Découvrez les nouveaux projets déposés cette année,
et associez-vous pour participer aux ateliers de co-construction !

> Recherche avancée   > Enlever les filtres

2502 projet(s) trouvé(s)
Situé rue Norvins dans le haut Montmartre, le jardin Frédéric Dard, "cet espace vert public non répertorié" (il ne figure sur aucun plan de Paris, en effet), abandonné dès son inauguration en 2010 à un entretien défectueux et aux déprédations des squatters (dont les incursions ont été largement facilitées par la quasi absence de clôtures), mériterait pourtant tout notre intérêt et toute notre vigilance, ainsi que celle des responsables municipaux d'une ville qui se voudrait verte et respectueuse de la biodiversité, de l'environnement et de la santé publique. Il y a quelques mois, la mairie du 18ème, très vivement sollicitée par les riverains et aussi par la Préfecture de police, a entrepris de clôturer les lieux. Mais pour des raisons qui n’ont pas été explicitées, ces travaux de clôture se sont interrompus aux deux tiers, laissant toujours un accès facile aux intrusions nocturnes. L'état du jardin est resté déplorable, et tout y est à (re)faire. En 2010, il y avait là une prairie et de beaux arbres. Aujourd'hui, un gazon miteux, quelques arbres survivants, un environnement massacré. Ce que nous proposons, dès que le jardin sera correctement sécurisé : • Une restauration en jardin ombragé, semi-sauvage et arboré, dont le pittoresque rappellerait l'ancien maquis de Montmartre – mais un jardin soigneusement entretenu. • Plantations d'arbres convenant aux conditions et au paysage de Paris : robiniers, marronniers, ginkgo bilobas, tulipiers, charmes ... • Mise en place de plantes odorantes, tactiles, ainsi que de fougères • Le long des grilles, installation d'épineux, dont le choix est très large : mahonias, pyracanthas, houx, prunelliers, berberis ... ou même charmes (beau feuillage roux en hiver). En bref : retrouver un jardin poétique et accueillant pour tous.
Notre constat ? A l’heure actuelle, la France est mondialement reconnue pour sa capacité à innover. Néanmoins, cette aptitude d’apprendre à oser est réservée à une élite issue des grandes écoles nationales et internationales. Notre volonté ? Démocratiser cette capacité à recourir à l’imaginaire pour innover auprès des plus jeunes afin de créer une nouvelle génération d’innovateurs en herbe capables d’imaginer les entreprises de demain. Notre objectif ? Introduire la créativité dans les écoles, particulièrement dans les classes de CM2 et 6ème pour inspirer de nouveaux modes de pensée et de travail plus collaboratifs et participatifs. Notre stratégie ? Mettre en place des binômes composés d’un formateur en créativité et d’un étudiant d’une école solidaire pour inculquer et générer ce désir de créativité. Et concrètement ? Le temps d’une journée, nos innovateurs en herbes travailleront collectivement sur un projet défini collégialement en début de séance. Ils s’appuieront sur des techniques de créativités apportées par notre binôme et exposeront le résultat via un outil numérique simple et efficace. Cette journée sera pour eux l’occasion de libérer leurs esprits, de s’autoriser toutes les pensées et surtout d’APPRENDRE A OSER. Un exemple ? Nos innovateurs en herbe sont inquiets quant à la diminution des ressources de notre planète. Camille, passionnée d’astrophysique, propose de s’appuyer sur ce qui se fait dans la station spatiale et créer des cultures en orbite. Avec notre binôme, la classe trouvera des solutions innovantes via des techniques de créativité et produira un support explicatif avec l’aide d’outils numériques simples et ludiques (Stickbot, Alice, Scratch, etc.). Notre savoir-faire ? Une équipe motivée de chefs de projets innovation et formateurs en créativité d’une grande entreprise publique associée à l’école solidaire SIMPLON. Notre rêve inavoué ? Que la créativité et le code deviennent des matières enseignées dès l’école pour libérer la créativité
Cadre de vie
Rue des Dames, 75017 PARIS

