Découvrez les nouveaux projets déposés cette année,
et associez-vous pour participer aux ateliers de co-construction !

> Recherche avancée   > Enlever les filtres

2449 projet(s) trouvé(s)
Culture et patrimoine
120 Boulevard de Rochechouart, 75018 PARIS

Les Vinyles de La Cigale

Comme vous le savez, La Cigale reçoit depuis 1987 la fine fleur de la scène musicale, ce qui lui confère depuis plusieurs années une renommée hexagonale et internationale. PRINCE, JOHNNY HALLYDAY, RED HOT CHILI PEPPERS, COLDPLAY, la liste est particulièrement éloquente et mériterait d’être valorisée parce qu’elle représente une large partie de l’histoire musicale du quartier Pigalle et de la musique en général. Ainsi, nous pensions qu’il serait intéressant et très porteur pour l’attractivité du quartier de s’inspirer du théâtre Appolo à New York ou du Hollywood Boulevard (Walk of Fame) en ornant le trottoir devant La Cigale avec les vinyles portant les noms des artistes les plus prestigieux que nous avons eu l’honneur d’accueillir. Le boulevard Rochechouart pourrait ainsi se distinguer des autres grands boulevards parisiens au moyen de ces vinyles rendant hommage aux plus grands artistes qui s’y sont produits. Compte tenu du nombre de personnes qui se font photographier devant la façade de notre établissement au quotidien, nous pensions que ce projet passionnerait les foules qui viennent aux concerts et les touristes qui fréquentent le quartier. Cette idée pourrait s'étendre devant les autres salles du boulevard et prendrait comme point de départ La Cigale. Historiquement, La Cigale a été la première - parmi les autres théâtres du boulevard - à ré-ouvrir comme salle de concert dans la fin des années 1980. Ainsi un vrai parcours musical pourrait naître à travers le 18ème arrondissement. Enfin, on peut aussi imaginer que l’obtention de son vinyle devant La Cigale pourrait être une forme de consécration, notamment pour les artistes français et internationaux.
Cadre de vie
36 Rue du Fer à Moulin, 75005 PARIS

Végétaliser un mur de l'Hopital La Collegiale

L'hopital de la Collégiale dispose d'un mur quasi aveugle en face du 36 rue du fer a moulin. Devant ce mur qui court sur 20-30 mètres de long environ, il y a un parterre non accessible protégé par des grilles, Le mur est tagué depuis plusieurs années L'objectif serait de réaliser un mure végétal sur l'ensemble de ce mur et de réaliser les plantations dans le parterre, qui a aujourd'hui aucune utilité.
Solidarité et cohésion sociale
75013

Une bricothèque aux Olympiades

Vous manquez de place et d'outils, et vous voulez ou aimez bricoler ? Créons ensemble un espace de bricolage participatif avec un système de prêt d'outils. Cet atelier partagé permettra de bricoler, réparer, créer, apprendre dans un lieu équipé, avec des outils appropriés. La base d'outils sera ensuite enrichie par les habitant(e)s. Scie, perceuse viseuse..., empruntons au lieu d'acheter et réparons au lieu de jeter. La bricothèque favorisera les échanges locaux, contribuera à consommer autrement et encouragera l'entraide entre les habitant(e)s. Dans un esprit d'échange et de transmission, des ateliers seront animés par la Régie de quartiers, les habitant(e)s volontaires et les structures partenaires. La bricothèque sera un lieu convivial installé aux Olympiades et ouvert aux habitant(e)s du 13ème arrondissement. Ce projet, initié par des habitant(e)s, sera porté par la Régie de quartiers TELA 13 et est soutenu par le conseil de quartier CQ6 Olympiades-Choisy. Nous sommes présentement à la recherche active d'un local dans notre environnement immédiat.
Cadre de vie
4 Avenue de Saint-Mandé, 75012 PARIS

