pierre Bullet. Ainsi nous proposons l’aménagement pérenne, pédagogique et artistique suivant : *Sur le mur extérieur, côté rue du Château d’Eau : un jardin comestible vertical dont les plantations seront équipées d’un système innovant d’irrigation au goutte-à-goutte basé sur un dispositif de récupération d’eau de pluie. *Dans la cour de l'école : Créer des murs de maraîchage urbain avec les enfants : ils cultiveront des légumes et des petits fruits toute l'année en s'inspirant des techniques permaculturelles. Le fonctionnement de ces structures sera assuré par l’école ainsi il n’y aura pas de frais de maintenance. Ce projet embellira le quartier, sera un nouvel outil pédagogique pour sensibiliser les enfants à la nature et permettra aux riverains de créer un coin de campagne en resserrant le lien social et en renforçant le vivre ensemble. Nous espérons que ce projet aura une vocation d'exemplarité afin que d'autres projets alliant l'art, le collectif et le nourricier puissent émerger dans nos quartiers.

Transport et mobilité

 50 Rue des Petites Ecuries, 75010 PARIS

Le trait-d'union des 9e et 10e arrondissements

Budget Participatif 2017

À cheval sur les 9e et 10e arrondissements, délimité par les Grands Boulevards, la rue La Fayette, la rue du Faubourg Montmartre et le boulevard de Strasbourg, se trouve tout un quartier typique des faubourgs, très vivant et animé, un de ces fameux petits villages de Paris qui font son charme. Un ensemble de petites rues riches en commerces, formant un axe central qui le parcourt d’est en ouest, les rues Richer, des Petites Écuries et du Château d’Eau, constituent une véritable rue centrale de village pour ce quartier, avec ses épiceries, ses bars, ses salles de spectacles (on y trouve notamment les Folies Bergères). Loin de consacrer ce statut cependant, l’aménagement actuel représente l’héritage de l’époque voiturière avec circulation et stationnement qui ne laisse que de maigres miettes aux piétons sur des trottoirs petits et encombrés, et aux vélos, qui doivent croiser les voitures sur 50 cm de passages en évitant les nombreuses crevasses de la chaussée dégradée, source d'insécurité. Ce projet se propose donc de faire de ces rues un véritable aménagement de rue centrale, à l’image de celui réalisé pour la rue Cadet non loin, par des piétonnisations, élargissements des trottoirs, revêtements de qualité, ou toutes autres solutions qui consacreraient le caractère de centre de village. Contenu du projet: Piétonnisation de la rue Richer entre la rue du Fbg Montmartre et Geoffroy-Marie Zone de rencontre pour le reste de l'axe Suppression de 50% des places de stationnement. L'essentiel des places conservées est pour les livraisons et les handicapés Plantation d'arbres Création d'arceaux vélo Pose de bancs ou d'assises individuelles Élargissement des trottoirs aux endroits stratégiques Réfection du revêtement de la chaussée

Environnement

 Quai de Valmy, 75010 PARIS

Radeaux végétalisés sur le Canal St Martin

Budget Participatif 2017

Objectif de l'idée Embellir le canal, dépolluer l’eau et l’air, verdir la ville, créer des espaces éducatifs pour les écoles, créer des habitats pour les poissons et oiseaux et rendre la ville et les canaux plus agréables aux riverains. Descriptif de l'idée proposée - Le long des canaux, installer des radeaux sur lesquels il y aurait des plantes. Ces plantes spécifiquement choisies filtrent à la fois l’air et l’eau. Ainsi le CO2 dans l’air se trouve réduit et l’eau dépolluée. Ces plantes deviennent un habitat pour les oiseaux. Les racines des plantes sont immergés dans l’eau. Autour de ces racines, des bactéries et micro-organismes vivent naturellement et filtrent les déchets polluants de l’eau. Ces racines créent un habitat naturel pour les poissons. - Entre chaque radeaux végétalisés il y a des plateformes en bois permettant de créer des aires de détente pour les parisiens. - Ce projet peut être étendu à tout Paris (Canal de l’Ourq et la Seine). - Des panneaux éducatifs près du métro Jaurès et tout au long du canal pourraient être installés pour les écoles primaires et secondaires. Exemples de mises en place De nombreux exemples peuvent être trouvés en France et à l’étranger : Londres, Manchester, Zhenjiang (Chine), Finland, Lacs de la plate taille (Belgique), Nantes (quai Ceneray), Albi, en Bourgogne, Dijon (lac Kir) etc. Les avantages de cette idée Fiable et compétitif, Imputrescible et non polluant, Refuge pour la faune piscicole et aquatique Amélioration de la biodiversité Apport esthétique Simplicité de mise en oeuvre, etc. Moyens de mise en place du projet La mise en place est rapide, simple. Et il n'y a quasiment aucun coût de fonctionnement (les plantes se régénèrent en grandes partie toutes seules). Le personnel s’occupant des parcs de la ville de Paris pourra aider à la mise en place du projet. Le Coût Budget : 130-200€ le mètre carré (devis) Pour 50 mètres de canal : 8 300€ Pour tout le canal : 495 000€

