Découvrez les nouveaux projets déposés cette année,
et associez-vous pour participer aux ateliers de co-construction !

> Recherche avancée   > Enlever les filtres

2449 projet(s) trouvé(s)
Cadre de vie
Rue Saint-Honoré, 75001 PARIS

Piétonisation du début de la rue Saint-Honoré

Afin d'améliorer la qualité de vie des habitants du quartier et des personnes s'y rendant pour se promener, il conviendrait de piétoniser la rue Saint-Honoré entre la rue du Louvre et la rue du Pont-Neuf. Ce tronçon, très vivant de par ses commerces, est un lieu de passage où il est agréable de se promener. Malheureusement, ce cadre est gâché par les voitures et les places de stationnement. Par ailleurs, les trottoirs de ce tronçon étant ridiculement étroits, il est impossible pour une personne en fauteuil ou une personne avec poussette de circuler en toute sécurité sans avoir à descendre sur la chaussée. La piétonisation de cet axe permettrait donc d'élargir ces trottoirs et de rendre ainsi ce quartier aux piétons.
Cadre de vie
Boulevard Garibaldi, 75015 PARIS

Aménagement des boul. Garibaldi et Grenelle en promenade

Véritable lieu de fréquentation des Parisiens et des touristes internationaux, les boulevards Grenelle et Garibaldi offrent bien souvent une triste image du 15e arrondissement. Les conseillers de quartier souhaitent embellir et rendre plus propre le terre-plein central sous le métro aérien. De nouvelles fonctionnalités peuvent être imaginées pour rendre l’espace au piéton et agrémenter leur promenade. Il faut donc requalifier l’espace public en vue de rendre ces deux axes très empruntés plus agréables à leurs usagers (piétons, cyclistes, automobilistes, etc.), grâce à des couloirs pour les cyclistes mieux identifiés et protégés, un terre-plein central libéré et pacifié et une redistribution de l’espace au profit d’activités pour tous les âges. Des jeux de plein air (city-stade, marelle, baby-foot de rue) pourraient être installés de la station Sèvres-Lecourbe à la place Cambronne. Ce projet doit s’inscrire dans la continuité de l’opération de végétalisation des boulevards Vaugirard et Pasteur, un des projets lauréats au budget participatif 2016. Il s’agit également de profiter du viaduc de la ligne 6 pour renforcer l’éclairage avec des lampadaires supplémentaires améliorant aussi la sécurité des promeneurs. Le segment prioritaire qui a été identifié est situé entre le carrefour Motte-Picquet/Commerce/Grenelle et le carrefour Ségur/Garibaldi.
Culture et patrimoine
Tout Paris

Une "journée des ambassades"

L'idée est de créer une "journée des ambassades". Paris a la chance d'accueillir des ambassades des pays du monde entier. Pourtant que sait-on de ces bâtiments, souvent prestigieux ? Aussi, je propose qu'une fois l'an, ces ambassades soient ouvertes au public. Cet événement pourrait s'accompagner d'une mise en avant du pays concerné : sa littérature, sa gastronomie, ses atouts touristiques, sa langue, etc. Une façon de rappeler que, Paris, ville-monde, est aussi une ville ouverte au monde.
Transport et mobilité
Cours Albert Ier, 75008 PARIS

Un totem compteur de vélos

Le nombre de cyclistes empruntant une rue est généralement très supérieur à la perception que le gens en ont. Plusieurs villes (comme Strasbourg, Grenoble, Bordeaux, Lyon, Chambéry...) ont installé des compteurs de cyclistes sur certains axes pour que chacun (cyclistes et autres) prenne conscience du fait que le vélo est un mode de transport très utilisé. Ce projet propose que Paris fasse enfin de même en installant un compteur sur une piste cyclable de l'arrondissement, par exemple le cours Albert 1er, qui indiquera en temps réel le nombre de cyclistes passant par ce point dans la journée et sur une année. Ceci devrait avoir pour conséquence d'encourager les gens à se déplacer à vélo, en constatant qu'ils sont loin d'être seuls à le faire. Le totem indiquera également des informations pratiques (heure, température etc) à l'attention de tous. Coût 30 000 € (prix fourniture selon un devis demandé à un fabriquant français + estimation génie civil et raccordement) Ce projet est issu d'une réflexion citoyenne animée par l'association Paris en Selle, qui met du vélo dans la ville (www.parisenselle.fr). Si vous souhaitez participer à ce projet ou aux autres déjà déposés, contactez-nous !
Education et jeunesse
61 Rue Dunois, 75013 PARIS

A Dunois, Dansons sur du parquet !