Aménagement de l’av. de St-Mandé devant la future Université…

L’ouverture de la nouvelle université à la rentrée 2019 invite à un réaménagement de l’avenue de St-Mandé au droit de son entrée. Il est fait le constat qu’à ce niveau, la contre-allée a une largeur excessive (7m) au détriment du trottoir dont la largeur est d’environ 1m,75. De plus le terre-plein situé entre l’avenue principale et la contre-allée n’est pas revêtu ce qui favorise le dépôt d’excréments qui ne sont pas nettoyés par les services de la ville en raison de la nature terreuse et non engazonnée du sol. Une réflexion sur le réaménagement de cette partie s’impose, par exemple par la suppression de la contre-allée et son remplacement par un large trottoir à une largeur au moins identique à celle des parties qui l’encadrent en amont et en aval à savoir 3m,50 environ, complété par un élargissement du terre-plein sans accès possible des véhicules autres que de secours ou d’urgence. Le traitement du terre-plein planté d’arbres pourrait évoluer vers un type d’aménagement plus urbain. Alors qu’aucun parking pour voitures n’est prévu dans l’enceinte de l’université, la question du stationnement des 2 roues se pose même si des places pour vélos ont bien été prévues à l’intérieur de l’université : la station vélib située en vis-à-vis sera-t-elle suffisante et qu’en est-il pour les 2 roues motorisées ? En conséquence, le conseil de quartier souhaite être associé à une réflexion sur l’aménagement des abords de l’université en concertation avec les services techniques de la ville, sachant que l’aménagement sera à faire au cours du 1er semestre 2019 dernier délai.
Discipline où la mixité est beaucoup plus marquée que dans le sport, où la barrière sexuée est très mince, le e-sport est un vecteur d’intégration sociale fort, en adéquation avec son époque, qui s’inscrit pleinement dans la politique de développement et d’acceptabilité sociale prônée par la Ville. Aussi, la création d'un lieu dédié s'impose pour insuffler un nouvel élan associatif et entreprendre dès lors diverses actions dans ce champ encore confidentiel qu'est le e-sport. Ce support associatif, indispensable au bon développement de la communauté parisienne de joueurs, favoriserait le développement de nouvelles activités innovantes et utiles tant aux usages qu'au monde associatif. A cet égard, ces nouvelles activités pourraient être de la formation, des compétitions de proximité, des évènements à caractère social, ou encore le développement de pratiques et technologies innovantes.
Cadre de vie
Rue du Javelot, 75013 PARIS

Rendre la dalle des Olympiades plus agréable

Les pistes d'améliorations qui suivent émanent d'une démarche de concertation de plusieurs mois (ateliers cartographiques, marche exploratoire, restitution etc) conduite avec une dizaine de jeunes filles du 13ème arrondissement, et plus précisément du Centre Paris Anim' Oudiné. La dalle des Olympiades faisait partie des espaces sur lesquels les jeunes marcheuses ont souhaité s'arrêter. L'Espace Paris Jeunes Olympiades avait également accompagné les jeunes filles lors de la marche exploratoire. Lieu de passage et de vie phare du 13ème arrondissement, la dalle des Olympiades pourrait bénéficier de certains aménagements afin d'améliorer le cadre de vie de ses habitants et usagers, mais aussi d'accroître le sentiment de bien-être et de sécurité. Des recoins sombres ou des murs délabrés peuvent en effet endommager l'image de cet espace. Les aménagements suivants pourraient permettre une revalorisation de la dalle : - plus d'éclairage (en particulier dans les recoins) - repeindre certains murs (en blanc, ou street art) - avoir un escalier ouvert, permettant de relier les deux dalles (dalle "basse" et dalle "haute"). L'actuel escalier est très délabré et ne donne pas du tout envie d'être emprunté ! - plus de propreté (poubelles...)
Solidarité et cohésion sociale
1 Rue Bernard Tétu, 75019 PARIS