Culture et patrimoine

 Rue des Ecluses Saint-Martin, 75010 PARIS

la rose de jericho

Budget Participatif 2017

Un oasis de biodiversité au sein de la ville. Une halte pour les espéces en transit. Une arche pour les végétaux locaux, de la plus petite mousse sciaphile au Buddleja davidii de nos friches; mais aussi pour toutes ces espèces horticoles qui désormais peuplent nos villes, du Thuya communis au Geranium bohemicum. Mais comment capturer cette «nouvelle biodiversité» ? Comment réunir les critères de sa récolte et garantir son épanouissement ? Et surtout, comment y associer les hommes, et les rendre acteur de cette sauvegarde? Comment allier espace public et préservation de la biodiversité ? Voila ce à quoi notre rose de «Jéricho urbaine» propose de répondre. Pour que notre structure soit appropriable par tous, nous le voulons constructible par tous. Il s’agit ainsi de convoquer une double échelle dans la constructibilité de notre projet : celle immédiate de la construction de l’édifice par nos soins pour l’exposition, et celle plus lointaine d’une reconstruction par des habitants, usagers, ou simples amoureux de la nature. Ces deux temporalités nous ont obligé à réfléchir à un «kit de construction», sorte de manuel simplifié pour guider ces éventuelles personnes à construire LEURS «Jérichos urbains». Se voulant constructible par tous et en tous lieux , notre structure se veut telle la rose de Jéricho : un espace public capteur de biodiversité, ouvert au vent et au soleil, et se déplaçant au gré de ses humeurs dans la ville...

Propreté

 Passage de l'Industrie, 75010 PARIS

Pour un meilleur passage de l'industrie !

Budget Participatif 2017

Le passage de l'industrie est un passage dans lequel de nombreuses personnes jettent leurs ordures, viennent uriner, vendent de la drogue ou proposent des prestations sexuelles. Pourtant ce quartier est en pleine mutation et de nombreux appartements de cette rue sont occupés par des parisiens qui voudraient voir ce passage être sécurisé et évoluer. La stationnement des voitures est normalement interdit mais non respecté car le panneau est arraché. Il faudrait sans doute réintroduire ces panneaux et augmenter les contrôles. L'idéal serait de rendre ce passage piéton (avec accès aux véhicules de livraison pour les magasins de coiffure). La rue de Metz à quelques mètre permet le même accès. Nous proposons également un meilleur éclairage public de ce passage notamment sous les arches, des panneaux rappelant qu'il est interdit d'uriner (sur les portes d'entrée d'immeuble ou dans la rue simplement), une végétalisation des bords de rue pour éviter les stationnements si la rue reste ouverte à la circulation. Les déchets s'amoncellent entre et sous les voitures. La mise en place de poubelles collectives (bac à tri) sur le boulevard de Strasbourg (trottoir large) serait indispensable puisque la plupart des immeubles de ce passage ne disposent pas locaux à poubelles et les déchets sont ainsi laissés dans la rue. Egalement, le développement de projets artistiques (peintures des murs sous les arches, des facades des bâtiments appartenant à la ville de paris (Immeubles gérés et détenues par Paris Habitat) pourrait être une belle façon de rendre plus agréable ce passage. Enfin, si la rue est rendue piétonne, un espace de jeux pour les enfants pourrait être pensé (école maternelle tout à côté). Terrain de jeux pour les élèves. Projet similaire à la rue gustave Goublier en face, belle réussite d'un passage piéton, végétalisé avec des interventions artistiques. Proposer un marché dans ce passage les dimanches pourrait être une opportunité si l'accès est piéton.

1 2 3