Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Cadre de vie

 Rue de Buzenval, 75020 PARIS

Mon métro Buzenval, coeur de quartier!

Budget Participatif 2017

Ce projet consisterait à redonner vie au grand bâtiment aveugle qui accueille la station Buzenval. Il pourrait notamment s'agir de végétaliser le mur aveugle qui longe la rue Buzenval (en lien avec un élargissement de trottoir?). Comme la RATP est partenaire, cette année, du budget participatif et que le bâtiment lui appartient, le projet a sans doute gagné en faisabilité. Actuellement, ce bâtiment (autrefois un beau cinéma art déco en sortie de métro!) est partagé entre un supermarché d'un côté, mais aussi des espaces (de bureau ou stockage?) qui ne profitent pas à la vie du quartier et qui offrent un mur aveugle bien triste. Certains de ces espaces pourraient certainement être rouverts au public - soit en devenant par exemple un studio de répétition ou gérée en lien avec le centre d'animation voisin, soit en retrouvant vie avec l'ouverture de fenêtres (salle de sport ou lieu d'exposition). On pourrait aussi imaginer une piscine de dimensions restreintes avec un éclairage par un toit en verrière. Si le mur doit rester aveugle, il faudrait combiner peinture hydrophobe à son pied (car il accueille souvent toutes sortes de souillures) et végétalisation; le toit (plat) du bâtiment pourrait lui aussi être valorisé sous la forme d'une terrasse-jardin public ou d'un lieu de maraîchage urbain, apportant un peu de respiration à un quartier très minéral et très densément peuplé. Plutôt que d'accueillir les tags disgracieux des graffeurs les moins doués possibles, la façade pourrait aussi fournir un espace au street art, à la manière du centre Ken Saro, voisin.

Culture et patrimoine

 Tout Paris

Boites à lire

Budget Participatif 2017

1. Qu'est-ce qu'une Boîte à Lire ? Une Boîte à Lire est une boîte situé dans l'espace public et donc accessible à tous gratuitement où l'on trouve des livres en libre-service. La réalisation des boîtes à lire peuvent toutes être plus originales les unes que les autres tant dans le choix des matériaux (bois, métal, verre, matériaux de recyclages…) que dans les formes (mini chalet, mini maison, haut de buffet années 60, étagères, distributeur de boissons, serre horticole). 2. Comment ça marche? Au commencement, les étagères proposent déjà des ouvrages différents, le public peut librement prendre ou déposer des ouvrages. Il peut éventuellement incomber à une association ou structure locale de prendre soin du dispositif et réguler le dépôt et la prise de livre pour la bonne tenue de la Boite à Livre. 3. L'implantation d'une Boîte à Livre Elles doivent être installées dans des endroits visibles avec beaucoup de passage (parcs, arrêts de bus, écoles...) 4. Intérêt Les Boites à Livre prônent le partage, l’échange, la culture pour tous, l’économie solidaire. La gestion est participative et à la charge de chacun, ce qui responsabilise les usagers. Cela permet aux livres (objets culturels) d'avoir une 2e, une 3e vie, une vie éternel. C'est écologique. Cela existe déjà dans beaucoup de ville en France et dans le monde. Paris doit aussi avoir ses boîtes à Livre qui pourrait être fabriquer avec des matériaux recyclés (ou des anciennes cabines téléphoniques) en collaboration avec des associations qui travaillent avec des enfants comme des adultes. 5. Budget La création d'une seule Boîte à Livre varie selon le coût des matériaux utilisés (voués à rester dans l'espace public et doivent supporter les intempéries). Le coût est faible (entre 50 et 300€) par boîte.

Cadre de vie

 Quai de Jemmapes, 75010 PARIS

Renouveau des abords du Canal Saint-Martin

Budget Participatif 2017

L’objectif est d’œuvrer pour le réaménagement des berges et abords du canal Saint-Martin dans le 10e, en tenant compte, d’une part des circulations motorisées et douces (quais de Valmy et Jemmapes), ainsi que de la piétonisation des dimanches et jours fériés, d’autre part tenter de diminuer les nuisances subies (bruit, alcoolisme nocturne, malpropreté…), et enfin de prendre en compte les souhaits des habitants et des usagers sur les aménagements futurs. Le conseil de quartier "Château d'Eau - Lancry" a déjà initié des rencontres inter-quartiers sur ce thème. Nous avons aussi réalisé un remue-méninges public. La prochaine plénière de mars y sera entièrement consacrée. Enfin, nous soumettrons prochainement une proposition en pré-conseil d'arrondissement. Ces différentes démarches ne s'opposent pas, ni ne se contredisent, elles témoignent de l'engouement pour le sujet. Les acteurs administratifs doivent coordonner leurs réponses et ne plus renvoyer ce projet à plus tard. Pour ce faire, nous proposons dans une première étape en 2017, de réaliser une étude, confiée à un atelier d’urbanisme public ou privé, avec l’aide éventuelle d’un laboratoire universitaire de sociologie. Cette étude, menée en concertation continue avec les acteurs locaux qui le souhaitent, a pour objectif de proposer des scénarios chiffrés d'aménagement du site. Ces résultats seront présentés publiquement et permettront de se projeter vers l’avenir de façon concrète. Les réalisations seront l’objet d’une prochaine étape. Elles seront financées soit par ce même Budget Participatif (au niveau parisien), soit par de nouveaux arbitrages financiers au niveau de la ville de Paris.

Transport et mobilité

 50 Rue des Petites Ecuries, 75010 PARIS

Le trait-d'union des 9e et 10e arrondissements

Budget Participatif 2017

À cheval sur les 9e et 10e arrondissements, délimité par les Grands Boulevards, la rue La Fayette, la rue du Faubourg Montmartre et le boulevard de Strasbourg, se trouve tout un quartier typique des faubourgs, très vivant et animé, un de ces fameux petits villages de Paris qui font son charme. Un ensemble de petites rues riches en commerces, formant un axe central qui le parcourt d’est en ouest, les rues Richer, des Petites Écuries et du Château d’Eau, constituent une véritable rue centrale de village pour ce quartier, avec ses épiceries, ses bars, ses salles de spectacles (on y trouve notamment les Folies Bergères). Loin de consacrer ce statut cependant, l’aménagement actuel représente l’héritage de l’époque voiturière avec circulation et stationnement qui ne laisse que de maigres miettes aux piétons sur des trottoirs petits et encombrés, et aux vélos, qui doivent croiser les voitures sur 50 cm de passages en évitant les nombreuses crevasses de la chaussée dégradée, source d'insécurité. Ce projet se propose donc de faire de ces rues un véritable aménagement de rue centrale, à l’image de celui réalisé pour la rue Cadet non loin, par des piétonnisations, élargissements des trottoirs, revêtements de qualité, ou toutes autres solutions qui consacreraient le caractère de centre de village. Contenu du projet: Piétonnisation de la rue Richer entre la rue du Fbg Montmartre et Geoffroy-Marie Zone de rencontre pour le reste de l'axe Suppression de 50% des places de stationnement. L'essentiel des places conservées est pour les livraisons et les handicapés Plantation d'arbres Création d'arceaux vélo Pose de bancs ou d'assises individuelles Élargissement des trottoirs aux endroits stratégiques Réfection du revêtement de la chaussée

1 2 3