SERRE POUR SEMIS JARDIN VER TETU

Le jardin «Le Ver Têtu» comprend un jardin partagé auquel participent des jardinier-e-s bénévoles du quartier, un jardin solidaire à l'intention de personnes en situation de réinsertion et un jardin pédagogique destiné à des enfants d'écoles maternelles et primaires du quartier, sur une surface totale de 5000 m² dont 1100 m² pour le jardin collectif. Depuis les débuts du jardin, le travail des jardinier-e-s bénévoles s'est inscrit dans le cadre de la charte Main verte. Jardinier-e-s amateurs, sans connaissances approfondies a priori, elles et ils ont appris sur le terrain à mettre en valeur un terrain argileux et infesté de mauvaises herbes, en pratiquant le semis d'engrais verts en pleine terre entre autre, facilitant maintenant la culture de fleurs, buissons fleuris en tous genres, grâce auxquels abondent les insectes pollinisateurs. Les légumes, cultivés en bacs du fait de la pollution antérieure du terrain, ont connu des succès divers : abondances des tomates, grand succès des carottes, des navets et des betteraves. Les fruits rouges – fraises, framboises, groseilles – connaissent un grand succès auprès des enfants qui viennent nous rendre visite. Pour améliorer le terrain et ultérieurement le rendement des cultures, les jardinier-e-s ont créé des bacs à compost, recueillant les épluchures de locataires du quartier. Les jardinier-e-s commencent aussi à pratiquer la permaculture pour cultiver sur des surfaces plus vastes que les bacs. Les plants et semis du jardin partagé sont en règle générale le produit de l'activité des jardinier-e-s bénévoles. A cet égard, ils rencontrent des difficultés pour les semis du fait des contraintes de culture, limités à de petits bacs de récupération. De ce fait le rendement des semis est assez aléatoire et souvent décevant. Le projet des jardinier-e-s du «Ver Têtu» : installer une serre pour faire des semis sous abri afin d'obtenir des plantules plus résistantes, plus précoces, et surtout en plus grande quantité.
Paris Parle Poésie, c'est une série de vidéos qui propose de découvrir Paris et ses habitants à travers la poésie. Dans des vidéos courtes (2 min), des auteurs (confirmés et amateurs) interprètent un poème dans des lieux ordinaires ou extraordinaires de Paris : une rue, un parc public, une cour d'immeuble, le métro, les travées d'un marché, un lieu associatif, etc. Les poèmes peuvent aborder différents thèmes : l'identité, l'intime, l'amour, la lutte sociale, la recherche du bonheur, l'exclusion, le voyage, la société de consommation, le quotidien, le vivre ensemble... Chaque vidéo est tournée en quelques heures, puis montée et produite par l'équipe de l'association Appelle-Moi Poésie. L'ensemble des vidéos pourra être diffusé de différentes manières : - sur une plateforme numérique à laquelle on pourra accéder depuis le site de la mairie de Paris, - sur des écrans disponibles dans le métro ou des lieux publics de la Ville Paris - sur une page Facebook dédiée où les Parisiens pourront commenter et partager les vidéos avec leurs proches Nous proposons de réaliser 20 vidéos sur une année. Une attention particulière sera apportée au choix des auteurs-performeurs. Nous souhaitons qu'ils soient d'une grande diversité (âges, sexes, cultures, sensibilités artistiques, lieux d'habitation dans Paris, etc) afin de refléter toute la richesse de la population parisienne. Comment chaque Parisien peut-il y participer ? Les auteurs-performeurs et leurs poèmes pourront être choisis par l'association Appelle-Moi Poésie, en concertation avec la mairie de Paris et des habitants. Chaque tournage sera annoncé à l'avance afin que les Parisiens qui le souhaitent puisse venir y participer. Pourquoi la poésie ? La parole poétique se fait rare dans un monde qui devient de plus en plus violent et troublant. La poésie permet, de façon concise, percutante et universelle, d'exprimer les sentiments des femmes et des hommes dont les destins se croisent dans Paris.
Transport et mobilité
Place Dupleix, 75015 PARIS

