Barre de recherche

Projets déposés

Recherche avancée

Liste des résultats de la recherche

Education et jeunesse

 ecole Élémentaire 61 rue Clignancourt, 75018 PARIS

Rénovation de la cour d’école sur le type cour « oasis »

Budget Participatif 2021

Nous constatons quotidiennement à quel point cette cour est vétuste, dangereuse et accidentogène pour nos enfants. Elle est pourtant essentielle pour eux, qu’il s’agisse du temps scolaire ou périscolaire. Sur le temps méridien, elle accueille simultanément plus de 200 enfants. Nous souhaitons donc qu'elle soit rénovée et sécurisée afin qu'elle devienne un espace de vie et de jeu, ludique et pédagogique, pensé avec et pour les enfants, respectueux de l'environnement et adapté aux conséquences du dérèglement climatique: sans bitume et avec des espaces végétalisés; un sol clair perméable et drainant; des zones abritées en hiver et ombragées en été; des espaces aménagés: équipements sportifs type mur d’escalade, jeux, traçage au sol, potager partagé, point d’eau, brumisateurs, etc.; retrait des grilles d’arbres et sécurisation des parties dangereuses; accès aux toilettes revu, repensé et sécurisé. Il est important que ce projet soit un projet collaboratif s’inscrivant dans un projet pédagogique commun aux différents acteurs de l’école : enfants, équipe pédagogique, équipe d’animation et parents. Des ateliers «oasis» pourront être proposés dans le cadre des TAP ou temps scolaires.

Cadre de vie

 rue Cyrano de Bergerac, 75018 PARIS

Aménagement et végétalisation de la rue Cyrano de Bergerac

Budget Participatif 2021

La rue Cyrano de Bergerac, dans le XVIIIe arrondissement, est une rue montmartroise typique, avec son escalier qui permet d’accéder à la butte. La configuration de la partie basse de la rue, en impasse, fait dans son aménagement actuel la part belle aux voitures et aux deux roues motorisés. Un collectif de riverains, rassemblés depuis le confinement du printemps 2020 au sein de l’association « Village Cyrano », s’engage dans un projet pluriannuel pour la rue, via les différents outils mis en place par la Mairie : permis de végétaliser, budget participatif, embellir Paris, zone 30, etc. Dès 2020, les riverains ont bénéficié de plusieurs permis de végétaliser ayant abouti à la mise en place d’une vingtaine de jardinières sur les trottoirs. Ces jardinières, dont la plupart ont été construites par les riverains eux-mêmes, sont plantées et fleuries. Elles font l’objet d’un entretien et arrosage régulier par les membres de l’association (voir photos jointes). Désormais, les riverains souhaitent franchir une nouvelle étape dans le cadre du budget participatif. Le projet que nous présentons pour le budget participatif 2021 porte sur : - La mise en place de bacs de végétalisation sur certains des emplacements de stationnement motos et voitures (en complément de ceux déjà mis en place sur les trottoirs dans le cadre des permis de végétaliser) - La mise en place de bacs de végétalisation supplémentaires en haut de l’escalier et à l’entrée Nord de la rue (côté Marcadet). A ce titre, des bacs pourraient être installés sur les trottoirs élargis en 2019 dans le cadre de la création de la zone de rencontre rue Marcadet. - La mise en place de stationnements pour les modes doux, par exemple avec l’installation d’arceaux pour le stationnement de vélos (il n’y en a actuellement aucun dans notre rue) ou des emplacements pour patinettes. Concernant l’arrosage et l’entretien de ces nouveaux bacs demandés au budget participatif 2021, il sera fait par les membres du « Village Cyrano », à l’image de ce qui est déjà fait pour la vingtaine de bacs existants dans la rue. Ces bacs sont fleuris, parfaitement entretenus et arrosés chaque semaine. Pour les années suivantes, et au-delà du budget participatif 2021, nous espérons pouvoir poursuivre la transformation de notre rue avec l’aide de la municipalité, dans l’objectif de libérer la rue des stationnements et de renforcer la végétalisation, pourquoi pas avec la plantation d’arbres en pleine terre. Sur le long terme, nous espérons pouvoir rendre cet espace public aux piétons et aux enfants afin que la rue redevienne un espace de vie et qu’elle retrouve par la même occasion sa perspective historique, aujourd’hui complètement dégradée par le stationnement des nombreux véhicules.

1 2 3