Découvrez les nouveaux projets déposés cette année,
et associez-vous pour participer aux ateliers de co-construction !

> Recherche avancée   > Enlever les filtres

2517 projet(s) trouvé(s)
Culture et patrimoine
59 Rue d'Avron, 75020 PARIS

Une fresque pour le mur aveugle du 59, rue d'Avron

Le mur du 59 rue d'Avron est couvert de tags. L'hybride aigle/homme de Zoo project est peu à peu noyé dans des tags informes. Serait-il possible d'y envisager la réalisation d'une fresque qui embellirait une rue par ailleurs triste - ou, si l'on veut conserver le tag de Zoo project, de le mettre en valeur en réalisant une fresque autour de sa silhouette?
Sport
STADE EMILE ANTHOINE, 75015 PARIS

Adaptation du stade aux épisodes de pollution

Lors des épisodes de pollution subis de plus en plus fréquemment par les parisiens, les particuliers et surtout les publics scolaires et associatifs continuent la pratique du sport, le plus souvent sans aucune adaptation. Ce projet vise à la fois à informer de manière plus précise les sportifs sur les nécessités d'adapter leur pratique et également à réduire le niveau de pollution auquel ils sont exposés lors de cette pratique. Concrètement, il s'agit d'installer sur la piste d'athlétisme du stade émile Anthoine un capteur de pollution mesurant les niveaux des principaux polluants (particules fines, ozone...) et de restituer en lecture un chiffre et une couleur d'alerte, sur le mode de ce qui est fait par airparif. Un panneau serait planté à côté indiquant comment adapter sa pratique selon la catégorie de population à laquelle le sportif appartient. Par ailleurs, un ou plusieurs murs anti-pollution seraient installés autour du stade Emile Anthoine, soit sur le modèle de ce qui a été fait porte des Lilas ou à Mexico, soit des murs végétaux anti-pollution comme cela a été fait à Lyon Perrache, la station Magenta ou Buenos Aires. Cette deuxième solution technique semble a priori plus intéressante. Il faudrait veiller à ce que ces murs ne soient pas trop hauts ou continus afin de ne pas occulter la lumière et de ne pas isoler le stade et de garder une visibilité de la rue.
Propreté
Place Léon Blum, 75011 PARIS

Plus de propreté dans le 11E arrondissement !

Pour améliorer la propreté de l'arrondissement, il convient à la fois de renforcer les moyens mis à la disposition des Parisiens et poursuivre la modernisation des équipements de nettoyage. Le projet propose : - D’acheter des toilettes innovantes (écologiques, autonomes, modulables, amovibles et/ou rétractables, à urinoir féminin, à valorisation des effluents, etc.). Cela permettrait d’accroître l’offre dans des lieux à forte affluence (touristique, nocturne ou estivale) et de l’adapter dans les secteurs où l’implantation des modèles classiques est difficile ou inappropriée. - De créer une application qui recense les toilettes (localisation, horaires, disponibilité), et de lancer un appel à projet avec les écoles de Design pour trouver des solutions innovantes pour empêcher les épanchements d’urine. - De poursuivre l’acquisition de matériels électriques. Ce type de matériels (aspiratrices, souffleuses, etc.) participe à la réduction des nuisances sonores et des gaz à effet de serre. - De doter les agents de tablettes numériques. Cela permettrait de faire remonter plus rapidement les informations du terrain et de dématérialiser les procédures pour un gain de temps et d’efficacité (par exemple pour la gestion du ramassage des encombrants). - D’équiper les conteneurs à verre de puces électroniques mesurant leur taux de remplissage qui permettrait d’ajuster les collectes en fonction des besoins et de prévenir la saturation des conteneurs. - D'expérimenter une application dédiée au tri et au ramassage des ordures qui permettrait par exemple de communiquer des informations utiles et en temps réel aux Parisiens et aux gardiens d’immeuble (horaires de passage des bennes, jours de collecte, perturbations, bons gestes de tri, localisations des points d’apport volontaire etc.). L’objectif est de préserver l’environnement et le cadre de vie mais également de faciliter les relations entre les habitants du 11e arrondissement et le service public de la propreté.
Prévention et sécurité
75019