Le centre Dunois propose un panel d'activités artistiques, éducatives, culturelles et sportives destiné aux enfants, jeunes, parents et seniors : (centre ouvert à tous et pour tous, accessible aux PMR) Afin d'améliorer le cadre, le confort et le bien - être des familles dans certaines activités, telles que la DANSE, la demande consiste à revêtir le sol des salles de danse en parquet. Revêtement de sol adapté à tous types de danses (claquettes, flamenco, danse moderne...)
Cadre de vie
75 Rue Louis Blanc, 75010 PARIS

Amélioration du Carrefour La Chapelle

Le carrefour des Rues du Faubourg St Denis et Louis Blanc vers le Boulevard de la Chapelle sont en travaux actuellement pour la rénovation d'ouvrages hydrauliques. Depuis la mise en place des installations de chantier, les voies routières se trouvent réduites mais mieux canalisées. Cela conduit à une réduction des nuisances sonores (klaxons en tous genre aux heures de pointes) et la circulation est légèrement plus fluide sur cette intersection qui est habituellement un point noir de la circulation Parisienne. Pourrait-on envisager qu'à la fin des travaux en Septembre 2017, ces espaces ne soient pas rendus à la circulation automobile mais permettent de sécuriser l'accès à la piste cyclable de la rue Louis Blanc en contre sens ainsi que quelques jardinières pour embellir cette zone. Tout le monde serait gagnant les riverains par la réduction du bruit, les automobilistes par l'amélioration des conditions de circulation, les cyclistes par une intersection sécurisée et apaisée.
Environnement
Tout Paris

CRÉER UN ESPACE INFO NATURE

Objectif : Créer un lieu dédié à la sensibilisation à la nature en ville et à sa valorisation, particulièrement ouvert sur l'arrondissement et ses habitants Descriptif : Il s'agit de créer un petit espace de ressources et de sensibilisation à la nature en ville dans un arrondissement parisien. Ce lieu pilote pourrait s'appeler "Espace Info Nature" et permettrait notamment de faciliter le déploiement des démarches locales favorisant le retour de la nature en ville et il serait particulièrement ouvert sur l'arrondissement et ses habitants. Il aura donc une vocation pédagogique (ateliers, expos, outils pédagogiques...) et une vocation d'accompagnement des démarches portées par les habitants de l'arrondissement (conseils pour démarches de végétalisation citoyenne, agriculture urbaine...). Les animateurs de l'Espace Info Nature rayonneront dans tout l'arrondissement afin de sensibiliser les habitants à la biodiversité urbaine et de recueillir leurs éventuels idées et projets (ils pourront circuler grâce à des "Pies-porteuses" (http://mjcidf.org/la-pie-porteuse/), vélo-triporteurs pour éduquer à la biodiversité urbaine leur permettant de se déplacer avec leur matériel pédagogique, de tenir des stands d'animation dans l'espace public, et d'être bien identifiés par les habitants). Diagnostic : Ce lieu pilote serait un peu à l'interface d'un Espace Info Energie (appliqué à la Nature) et d'une Maison de la Nature. Mais il serait plus ancré localement, à l'échelle 'un quartier ou d'un arrondissement, que ne l'étaient les Espaces Info Energie parisiens, puisqu'en plus du conseil/accompagnement et des activités pédagogiques sur place, ils seraient le point de départ d'activités de découverte de la nature dans l'arrondissement et il aurait pour mission importante de permettre d'aller à la rencontre des habitants, notamment grâce à la sensibilisation avec les "Pie-porteuses".
Sport
Rue d'Auteuil, 75016 PARIS

Aire de jeux porte Auteuil

Pour faire suite à la construction d'HLM Porte d'Auteuil, aménager sur l'emplacement de la petite ceinture qui passe au pied de ces immeubles une double aire de jeux pour jeunes enfants et enfants plus grands. Il en existe très peu dans le quartier... à prolonger par un parcours de santé en remontant vers La Muette
Culture et patrimoine
22 Rue des Alouettes, 75019 PARIS

