Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Ville intelligente et numérique

 BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE CLAUDE LEVI-STRAUSS, 75019 PARIS

Des casiers pour recharger en sécurité nos smartphones

Budget Participatif 2017

L’idée est de proposer un mobilier urbain résistant aux agressions permettant de laisser en toute sécurité ses téléphones portables intelligents et ses tablettes. Concernant la localisation, laisser ce mobilier dans la rue semble peu envisageable à cause de probables agressions violentes. C’est à la Mairie de Paris d’évoluer ce fait. Une localisation de ces dispositifs dans des tiers lieux (centres sociaux, bibliothèque, piscine etc) est peut-être à privilégier. La hauteur maximale du casier devra être faible afin de limiter le stockage à une tablette ou un portable, et limiter la pose de matériel explosif dans ces compartiments. option : un système informatique permettant de savoir quand tel ou tel boite est utilisée permettra d’avoir un retour sur son usage réel, et permettra ainsi de trancher sur la pertinence de ce dispositif, et sur son éventuellement déploiement dans d’autres zones. localisation : Une expérimentation à la bibliothèque Claude Lévi-Strauss au 41 Avenue de Flandre, 75019 Paris est envisageable. Contexte : Ce projet a été proposé par le groupe Jeune du Centre Social Tanger, avec l’accompagnement de l’association 4D et des Petits Débrouillards. Les habitants ont bien noté la présence d’une prise USB dans les nouveaux abribus JC Decaux mais il n’y a qu’une unique prise et aucune sécurisation n’est possible. Il faut donc rester à côté de la prise durant toute la période de charge ce qui n’est pas pratique. Les habitants ne cautionnent également pas l’usage de matériel JCDecaux qui leur impose la présence de nombreuses publicités.

Solidarité et cohésion sociale

 Tout Paris

Favoriser les échanges et un vivre ensemble solidaire

Budget Participatif 2017

Soutenir les initiatives locales d’habitats partagés (colocation, cohabitation intergénérationnelle...), d’habitats groupés et collectifs, d’habitats participatifs, et les coopératives de logement http://www.colibrislemouvement.org/sites/default/files/contents/files/livret_elu_2016%281%29.pdf Développer des quartiers intergénérationnels http://www.bienpublic.com/grand-dijon/2012/10/15/a-saint-apollinaire-la-vie-d-unquartier-intergenerationnel Créer de nombreux lieux d'échanges et de rencontres (kiosques de quartier, maisons des jeunes, maison des anciens, maisons associatives...) Promouvoir les initiatives impliquant les seniors du territoire http://www.or-gris.org/ Développer des parrainages de proximité afin de mettre en relation des personnes en difficultés (sans abris, mal logés, personnes âgées isolées, personnes handicapées isolées, parents isolés, personnes vivant sous le seuil de pauvreté…) et leurs voisins Créer des partenariats en permettant à chaque classe du primaire de se rendre dans une maison de retraite pour favoriser les échanges intergénérationnels Soutenir et développer des réseaux d’échanges locaux (réseaux d’échanges de service SEL et Accorderies, de savoirs et savoir-faire RERS, don, troc, location et achats d’objets, achats groupés, réseaux sociaux locaux…) Favoriser les échanges inter-communautaires Favoriser les rassemblements de voisins http://www.voisinssolidaires.fr/

Cadre de vie

 75003

Haut de Marrais Citoyente = Civilite= Respect

Budget Participatif 2017

Haut de Marrais Citoyente = Civilite= Respect Mon projet consiste de redoner plus de charme a Haut de Marrais et de piétoniser la partie de la rue Blondel, et d’instaurer les codes de civilite. Les trottoirs sont trop étroits pour que les piétons puissent les utiliser. Les places de livraison pourraient être végétalisés, instaler les panneaux de "civilite" pour lutter contre les incivilite classique de maniere positive et educative. D'installer de "radars à bruits"(les véhicules à moteurs 2 roues mais également voitures nous imposent de nombreuses nuisances sonores) c'est-à-dire de détecteurs de décibels équipés de caméras relevant la plaque du véhicule "pétaradant" ou klaxonnant sans modération permettrait de sanctionner ces nuisances . Le visage de notre quartier et les deux rues St. Appoline et la rue Blondel est largement façonné par les enseignes des commerces et activités en pieds d'immeubles.
 Les boutiques et les salons de coiffures africaines decorent leurs vitrines des photos, logos avec leurs codes couleurs qui ne prennent pas en compte l'environnement dans lequel ils s'intègrent. Pourquoi ne pas établir pour l'ensemble de la ville une charte restrictive en terme de surface d'expression, de codes couleurs, de matières, de lumières pour que Paris retrouve des pieds d'immeubles plus harmonieux et cohérents avec l'architecture de la ville? .