99 blvd McDonald : rouvrir la piste cyclable

Depuis au moins deux ans, un chantier empêche sans raison l'accès à la piste cyclable devant le 99 boulevard McDonald. Il faut donc se déporter sur la rue où l'on se fait souvent klaxonner et frôler par des automobilistes en colère de voir des cyclistes sur leur chaussée. La situation est d'autant plus absurde puisque la partie de la piste cyclable bloquée (rendue inaccessible par des barrières métalliques) n'est pas utilisée et ne sert donc à rien pour personne. Elle est juste fermée. Alors certes il ne s'agit que d'une piste cyclable et les cyclistes sont peu nombreux à Paris, néanmoins si un service de la mairie s'occupe des pistes cyclables, serait-il possible de libérer ce tronçon avant qu'il y ait un-e mort-e ? Il suffirait de pousser la barrière et de passer un coup de balai pour enlever les feuilles mortes.
Sport
Avenue Pierre de Coubertin, 75014 PARIS

Batting Center au Stade Charléty

La saison en extérieur des sports de batte (baseball, softball, cricket) se déroule de la mi mars à la mi octobre. La préparation hivernale des 1000 licenciés parisiens est donc programmée de la fin octobre à début mars en salle. Or il n'existe aucune installation indoor dédiée aux sports de batte à Paris, notamment pour le baseball. Les gymnases municipaux ne sont pas équipés de manière appropriée (filets) pour accueillir des séances de batting. D'autre part, en terme de temporalité, l'intersaison des sports de batte est plus brève que la période de concession des gymnases municipaux (septembre à juin), dont bénéficient les sports de salle (basketball, handball, volleyball, futsal, rollerhockey...). Il est donc proposé de créer au Stade Charléty une installation spécifique indoor dédiée au baseball et aux sports de batte associés (softball, cricket) : le Batting Center du Stade Charléty. Ce batting center de 500 m2 comprendrait 5 tunnels de frappe, un local matériel, et un bureau-salle de réunion. Les effets attendus de cet outil sont : -une augmentation rapide des effectifs des pratiquants parisiens de sports de batte -la création d'un centre de formation -le développement de la pratique en milieu scolaire (accueil des établissements scolaires du primaire au secondaire) -permettre une véritable préparation hivernale pour les équipes parisiennes de haut niveau
Cadre de vie
6 Rue Maurice Bouchor, 75014 PARIS

Le kiosque Paradol

Un kiosque animé pour la rue Paradol Située près de Porte de Vanves, la rue Paradol est une large rue piétonne qui offre un réservoir d'espace sans circulation motorisée. Depuis un an, le comité Paradol, composé d'associations et d'habitants, se réunit et propose une programmation d'évènements conviviaux sur cette place : "Faites de la soupe", "Un air de vacances souffle sur Paradol", "Plein feu sur Paradol....". A plus long terme, le comité Paradol souhaite réfléchir à l'aménagement et à l'embellissement de la rue Piétonne Paradol. L'implantation d'un kiosque en bois (12m² environ), contribuerait à cette jolie dynamique. La large ouverture de ses portes permettrait de créer des espaces modulaires, adaptables à des usages différents (façon "Pop-up"). Il serait équipé d'auvents et d'un mobilier léger (petites tables et chaises rangées dans des placards). Il permettrait aussi de stocker du matériel nécessaire pour les évènements : sono, écran pour des projections de cinéma en plein air... Il pourrait aussi être entouré de 4 tables-bancs fixées au sol pour que les habitants en profitent même lorsque le kiosque est fermé. Pour fonctionner correctement, le kiosque nécessiterait d'être équipé en électricité et en eau. Ainsi, le kiosque Paradol permettrait aux habitants de se retrouver autour d'activités portées par les associations, qui sont nombreuses et très actives dans le quartier, et de créer un espace de convivialité "ouvert". Il serait géré par les associations implantées dans les rues alentour. Enfin, le kiosque pourrait être une œuvre artistique en soi avec la participation d'artistes.
Économie, emploi et attractivité
Rue Henri Desgrange, 75012 PARIS