Revalorisation de l’espace extérieur du plateau

Le plateau, espace d’exposition du frac île-de-france (Fonds régional d’art contemporain), gratuit et accessible à tous les publics, a ouvert en 2002 à la suite de l’initiative d’une association de riverains visant à réorienter un programme immobilier conçu sur le site de l’ancienne Société Française de Production, pour redonner une identité culturelle à un quartier marqué par son passé de production audiovisuelle et cinématographique. Le programme du plateau se définit par un cycle de 3 expositions par an, collectives ou monographiques, d’artistes français et étrangers, donnant lieu à de nouvelles productions ou consacrées à la collection du frac. En parallèle, de nombreuses actions artistiques et culturelles sont organisées à destination d’un large public (événements, rencontres, visites commentées, ateliers jeune public, stages de pratique artistique, etc.). Environ 15 000 visiteurs sont accueillis chaque année. Le frac souhaite proposer une intervention aux abords du plateau, pour faciliter l’accès du lieu d’exposition aux visiteurs et aux riverains et créer un environnement plus chaleureux et une relation plus conviviale à l’art contemporain. L’objectif est de mieux relier l’espace du plateau à son quartier et de lui conférer une meilleure visibilité auprès des habitants du 19ème, pour que la « porosité » entre l’intérieur – les espaces d’exposition – et l’extérieur – pour l’instant un simple angle de deux rues obstrué par un parterre de béton régulièrement tagué - soit plus effective et que l’environnement soit perçu comme une invitation à entrer et à découvrir des œuvres d’art. Ainsi, les abords immédiats du plateau, situé place Hannah Arendt, seraient entièrement repensés avec des créateurs (designers, paysagistes, etc.). La communication et la circulation vers le plateau, en seraient largement facilitées et le rayonnement culturel du quartier en serait d’autant valorisé.
Cadre de vie
Square de Clignancourt, 75018 PARIS

Racontez votre quartier

Entre la Porte de Clignancourt et la Porte de Saint Ouen, le long de la rue Belliard et autour du mail Belliard / Leibniz, dans le quartier Moskova court la Petite Ceinture. Inaccessible après les Jardins du Ruisseau et sur l'emprise SNCF, elle est visible via les grilles de la Rue Belliard puis recouverte et à nouveau visible à proximité du futur Hasard Ludique. Le projet consiste à réaliser un concours "toutes formes de supports" (photos, poèmes, dessins, graphismes, sons, peintures...) sur le thème "Racontez moi votre mail / votre quartier". Ce concours serait ouvert à tous les habitants du quartier ainsi qu'aux Ecoles riveraines. Les gagnants verraient afficher leurs "oeuvres" le long du mail Belliard, sur les grilles entourant la Petite Ceinture entre Porte de Clignancourt et Porte de Saint Ouen, comme une promenade plantée d'art ainsi qu'au sein du Hasard Ludique, partenaire du projet. Ce projet permettrait ainsi de jeter un regard neuf sur le quartier, de faire dialoguer les écoles, les habitants, les professionnels, différents modes artistiques, et d'embellir le quartier par des lieux d'exposition renouvelés. Il serait porté par une Association qui ferait le lien avec les différentes parties prenantes, organiserait le concours, gérerait l'affichage.
Permettre à tous les habitants, des adolescents jusqu’aux seniors, de faire du sport et ceci gratuitement en leur mettant a disposition des appareils. Ces appareils pourraient être installés par cinq dans les espaces publics (jardins ou espace inoccupé) sur un parcours sportif, afin de proposer des exercices permettant de stimuler à peu près tous les muscles du corps. Les uns stimulent la marche, d'autres la godille à ski, d'autres font travailler le bassin, les bras et les poignets ou assurent une musculation en position assise. « Il n'existait rien pour les jeunes adultes et les parents » Photos exemple http://www.freetness.fr
Il s'agirait d'aménager des places de parking comme des petits parcs où les chiens iraient faire leur gros besoin. Les propriétaires seraient tenus d'apprendre à leurs chiens que c'est l'endroit pour faire caca et pas ailleurs (pas sur les trottoirs). Bien sur les propriétaires continueraient de ramasser les crottes.
Cadre de vie
Rue Charles Hermite, 75018 PARIS