Education et jeunesse

 Tout Paris

Projet soutien scolaire

Budget Participatif 2017

nous constatons que les gens brûlent les voitures dans les quartiers difficiles . nous tenterons de leur expliquer que les premières victimes se sont les gens issus des quartiers difficiles .Nous souhaitons venir en aide aux élèves issus des quartiers difficiles qui souhaitent bénéficier de soutien scolaire (de la 6e à la terminale - quelque soit la spécialisation). Nous chercherons des bénévoles avec un niveau minimum de bac +2 , et pouvant accorder 2 heures par semaine (ou par mois) de leur temps pour donner gratuitement des cours à ces élèves motivés . Nous allons essayer de les aider dans l'insertion sociale. Nous allons les aider à la rédaction des cv, à la prospection sur internet. Nous nous mettrons en contact avec les entreprises désireuses de nouer des liens avec nous, pour favoriser la promotion sociale nous les aideront à rédiger les devoirs , dans les recherches d'emploi Nos besoins réels Salles de réunions = loyer à payer (800 par mois ) pour se réunir même dans la semaine et faire un programme pour les jeunes , pour donner des cours aux jeunes Achats ordinateurs ( 250 euros pour trois petits ordinateurs ) Achats véhicules de transports pour mener les activités avec les Jeunes (neufs 10000 euros ) frais de personnel éducatif (50 euros par mois ) pour un bénévole (10 bénévoles ) Achats de livres pour enfants de 8 à 16 ans ( 40 euros par mois )(pour 250 Jeunes enfants) Achats de fournitures scolaires (sacs, calculatrices , trousses ) 100 euros par enfants aidés nous pouvons déja agir sur 250 enfants entre 10 ans et 16 ans en île de France Achats de fournitures consommables (bouteilles d'eaux , boissons , sandwich)(30 euros par semaine )lors de nos réunions éducatifs Frais de transport (100 euros par mois ) Frais d'assurance (150 euros par mois) Electricité (20 euros par mois)

Transport et mobilité

 75014

Un quartier plus accueillant pour les aveugles et malvoyants

Budget Participatif 2017

Le conseil local du handicap du 14ème a organisé récemment, en coopération avec le conseil de quartier Mouton-Duvernet, une marche exploratoire sur le périmètre Froidevaux-Maine-Leclerc. Il a ainsi repéré les améliorations à apporter pour rendre ce quartier plus accueillant pour les aveugles et malvoyants. Il propose donc l’installation de bandes d’éveil de vigilance (bandes podo-tactiles) aux carrefours suivants : Cels/Mie, Cels/Fermat, Gassendi/Maine, Mouton-Duvernet/Maine, Saillard/Mouton-Duvernet, Mouton-Duvernet/Boulard, Boulard/Divry/Cresson, Danville/Liancourt/Sivel, Liancourt/Boulard, Boulard/Brezin et Saillard/Brezin. Il propose le remplacement des bandes d’éveil de vigilance (bandes podo-tactiles) aux carrefours suivants : Castagnou/Divry, Gassendi/Divry. Par ailleurs, il propose l’installation de dispositifs sonores aux feux des carrefours suivants : Maine/Froidevaux, Maine/Mie, Maine/Gassendi côté Maine, Maine/Mouton-Duvernet, Maine face au manège, Leclerc/Cresson Il propose également la rénovation des dispositifs sonores aux feux des carrefours suivants qui dysfonctionnent actuellement : Gassendi/Froidevaux devant « chez papa », Froidevaux/Denfert Rochereau, Gassendi/Maine côté conservatoire, Gassendi/Liancourt, Saillard/Mouton-Duvernet, avenue du général Leclerc à la sortie du métro Mouton-Duvernet, avenue du général Leclerc devant le 62, avenue du général Leclerc devant le 52 (Monoprix).

Education et jeunesse

 75019

Atelier radiophonique d’éducation aux médias

Budget Participatif 2017

Un atelier radiophonique hebdomadaire d’1h d’éducation aux médias pour et par les enfants des écoles élémentaires Nous vous proposons d’apprendre aux élèves, sur la forme, à utiliser l’outil radio, et sur le fond, à décrypter et déconstruire l’information, aiguiser leur esprit critique, se forger une opinion ainsi qu’accompagner leur parole pour les former à l’exercice de la liberté d’expression. Objectifs ? - Apprendre à découvrir l'outil radiophonique: rapport au micro, contact avec la prise de son, réalisation de reportages, expérience sonore, montage des différents éléments, ... - Apprendre à prendre la parole et à la donner aux autres, à s'écouter, échanger des opinions et débattre, maîtrise de la langue française. - Apprendre, dès le plus jeune âge, à analyser une information, à comprendre la façon dont elle est construite, par qui elle est diffusée. A terme, apprendre à s’informer, à trouver la source d’une information, à se méfier de certains sites notamment et, surtout, à ne pas se contenter des réseaux sociaux. Budget nécessaire à la concrétisation de ce projet Quel matériel ? - 2 micros : 150 euros pièce - 2 casques : 100 euros pièce - Mini table de mixage USB : 60 euros - 1 ordinateur : 700 euros - 2 Zoom Enregistreurs (pour prise de son extérieure): 200 euros pièce - 1 logiciel de montage gratuit : Audacity Pas de budget de fonctionnement supplémentaire nécessaire pour ce projet dans la mesure où les personnes en charge des activités périscolaires peuvent encadrer cet atelier. Où ? Nous envisageons d’installer notre studio radio au sein des établissements scolaires du 19ème arrondissement dans le cadre des activités périscolaires. A titre expérimental, le projet pourrait être mis en œuvre au sein de l’école élémentaire Alouettes. Par la suite, ce projet pourra être étendu aux autres établissements de l’arrondissement. Nous sommes deux mères d’élèves de classe de CP à l’école des Alouettes (Chloé Juhel et Camille Banka).

1 2 3