Zone de rencontre ou Zone 20 Place Dupleix

Trottoirs trop étroits autour du square Dupleix, déportant la circulation piétonne sur la chaussée, certaines portions sont même carrément évitées (étroites et sales): problème de sécurité récurent car lieu ultra fréquenté par les enfants en poussettes, trottinettes, skate. Square Dupleix = gros pôle d'attraction. Forte densité d’écoles et nombreux générateurs de déplacements dans une petite restreinte (voir schéma : 8 crèches/garderies, 4 écoles, 1 PMI, gymnase, école de danse, lycée professionnel, 4 supermarchés, église et paroisse, bureau de poste, maison de retraite, tour opérateur cycliste). Projet : création d’une zone de rencontre autour du square : larges trottoirs, chaussée à niveau, vitesse max 20km/h, dans un tissu urbain le justifiant, afin d'accroitre la sécurité (-5% de la vitesse = -20% d’accidents mortels), de faciliter les déplacements des personnes à mobilité réduite(1), de booster les modes actifs (marche, vélos..) et la vie locale toutes générations confondues, de diminuer la pollution atmosphérique et le bruit. (1) inclus l’ensemble des personnes qui éprouvent des difficultés à se déplacer de manière provisoire ou permanente (femmes enceintes, poussettes, personnes chargées/âgées/handicapés)
Dans la rue ligner ,beaucoup de jeunes enfants et un lycée ; une table de ping pong en dur pourrait être installée sur l'espace situé entre le 21 et le 25 rue ligner. Espace protégé des voitures.cela permettrait aux lycéens pendant leurs heures perdues de faire une activité . C'est à l'endroit même où le jeune Madiara ,lycéen de 17 ans est décédé le 30 janvier 2017
Culture et patrimoine
SQUARE DE LA RUE LEON FRAPIE, 75020 PARIS

CRÉATION D’UN KIOSQUE À MUSIQUE AU SQUARE LÉON FRAPIÉ

Nous aimerions la mise en place d'un kiosque à musique au sein du jardin Léon Frapié. Beaucoup d'événements culturels ont lieu dans ce jardin, notamment la fête de quartier qui rassemble plus de 1000 personnes chaque année. Ce kiosque pourrait être utilisé pour faire des concerts et des animations culturelles tout au long de l'année. Le quartier des fougères dans le 20e ne dispose pas d'un kiosque à musique dans son jardin central. Nous manquons d'équipements extérieurs permettant l'animation du quartier par l'organisation de spectacles gratuits et ouvert à tous. La mise en place d'un kiosque à musique serait une vraie valeur ajoutée pour notre quartier "politique de la ville", créant ainsi du lien social par les différentes animations qu'il pourrait y avoir ( festival kiosque en Musique, pestacle, concert, fête de la musique, printemps des poètes, théâtre, danse, démonstrations, ...) Ce jardin est un grand espace qui rayonne au coeur du quartier et rassemble un très large public. Ce besoin est renforcé par la présence dans notre quartier d'associations animant le quartier , tels que Menilmusique , l'espace jeune Paul Meurice, la fondation feu vert, la maison des fougères, etc... Enfin, les animations et les concerts dans le jardin permettraient de renforcer l'attractivité du territoire et également de poursuivre la construction de projets communs avec les territoires limitrophes tel que Bagnolet, les Lilas et le Pré Saint Gervais. Ce projet est porté par les habitants et leur association de locataires depuis 15 ans, et soumis au budget participatif depuis 2015.
Sport
GYMNASE MICHEL LE COMTE, 75003 PARIS

refaire le plafond

il faut refaire et rénover le faux plafond du gymnase, en mauvais état
Prévention et sécurité
30 Rue Lamblardie, 75012 PARIS

AMÉLIORER VISIBILITÉ AU CARREFOUR LAMBLARDIE/PICPUS

À l’intersection de la rue Lamblardie avec la rue de Picpus, la visibilité est réduite du fait des véhicules en stationnement. Le projet consiste à transformer le stationnement automobile par du stationnement vélos rue Lamblardie et par du stationnement pour les deux-roues motorisées rue de Picpus. Projet déjà étudié par les services techniques et présenté au BP 2015 et 2016
Culture et patrimoine
Rue des Alouettes, 75019 PARIS

