Barre de recherche

Projets déposés

Recherche avancée

Liste des résultats de la recherche

Solidarité et cohésion sociale

 souterrain Van Gogh, 75012 PARIS

La Sortie du Tunnel - Espace de solidarité pour sans-abris

Budget Participatif 2021

En janvier 2021, 418 personnes sans-abri ont été dénombrées dans le 12e arrondissement, dont 80 en gare de Lyon, ce qui en fait l’une des gares parisiennes les plus fréquentées par les personnes en errance. Pour leur venir en aide des associations, dont Aurore, interviennent avec le soutien de la Ville, de l’Etat et de la SNCF. L’ADSF, Oppelia et SAFE interviennent également auprès des femmes à la rue, des personnes atteintes de troubles psy et des usagers de drogue. Des collectifs d’habitants réalisent également des distributions alimentaires. Les associations font depuis plusieurs années le constat de la très faible mobilité des personnes sans-abri présentes dans la gare. Pour une partie importante de ces personnes, la gare est un espace de vie qu’il est difficile de quitter. L’éloignement des structures d’accompagnement social, d’accès à l’hygiène et aux soins, des vestiaires et bagageries représente une difficulté d’accès pour ces personnes limitant leurs possibilités d’insertion et contribuant à leur ancrage en gare. L’association Aurore souhaite donc proposer d’aménager le tunnel Van Gogh, fermé à la circulation, pour en faire un support à l’action de ces associations, à destination des personnes sans-abri présentes dans le secteur de la gare. Le projet sera co-construit avec les habitants pour accueillir d’autres initiatives qui pourraient trouver leur place dans cet espace. Le tunnel, qui passe sous la gare de Lyon et permet de rejoindre la rue Van-Gogh depuis le boulevard Diderot est actuellement une voie cyclable fermée à la circulation à la suite du démantèlement d’un campement. L’association Aurore propose un aménagement du tunnel permettant de le dédier à une fonction solidaire tout en rendant possible la traversée cyclable en journée. Un aménagement de l’espace d’entrée et de la partie utilisée du tunnel, permettra de donner à celui-ci une ambiance chaleureuse et accueillante, que cela soit au travers d’éclairages et/ou de fresques. Afin de pouvoir disposer d’un lieu chaleureux et accueillant nous proposons un aménagement de type végétalisation de l’espace. Par ailleurs, en vue de cette création et l’entretien de cet aménagement, nous pourrons faire appel à des dispositifs d’insertion employant des personnes éloignées de l’emploi (Dispositif premières heures). L’espace réaménagé permettra de proposer : • un espace dédié aux distributions alimentaires qui se déroulent actuellement en plein air aux abords de la place Henri Frenay, dans des conditions difficiles tant pour les usagers que pour les bénévoles qui les réalisent et constituent parfois une gêne pour les riverains et usagers de la gare. • un vestiaire qui pourra être mobilisé à tout moment par les maraudes conventionnées pour les publics qu’elles accompagnent. • des casiers sécurisés, de grande taille, seront proposés en vue de faciliter les déplacements des personnes sans-abri encombrées par leurs affaires. L’accès aux casiers sera proposé via les maraudes intervenant dans le secteur de la gare. • des espaces permettant d’accueillir une cuisine à destination des familles hébergés à l’hôtel dans le quartier (cette fonction est conditionnée à l’obtention du financement de l’Etat sollicité dans le cadre de l’appel à projets Tiers lieux alimentaires). • une salle de réunion et de restauration à destination des familles hébergées à l’hôtel mais également des professionnels intervenant dans le secteur pour l’organisation de temps d’équipe, d’analyse partagées mais également d’animation à destination des personnes sans-abri • Un espace de bureau permettra l’organisation de rendez-vous à destination des publics rencontrés dans le secteur de la gare par les maraudes conventionnées avec la Ville et la SNCF. • Un espace d’hygiène intégrant un sanitaire, un lave linge/sèche linge et une douche d’appoint sera également proposé sur accès des maraudes. • Un espace “bricolage/réparation” pourra être créé. La présence de parcs à vélos des deux côtés de l’entrée du tunnel, incite à la création d’un lieu de réparation de vélos. • Un espace pourra être dédié aux véhicules des associations qui en feront la demande en vue d’un stationnement facilité des véhicules des équipes de maraudes et de distributions alimentaires. L’accès aux différents espaces sera sécurisé afin d’assurer sa fermeture en dehors des périodes de présence de maraudes.

Culture et patrimoine

 parc Clichy-Batignolles-Martin Luther King, 75017 PARIS

Parcours culturel à Martin Luther King

Budget Participatif 2021

Le quartier Martin Luther King a une histoire qui mérite d’être connue : ce projet consiste à créer un parcours culturel autour de cette histoire, qui profitera autant aux habitants qui se familiariseront avec leur quartier, mais aussi aux promeneurs et aux touristes. L’idée est de mettre en avant notamment Martin Luther King, qui a donné son nom au parc et à ce nouveau quartier, et qui est encore parfois peu connu. Nous proposons d’intégrer à ce parcours : - Des éléments historiques du chemin de fer, - Les fortifications rue du bastion (Thiers), - Des œuvres nouvelles. Ces œuvres nouvelles pourraient notamment s’inspirer des personnalités du quartier, comme Martin Luther King, Mstislav Rostropovitch ou Marcelle Henry. On pourrait imaginer : - Une statue de Martin Luther King dans le parc, - Des fresques avec le visage de ces trois personnalités et pourquoi pas d’autres (sur l'exemple du mur de la paix). Nous avons retenu trois lieux potentiels : 81 rue Rostropovitch, 3 rue Rostropovitch, ou place Françoise Dorin (tout en étant ouverts à d'autres propositions). - Il pourrait être également intéressant d’envisager des œuvres sous l’angle de la liberté d’expression. Ainsi nous proposons également d’écrire sur un mur (fresque, ou bien mosaïque de braire, etc.) des articles de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. Pour appuyer sa dimension universelle, on peut imaginer, des déclinaisons dans plusieurs langues sur l’exemple du mur des "Je T’aime" à Montmartre. Toujours dans l’idée de mettre en avant la liberté d’expression, et pour commémorer Martin Luther King, ou pourrait écrire en tout ou partie son discours "I have a dream" mais également des citations célèbres d’autres personnalités ayant défendues les mêmes valeurs. Ces différentes idées, sont des propositions et peuvent être en partie modifiées selon les impératifs techniques, ou complétées. Pour véritablement intégrer toutes ces idées dans un parcours, nous proposons : - De mettre en place une application permettant de suivre le parcours culturel, avec des informations sur les différents sites rencontrés, ou une information avec le tracé du parcours sur le site de la mairie - Que faire à Paris - (à voir selon la faisabilité/coût de fonctionnement, pas obligatoire), - D’installer des panneaux ou plaques explicatives le long du parcours,. Enfin, nous proposons que ce parcours culturel ne s’arrête pas aux frontières du parc ou du quartier ; le but étant de déborder sur les quartiers alentours, à la fois pour inviter les promeneurs à basculer d’un quartier à l’autre, et pour créer plus de relations encore entre les différents quartiers.

1 2 3