Zone de Rencontre rue des Dames (entre Saussure et Lévis)

Notre projet a pour but de créer une " zone de rencontre" pour l’amélioration et l’embellissement de l’espace de circulation, chaussée et trottoirs en vue d’une meilleure cohabitation entre les piétons (enfants, personnes à mobilité réduite, familles avec poussettes, ...) et les véhicules, dans la portion de la rue des Dames comprise entre la rue de Saussure et la rue Lévis. Cette portion de la rue des Dames autrefois très active, a perdu peu à peu de sa superbe à cause des différents travaux réalisés depuis des années. Alors, afin d’y remédier, nous souhaitons lui redonner vie en accordant la priorité aux piétons. Aujourd’hui, sa faible fréquentation automobile permet d'envisager cette reconversion en voie semi piétonne sans perturber la circulation du quartier. Pour ce faire, nous proposons de lui apporter les modifications suivantes : - Végétaliser la zone en installant des bacs à plantes vertes gérées par les services de la ville. Les commerçants et riverains seront invités à fleurir leur devanture et leur balcon. - Baisser le niveau des trottoirs et les élargir afin de faciliter l’accès à la chaussée et la rendre plus esthétique. - Diminuer les places de parking du côté pair afin d’aérer la rue et la rendre plus esthétique. Dans ce but, des bacs à plantes et des potelets pourraient éventuellement être installés. - Mettre en place un coussin berlinois avec panneaux de limitation de vitesse à 20 km pour l’entrée dans la zone au niveau de la rue de Saussure et la sécurisation du passage piétons. - Aménager plusieurs emplacements de parking pour vélos dans la zone. - Matérialiser la zone de rencontre par une arche de bienvenue aux 2 extrémités de la rue et, éventuellement un balisage au sol. -Installer de nouvelles poubelles « Bagatelles » de l’architecte Wilmotte dans la zone afin que la rue reste propre. Ces nouveaux aménagements s'inscriront dans le projet global de redynamisation du quartier des Batignolles.
Créer un skate parc à l'angle de la rue Fabert et du quai d'Orsay, à deux pas du commissariat pour que nos jeunes puissent s'amuser à vélo, trottinettes ou rollers.
Véritable service aux citoyens, ces stations permettent aux cyclistes d'acquérir une plus grande autonomie pour pédaler dans Paris. Les villes sont de plus en plus nombreuses à mettre en place ce type de dispositif : Lisbonne (photo), Stockholm, Londres... Plus près de Paris, Rennes (photo) a mis plusieurs pompes à la disposition des citoyens suite à un projet retenu dans le cadre de son budget participatif et le dispositif connaît un vif succès! À Paris, l’association Paris en Selle a mis une pompe à la disposition des passants sur les berges de Seine (photo) cet automne. Autonome et robuste, la pompe était très utilisée et appréciée par les cyclistes. Ce projet propose de mettre des bornes de gonflage en libre service (modèle Altao Pump, Altinnova), dont un certain nombre pourrait être équipé d'outils de réparation (ex.: modèle Public Bike Repair Stand, Cyclehoop). En effet, pour un investissement d’environ 1000€ et pratiquement aucun frais de maintenance, l’arrondissement pourrait mettre en libre accès une station toute équipée (tournevis, levier pour changer un pneu, jeu de clés, pompe avec adaptateur multi-valves, etc.). Les retours d'expérience de Rennes, Nantes, Bordeaux et Nancy sur ce type de pompe à vélo, montrent que sur plusieurs années le matériel ne nécessite quasiment pas d'entretien (voir pdf en pièce jointe). Il s'agit donc principalement d'une dépense d'investissement. En appuyant ce projet, vous participez à la démocratisation et au développement de la pratique du vélo dans la métropole. Ce projet est présenté par Paris en Selle, l’association qui promeut le vélo à Paris.
Cadre de vie
Rue de Montmorency, 75003 PARIS

