Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Environnement

 Rue de Louvois, 75002 PARIS

ACHEVEMENT DE LA RESTAURATION DE LA FONTAINE LOUVOIS

Budget Participatif 2017

BUDGET PARTICIPATIF 2017 Projet présenté par Philippe Godoy, président de l’Association Sauvegarde du Square Louvois. Avec le soutien du Conseil de Quartier Vivienne-Gaillon, 75002. PROJET : ACHEVEMENT DE LA RESTAURATION DE LA FONTAINE LOUVOIS (75002) UN CHEF-D’ŒUVRE EN PERIL : fontaine de style d’inspiration à la fois italienne et romantique réalisée en 1840 par l’architecte Visconti et le sculpteur Klagmann, dans UN ENVIRONNEMENT EXCEPTIONNEL entre la rue de Richelieu et la rue Sainte Anne, devant la BNF, au sein d’une zone protégée avec un tissu urbain en majorité des XVIIème et XVIIIème siècles. POURQUOI ? Le bassin, l’eau la lumière ont été remis en état entre 2013 et 2015. Cette restauration avait été appuyée par le Conseil de quartier Vivienne-Gaillon avec une participation financière de 50 000 euros. MAIS le plateau central (mélange de fer, de fonte, de bronze), décoré de douze masques de théâtre et des signes du zodiaque, est lézardé. Les statues qui représentent quatre fleuves, au féminin, ont besoin d’être nettoyées. LE PROJET : restauration du plateau endommagé et des statues. DANS UN ESPACE INTERSOCIAL, la fontaine Louvois est située au milieu du SEUL SQUARE du quartier Vivienne-Gaillon et l’un des deux seuls de l’arrondissement 1 925 m2, plantés de douze marronniers, trois chênes et des plantes devenues rares. LIEU CONVIVIAL et OUVERT qui profite : A l’heure du déjeuner, aux personnes qui travaillent dans le quartier, A partir de 16h, aux élèves de l’Ecole Louvois, sur les jeux déjà installés et chaque année pour sa kermesse. Mais aussi toute la journée aux employés, chercheurs et étudiants de la BNF, site Richelieu, en face, et aux touristes de plus en plus nombreux dans le quartier. DEMAIN: la fontaine restaurée sera incluse dans un parcours touristique débutant Galerie Vivienne, traversant le jardin de la BNF et le Square Louvois pour aboutir Passage Choiseul.

Cadre de vie

 Quai de la Loire, 75019 PARIS

Piétonisation du quai de la Loire

Budget Participatif 2017

Nous proposons de faire du quai de la Loire une zone piétonne. Réduire la place de la voiture en ville au profit d'une circulation douce et écologique permettrait de favoriser un environnement plus sain sur un territoire déjà largement adopté par les parisiens. Le quai est un lieu de promenade, détente, rencontres, sports et activités ludiques où va prochainement s'installer le bassin de baignade. De plus, la rue comporte un grand nombre de lieux accueillant des enfants (crèche, écoles, café des enfants et terrain de sport) en semaine comme en weekend. La piétonisation permettrait de sécuriser leurs déplacements mais aussi permettre la réapropriation de l'espace public et sa transformation en lieu de vie et de jeux. La suppression des places dédiées aux voitures permettra l'installation d'ilots urbains (aussi appelés "parklets") par les associations et les familles de riverains afin de rendre le lieu encore plus vivant et joyeux tout en permettant la participation citoyenne. Concrètement, l'accès resterait accessible aux riverains (parkings souterrains) ainsi qu'aux secours. Les modalités de réalisation sont encore a définir : panneaux de zone piétonne et de sens interdit plus modification de l'entrée de rue et des rues adjacentes (marquages au sol indiquant une zone réservée aux piétons et engins non motorisés...) ou installation de plots rétractables. L'information aux riverains sera assurée par les associations et structures déposant le projet. Partenaires : Café Zoïde, Crèche Les Petits Loups, Ecole Montessori 21, Maria Canal, Atco, membres du conseil de quartier, école d'architecture de la Villette. D'autres sont en cours de sollicitations.

