Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Cadre de vie

 Rue des Cascades, 75020 PARIS

RETABLIR UN PARCOURS PIETON SUR LA COLLINE DE BELLEVILLE

Budget Participatif 2017

Ouverture et aménagement du chaînon manquant entre la rue de la Mare (36-38) et la rue des Cascades (37-41) pour assurer, sur la colline, un circuit piéton sécurisé d’intérêt local pour tous les usagers du quartier mais aussi les touristes (parcours vert des Regards du 20e) Ce parcours s’inscrit dans la valorisation des liaisons piétonnes souhaitée actuellement par la Ville. * Ce passage permettrait un parcours allant de la Petite Ceinture, à la rue des Pyrénées reliant 4 espaces verts (Petite Ceinture, passage jardin Mare Cascades, jardin « Kemmler », Villa de l’Ermitage et jardin Leroy sème) et 3 Regards : la Roquette (situé dans le passage), Saint Martin, et « Petittes Rigolles». Ces Regards, classés, datant du Moyen Age, sont un attrait majeur pour le tourisme dans le quartier. * Ce passage piéton "sécurisé" est un réel besoin pour les écoliers et collégiens allant vers les établissements scolaires du secteur. Il constitue aussi la seule issue de secours pour l’école voisine rue de la Mare. Faisabilité : L’infrastructure existe : (escalier, éclairage). Ce passage aujourd’hui fermé est inscrit au PLU comme " liaison piétonnière ". Il constitue donc une servitude à respecter. Il était prévu dans le plan initial au moment de la construction de la résidence en 1998 (voir fichier joint). Travaux à réaliser: Pose d’un grillage végétalisé le long du passage, d’un côté à 3-4 m des habitations, pour assurer la tranquillité des habitants de la résidence + système d'ouverture automatique des grilles sur rues le matin, car le passage serait fermé la nuit aux heures des squares de la Ville. Côté jardin, éventuellement, avec l’accord de Paris Habitat, des terrasses à cultiver pourraient être aménagées sur les pentes autour du Regard de la Roquette.

Solidarité et cohésion sociale

 Rue des Longues Raies, 75013 PARIS

INSERTION SOCIALE – POTAGERS URBAINS – LOCAUX ASSOCIATONS

Budget Participatif 2017

« Demain Action Citoyenne de Transition ». Synthèse de l'action : 1- Alimenter en produits frais (légumes et fruits) les plus démunis, favoriser la végétalisation. 2- Donner du travail en insertion socio-professionnelle, et créer des emplois durables par la rénovation et l’entretien des bâtiments. 3- Favoriser la valorisation des déchets et bio déchets. 4- Favoriser les liens sociaux et donner du sens à nos vies regroupé sous les actions de l’association. Comment : Création de jardins potagers à but « PRODUCTIF » et de mini fermes urbaines, sur des espaces municipaux (espaces vert, toitures, parkings, …), en liens avec des animateurs locaux (associations telle que la Mie de Pains, secours populaires, L’ENSEM,…) garants de la pérennité des installations, en liens avec les habitants et associations locales, Mettre à disposition de l'association « Demain Action Citoyenne de Transition » des locaux, .pour créer les conditions économiques du retour à l’emploi par la promotion de la transition énergétique des bâtiments, et des permanences de professionnels bénévoles pour conseiller les propriétaires, copropriétaires, locataires, institutionnels, collectivités, Besoins de financement : Aménagement des parcelles, équipements agricoles et horticoles, serres, matériels, équipement bio et phyto-remédiation, frais laboratoires, locaux, équipement de bureau, bureautique, travaux d’aménagements.