Amenager rues Montmorency et Chapon en Zone de rencontre

Les trottoirs des rues de Montmorency et Chapon, notamment entre les rues Beaubourg et Saint Martin sont trop petits pour accueillir les piétons et sont dangereux pour qui réussit à s’y aventurer : risques de chute etc. De plus, les véhicules y dépassent aisément la vitesse autorisée, accentuant les risques. Projet : transformer ces rues en Zone de rencontre avec égalisation du niveau de la rue, pavage, suppression des trottoirs et limitation de la vitesse à 20km/h Objectif : partager harmonieusement ces espaces en les rééquilibrant en faveur des piétons et riverains.
Il y a une corrélation directe entre un manque de marquage au sol et les accidents / problèmes de fluidité. Vous avez peut-être déjà vécu un trajet à 8h30 sur les grands boulevards : deux voitures qui prennent la place de 4, un manque d'alignement qui n'aide pas les cyclistes à circuler et des conducteurs qui tournent au dernier moments par manque de visibilité... Autant de problèmes que nous pensons être réglables par le marquage au sol et donc quelques pots de peintures... Dans le contexte d'une ville qui veut favoriser la mobilité douce (vélos...) et qui cherche à résoudre de récents problèmes de fluidité de trafic, il nous paraît essentiel d'adresser ce problème. C'est un projet "scalable" qui pourrait débuter par la réfection d'une voie (Exemple un tronçon des grands boulevards) et être étendu à plus grandes échelles par la suite.
Solidarité et cohésion sociale
Tout Paris

Plus de places d'hébergement pour les femmes sans-abri

Les femmes sans-abri sont particulièrement vulnérables. En plus des problèmes communs à toutes les personnes sans domicile fixe (froid, sécurité, alimentation, hygiène, lien social, accès aux droits, etc.), les femmes sans-abri sont victimes de violences inacceptables, y compris sexuelles, qui méritent d'être traités prioritairement. Nous proposons donc que la Ville de Paris crée davantage de places d'hébergement dédiées aux femmes sans-abri, avec ou sans enfant, avec un accompagnement médical, psychologique et visant à la réinsertion.
Cadre de vie
204 Rue Marcadet, 75018 PARIS

Réaménagement du croisement Marcadet / Vauvenargues

Permettre une cohabitation sécurisée entre les piétons et les véhicules au croisement des rues Marcadet et Vauvenargues par un réaménagement des trottoirs et des espaces dédiés. Situé sur le passage de nombreuses écoles et devant un bâtiment de la Poste qui appelle à une forte fréquentation, l'angle de ces rues ne laisse que peu de place aux piétons : taille du trottoir et l'emplacement de l'arrêt du Bus RATP de la ligne 95 ne sont pas adaptés. 1 - élargissement du trottoir faisant l'angle de la rue Vauvenargues et Marcadet (au niveau du 204), pose de bacs végétalisés assurant une sécurisation devant la Poste et de barrières fixes sur les côtés, déplacement des feux de signalisation, suppression de la zone actuelle réservée au transport de fonds. 2 - Réduction du trottoir au niveau du n°191 de la rue Marcadet pour permettre de conserver une taille suffisante pour la voie de circulation des véhicules. 3 - Suppression des places de stationnement du n°193 au 197 de la rue Marcadet pour permettre de déplacer l'arrêt de bus "Damrémont-Marcadet" sans entraver la circulation et fluidifier la circulation au carrefour. 4 - Déplacement de l'arrêt de bus "Damrémont-Marcadet" au niveau du n°208 de la rue Marcadet pour permettre un arrêt adapté aux bus doubles de la ligne 95 sans qu'ils empiètent sur le passage piéton comme actuellement. 5 - Suppression d'une partie des emplacements 2 roues pour permettre une zone d'arrêt des transports de fonds, supprimée par l'élargissement du trottoir devant la Poste.
Cadre de vie
Rue la Fayette, 75010 PARIS

