Barre de recherche

Projets déposés

Recherche avancée

Liste des résultats de la recherche

Cadre de vie

 place des Messageries de l'Est, 75018 PARIS

Commémoratif Place des messageries de l'Est

Budget Participatif 2021

La petite place des Messageries de l’Est (Philippe de Girard, Jacques Kablé, Pajol et Département) a été inaugurée en janvier 2020 par Monsieur LEJOINDRE, a été tout récemment transformée en « rue aux écoles ». Le nom de la placette vient de l'histoire du lieu. En 1926, à l’occasion de l’agrandissement de la gare de l’Est, les services des Douanes et messageries des chemins de fer de l’Est sont transférés à l’angle des rues Pajol et du Département.Plus récemment, dans le cadre de l’aménagement de la ZAC Pajol, la ville de Paris a engagé à l’échelle du quartier une opération d’aménagement importante achevée fin 2014. Ainsi ces bâtiments, témoins par leur présence du passé ferroviaire du quartier, ont trouvé de nouveaux usages, comme le collège Aimé Césaire ou l’IUT Diderot.Nous proposons en écho à ce passé industriel, de marquer les périmètres de la zone par une série de panneaux commémoratifs « Histoire de Paris » pour rappeler et valoriser ce passé patrimonial. Il serait souhaitable de pouvoir illustrer ceci par des photographies N&B de cette époque du 19e siècle.Ce lieu ainsi valorisé permettra aux passants de se rendre compte que ce territoire marqué par les emprises et faisceaux ferroviaires des gares de l'Est et du Nord a une histoire très forte liée au développement du chemin de fer.

Environnement

 4 boulevard Pereire, 75017 PARIS

La promenade Pereire

Budget Participatif 2021

Ce projet vise à rendre accessible à tous cet endroit dans le but de renforcer son attractivité et de favoriser l’économie circulaire, ainsi que de sécuriser davantage le site. Ces aménagements consistent à: - De façon prioritaire, répondre à la problématique d’accessibilité de la coulée verte aussi bien pour des personnes handicapées que des parents avec poussette (en posant comme principe l’égalité d’accès à l’espace public). • De façon prioritaire : création d’un escalier d’accès complémentaire à hauteur de la rue Philippe de Neuville en complément des deux accès Saussure & Tocqueville, pour réduire la distance de 500 m entre les accès existants qui crée un cul-de-sac • En fonction des contraintes techniques (liées au coût de fonctionnement induit) : ajouter un accès par ascenseur (un a minima, voire deux) Divers aménagements de sécurité sont du reste prérequis: o Condamnation des caniveaux effondrés & évacuation des gravats (mesure de sécurité) o Dans les tunnels, remplacer le sable compacté par un revêtement résistant à l’eau de pluie, et réparer ou compléter l’éclairage existant. - Réaliser divers aménagements, dans le respect du cadre naturel du lieu, de son histoire ferroviaire et de son esprit: • Niche « carrée »: création d’un espace de jeu, sur le modèle de l’espace qui a été créé au pied du pont des Invalides (mur d’escalade situé le long d’une promenade, en pierre, avec discrétion dans l’intégration au site) - estimation des porteurs à 100 000€ • Extrémité sud : création d’un jardin partagé, tel que cela a été fait sur les Hauts de Malesherbes. Il s’agit de créer un espace fermé par des clôtures, raccordé à l’eau, géré par une association l’association des Hauts de Malesherbes est pressentie comme porteur), dont les adhérents peuvent cultiver la terre en bacs. Sans compter l’arrivée d’eau, le projet est estimé à 100 000€. • Enfin, sont proposés d’autres aménagements tout au long de la promenade : o Végétalisation dans l’idée d’un espace naturel et dans le respect de la biodiversité. Le constat général est que la coulée verte est un écosystème. Les aménagements auraient vocation à être naturels et peu interventionnistes (pas de bancs artificiels, pas de poubelles, pas de tables de pique-nique…), au profit d’assises naturelles et d’un renforcement de la végétation (plantes rampantes, lierre, lilas, pervenches, semi de prairie fleuries, bandes, 2 big bags de terre à la hauteur de la souche…). o Mise en valeur du patrimoine ferroviaire, en acheminant sur la voie une ancienne locomotive à vapeur (via l’association de protection de la petite ceinture). o Installation d’hôtels à insectes ou de boîtes à livres.

1 2 3