Barre de recherche

Projets déposés

Recherche avancée

Liste des résultats de la recherche

Solidarité et cohésion sociale

 square de la rue Leon Frapie, 75020 PARIS

Kiosque à musique pour un parc convivial à Fougères

Budget Participatif 2021

Nous souhaitons la mise en place d'un kiosque à musique, si possible électrifié, et de tables de pique-nique en béton dans le jardin Léon Frapié. Beaucoup d'événements ont lieu régulièrement dans ce jardin : la fête de quartier qui rassemble plus de 800 personnes chaque année. Le kiosque sera utilisé pour des concerts et des animations culturelles tout au long de l'année, et les tables de pique-nique permettraient des repas conviviaux. Nous manquons d'équipements extérieurs permettant l'animation du quartier par l'organisation de spectacles gratuits et repas ouverts à tous. La mise en place de cet ensemble serait une vraie valeur ajoutée pour notre quartier politique de la ville, créant ainsi du lien social par les différentes animations qu'il pourrait y avoir (festival Kiosque en Musique, spectacle, concerts, fête de la musique, printemps des poètes, théâtre, danse, démonstrations, ...) Ce jardin est un grand espace qui rayonne au cœur du quartier et rassemble un très large public. Ce besoin est renforcé par la présence dans notre quartier et dans les communes périphériques d'associations l'animant, tels que Menilmusique, l'Espace Paris Jeunes, la Fondation Feu Vert, la Maison des Fougères, Zone Vive, AssoFougèresSolidaire, Amicale des locataires, Cycloficine, Soulier des Fougères etc.).

Culture et patrimoine

 parc Clichy-Batignolles-Martin Luther King, 75017 PARIS

Parcours culturel à Martin Luther King

Budget Participatif 2021

Le quartier Martin Luther King a une histoire qui mérite d’être connue : ce projet consiste à créer un parcours culturel autour de cette histoire, qui profitera autant aux habitants qui se familiariseront avec leur quartier, mais aussi aux promeneurs et aux touristes. L’idée est de mettre en avant notamment Martin Luther King, qui a donné son nom au parc et à ce nouveau quartier, et qui est encore parfois peu connu. Nous proposons d’intégrer à ce parcours : - Des éléments historiques du chemin de fer, - Les fortifications rue du bastion (Thiers), - Des œuvres nouvelles. Ces œuvres nouvelles pourraient notamment s’inspirer des personnalités du quartier, comme Martin Luther King, Mstislav Rostropovitch ou Marcelle Henry. On pourrait imaginer : - Une statue de Martin Luther King dans le parc, - Des fresques avec le visage de ces trois personnalités et pourquoi pas d’autres (sur l'exemple du mur de la paix). Nous avons retenu trois lieux potentiels : 81 rue Rostropovitch, 3 rue Rostropovitch, ou place Françoise Dorin (tout en étant ouverts à d'autres propositions). - Il pourrait être également intéressant d’envisager des œuvres sous l’angle de la liberté d’expression. Ainsi nous proposons également d’écrire sur un mur (fresque, ou bien mosaïque de braire, etc.) des articles de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. Pour appuyer sa dimension universelle, on peut imaginer, des déclinaisons dans plusieurs langues sur l’exemple du mur des "Je T’aime" à Montmartre. Toujours dans l’idée de mettre en avant la liberté d’expression, et pour commémorer Martin Luther King, ou pourrait écrire en tout ou partie son discours "I have a dream" mais également des citations célèbres d’autres personnalités ayant défendues les mêmes valeurs. Ces différentes idées, sont des propositions et peuvent être en partie modifiées selon les impératifs techniques, ou complétées. Pour véritablement intégrer toutes ces idées dans un parcours, nous proposons : - De mettre en place une application permettant de suivre le parcours culturel, avec des informations sur les différents sites rencontrés, ou une information avec le tracé du parcours sur le site de la mairie - Que faire à Paris - (à voir selon la faisabilité/coût de fonctionnement, pas obligatoire), - D’installer des panneaux ou plaques explicatives le long du parcours,. Enfin, nous proposons que ce parcours culturel ne s’arrête pas aux frontières du parc ou du quartier ; le but étant de déborder sur les quartiers alentours, à la fois pour inviter les promeneurs à basculer d’un quartier à l’autre, et pour créer plus de relations encore entre les différents quartiers.

1 2 3