Une passerelle au dessus du carrefour Jaurès

Problème / constat : La promenade piétonne le long du canal qui permet de relier les quais de la Seine (port de l’Arsenal de Bastille) à La Villette s’interrompt au niveau du carrefour Jaurès. Objectif Continuité de la promenade piétonne le long du canal Saint Martin de la Seine à La Villette. Ce projet peut être fait en coopération avec la RATP. Proposition de solution Construction d’une passerelle piétons du type du pont Simone de Beauvoir mais en plus léger permettant le passage des piétons, poussettes et mobilités réduites grâce à 3 rampes douces et 5 escaliers. Les rampes partiront de la rue Lafayette (partie du trottoir piétonisé dans le volet 1 du projet), du pont Jaurès et de la place de la Rotonde. Les escaliers doubleront les rampes et en plus permettront l’accès côté rue Secrétan et rue Jaurès. La passerelle s’arrimera sous le métro aérien et une courbe douce assurera le passage des camions (déjà limité à 4m). Les schémas explicatifs sont joints ci-dessous.
Cadre de vie
SQUARE REJANE, 75020 PARIS

Un square Réjane plus gai et plus fleuri

Le Square Réjane accueille des aires de sport essentiellement fréquentées par les adolescents. Des publics plus variés pourraient s'y croiser et investir les lieux, si le square accueillait quelques plantations plus colorées: les pieds d'arbres sont peu investis, les allées très vides. Il serait tellement agréable d'y faire fleurir rhododendrons, hydrangéas et autres plantes d'ombre qui apporteraient néanmoins gaité et structure aux lieux. Quelques tables de ping pong pourraient compléter l'équipement proposé. Certaines structures (comme la table à pique nique jaune et verte: http://equipement.paris.fr/square-rejane-2711) sont très inesthétiques et, de fait, inutilisées.
Cadre de vie
JARDIN ATLANTIQUE, 75015 PARIS

Redynamiser le Jardin Atlantique

Une remise en état de ce jardin s’impose au vu des nombreux manquements dans cet espace vert : une fontaine qui ne fonctionne pas, des végétaux non valorisés, etc. Pour que les habitants du quartier Pasteur/Montparnasse puissent s’y prélasser, la fontaine devra être remise en eau et des plaques descriptives apposées devant chaque arbre. Des bancs et des chaises seraient également les bienvenus.
Cadre de vie
Square de Clignancourt, 75018 PARIS

Racontez votre quartier

Entre la Porte de Clignancourt et la Porte de Saint Ouen, le long de la rue Belliard et autour du mail Belliard / Leibniz, dans le quartier Moskova court la Petite Ceinture. Inaccessible après les Jardins du Ruisseau et sur l'emprise SNCF, elle est visible via les grilles de la Rue Belliard puis recouverte et à nouveau visible à proximité du futur Hasard Ludique. Le projet consiste à réaliser un concours "toutes formes de supports" (photos, poèmes, dessins, graphismes, sons, peintures...) sur le thème "Racontez moi votre mail / votre quartier". Ce concours serait ouvert à tous les habitants du quartier ainsi qu'aux Ecoles riveraines. Les gagnants verraient afficher leurs "oeuvres" le long du mail Belliard, sur les grilles entourant la Petite Ceinture entre Porte de Clignancourt et Porte de Saint Ouen, comme une promenade plantée d'art ainsi qu'au sein du Hasard Ludique, partenaire du projet. Ce projet permettrait ainsi de jeter un regard neuf sur le quartier, de faire dialoguer les écoles, les habitants, les professionnels, différents modes artistiques, et d'embellir le quartier par des lieux d'exposition renouvelés. Il serait porté par une Association qui ferait le lien avec les différentes parties prenantes, organiserait le concours, gérerait l'affichage.
Cadre de vie
Avenue Courteline, 75012 PARIS

Des Food Truck sur L'avenue Courteline!