EMBELLIR LA RUE HENRI DESGRANGE

Nous souhaiterions embellir et améliorer l'éclairage de la rue Henri DESGRANGE , rue traversière entre la gare de bercy et le futur accès de Metro Bercy- ligne 14 ainsi que l'AccorHotels ARENA. Nous souhaiterions que des œuvres d'art de type sculptures ou autres y soient installées ainsi qu'un meilleur éclairage de la voie, aujourd'hui insuffisant.
Culture et patrimoine
BIBLIOTHEQUE-DISCOTHEQUE MUNICIPALE FRANCOIS VILLON, 75010 P

POUR UNE BIBLIOTHÈQUE FRANÇOIS VILLON RENOVÉE

La bibliothèque François Villon, bibliothèque du quartier de la Grange aux Belles et du Colonel Fabien, attire tous les publics. Les habitants du quartier, parents et enfants, les écoles, les crèches et les associations utilisent ses services, consultent et empruntent livres, revues, CD, DVD, nouveautés pour tous les âges et tous les publics. L’accès gratuit à Internet et aux services numériques intéresse beaucoup de monde. Mais la bibliothèque est devenue vieillotte et les places pour s’installer sont rares. Ces dernières années, la bibliothèque a développé des animations qui touchent beaucoup de monde. Mais ces actions se passent le soir après la fermeture et il faudrait une salle pour qu’elles puissent avoir lieu dans la journée, le samedi par exemple. Il faut revoir son aménagement et créer : - Des espaces de détente et de lecture conviviaux - Une salle de travail à l’ambiance stimulante - Un espace d’animation - Un espace numérique indépendant - Des ordinateurs mis à disposition des usagers avec des logiciels de bureautique et de création numérique La bibliothèque doit être un lieu convivial et décloisonné, où le mobilier et l’agencement des espaces permettent de flâner, se détendre, apprendre, expérimenter, créer... à l’image de la médiathèque Françoise Sagan près de la gare de l’Est. Si comme nous, vous souhaitez fréquenter un lieu convivial, moderne et accessible à tous, soutenez avec nous le projet de rénovation de la bibliothèque François Villon !
Culture et patrimoine
Rue des Alouettes, 75019 PARIS

Transmettre l'aventure des Studios des Buttes-Chaumont 1/3

Le projet est de transmettre aux habitants et visiteurs du quartier un pan de l'histoire cinématographique et audiovisuelle du 19e arrondissement auquel seul le nom de « Cours du 7e Art » fait aujourd’hui vaguement allusion. Rien d’autre ne fait référence à cette période légendaire du Plateau. L'îlot des Studios des Buttes-Chaumont, situé entre les rues ci-dessous, fut rayé de la carte et remplacé depuis par un ensemble résidentiel. Il s’agit également de renforcer la convivialité de l’espace dans une optique associant passé et présent. Le projet global consiste en trois types d’équipements formant un ensemble solidaire. Ce premier projet (1/3) consiste en l’installation de deux bornes-totems interactives (qui seront reliées entre elles par le projet 2/3), de type ISB (My Social Box) ou équivalent (voir photos) : 1) l’une de ces bornes, côté rue de la Villette, évoquera Léon Gaumont, qui vécut dans cette rue, et son aventure cinématographique. En 1914 ce lieu, la Cité Elgé, représentait le plus grand ensemble de studios de cinéma du monde. 2) l’autre, côté rue des Alouettes, où se rencontrait le tout-Paris lié à l'aventure télévisuelle, évoquera le Centre René Barthélémy, c'est à dire l'ensemble des studios des Buttes-Chaumont de l'ORTF/SFP. Une documentation approfondie et variée, élaborée en partenariat avec des acteurs culturels et associatifs déjà parties prenantes du projet (CHER19 - Conservatoire historique des études et recherches du 19e -, TRAJECTOIRES Mémoires et Cultures en particulier) alimentera le contenu de ces bornes. La visibilité étant une question majeure, ces bornes-totems « outdoor » signaleront de loin la présence de ces lieux mémoriels. Les deux projets associés (2/3 et 3/3) renforceront cet objectif.
Cadre de vie
Rue Bachaumont, 75002 PARIS