Redynamiser le square Charles Hermite

Les parcs et jardins sont par définition des lieux de rencontres et d'activités. Or le square Charles Hermite ne joue plus son rôle de lieu de socialisation que lors de rares occasions comme la fête de quartier. En dehors de quelques événements, il est déserté par les familles et enfants. Les jardins partagés ne sont plus ou peu entretenus et il n'est pas rare d'y trouver des détritus voire des seringues... Il est occupé par des personnes qui y vont pour ne pas être vues. L'objectif est donc de redonner vie au square et de lui redonner son rôle de lieu de rencontres intergénérationnelles. Nous souhaitons y installer un kiosque (comme celui du square Paul Robin par exemple) qui constituerait un espace jouant le rôle de scène, d'estrade, où pourraient s'installer des musiciens ou des acteurs voulant répéter ou performer. Ce kiosque serait visible depuis l'extérieur du square afin de susciter la curiosité et inciter les passants à y rentrer. Face à cette scène, penser à un espace où le public pourrait prendre place pour pique-niquer et observer les spectacles (pelouses, bancs). Pour les enfants l'offre de jeux existants pourrait être complétée par l'installation (d'un parc) de trampolines. Enfin nous souhaiterions la création d'un espace dédié à la pétanque, les boulistes jouant actuellement dans l'allée où se trouvent les jardins partagés.
Prévention et sécurité
Passage de Richelieu, 75001 PARIS

Une rue de Richelieu réaménagée et sécurisée

La rue de Richelieu est un axe de circulation nord-sud à la fréquentation très dense et que les véhicules empruntent souvent à vitesse très élevée. La portion du 1er arrondissement, rejoignant la rue des Petits-champs à la Place André MALRAUX, se caractérise par des trottoirs très étroits, une voie de gauche voire de droite en fonction des tronçons de la rue souvent l'objet d'un stationnement de confort et un tracé droit sans rupture favorisant l’accélération des véhicules automobile jusqu'au feu de la jonction Montpensier - André Malraux. Les piétons s'y trouvent en insécurité, contraints d'emprunter la chaussée, les commerçants peu valorisés dans une rue totalement minérale où la vitesse est le maître-mot. Axe-barrière, la rue de Richelieu isole les jardins du Palais-Royal des entrelacs des rues où le piéton tente peu à peu de trouver sa place (Sainte-Anne, Thérèse, Villedo). Parce que les Parisiens du 1er arrondissement ont le droit à la sécurité piétonne dont bénéficient la plupart des autres Parisiens, nous proposons de profiter du Budget Participatif 2016 pour réaliser enfin le projet de requalification de la rue de Richelieu sur lequel les services de la Direction de la Voirie et des Déplacements (DVD) de la Ville de Paris ont déjà eu l'occasion de travailler, notamment en 2008, à savoir : : - d’élargir les trottoirs est et ouest sur toute la portion de la rue située dans le 1er arrondissement; - de rehausser la chaussée au niveau de l'angle Richelieu - Petits Champs et de la Place Mireille pour endiguer la vitesse des véhicules et créer le lien nécessaire entre deux quartiers ayant vocation à communiquer entre eux; - de végétaliser la rue.
Cadre de vie
Tout Paris

Rendre Paris aux Parisiens

le centre de Paris est totalement invivable, il n'y a plus de mixité entre touristes et citoyens, arrêt des pietonnisations.
Environnement
159 Rue de Charonne, 75011 PARIS