Solidarité et cohésion sociale

 Tout Paris

Créer la journée citoyenne parisienne

Budget Participatif 2017

Paris stressée ? Individualiste ? Morcelée ? Stigmatisée ? Difficile de faire de ces 105km2 un ensemble toujours cohérent. Vous aimez bricoler, jardiner, rencontrer des gens, êtes joueur et curieux mais vous êtes pris par le quotidien? La journée citoyenne, c’est LE symbole qui peut d’un coup remettre les valeurs communes (civisme, respect, partage) au centre de vos intérêts par votre propre initiative en participant à la mise en œuvre de projets proposés par tous sur des thèmes aussi variés que l’amélioration du cadre de vie, la rénovation d’équipements, la valorisation du patrimoine, les projets associatifs ou culturels. C’est le pendent du budget participatif…dans l’action, le concret et sur la base du volontariat. La première année les élus jouent un rôle moteur pour lancer la dynamique. Plusieurs villes françaises se sont déjà lancées. Une telle démarche présente, outre les améliorations concrètes à la ville, de nombreux effets collatéraux positifs : • création de liens fédérateurs autour d’un but commun. • tout le monde est sur un pied d’égalité pour partager son expérience dans la réalisation de ce but, toutes les générations des plus jeunes aux plus âgés, toutes les classes sociales, toutes les cultures, toutes les entités publiques ou privées, à toutes les échelles géographiques (quartier, ville, intercommunalité, nation). • Budget 0€ : la ville fait des économies de fonctionnement, on donne de notre temps et on reçoit beaucoup en retour, la ville nous appartient, nous sommes fiers d’apporter notre contribution à l’édifice. • prise de conscience collective de ce qu’implique les dégradations urbaines induisant une amélioration de la sécurité, de la propreté et une baisse du taux d’incivilités Le temps d’une journée, participez au changement que vous voudriez voir dans votre quartier/ville.

Cadre de vie

 Rue Jean Dolent, 75014 PARIS

Transformer les abords de la prison de la santé

Budget Participatif 2017

La prison de la santé est en cours de rénovation, sa réouverture est prévue en 2018. Ce projet à pour objectif de permettre une meilleure intégration de la prison dans le quartier et d'associer sa réouverture à un aménagement du quartier vécu de manière positive pour les riverains. La rue Jean-Dolent relie les établissements du groupe scolaire Arago-Saint-Exupéry, de l'école maternelle et la crèche situées dans la partie Est de la rue à l'école primaire et au collège situés Boulevard Arago. Sa situation particulière, le long de la prison, bordée sur une grande partie par le mur d’enceinte, en fait une rue peu accueillante et anxiogène. Les habitants du quartier, en dehors des heures de dépôt des enfants à l'école et à la crèche ont pour habitude d'éviter d'emprunter cette rue. Nous proposons d'associer la réouverture de la prison avec le réaménagement de la rue Jean-Dolent dans la partie qui longe la prison afin de mieux intégrer l'établissement dans le quartier et d'associer sa réouverture après plusieurs années de travaux à un événement positif pour les riverains. La réappropriation de la rue par les riverains, les écoliers et leurs familles et la création d'un espace de promenade convivial, agréable et végétalisé modifiera complètement l'ambiance des abords de la prison. Pour cela, ce projet propose d'aménager la rue Jean-Dolent dans la partie située entre la rue messier et de la santé par : - sa piétonisation, avec un accès réservé et aménagé pour les riverains et les rondes de la police; - la plantation d'arbres tout au long de la rue, à l'image du boulevard Arago le long de la partie sud du mur d'enceinte; - l'installation de bancs.

