Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Transport et mobilité

 

#MonBeauMétro

Budget Participatif 2017

Comment imaginer Paris sans son métro ? Souvent réduit à un rôle utilitaire, le vieux chemin de fer métropolitain est un morceau de la capitale, un lieu de vie, un lieu de rencontres. Pour la première fois, la RATP ouvre ses portes au Budget Participatif, portes que les Parisien.ne.s se sont empressés de franchir en déposant de nombreux projets pour un métro, un tramway plus beau. Il s’agit d’embellir les stations et leurs entrées. Celle de la station Malesherbes, sur la ligne 3, bénéficierait d’une mise en valeur qui lui fait aujourd’hui défaut : un projet artistique, à l’image de celui de la station Palais-Royal — Musée du Louvre, lui donnerait un caractère original et coloré. Les abords pourraient être dotés de chaises. L’enceinte de la station La Fourche, sur la ligne 13, est aujourd’hui bétonnée alors qu’elle arborait jadis d’élégantes ferrures. Ce projet propose de lui rendre son pittoresque d’origine. La station Mirabeau, dont la singulière configuration des quais offre un vaste mur vide, pourrait se voir gratifiée à cet endroit d’une fresque biographique retraçant notamment les événements de la vie du révolutionnaire. Autre hommage à la sortie de la station Convention, sur la ligne 12, à la mémoire de Geneviève de Gaulle-Anthonioz, déportée résistante, militante des droits de l’Homme et de la lutte contre la pauvreté. Des panneaux biographiques de la personnalité qui a donné son nom à la station de tramway pourraient être installés. Enfin, pour permettre aux artistes du métro de se produire dans des conditions optimales, dans les couloirs des stations les plus fréquentées, une scène amovible et démontable leur serait fournie.

Transport et mobilité

 75013

Continuer l’amélioration de l’accessibilité du 13ème

Budget Participatif 2017

Au quotidien, des habitants du 13ème rencontrent des difficultés dans leurs déplacements sur l’espace public. Nous aimerions que les Services de la Mairie aient les moyens d’intervenir afin de rendre l'ensemble de l'espace public de notre arrondissement bien plus accessible à tous. Nous suggérons des aménagements de la voirie tels que l'abaissement des trottoirs, la réfection de certains revêtements de ces derniers, la remise à plat des rues bombées et des grilles d'arbres, etc. En effet, nous voulons que tous ces éléments qui constituent la voirie ne soient plus un obstacle, voire même un danger, pour les promeneurs du 13ème, parmi lesquelles des PMR. Un projet similaire a été déposé et voté sur le Budget Participatif 2016, il est actuellement en cours de réalisation. Les résultats sont plus qu’encourageants, mais hélas toutes les amélioration souhaitées ne peuvent pas forcément être prise en compte sur ce seul budget. De plus, la voirie est un espace mouvant dans le temps qui est amené à changer et se dégrader... Bref c’est un sujet sans fin. Voilà pourquoi nous réitérons notre demande, fort de notre expérience plus que positive sur les actions engagées avec les Services de la Mairie lors du précédent projet. Plusieurs facteurs peuvent diminuer l’aisance à circuler : la cécité, la surdité, la grossesse, l’accident, les difficultés de compréhension de la langue ou simplement l’encombrement par l’utilisation d’un caddie, d’un landau, de colis, de bagage... Ainsi, nous sommes tous à un moment de notre vie une Personne à Mobilité Réduite. De fait, une meilleure accessibilité de la voirie est bénéfique à tous, que ce soit pour le moment présent ou un futur plus ou moins proche. Comme pour l’année précédente, ce projet sera mené en concertation étroite avec les Services de la mairie du 13ème arrondissement, et le collectif Treize Accessible (les membres des Conseils de Quartier, l’APF et les associations concernées).