Installation de bacs végétalisés rue Bachaumont

- La rue Bachaumont est une voie large et rectiligne où rien n'incite les véhicules à respecter la limitation de vitesse prévue dans la zone piétonne. - Malgré le réaménagement de la rue Bachaumont, avec l'implantation d'arbres et de parkings à vélos, la voie reste large et voitures ou camions franchissent la totalité de la rue en ligne droite à des vitesses très excessives (30 km/h et plus) - Ces excès de vitesse provoquent nuisances sonores et insécurité pour les piétons. On notera que les trottoirs sont souvent impraticables pour les piétons du fait du nombre de véhicules garés et des nouvelles terrasses de café occupant les trottoirs. - Parmi les solutions proposées, les représentants de la Mairie du 2ème et de la Mairie de Paris se sont montrés prêts à soutenir (au moins à titre de test dans un premier temps) l'installation de bacs "végétalisés" faisant office de vraies chicanes. Le Conseil de quartier demande : - L'expérimentation d'un système de chicanes pour réellement ralentir la circulation des véhicules motorisés dans la rue Bachaumont d'autant que leur augmentation est spectaculaire depuis la modification du plan de circulation du quartier et la suppression des contrôles d'accès. - Ces chicanes sous forme de bacs "végétalisés" devront être disposées de manière à ce que les véhicules soient vraiment contraints de rouler au pas conformément à la règlementation en vigueur pour cette zone piétonne. - Ce dispositif devra être mis en place rapidement, en concertation avec les riverains et le Conseil de Quartier, dans une première phase, au moins à titre de test (comme cela a été décidé pour la rue Saint-Denis).
Culture et patrimoine
Impasse Florimont, 75014 PARIS

Hommage à George Brassens avec des photos en light painting

L'impasse Florimont où George Brassens a passé une bonne partie de sa vie, est un lieu assez méconnu des enfants et adolescents du 14ème arrondissement de Paris. Cette figure phare du patrimoine culturel français y a pourtant laissé son empreinte et un immense panneau-photo le représentant est observable depuis la rue d'Alésia. Afin d'honorer la mémoire de ce grand artiste et contribuer au rayonnement de ce quartier et du 14ème arrondissement en général, je propose de créer un grand panneau de photos juste en dessous de celui de Brassens illustrant des paroles choisies de ses chansons (ou une mini biographie), cela grâce à la technique photographique du light-painting (images en pièces jointes). Ces illustrations seront réalisées par les adolescents au cours d'ateliers photos animés par un spécialiste. Je propose de plus de faire en sorte que ces photos soient dans un grand panneau vitré transportable mais attaché au sol par un câble ou une chaîne, car cela permettait de faire une expo itinérante et que plusieurs associations ainsi que la bibliothèque George Brassens puissent en bénéficier. Auparavant les jeunes auront bien sûr été sensibilisés à l’œuvre de Brassens en découvrant certaines de ses chansons et en découvrant l'histoire de sa vie dans le quartier. Ce projet a pour buts, en plus "d'améliorer le quartier", d'ouvrir les jeunes à la culture, en l’occurrence par le biais de la découverte de la chanson populaire à texte de l'époque, et de les installer dans une démarche citoyenne d'action positive au sein du quartier, cela afin de revaloriser l'image de la jeunesse du 14ème.
Culture et patrimoine
75013