Cadre de vie

 Rue Eugène Oudiné, 75013 PARIS

Un cadre de vie plus agréable à la cité Chevaleret

Budget Participatif 2017

Les pistes d'améliorations qui suivent émanent d'une démarche de concertation de plusieurs mois (ateliers cartographiques, marche exploratoire, restitution etc) conduite avec une dizaine de jeunes filles du 13ème arrondissement, et plus précisément du Centre Paris Anim' Oudiné. La cité Chevaleret faisait partie des lieux phares que les jeunes marcheuses ont souhaité commenté. A proximité immédiate du Centre Paris Anim' Oudiné, ce dernier est une véritable opportunité de lieu de vie pour ses usagers, mais aussi pour les habitants des immeubles encerclant la cité. Un espace de verdure, des cages de foot, des bancs... l'espace est pourtant aménagé, mais certaines propositions pourraient le rendre plus convivial, plus agréable à vivre : - Pour mieux se repérer : ajouter les numéros des immeubles, illuminer les entrées en extérieur pour rendre les numéros d'immeuble visibles la nuit, ajouter des panneaux d'indication - Un espace mieux éclairer : installer des éclairages sur la partie centrale, à l'entrée des immeubles, et retirer le buisson central (prenant trop d'espace et accentuant le sentiment d'insécurité en créant une zone sombre) - Changer le revêtement au sol (enlever les cailloux, facilitant les incivilités (jet de cailloux par les enfants), et les remplacer par un revêtement plus approprié) - installer un espace de jeux pour enfants - installer des cages de foot plus grandes - créer une pente douce pour les poussettes (pente actuelle dangereuse) - aménager une fontaine L'objectif général est de donner envie aux habitants d'investir cet espace, qu'ils se l'approprient, ainsi que les associations et acteurs locaux afin d'animer davantage le quartier.

Propreté

 Tout Paris

Un plan ambitieux pour le propreté à Paris

Budget Participatif 2017

La propreté reste un des points noirs de la ville : incivilités permanentes, nettoyage négligé, matériel dérisoire, recyclage inexistant des déchets sur la voie publique. Paris est très en retard par rapport à toutes les grandes métropoles du monde. La qualité de vie commence par la propreté de notre environnement au quotidien. Pour y arriver, une véritable mobilisation s'impose pour : - des campagnes de sensibilisation récurrentes avec un vrai buget d'achat d'espace publicitaire (affichage, presse locale, internet, spots cinéma) et des initiatives collaboratives de sensibilisation, en particulier dans les écoles et collèges, rues commerçantes, jardins - des moyens réels de verbalisation avec des amendes dissuasives et la sous-traitance de la verbalisation à des équipes renforcées du privé, comme pour le contrôle du stationnement - le remplacement et la modernisation du matériel de nettoyage, dérisoire par rapport à ce dont disposent les agents des grandes métropoles mondiales - un vrai contrôle qualité des prestations des agents de nettoyage, avec évaluation du travail effectué et sanctions. La sous-traitance à de grandes entreprises spécialisées doit être envisagée - la pose de cendriers de grande contenance aux abords des stations de métro et dans tous les arrêts de bus - la généralisation des poubelles de recyclage dans les squares, jardins, sur les grandes artères et places, et dans le métro en partenrariat avec la RATP.

Solidarité et cohésion sociale

 9 Rue de Plaisance, 75014 PARIS

Des locaux associatifs ouverts dans un pavillon abandonné

Budget Participatif 2017

L'arrière-cour du 9 rue de Plaisance est occupée par un pavillon d'un étage inoccupé depuis 15 ans et baptisé la Maison grecque. Il jouxte le jardin partagé de la rue des Thermopyles et la maison-relais ouverte en 2012 (la pension de famille «Maison des Thermopyles»). Le projet, présenté en 2016 (logements très sociaux au 1er étage et locaux associatifs avec espace de stockage) par Udé! n’a pas été retenu à quelques dizaines de voix. Paris Habitat, bailleur social propriétaire des locaux de la pension de famille, propose cependant de financer et d’engager des travaux afin de construire 4 logements dans la Maison grecque. Ils seraient gérés par la pension de famille, qui connaît un franc succès et est issu des réflexions d'Udé! sur le logement. Ces logements supplémentaires seraient construits en cohérence avec le projet initial de réhabilitation proposé par Udé! et dans la continuité du projet social de la pension de famille. Ils seraient indépendants des locaux associatifs envisagés au RdC. Mais, pour rembourser la construction de ces locaux, Paris Habitat demande un loyer qui s’élèverait autour de 550 euros/mois. Ce loyer dépasse très largement les moyens de l’association, qui ne vit que des adhésions de ses membres. Udé! présente donc au Budget participatif 2017 le projet de financement des locaux associatifs du RdC et du sous-sol de la Maison grecque pour : -créer un espace associatif géré par Udé! et ouvert sur le jardin partagé. La cave permettrait de stocker le matériel nécessaire à l'organisation des animations de quartier proposées par Udé! — mis à disposition de nombreuses autres associations — ainsi que de proposer une outilthèque et un atelier de réparations. Le RdC (côté sud) comprendrait une salle de réunion, une bibliothèque, lieu de ressources sur l'agriculture urbaine, l'urbanisme, l’accompagnement social, l’éco-construction. -étendre le jardin partagé sur la parcelle sud du pavillon et le rendre accessible à tous les habitants.

1 2 3