Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2053 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Cadre de vie

 Tout Paris

Promenons-nous dans les bois parisiens...

Budget Participatif 2018

Lieux de balades et de découvertes, exceptionnels réservoirs de biodiversité, les bois de Vincennes et de Boulogne sont les poumons verts de la capitale. L’accueil des sportifs de plein air et des amateurs de quiétude peut être amélioré. L’objectif de ce projet est de permettre aux usagers des bois de profiter davantage de ces espaces forestiers tout en augmentant encore la végétalisation avec la reconquête de surfaces restées bitumées. Il est proposé de : - poursuivre la reconquête paysagère des voies des bois en remplaçant les espaces bitumés par des espaces perméables, en revégétalisant les voies fermées à la circulation, en végétalisant les abords des voies de promenade et des voies circulées ; - rénover pistes, chemins et anneaux cyclables en restaurant les revêtements abîmés pour améliorer les parcours piétons et la pratique sportive ; - varier les possibilités d’activités de plein air : accrobranche, tyrolienne... pourraient ainsi enrichir l’éventail de pratiques déjà existantes ; - améliorer la signalisation existante, non seulement pour favoriser l’orientation mais aussi pour fournir aux promeneurs des informations historiques, botaniques ou animales. Des parcours de visites pourraient également être proposés sur ces supports ; - rendre ces espaces accessibles et sécurisés aux personnes à mobilité réduite et aux familles, notamment en aménageant des carrefours sécurisés et en améliorant le partage des voies de circulation par exemple par l’installation de barrières filtrantes.

Solidarité et cohésion sociale

 75019

Des dispositifs innovants pour une alimentation solidaire !

Budget Participatif 2018

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire et encourager la solidarité locale en permettant aux plus démunis d’avoir accès à des aliments frais, plusieurs dispositifs innovants sont proposés à travers ce projet. En premier lieu, l’association Emmaüs Défi souhaite restaurer l’esprit originel du marché Riquet en ranimant la façade du bâtiment ouverte sur son cœur d’îlot. L’objectif est de créer un comptoir de restauration : un lieu de rencontre et d’interaction pour les habitants et les personnes de passage dans le quartier. Pour ce faire, l’association entend s’appuyer sur des traiteurs qui font don de leurs invendus, transformés ensuite en repas de qualité avant d’être servis à très bas prix. Dans le même temps, une terrasse surélevée doit être créée avec un accès PMR. D’autre part, ce projet préconise l’installation de frigos solidaires dans les quartiers populaires, associés à des garde-mangers. Là encore l’idée est de s’appuyer sur les invendus des restaurants pour les mettre à disposition de tous. Les habitants et les associations d’insertion - comme le Centre social Tanger - peuvent s’y associer pour en assurer la gestion et déposer des aliments. Pour assurer la conservation des produits, ces frigos seraient constitués d’une matière respectueuse de l’environnement (ex : en bois) et suffisamment solides pour résister aux aléas climatiques, au vandalisme et à la présence de nuisibles. Cet aspect du projet sera couplé à la mise en place de distributeurs d’autres produits de première nécessité comme des vêtements et des produits d’hygiène. Enfin, une dynamique intergénérationnelle est à l’œuvre chez les bénévoles qui effectuent des maraudes. C’est le cas du Centre Social Tanger qui éprouve le besoin d’équipements pour les aider dans cette tâche : - 3 thermos de 5 litres - 3 glacières de 100 litres - 1 charrette de rue pour transporter facilement les plats et glacières.

Économie, emploi et attractivité

 Tout Paris

Plus pour une nouvelle économie dans les quartiers populaires

Budget Participatif 2018

Ce projet vise à offrir aux habitantes et aux habitants des quartiers populaires les moyens matériels et humains de développer des activités professionnelles au service d’une économie durable et d’aider les travailleurs de proximité indépendants ou isolés œuvrant dans ce domaine. Il s’agit de favoriser, notamment par l’aménagement et la rénovation de locaux : - Une économie de la proximité, pour faciliter l’installation des artisans et commerçants ; - Une économie du lien social, afin d’offrir des services diversifiés, particulièrement aux personnes de tous âges qui souhaitent trouver un nouveau sens à leur vie professionnelle, et leur permettre de partager leurs compétences, de structurer des projets par la rencontre et l’échange ; - Une économie de l’initiative, de la responsabilité et de la coopération entrepreneuriales par la création de locaux d’activité à impact social et environnemental positif, notamment d’un supermarché coopératif proposant une large gamme de produits, alimentaires ou non, issus de modes de productions durables et le soutien à l’ADIE, association pour un droit à l’initiative économique d’entreprises, en vue de lui permettre d’améliorer ses capacités d’accueil et d’action ; - Une économie des savoir-faire et de la sobriété en ressources naturelles par la création de nouvelles ressourceries et de fablabs, éventuellement mobiles, en vue d’offrir aux habitants des ateliers de création orientés sur la fabrication d'objet et de d’encourager l’échange de savoir-faire.

1 2 3