Solidarité et cohésion sociale

 Tout Paris

Kiosques de la solidarité

Budget Participatif 2017

Il s'agira d'installer des kiosques en bois démontable de construction légère, un modèle spécifique pourrait être construit pour être installé dans de nombreux quartiers de Paris dans des lieux permettant facilement cette édification provisoire tel que grand trottoir, angle de boulevard, angle de square, angle de jardin public... et qui sera destiné à l'expression de la solidarité de quartier. Ainsi, ceux qui le désireront pourront déposer tout objets en parfait état d'usage et de conservation qu'il s'agisse de vêtements, jouets, livres ou de petits objets divers. Tandis que ceux qui en auront le besoin pourront s'approprier l'ensemble de ces objets. La totalité de ces opérations, aussi bien le don que la prise en possession seront entièrement gratuites. Ces kiosques seront animés par un service civique et des bénévoles de quartier. Leurs emplacements pourraient en être décidés par les réunions de quartier. La gratuité totale et la solidarité en seront les principes de fonctionnement. Ils pourront peut-être dans certains cas devenir simultanément des lieux de convivialité. Deux grands classeurs seront également mis à disposition concernant les offres et les demandes d'emplois, là encore pour conforter la relation locale de quartier et la possibilité de collaboration professionnelle de secteur. Des modèles semblables peuvent malgré tout être retenus : - Qu'il s'agisse des kiosques de lecture - Qu'il s'agisse du centre de la rue de la "gare de Reuilly" à Paris Le principe de la solidarité se développant aujourd'hui entre les différents acteurs sociaux, ce projet devrait pouvoir se développer et apporter une aide locale à un certain nombres d'habitants de la ville de PARIS. Cette sensibilisation à la solidarité existe aujourd'hui tant dans les ménages aisés que, dans les ménages en difficulté. Proposition formulée par Martine JACQUIN Présidente de l'Association "DEFENSE SANS FRONTIERE AVOCATS SOLIDAIRE" 18 rue Saint-Yves 75014 PARIS 06 84 48 97 17

Environnement

 Tout Paris

HORTUS CONCLUSUS

Budget Participatif 2017

HORTUS CONCLUSUS - Jardin enclos. Cultiver chez soi les plantes nécessaires au quotidien (aromatiques, médicinales, cosmétiques) n’est pas seulement une chose utile mais un fait culturel. C’est le témoignage du soin que nous apportons à notre cadre de vie et à notre relation avec la nature. Et cela depuis toujours : Hortus (le potager de la maison romaine) ; Jardin de délice (au moyen-âge) ; ou Orangerie (au XVII). Aux formes et aux couleurs des végétaux s’associent les senteurs, les gouts et toute l’alchimie de la transformation du végétal : cuisine, pharmacopée, cosmétique. Le jardin ne se regarde plus seulement mais il se savoure, il nous soigne, il nous rend plus beau. Hortus Conclusus est aujourd’hui un thème majeur de l’art contemporain, il alimente les réflexions de : d'Anselm Kiefer, Mimmo Paladino, Zeger Reyers et bien d’autres. L’Atelier Toton, association loi 1901 et la TotonandCo société de production de design installée dans le 11ème arrondissement de Paris, travaillent à la végétalisation verticale urbaine de Paris. Ils développent le YUU-System (brevet international N° WO20010/11605401) reconnu produit novateur par le Ministère de l’industrie. La version out-door du système est le YUU-Garden. Il s’agit d'un système en aluminium qui augmente la surface cultivable en créant des étagères aux murs à végétaliser. Il est participatif, dans la mesure où ce sera aux habitants de s’approprier ces nouvelles surfaces à cultiver ; il est évolutif car en tant que système il peut grandir et se transformer au fil du temps, il est durable en étant en aluminium recyclable à 100% et enfin, facilement installable sans l’aide de professionnels. Il est le support d’aménagements évolutifs à l'infini. Il peut accueillir tout équipement. À la différence des systèmes de végétalisations complexes en usage aujourd’hui qui demandent l’intervention de professionnels, le YUU-Garden est un projet au service et à la portée de tous les parisiens et de toutes les parisiennes.