Je propose de faire venir 1 X par semaine ou plus des Food Truck sur l'avenue Courteline. Ce type de restaurant, actuel et attirant, permettrait de dynamiser cette avenue un peu calme. Les parisiens avoisinnants se déplaceraient sur l'avenue Courteline pour venir manger une spécialité Thaï, Américaine ou Mexicaine ! Cela permettrait aux commerçants de se faire connaître de parisiens qui ne seraient pas venus sur l'avenue autrement. Les Food Truck sont mobiles, éphémères, suscitent la curiosité, ne prennent pas trop de places sur les espaces publics et ne font pas d'ombres aux commerces existents. De plus, l'avenue Courteline est entourées d'établissements scolaires tels que Collège Germaine Tillon, Lycée Paul Valéry et Hélène Boucher... autant de client potentiels si la communication est bein faite en parallèle. Les habitants du quartier ainsi que les personnes venant en formation au centre Maurice Ravel auraient de nouvelles possibilités dans ce quartier pauvre en restaurants. C'est un projet gratuit pour la ville puisque les gérants de Food Truck sont à leur compte et se positionnent en fonction des autorisation de la Mairie.
Cadre de vie
Place Blanche, 75009 PARIS

Réaménagement de la place Blanche

La place Blanche fait partie du patrimoine parisien mais elle est l'objet de nombreuses dégradations et nuisances : pollution sonore, absence de végétaux, trafic automobile intense... Pour arriver à la rendre plus accueillante : - Fluidier et apaiser la circulation autour de la place Blanche et dans les rues y menant (rue Pierre Fontaine, rue Blanche et rue de Bruxelles) - Limiter les nuisances sonores - Végétaliser la place et ses abords
Environnement
Passage des Marais, 75010 PARIS

entretenir et préserver le passage des Marais

Préserver et entretenir le passage des Marais (situé entre le Boulevard Magenta et le canal St Martin) pour qu'il ne devienne pas sale, dangereux, et bruyant comme c'est malheureusement (re)devenu le cas depuis quelques années. Rendre ce passage (qui dessert l'école maternelle Legouvé) calme, propre et piéton. Permettre aux services de police de surveiller les trafics et rassemblements qui s'y tiennent quotidiennement. Permettre aux service de propreté d'assurer que le passage des Marais ouvre un accès propre à l'école Legouvé tous les jours. Permettre aux ordures ménagères de faire leur travail dans de meilleures conditions en installant par exemple des poubelles aux extrémités du passage des Marais / rue Legouvé. Verbaliser ou interdire les déjections canines ainsi que les rassemblement bruyants après 22H...
Ville intelligente et numérique
75015

Des prises pour recharger son téléphone dans les bus

Les usagers des transports en commun n’ont aucun moyen de recharger leur téléphone. Des prises USB pourraient être disposées à proximité des places assises dans les bus RATP ou dans les minibus de la Traverse Brancion qui pourrait servir de test pour ce dispositif innovant et pratique, dans les dossiers des sièges par exemple, comme ce qui se fait dans les TGV. Une fois en place, ce service pourra être étendu aux rames du métro et du RER qui sillonnent la capitale.
Transport et mobilité
Souterrain Tuilleries, 75001 PARIS

Cheminement cycliste quais bas rive droite

Matérialisation au sol de l'emplacement où sont censés rouler les cyclistes, sur toute la longueur de l'ancienne voie rapide Georges Pompidou, désormais fermée à la circulation automobile, ainsi que sous les tunnels Henri IV et des Tuileries. Il s'agit d'un espace partagé piétons et vélos et il est déjà emprunté au quotidien par des cyclistes qui se rendent au travail ou en reviennent et ont besoin de rouler assez vite. Une simple ligne au sol ou un changement de couleur du revêtement sur 2 m de large partout où c'est possible permettrait une meilleure cohabitation entre piétons et cyclistes.
Education et jeunesse
20 Villa Compoint, 75017 PARIS