De l'Art en Barres

Porté par l’association GANESH, De l’Art en Barres consiste à métamorphoser des espaces publics délaissés ou dégradés au pied de nos grands ensembles de vie du 13ème arrondissement. Il s’agit de proposer à la Mairie et aux bailleurs sociaux d’investir ces zones laides ou souvent dégradées en y installant des reproductions d’œuvres d’artistes vivants. L’objectif : Proposer d'investir les entrées, cages d’ascenseurs, cours intérieures, ou le mobilier technique (armoires électriques, gaines de chauffage…). Les œuvres d’artistes du 13ème pourront être choisies par les habitants via un vote fédérateur. Préserver ces espaces de dégradations ; pour les occupants mais aussi les bailleurs sociaux qui auront beaucoup moins de frais d’entretien. Valoriser l’environnement quotidien des habitants en le rendant attrayant, tout en donnant de la visibilité à des artistes du quartier. Nombre d’habitants concernés : 80 000* sur 171 533 habitants du 13ème recensés. * données de Paris Habitat 2016 Le Principe : De l’Art en Barres propose d'adapter la reproduction d’œuvres (exemples en annexe ultérieurement) au format de la zone, imprimée sur un film plastique résistant aux UV, garanti 5 ans et pouvant être nettoyé, pour une durée à déterminer. Les partenaires concernés : La Mairie car le 13ème est devenu le quartier « street art » de Paris à l’initiative de son Maire. C'est aussi un des quartiers de Paris qui favorisant et développant l’habitat social. Les deux artistes initiatrices du projet y vivent et y travaillent. Les bailleurs sociaux gérant un important parc dans le 13ème et donc beaucoup d’espaces publics partagés soumis à dégradation. L’association GANESH, prestataire pour la Mairie, gère la mise en œuvre. Total TTC: 41 K€ Soit 0,51 euro par habitant concerné
L'impact de la pollution atmosphérique extérieure sur la sante des jeunes enfants n'est plus à démontrer. La mairie de Paris est sensibilisée par ce problème. Les informations communiquées à ce jour par les services municipaux ou régionaux, comme Airparif, sont très intéressants. Ils incluent des rapports de pollution globale (les médiatiques "pics de pollution") et des rapports sur les pollutions extérieures localisées, comme la proximité du trafic routier (https://www.airparif.asso.fr/_pdf/publications/cp_prox-vgc_121204.pdf). Le problème avec les phénomènes de pollutions extérieures localisées, c'est que les niveaux de pollution peuvent s'avérer préoccupants au quotidien, même dans des périodes dites "d'absence de pic de pollution", surtout dans les cours, où les enfants "ventilent" le plus. Des mesures de pollution semblent effectuées dans certaines cours d'écoles parisiennes mais il est particulièrement ardu d'obtenir ces résultats. Pour ainsi dire, certain(e)s responsables d'établissement scolaires prenant leur poste à proximité du périphérique, ne sont même pas au courant que des mesures ont été effectuées dans leur établissement, et n'ont pas de chiffres facilement retrouvables. Je propose donc la création d'une page internet (Airparif ou autre) avec mise à disposition au public du programme de mesure de pollution extérieure dans les cours de crèches et d'écoles, ainsi que des résultats complets obtenus, établissement par établissement. Cette mesure pourrait dans un deuxième temps être étendue aux complexes sportifs fréquentés par les enfants. L'objectif est d'avoir une carte très précise des expositions chroniques subies par les enfants. Cela permettrait, dans un futur proche, de réfléchir tous ensemble aux actions à mener pour les établissements les plus exposés. A plus long terme, la création de cette page internet ne peut qu'aider la municipalité à convaincre l'opinion publique de la nécessité d'agir contre la pollution atmosphérique extérieure.
Cadre de vie
Place de la Porte de Vanves, 75014 PARIS

Mieux baliser vers les lieux dignes d'intérêt du quartier

L’uniformité des immeubles rend difficile l’orientation dans le quartier qui regorge pourtant de lieux d'intérêt peu visibles, peu connus par les habitants du quartier tels que : - les espaces verts (jardin Anna-Marly, les jardins partagés, etc.) ; - les lieux culturels (bibliothèque Aimée-Césaire, le local de l'Expo, MPAA, le Théâtre 14, etc.) ; - les associations (les centres socio-culturels etc.) ; - les commerçants, les marchés et les Puces ; - des références historiques concernant le quartier et ses habitants (fortifications, lieux de vie d’artistes etc.). De plus, dans ce quartier en pleine mutation, les habitants sont demandeurs d'une meilleure information concernant les chantiers en cours. Cette signalétique pourrait prendre par exemple la forme de panneaux d'orientation, de marquage au sol, de balises sonores faisant appel à de l'innovation technologique et artistique.
Sport
GYMNASE MICHEL LE COMTE, 75003 PARIS

refaire le plafond

il faut refaire et rénover le faux plafond du gymnase, en mauvais état
Transport et mobilité
Rue de Bellevue, 75019 PARIS

