Barre de recherche

Projets déposés

Recherche avancée

Liste des résultats de la recherche

Culture et patrimoine

 1 rue Cabanis, 75014 PARIS

Des jardins calmes ouverts à tous dans l’Hôpital Sainte-Anne

Budget Participatif 2019

Les espaces extérieurs de Sainte-Anne regorgent de trésors cachés : jardins ouverts ou isolés, arbres centenaires, statuaire prêtée par la Ville, pavillons de soin historiques. Pourtant, beaucoup de ces jardins secrets restent ignorés, même par les personnes qui fréquentent l’hôpital quotidiennement. Nous souhaitons rendre ce patrimoine plus accessible à tous : aux patients, aux visiteurs, aux professionnels de l’hôpital, mais aussi aux riverains. A l’instar des cloîtres ou des jardins de bibliothèques, nous voulons inscrire les jardins de Sainte-Anne en tant qu’espaces verts parisiens particuliers, offrant calme et sérénité. Pour ce faire, nous souhaitons concevoir et expérimenter un ensemble de dispositifs singuliers (éléments de mobilier, signalétique, etc.) qui répondront à trois fonctions : s’orienter, observer et se reposer. Ces dispositifs permettraient de souligner différents espaces que nous avons sélectionnés pour leurs qualités patrimoniales et paysagères et leur juste éloignement des pavillons de soin. Cette démarche expérimentale serait le tremplin d’une réappropriation progressive du site par tous : ses patients, ses visiteurs, ses professionnels et ses riverains.

Environnement

 place de l'Hotel de Ville-Esplanade de la Libération, 75004 PARIS

Lutter contre toutes les pollutions

Budget Participatif 2019

La ville de Paris est très vivante et animée, ce qui renforce son attractivité, mais cause également de nombreuses nuisances. Celles-ci obèrent à la fois notre qualité de vie (nuisances sonores) et la préservation de l’environnement et de notre santé (pollution de l’air). Ce projet vise à renforcer la lutte contre ces nuisances, et plus particulièrement : - De répliquer l’expérimentation « Respirons mieux dans le 20ème arrondissement » : équiper les territoires et les habitants volontaires en capteurs de mesure et de la qualité de l'air intérieure et extérieure. Le développement de ce dispositif vient accroître la transparence et la participation des citoyens dans l’information scientifique et permet d'identifier les mesures correctives les plus adaptées. L'expérience menée dans le 20e arrondissement montre que la présence de coordinateurs volontaires et d'habitant.e.s mobilisés est indispensable à la réussite des projets de mesure participative de la qualité de l'air. Il s'agira ainsi d'une condition à leur mise en œuvre dans les arrondissements parisiens. - De développer la sensibilisation vis-à-vis des impacts de la pollution sonore ; - D'expérimenter de nouvelles solutions dans l’espace public, à travers l’installation de revêtements anti-bruit, par exemple.

1 2 3