Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
3309 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Cadre de vie

 SQUARE DE LA BUTTE DU CHAPEAU ROUGE, 75019 PARIS

Pour un parc de la Butte du Chapeau Rouge plus calme, attractif et sportif

Budget Participatif 2016

Malgré ses 4,7 hectares, sa vaste pelouse, ses jeux d’enfants et son panorama avec perspectives vers l’Est parisien, le parc de la Butte du Chapeau Rouge est peu fréquenté. On remarque que ce parc souffre de sa proximité avec le boulevard périphérique (nuisance sonore), de la vétusté de certaines structures et du fait qu’il soit mal indiqué. Le projet vise à développer l’attractivité de ce parc : - En disposant une signalétique côté ouest, plus accessible aux habitants, à partir de l’arrêt de bus 75, de la sortie de métro « Près-Saint-Gervais » et dans un périmètre plus vaste ; - En prolongeant le parcours sportif récemment installé boulevard d’Algérie par 2 ou 4 machines accessibles PMR et valides dans le parc. Ce prolongement devra être indiqué par des panneaux ; - En réduisant le bruit automobile ressenti dans le parc. Cela pourrait se faire soit à l’aide d’un mur végétalisé spécifique (le long du parc) soit par le prolongement du mur antibruit du périphérique ; - En rénovant le dessous de l’arche (face aux jeux d’enfants) afin de la mettre à disposition d’associations pour des expositions temporaires, des mini spectacles, des animations. Il serait judicieux de prévoir un vestiaire fermé pour ranger temporairement le matériel et des accrochages aux murs et aux plafonds pour fixer des panneaux d’exposition ou de décors ; - En installant un panneau retraçant l’histoire du parc.

Cadre de vie

 Rue Francis Carco, 75018 PARIS

Création d'une "Rue aux Fleurs"

Budget Participatif 2016

Projet de transformation de la rue Francis Carco en "Rue aux Fleurs" Pourquoi ? Il s’agit d’une ancienne rue qui a été fermée à la circulation, néanmoins de nombreux problèmes subsistent : - Beaucoup de personnes enlèvent les pylônes, voire les scient pour pouvoir se garer dans cette rue, alors que c’est une rue piétonne ! - La disposition de cette rue fait que beaucoup de personnes l’utilisent comme urinoir, voire toilettes publiques… - ...Quand elle n’est pas un repaire de trafic voire consommation de drogues.. -…Ou tout simplement un endroit pour déposer ses poubelles… Néanmoins, cette rue présente également beaucoup de possibilités : - Elle s’ouvre juste devant l’Institut des Cultures d’Islam d’un côté et de la rue Emile Duployé de l’autre - Elle est généralement calme donc peut potentiellement offrir un moment de calme et de beauté dans un quartier plutôt bruyant, pollué, et pas toujours propre… - Elle bénéficié déjà de quelques arbres - Un espace végétal est entretenu par la Mairie juste derrière (voir photo) Détails du projet : - Créer un parterre de fleurs en continuation de l’espace entretenu par la Mairie rue Stephenson, tout au long des anciens trottoirs, à partir de la rue Stephenson et jusqu’à la rue Doudeauville (devant l’Institut des Cultures de l’Islam) - Créer, « en miroir », un autre parterre des fleurs de l’autre côté de la rue, selon le tracé des anciens trottoirs - Dans un premier temps, songer à construire un muret et /ou un grillage comme pour l’espace déjà entretenu Cela permettra : - A tous les piétons, de profiter d’un moment de calme et de beauté - De dissuader les éventuelles personnes à la recherche d’un urinoir d’utiliser la rue à cet effet - De respecter la destination actuelle de la rue et d'empêcher les nuisances

Cadre de vie

 Rue Prévost Paradol, 75014 PARIS

Harmonie des façades des acteurs de l’ESS

Budget Participatif 2016

Les rues M. Bouchor et P. Paradol accueillent de nombreuses initiatives associatives et notamment dans le secteur de l’Economie Sociale et Solidaire (Régie de quartier, Solicycle, Réserve des Arts, Rejoué). Or ces structures, désireuses de s’ouvrir aux habitants et porteuses d’activités à leur intention, manquent de visibilité. Le bld Brune marque une ligne de fracture du territoire : d’un côté des commerces, sièges d’entreprises, lieux de restauration ; de l’autre des logements sociaux. On traverse très peu ce boulevard ce qui provoque l’enclavement du quartier et l’isolement des résidents dans une rue « éteinte ». Afin de dynamiser l’image des rues M. Bouchor et P. Paradol, et d’en faire des lieux de passage et de mixité, on peut compter sur les structures qui s’y trouvent et sur les activités qu’elles proposent. En augmentant leur visibilité et leur attrait par un travail sur leurs façades, on amène les habitants du quartier et d’ailleurs à pousser leurs portes. Concrètement : - Embellissement des façades des 4 associations (travail sur barreaux aux fenêtres, rideaux métalliques, peinture, etc.) ; - Harmonisation et « Labellisation » par un système d’enseignes/logos des 4 structures de l’ESS actives sur le quartier, afin de bien identifier leurs valeurs communes.

1 2 3