Un Keyhole au jardin Marcotte

Culture(s) en Herbe(s) gère et anime un jardin solidaire (le Jardin Marcotte) dans le square Colbert rue de Charonne. Ce jardin est ouvert à tous et accessible gratuitement sans inscription préalable ou adhésion à l'association. Notre projet serait d'installer un Keyhole au jardin Marcotte. Un Keyhole Garden est un jardin circulaire en forme de trou de serrure, composé d'un trou central dans lequel on installe le compost et d'un espace de culture autour qui bénéficie en continu des apports nutritifs et de l’humidité du compost. Outre les cultures produites, le Keyhole serait aussi un support de sensibilisation à des techniques culturales innovantes (lasagne bed, compostage, sensibilisation à la vie des sols et au respect de la terre). Ce sera l’opportunité de mener une réflexion sur les potentialités offertes par une agriculture de proximité naturelle et pointue. Installer un Keyhole au sein du jardin Marcotte permettrait de toucher un public très large : nous accueillons un public très diversifié, des étudiants, des retraités, des habitants du quartier, des adultes en situation de précarité et de handicap. Les années précédentes, nous avons reçu environ 200 personnes sur une saison jardinière (de mi-mars à fin octobre). Le jardin est accessible aux horaires d’ouverture du Square Colbert, l'installation bénéficierait donc à tous les usagers du square. De plus, la présence d’un compost géré de manière collective aux pieds des immeubles pourrait permettre aux habitants du quartier Charonne de valoriser leurs déchets végétaux. Le projet d’installation du Keyhole débuterait par un chantier participatif pour assembler les différents éléments de la structure. Nous nous procurerons la structure métallique ainsi que des planches en bois et nous réaliserons l’habillage du Keyhole au jardin Marcotte lors d’un chantier ouvert tous.
 Objectif de l'idée Remplacer les urinoirs mobiles saisonniers de rue par l’adjonction d’urinoirs sur l’un des côtés de la sanisette. Ce qui pourrait éviter à la municipalité la charge financière de l’installation, de la location et du nettoyage de ces urinoirs mobiles.  Descriptif de l'idée proposée Une grande partie des sanisettes sont en service 24 h sur 24 h. Néanmoins ces sanisettes ont une capacité d’accueil limitée par leur temps d’utilisation et de nettoyage. Le temps d’attente entre deux utilisateurs est au minimum de 5 mn, d’où un maximum de 10 à 12 utilisateurs par heure. Cette situation ne convient absolument pas aux sites touristiques ou aux endroits très fréquentés comme les abords du canal Saint-Martin. Cette situation « encourage» les déjections sauvages. L’idée est d’augmenter la capacité d’accueil de ces sanisettes en la multipliant par 3 ou 4 par l’adjonction de deux pissotières sur l’un des flancs de la sanisette (mini vespasiennes ouvertes). Pour l’hygiène, ces urinoirs seraient reliés à l'eau courante et aux E.V. de la sanisette. De plus, cette modification « privilège » la gente féminine par une presque exclusivité d’utilisation de la sanisette de base. Le coût de modification serait inférieur à la location répétitive des urinoirs mobiles ; De plus, ce coût pourrait être pris en charge par la société DECAUX, qui en échange s'approprierait l'idée et pourrait la diffuser sur d'autres villes.
Cadre de vie
Musée Des Catacombes, 75014 PARIS

UN PARVIS POUR LES MUSÉES DE DENFERT-ROCHEREAU

La place Denfert Rochereau est aujourd'hui un vaste rond-point, dédié aux automobiles, sans espace pour les piétons, avec le pauvre Lion de Belfort piégé au milieu. Elle accueillera pourtant bientôt en son centre deux musées très fréquentés : le Musée des Catacombes, qui accueille déjà près de 3000 visiteurs chaque année et le Musée de la Libération de Paris, qui sera prochainement installé en face. Le projet proposé consiste en une simple piétonisation de la voie de circulation située entre les deux Musées, jusqu'au Lion de Belfort. Les circulations automobiles de cet axe sont reportées sur les voies périphériques (schéma ci-joint), renforçant le principe de rond-point existant et libérant au centre un espace généreux pour les piétons. Cet aménagement peut être créé à faible coût. Aucune modification de la chaussée n'est nécessaire : de simples marquages au sol ludiques (cf images de référence), l'implantation de quelques assises et l'installation de potelets, barrières ou jardinières pour délimiter la zone piétonne permettront de rendre cet espace aux piétons (et au Lion!). Un food truck, ou un café avec terrasse (intégré dans le programme du nouveau musée?), apportera de la convivialité à ce nouvel espace public. Enfin ce nouveau parvis permettra aux visiteurs des musées de faire la queue dans de meilleures conditions (la file d'attente des catacombes encombre régulièrement le trottoir, créant des conflits d'usage entre les visiteurs et les riverains). Un projet de réaménagement complet de la place Denfert-Rochereau a été rejeté par les services de la Ville l'année dernière au motif qu'elle ne souhaite pas engager de nouveaux projets d'aménagement de places (autres que les 7 places aménagées dans la mandature). Le projet proposé ici offre une alternative légère - une simple réorganisation des circulations - mais qui permettra de métamorphoser le visage et les usages de cette place emblématique parisienne, sans attendre la prochaine mandature.
Cadre de vie
Tout Paris