Désencombrement du passage des trottoirs

Certaines portions de trottoirs, très fréquentées car sur le parcours des écoles, de la Poste, des magasins d'alimentation, du métro, ont leur passage réduit par l'installation de potelets, de poteaux de signalisation, etc. Les poussettes, les personnes avec un caddie, doivent s'arrêter pour laisser passer les gens, avant de contourner l'obstacle sur le trottoir. L'impression donnée est que l'on installe des poteaux de signalisation là où c'est le plus aisé, sans se préoccuper du passage de piétons avec des caddies ou des poussettes d'enfants. Demander à la voirie de cesser de placer les poteaux indicateurs, de signalisation automobile, les poubelles etc en plein passage des trottoirs. Il convient de placer les poteaux et potelets sur la bordure, comme cela se fait dans d'autres arrondissements, ou d'autres villes. La proposition vise à remettre un passage minimum d'1m20 sur les trottoirs des rues du quartier, et de déplacer ces poteaux juste sur la bordure de chaussée Trottoirs des Rues concernées: rue de Bellevue, rue Compans, rue Henri Ribière...
Le projet d’ouvrir un café poussette est avant tout la volonté de créer un lieu de vie et d’animation d’un quartier, : le café comme lieu d’échanges, d’animation et d’exposition pour tous sans exclusion sociale quelle qu’elle soit. Le café poussette géra son une activité économique de manière désintéressée, proposant aux usagers et adhérents un service de boisson, et petite restauration, un lieu de participation et de solidarité, lieu d’échanges d’expériences de vie, et à l’apprentissage du vivre ensemble. Il contribuera à l’animation du quartier par l’organisation et la participation à des événements festifs ou thématiques Le café poussette comportera : Un espace café et petite restauration faits maison, Un espace de jeu pour enfant pour les dégourdir, s’exercer à des jeux créatifs adapté à leurs âges Un espace ateliers spectacle libre d’expression.
Cadre de vie
Rue Cler, 75007 PARIS

Plus d’arbres pour la rue Cler

En 2016 l’ UIC a proposé au budget participatif 6 arbres pour la rue Cler. Ce projet a été retenu, et sera réalisé en 2017. Nous proposons de finaliser la végétalisation avec l’ajout de 6 arbres supplémentaires.
Sport
Rue Emile Lepeu, 75011 PARIS

FILET DE COUVERTURE

Fermeture du TEP Emile LEPEU par un filet de couverture.
Culture et patrimoine
SQUARE DE LA RUE LEON FRAPIE, 75020 PARIS

CRÉATION D’UN KIOSQUE À MUSIQUE AU SQUARE LÉON FRAPIÉ

Nous aimerions la mise en place d'un kiosque à musique au sein du jardin Léon Frapié. Beaucoup d'événements culturels ont lieu dans ce jardin, notamment la fête de quartier qui rassemble plus de 1000 personnes chaque année. Ce kiosque pourrait être utilisé pour faire des concerts et des animations culturelles tout au long de l'année. Le quartier des fougères dans le 20e ne dispose pas d'un kiosque à musique dans son jardin central. Nous manquons d'équipements extérieurs permettant l'animation du quartier par l'organisation de spectacles gratuits et ouvert à tous. La mise en place d'un kiosque à musique serait une vraie valeur ajoutée pour notre quartier "politique de la ville", créant ainsi du lien social par les différentes animations qu'il pourrait y avoir ( festival kiosque en Musique, pestacle, concert, fête de la musique, printemps des poètes, théâtre, danse, démonstrations, ...) Ce jardin est un grand espace qui rayonne au coeur du quartier et rassemble un très large public. Ce besoin est renforcé par la présence dans notre quartier d'associations animant le quartier , tels que Menilmusique , l'espace jeune Paul Meurice, la fondation feu vert, la maison des fougères, etc... Enfin, les animations et les concerts dans le jardin permettraient de renforcer l'attractivité du territoire et également de poursuivre la construction de projets communs avec les territoires limitrophes tel que Bagnolet, les Lilas et le Pré Saint Gervais. Ce projet est porté par les habitants et leur association de locataires depuis 15 ans, et soumis au budget participatif depuis 2015.
Une salle où on fait du « parcours » d’intérieur avec des trampolines, des petits murs à escalador disposés de différentes manières pour faire des figures. Avec des blocs de mousses pour ne pas tomber et ne pas se faire mal.