Transmettre l'aventure des Studios des Buttes-Chaumont 2/3

RAPPEL : Le projet est de transmettre aux habitants et visiteurs du quartier un pan de l'histoire cinématographique et audiovisuelle du 19e arrondissement auquel seul le nom de « Cours du 7e Art » fait aujourd’hui vaguement allusion. Rien d’autre ne fait référence à cette période légendaire du Plateau. L'îlot des Studios des Buttes-Chaumont, situé entre les rues ci-dessous, fut rayé de la carte et remplacé depuis par un ensemble résidentiel. Il s’agit également de renforcer la convivialité de l’espace dans une optique associant passé et présent. Le projet global consiste en trois types d'équipements formant une ensemble solidaire. Ce deuxième projet (2/3) repose sur l’installation de deux types de panneaux : 1) « Cours du 7e art », une succession de panneaux historiés (voir photo) seront accrochés à des structures métalliques, permettant aux promeneurs une lecture directe, d'une borne interactive à l'autre. Le lien entre les différents panneaux sera réalisé au sol sous forme d’une marelle évoquant une pellicule photographique ondulante. On peut envisager l’ensemble comme un élément culturel et ludique invitant les établissements scolaires à participer au projet. 2) A partir des quatre stations de métro des alentours (lignes 11 et 7bis) des panneaux indicateurs signaleront la présence de cet ensemble culturel. Enfin le projet global inclut un troisième élément (projet 3/3) ancrant davantage l’ensemble mémoriel dans le présent.
Cadre de vie
6 Avenue de Villiers, 75017 PARIS

Aménagement stationnement vélos avenue de Villiers

Transformer le parking motos devant la terrasse du Café Monceau (cause pollution et danger santé) en parking vélos.
Sport
CENTRE SPORTIF DE LA PORTE D'ASNIERES, 75017 PARIS

COUVERTURE DES TERRAINS DE TENNIS DE LA PORTE D'ASNIERES

COUVRIR AVEC UNE BULLE OU UNE STRUCTURE METALLIQUE, LES TROIS TERRAINS DE TENNIS DE LA PORTE D'ASNIERES.
Ville intelligente et numérique
Médiathèque Françoise Sagan, 75010 PARIS

Le français sur un clic

Développer une application mobile pour comprendre et apprendre le français de base : conversations simples pour se déplacer, trouver les lieux utiles (urgences, administrations, monuments, marchés et rues commerçantes), se présenter, formuler ses demandes... à l'occasion de l'installation de Mobilier Urbain Tactile dans les espaces publics. Cette application serait utile pour les migrants récents ou peu formés au français comme pour les touristes qui font un bref séjour à Paris consultables sur les bornes numériques à proximité de lieux publics équipés de wifi mais en accès libre. Les outils pédagogiques, les applications développés par les cours municipaux pour adultes, les associations , les EPN restent liées à ceux qui les fréquente à un moment T . Or de nombreux migrants ne sont pas inscrits par manque de place et/ou du fait de leur itinérance administrative, ce qui limite la possibilité d’accès aux ASL réguliers et retarde leur intégration. Usage simple dont le contenu basé sur une situation d’échange associant des phrases écrites, phrases parlées et image Le développement pourrait être effectué avec des bénévoles et des professionnels des cours municipaux des informaticiens expérimentés intéressés par l'intégration des non francophones anciens ou nouveaux migrants.
Environnement
Tout Paris

Projet contre les Pollutions

Mon projet est simple : interdire l'accès aux véhicules (motos/automobiles/camions) de plus de 80-85 db (décibels). Le but : chasser les gros camions, les motos, les voitures bruyantes. Avantage : Limiter les pollutions atmosphériques, sonores, visuelles ... etc Le bémol : Il faudrait étendre ce projet à toute l'agglomération et CECI EST VALABLE POUR TOUS LES PROJETS ANTI-POLLUTION, une vision à courte vue - comme celle développée actuellement - ne résoudras jamais les problèmes ! De même, ce projet implique de développer les transports et les possibilités de stationnement dans et autour de la zone qui aura été choisie. Cout : 0 euros en soit. Des millions si il est bien fait (développement des transports et parkings dans et autour de la zone choisie).
Cadre de vie
Avenue du Président Kennedy, 75016 PARIS

