Barre de recherche

Projets déposés

Recherche avancée

Liste des résultats de la recherche

Solidarité et cohésion sociale

 75013

Le 13e innove pour toujours plus d'accessibilité

Budget Participatif 2019

Les habitants du 13e, notamment à mobilité réduite, rencontrent quotidiennement des difficultés pour se déplacer sur l’espace public : trottoir abîmé, bornes gênantes, absences de signal visuel, etc. Ce projet, co-construit à partir de cinq projets, a deux objectifs : • Améliorer l’accessibilité des équipements et de l’espace public pour les PMR : - Poursuite des aménagements de mise en accessibilité de la voirie ainsi que la réfection des pieds d’arbres dangereux (200 000€) - Création d’un ascenseur à la Ressourcerie en lieu et place de l’élévateur PMR vétuste et inadapté (100 000€) - Aménagement de la rampe d’accès côté rue Jeanne d’Arc pour faciliter l’accès au terrain d’éducation physique Jenner (75 000€) - Réfection du carrefour Bobillot-Tolbiac (100 000€) - Reprise du nivellement défectueux sur un passage piéton au 208 rue de Tolbiac (25 000 €) - Lancement d’une expérimentation visant à prévenir les Sourds et malentendants du danger du passage imminent des véhicules d’urgence. Ce dispositif fait de signaux lumineux clignotants pourrait être installé à proximité du commissariat du 13e, des hôpitaux etc. (50 000€) - Rendre le Centre Paris Lecture accessible aux personnes à mobilité réduite (20 000€). • Faciliter l’accès à la culture pour tous publics : - Équiper les bibliothèques publiques du 13e de livres en braille (15 000€) - Enrichir l’offre de jeux et de matériel ludique de la ludothèque Denise Garon (10 500€)

Propreté

 Tout Paris

Moins jeter, mieux jeter

Budget Participatif 2019

Les objectifs de ce projet, fixés par les Parisiennes et les Parisiens réunis lors de deux ateliers de co-construction, sont de : • Réduire la production de déchets en aménageant, au sein d’un équipement public, un espace pédagogique qui permettrait aux visiteurs d’assimiler les bons gestes en faveur de la réduction des déchets. Cet espace pourrait prendre la forme d’un appartement-modèle du zéro déchet. Il s’agirait également de soutenir la mise en place d’actions de sensibilisation, dans les lieux scolaires en priorité, par le déploiement d’un kit pédagogique, le soutien à l’installation de tables de tri dans les cantines et à tout autre dispositif incitant ces bonnes pratiques ; • Encourager le recyclage en augmentant l’offre des poubelles de tri, notamment dans les parcs et jardins, en installant des corbeilles anti-intrusives et/ou compactantes, en implantant des cendriers publics conçus pour ces déchets spécifiques et leur recyclage, et en développant, partout où c’est possible, les visuels incitant aux bonnes pratiques ; • Renforcer, dans la continuité des projets déjà votés au budget participatif, l’offre de toilettes publiques écologiques, en complément des installations existantes. Ces toilettes nouvelles seraient simples à installer et à démonter, faciles à transporter et mixtes. Dans la mesure du possible et dans le respect des normes d’hygiène, elles ne nécessiteraient pas d’alimentation électrique (ou pourraient être pourvues de panneaux solaires), ni de raccordement aux réseaux d’eau potable et d’assainissement (toilettes sèches).

1 2 3