Transport et mobilité

 Tout Paris

Des emplacements réservées aux voitures électriques légères

Budget Participatif 2017

Paris, ville leader du C40 se doit de mener une politique ambitieuse en matière de mobilité durable. Durant les prochaines années les véhicules lourds (comme un 4x4 de près de deux tonnes avec une importante emprise au sol) devront laisser leur place à des véhicules légers et moins consommateur d’énergie. L’idée proposée par les adhérent.e.s du Centre Social Tanger est de favoriser l’émergence de petits véhicules électriques léger de moins de 500kg (aussi appelé quadricycles) de type Twizy, permettant de déplacer deux personnes sur une centaine de kilomètre en une recharge. L’emprise au sol de tel véhicule est très faible car ces véhicules accueillent deux personnes en tandem. L’idée est donc de modifier des places de stationnement habituel pour en créer plus, exclusivement réservé pour ce genre de véhicule électrique en tandem. Deux places habituelles pourraient par exemple accueillir 5 twizy. Deux dessins sont proposés en pièce jointe. Des véhicules d’autres marques sont bien sur acceptés sur ces places de stationnement, à partir du moment où ils font bien partis de la catégorie quadricycle électrique de moins de 500kg. Le service dédié à la Mairie sera le plus à même de proposer les places de stationnement les plus pertinentes pour être modifiées (des places un peu plus larges que la moyenne pourraient permettre de garer les Twizy perpendiculairement à la circulation). Ce dispositif pourrait permettre aux parisien.ne.s de limiter la pollution, le réchauffement climatique et la place de la voiture dans la ville (en circulation et en stationnement. En option : Il serait souhaitable que les places proposent un accès à des prises électriques simples (3h30 de recharge pour 100km). Une version plus détaillée de ce paragraphe est disponible en PDF dans la version de plus de 2000 caractères.

Culture et patrimoine

 Impasse Florimont, 75014 PARIS

Hommage à George Brassens avec des photos en light painting

Budget Participatif 2017

L'impasse Florimont où George Brassens a passé une bonne partie de sa vie, est un lieu assez méconnu des enfants et adolescents du 14ème arrondissement de Paris. Cette figure phare du patrimoine culturel français y a pourtant laissé son empreinte et un immense panneau-photo le représentant est observable depuis la rue d'Alésia. Afin d'honorer la mémoire de ce grand artiste et contribuer au rayonnement de ce quartier et du 14ème arrondissement en général, je propose de créer un grand panneau de photos juste en dessous de celui de Brassens illustrant des paroles choisies de ses chansons (ou une mini biographie), cela grâce à la technique photographique du light-painting (images en pièces jointes). Ces illustrations seront réalisées par les adolescents au cours d'ateliers photos animés par un spécialiste. Je propose de plus de faire en sorte que ces photos soient dans un grand panneau vitré transportable mais attaché au sol par un câble ou une chaîne, car cela permettait de faire une expo itinérante et que plusieurs associations ainsi que la bibliothèque George Brassens puissent en bénéficier. Auparavant les jeunes auront bien sûr été sensibilisés à l’œuvre de Brassens en découvrant certaines de ses chansons et en découvrant l'histoire de sa vie dans le quartier. Ce projet a pour buts, en plus "d'améliorer le quartier", d'ouvrir les jeunes à la culture, en l’occurrence par le biais de la découverte de la chanson populaire à texte de l'époque, et de les installer dans une démarche citoyenne d'action positive au sein du quartier, cela afin de revaloriser l'image de la jeunesse du 14ème.

Cadre de vie

 Rue Saint-Bernard, 75011 PARIS

Plus de vert et plus de sport pour le quartier Saint-Bernard

Budget Participatif 2017

Il s’agit de repenser globalement le quartier Saint-Bernad : l’esplanade Renée Lebas, le square Raoul Nordling et le square Louis Majorelle, et les terrains de sport le long de la rue Charrière. Ce projet part du constat que les espaces susmentionnés ne répondent plus à leurs usages : - Le square Louis Majorelle (2 700 m²), bien que deux fois plus grand que le square Raoul Nordling (1 255 m²), est beaucoup moins fréquenté que le second en raison de ces nombreux espaces fleuris inaccessibles aux habitants. - Le square Raoul Nordling (1 255 m²) est sur-utilisé par les familles du quartier en raison de la présence de jeux pour enfants. - L’esplanade Renée Lebas est actuellement délaissée et ne fait pas le lien entre les deux espaces verts susmentionnés. - Le terrain de basket est abîmé, les terrains de boules de la rue Charrière sous-utilisés, et les espaces grillagés intermédiaires délaissés. Il est ainsi proposé de : - Embellir l’esplanade Renée Lebas qui est devenue piétonne, en redessinant les jardinières en pied d’arbre et en y installant un nouveau mobilier urbain (convivialité, sports urbains, etc.) - Installer une troisième aire de jeux pour enfants dans l’espace libéré au sein du square Raoul Nordling. - Réaménager le square Louis Majorelle, en créant de nouveaux espaces de détente accessibles au centre du jardin (pelouses, circulations ouvertes, etc.) - Rénover le sol du terrain d’éducation physique Charrière ; - Transformer le terrain de boules attenant pour en faire un autre terrain de sport, et réaménager les espaces intermédiaires afin de créer une cohérence et une continuité entre eux.

1 2 3