NETTOYAGE DES MURS EN PIERRE

Bonjour, Ce projet consiste au nettoyage du magnifique mur en pierre qui borde toute l'avenue Kennedy. Effectivement, ce mur n'a jamais été nettoyé. Il est noirci par la de crasse et recouvert de mousse végétale qui s'accumulent au fil des ans. Un simple nettoyage au jet d'eau haute pression suffirai à lui redonner son éclat et à égayer cette avenue.
Solidarité et cohésion sociale
Place de la Bataille de Stalingrad, 75019 PARIS

La maison pour tous 2.0 (le square)

Il s’agit d’un lieu unique et original grâce à une structure démontable et construite idéalement en bois et matériaux écologiques. Un lieu de création, intime, chaleureux dans lequel nous favorisons l’échange et le partage encouragé par un espace bar et de restauration légère, une salle de cours ainsi qu’une grande salle de spectacle. Le square implique l’humour dans les problématiques sociétales en rapprochant des publics différents : enfants, jeunes étudiants, actifs, seniors, retraités, familles, invalides, interculturels... A l’échelle de la ville, on y trouve une offre nouvelle centrée sur l’humour. A l’échelle du quartier, c’est une épicerie spécialisée dans le bien être. On y entre, on y boit, on y mange, on y rit … Le projet du "square" fédère à l'unicité les populations de toutes catégories sociales, un projet fédérateur autour de l'humour, pour dynamiser la jeunesse à travers des ateliers, théâtre d'improvisation, mise en scène et spéctacles...etc Fédérer toutes les associations et les centres culturels .... Voir document et vidéo ci-dessous découvrez en vidéo notre concept "Humour thérapie" https://vimeo.com/203609811 mot de passe : HT55
Culture et patrimoine
75018

Une maison de la sagesse

La Maison de la sagesse est un projet qui prend sens dans la lignée de l'exposition "Après Babel,traduire" (déc 2016-mars 2017, Mucem de Marseille) et des différents travaux de ses initiatrices : Barbara Cassin et Danièle Wozny. Pour contribuer à éviter le repli sur soi, l’enfermement dans sa langue et dans sa communauté, conjurer la peur de l’autre, il faut que les habitants, jeunes et moins jeunes, se vivent comme acteurs de la cité. En d’autres termes il faut inscrire dans « la vraie vie », celle de tous les jours, des occasions de contacts et de partages: travaux en commun, débats sur des sujets citoyens, créations artistiques, scientifiques, entrepreneuriales. Le projet s’organise autour des axes suivants : a) Les ateliers de traduction, passage de langues et savoir-faire avec les différences : Ces ateliers s’attacheront essentiellement aux textes de pratiques quotidiennes (formulaires, textes-clés dans tous les domaines de l’éducation, de la santé, de la citoyenneté).Ils ont pour objectif de traduire, avec les personnes concernées, du français en arabe, en pachtou, en persan, en bambara, en lingala, en wolof, des formulaires ou textes d’ administrations françaises (Sécurité Sociale, OFPRA, Allocations familiales, etc. Les mots traduits lors de l’atelier feront l’objet d’un Glossaire de la bureaucratie française. b)La réalisation d'un Dictionnaire des intraduisibles des trois monothéismes, à partir d’une réflexion, tant historique que conceptuelle et langagière, sur la traduction des textes sacrés. c) Une banque de récits et d’objets à fonction muséale, co-organisée avec les prêteurs sur le modèle des banques culturelles d’Afrique de l’Ouest et, en particulier, liée à une activité de micro-crédit. Des objets et des histoires s'échangent contre des prêts. A la banque-musée est attachée une pépinière–incubateur de petites entreprises." Le projet aura lieu sur trois ans : il s'agit donc, intégralement, de dépenses d'investissement sans coûts futurs.