Jeux et jardins àl'hôpital de jour des enfants de Compoint

L’hôpital de jour pédopsychiatrique de Compoint est hébergé dans une partie des locaux d’une école de la Ville de Paris. Il accueille à la journée des enfants de 3 à 6 ans et de 6 à 12 ans atteints de troubles envahissants du développement. Les enfants, leurs familles et les professionnels souffrent de la vétusté des locaux, en particulier de la cour, particulièrement « décrépie » et qui constitue le seul espace extérieur. Les enfants vont y jouer 2 à 3 fois par jour. Nous proposons le projet "Jeux et jardins" pour investir la cour à travers trois axes : - Le jardin : la végétalisation de la cour constitue un axe d’aménagement prioritaire en raison de son caractère évolutif et de son potentiel de bien-être. La ressource du jardin pourra être explorée dans ses qualités ludiques, thérapeutiques et d’agrément, tout au long de l’année. - Le jeu : une réflexion approfondie sur le concept de jeux « adaptés », avec la mise en place d’équipements de jeux collectifs amovibles et l’expérimentation d’autres formes de jeux éphémères, conçus et testés avec les enfants dans le respect de la sécurité. - La mise en peinture de certains murs et sols : transformer les surfaces en espaces de création sur les thèmes du paysage et du jeu avec les enfants. Ces différents axes se déploieront dans un projet global cohérent et assez souple pour pouvoir évoluer dans le temps. Pour mettre à bien ce projet, nous avons besoin d'investir dans du matériel de jardinage (jardinières, terre et semis, outils de jardinage), de peinture (peinture, pinceaux et outils de peinture) et dans des jeux d’extérieur (filets, cages de foot, balles et petit matériel de conception de jeux éphémères). Pour assurer le stockage du matériel de jardinage et de jeux, nous aurons besoin d’un espace de stockage (type abri de jardin). Enfin, pour permettre aux enfants de jouer sous la pluie, nous proposons la mise en place de toiles tendues imperméables.
Se déplacer aujourd'hui à Paris peut parfois être dangereux, de nombreux pièges urbains se placent sur notre passage : - Des pistes cyclables placées entre un arrêt de bus et une poubelle sans passage piéton - Du braconnage urbain (des graines placées dans le caniveau pour faire en sorte que les pigeons soient assomés par les automobilistes) - Des routes en piteuses état (dangereux tous transports hors auto / camion / bus) - ... Bref, beaucoup de situations dangereuses qui pourraient être évités grace à un environnement urbain intelligent. De ce fait je propose dans mon projet de faire appelle à un urbaniste ergonome qui proposerait un réaménagement de l'intégralité de l'espace urbain de manière intelligente et ergonomique comme par exemple : - Placer les poubelles de manière à ce que les pietons en attente du bus n'aient pas à traverse une piste cyclable - Placer des mangeoires et mettre des amandes à ceux qui persévère à placer des graines dans des lieux dangereux - Réparer ou refaire les routes délabrées - ...
Culture et patrimoine
Avenue de la Porte de Clignancourt, 75018 PARIS

Signalétique pour le Marche des puces de Paris

Mettre en place d'une signalétique et/ou panneaux d'orientation entre les sorties du Métro Porte de Clignancourt et les puces de St Ouen, actuellement l'arrivée à la Porte Clignancourt offre un paysage assez déprimant entre les travaux du tram et les revendeurs à la sauvette, les touristes ont envie de rebrousser chemin, on pourrait les rassurer par quelques panneaux ! - je vous joins une photo prise métro sablons = signalétique mise en place pour la fondation Louis Vuitton, qui démarre sur le quai de la station de métro jusqu'au musée avec des panneaux fléchés) - je vous joins également des photos du parcours et le placement des panneaux pour visualiser