Education et jeunesse

 Rue Charrière, 75011 PARIS

Un terrain de foot pour les enfants rue Charrière

Budget Participatif 2017

Notre constat : - Le square Majorelle est utilisé par les jeunes adultes (18-30 ans), par les retraités et personnes seules, par des personnes pratiquant le Qi Gong, par des promeneurs qui recherchent le calme - Le square Nordling comprend des aménagements pour les enfants de 3 à 10 ans, il est surpeuplé par les enfants de l’école élémentaire St Bernard, la crèche et la halte-garderie, avec l’arrivée de nouvelles familles dans le quartier grâce aux programmes de logements sociaux. - Il manque un espace sécurisé pour les pré-ados de 11 à 14 ans, fortement représentés sur le secteur du fait de la proximité des deux collèges (Anne Frank et Pilastre de Rozier), ainsi que les ados (15-18 ans). Notre proposition : * Création d’un terrain multi-sport dans le prolongement du terrain de basket, sur un des deux terrains de boules actuellement existant et inutilisé. Ce terrain suivrait le règlement d’ouverture et de fermeture des gymnases parisiens pour assurer une bonne gestion du lieu. Cette gestion pourrait être assurée par la Direction Jeunesse et Sport et ainsi être rattachée au centre sportif Candie. De son côté, l’Association du Quartier Saint-Bernard proposera des animations sportives ponctuelles sur ce site. L’animateur Socio-culturel et le Service Civique assureront leurs mises en place. Les adolescents qui souhaitent pratiquer les sports collectifs pourraient ainsi le faire : • En toute sécurité grâce à la structure type City-Park qui protège les environs immédiats du terrain • sans déranger les plus petits dans le square • sans se mettre en danger en jouant dans la rue Ce projet a été élaboré par les bénévoles, les enfants, les adolescents, les jeunes, les permanents qui fréquentent quotidiennement les lieux.

Solidarité et cohésion sociale

 9 Rue de Plaisance, 75014 PARIS

Des locaux associatifs ouverts dans un pavillon abandonné

Budget Participatif 2017

L'arrière-cour du 9 rue de Plaisance est occupée par un pavillon d'un étage inoccupé depuis 15 ans et baptisé la Maison grecque. Il jouxte le jardin partagé de la rue des Thermopyles et la maison-relais ouverte en 2012 (la pension de famille «Maison des Thermopyles»). Le projet, présenté en 2016 (logements très sociaux au 1er étage et locaux associatifs avec espace de stockage) par Udé! n’a pas été retenu à quelques dizaines de voix. Paris Habitat, bailleur social propriétaire des locaux de la pension de famille, propose cependant de financer et d’engager des travaux afin de construire 4 logements dans la Maison grecque. Ils seraient gérés par la pension de famille, qui connaît un franc succès et est issu des réflexions d'Udé! sur le logement. Ces logements supplémentaires seraient construits en cohérence avec le projet initial de réhabilitation proposé par Udé! et dans la continuité du projet social de la pension de famille. Ils seraient indépendants des locaux associatifs envisagés au RdC. Mais, pour rembourser la construction de ces locaux, Paris Habitat demande un loyer qui s’élèverait autour de 550 euros/mois. Ce loyer dépasse très largement les moyens de l’association, qui ne vit que des adhésions de ses membres. Udé! présente donc au Budget participatif 2017 le projet de financement des locaux associatifs du RdC et du sous-sol de la Maison grecque pour : -créer un espace associatif géré par Udé! et ouvert sur le jardin partagé. La cave permettrait de stocker le matériel nécessaire à l'organisation des animations de quartier proposées par Udé! — mis à disposition de nombreuses autres associations — ainsi que de proposer une outilthèque et un atelier de réparations. Le RdC (côté sud) comprendrait une salle de réunion, une bibliothèque, lieu de ressources sur l'agriculture urbaine, l'urbanisme, l’accompagnement social, l’éco-construction. -étendre le jardin partagé sur la parcelle sud du pavillon et le rendre accessible à tous les habitants.

1 2 3