ParisPause

Installer à chaque intersection ou placement de rue achalandée par les Touristes ou simplement par le citoyen ou autre personne, une table bistrot , en forme de tour-Eiffel accompagnée de 2 chaises . Sur le dessus de la table une insertion d' image De sites à visiter dans ce quartier. La table ParisPause serait avant tout une Halte bien mérité de tout Touristes ou passants voulant prendre quelque minutes. Le temps d’une Pause, le temps d’une Halte afin de déposer ses paquets , ou tout simplement rester à regarder son entourage, a observer son environnement sans forcement devoir aller s’attabler à une terrasse de café.la table fait référence à la tour –Eiffel Notre symbole national, c’est Paris.
Cadre de vie
Rue Changarnier, 75012 PARIS

Réaménagement des rues Changarnier et Fernand Foureau

L'année dernière, les habitants de la rue Changarnier s'étaient mobilisés pour réaménager leur rue. Cette année le conseil de quartier Bel Air Nord reprend ce projet en y incluant des améliorations à apporter à la rue Fernand Foureau. Ces voies souffrent de quelques maux : manque de propreté, manque de lumière, sentiment d’insécurité… Rue Changarnier -supprimer le terre-plein central, refaire le revêtement de la rue, et la laisser à sens unique, pour ainsi limiter les contre-sens volontaires -agrandir les trottoirs tout en conservant les places de stationnement existantes, -agrémenter les trottoirs d’arbres à petit développement (comme par exemple des arbres fruitiers) et doubler leur nombre. Sur ce point, il est important que ces arbres soient bien espacés afin de permettre aux habitants du rez-de-chaussée et des premiers étages de profiter de la lumière du soleil -végétaliser les pieds d’arbres et implanter des jardinières, pour permettre ainsi à tous de jardiner ensemble Rue Fernand Foureau -créer un parcours artistique -installer un module d’animation -inciter l’installation de commerce de bouche dans les arcades -créer des jeux au sol sur la place -mettre en valeur (par un éclairage par exemple) et en fonctionnement la fontaine Wallace -Installer des jardinières dans le passage entre la place Fernand Foureau et le Jardin Carnot -donner un nom au passage en face de la rue Chargarnier (entre l’Avenue Lamoricère et le Boulevard Carnot) Pour l'école Lamoricière -créer une fresque sur le pignon et sur le petit mur de la façade -réparer le mur fissuré et finir la fresque déjà existante -revoir la végétalisation du mur (financé par le budget participatif), certain plants sont morts, les pieds devraient être protégés et avoir de la terre -agrandir le jardin Carnot. Ce nouvel espace pourrait devenir un jardin partagé (pour l’école Lamoricière par exemple). L’ajout d’éclairage est nécessaire
Cadre de vie
60 Boulevard de la Chapelle, 75018 PARIS

Traversées piétonnes conviviales

Depuis quelques années, les habitants des quartiers situés autour de la ligne de métro aérienne de Barbés à Stalingrad ont vu se dégrader les espaces publics (squares, trottoirs, parcs) situés dans cette partie de Paris. Un des effets indésirables de cette situation est qu’un bon nombre d’habitants renoncent à utiliser ces espaces, les aires de jeux pour enfants se vident, les voisins ne se retrouvent plus sur les bancs des squares… la vie de quartier s’appauvrit. Même si les espaces publics sont toujours en place, il n’y a plus l’envie collective d’y passer du temps. La Mairie de Paris et des arrondissements concernés ont lancé récemment une procédure de réaménagement et de reconfiguration paysagère de l’espace situé en dessous du métro aérien de Barbès à Stalingrad. En parallèle avec cette démarche, nous proposons de créer des lieux de convivialité autour des traversées piétonnes de ces espaces publics. En effet, ces espaces sont des lieux-clés dans le fonctionnement de la vie de quartier et nous proposons d’investir et d’améliorer les passages piétons en les complétant avec des vrais lieux accueillants, donnant envie de rester et de partager un moment avec d’autres habitants autour d’un jeu d’échecs, d’un atelier de végetalisation, d’un RepairCafé, d’un vide grenier, etc. Comme les colibris qui apportent leur petite contribution pour une grande cause, nous voulons créer les opportunités pour que chacun de nous, jeunes ou plus âgés, hommes et femmes d’origines culturelles différentes, puissions retisser les liens entre voisins, créer des lieux sympathiques reliant les quartiers séparés actuellement par l’espace du métro. Ces différents lieux seront réalisés par des aménagements légers qui permettront, par des restructurations rapides, l’accueil d’une grande diversité d’activités. La gestion de ces espaces devrait être assurée par un comité de pilotage.