Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Cadre de vie

 75011

Transfert de bail social

Budget Participatif 2017

Je souhaite à travers cette proposition me faire l'écho de très nombreux cas similaires au miens qui n'ont pas trouvé d'aboutissement favorable autre que celui (éventuel) d'un recours à la justice pénible long et coûteux ou celui d'un choix imposé.Le thème choisi du cadre de vie concerne ici plus particulièrement le logement qui reste un fort sujet de préoccupation pour bon nombre de Parisiens (mais pas que) en l'occurrence à travers les bailleurs sociaux.En effet ceux-ci devraient permettre aux enfants, de parent(s) décédé(s) et seul(s) titulaire(s) du bail, de pouvoir prétendre automatiquement au transfert de bail si ceux-ci fournissent bien évidemment les justificatifs pour ce transfert.Une jurisprudence de mai 2015 le rappelle à ce titre.Pourtant et dans bon nombre de cas, ce droit accordé ne bénéficie cependant pas aux enfants qui se retrouvent contraints et obligés de quitter le logement concerné avec certes un relogement proposé mais obligatoirement plus petit et bien sûr avec un loyer augmenté conséquent même avec prise en compte des conditions de ressources.Cela conduit donc à des situations difficiles pour ceux qui doivent y faire face et renforce encore plus la précarité dans un contexte économique déjà très difficile.La condition de transfert automatique du bail aux enfants, de parent(s) décédé(s) et seul(s) titulaire(s) du bail, qui en font la demande auprès de leur bailleur devrait ainsi devenir la norme et non plus une exception face à des bailleurs sociaux souvent intransigeants et eux-mêmes contraints dans un contexte de pénurie de logements face à une demande toujours plus grandissante.

Solidarité et cohésion sociale

 Rue de la Chapelle, 75018 PARIS

DiscoSoupe pour les migrants

Budget Participatif 2017

L’association Disco Soupe organise depuis cinq ans, des repas collaboratifs pour sensibiliser les consommateurs contre le gaspillage alimentaire. Il s’agit d’évènements qui rassemblent les passants et les bénévoles de l’association en cuisinant des invendus alimentaires en musique dans des lieux publics. Les 7, 15 et 21 décembre 2016 ont eu lieu trois disco soupes à destination des migrants (les « Disco Fugees ») à Porte de la Chapelle. Au total, ce sont près de 500 repas qui ont été préparés par les migrants et les parisien(ne)s. Le succès de ces 3 éditions en décembre 2016 nous conduit à solliciter un budget auprès de la Mairie de Paris pour pérenniser cette initiative citoyenne. Le projet des « Disco Fugees » est né du constat que les parisien(ne)s ont conscience du problème lié à la crise des migrants et ne savent pas toujours comment aider. A l’inverse, les réfugiés souffrent parfois d’une mauvaise image auprès des riverains. Notre objectif est donc de proposer une fois par semaine aux réfugiés de porte de la chapelle de participer à l’élaboration de leur repas, pour environ 150 personnes à partir de rebuts et en musique. Ces évènements ont une quadruple dimension : génératrice de lien social (créer une rencontre entre les parisiens et les migrants), festive (apporter de la joie en donnant aux réfugiés la possibilité de cuisiner des plats à leur goût ), alimentaire (fournir un repas nourrissant) et anti-gaspillage (utiliser des rebuts issus de récupération et de dons). Pour que cette initiative perdure, nous aurions besoin de matériel de cuisine et de découpe et d’une camionnette pour faire les collectes. Nous avons estimé un budget de 4 000 euros pour le matériel de cuisine et de 6 000 euros pour la camionnette, soit un budget total de 10 000 euros. Un groupe Facebook d’une cinquantaine de volontaires existe déjà. Les parisien(ne)s qui souhaiteraient s’investir dans le projet prennent contact via le site Disco Soupe (www.discosoupe.org).

Environnement

 Rue de l'Arsenal, 75004 PARIS

Jardin de l'Arsenal

Budget Participatif 2017

Création du Jardin de l’Arsenal (Association du Quartier Morland) : Suite à l’initiative « Main Verte » pour végétaliser Paris avec les parisiens, un groupe d’habitants du quartier Morland s’est organisé pour planter les carrés mis à disposition et pour proposer certaines évolutions comme la création d’un compost dans le square Galli. Ce groupe « Vert Morland », au sein de l’Association du Quartier Morland, propose dans le cadre du budget particiatif 2017, la création d’un jardin dans la rue de l’Arsenal, le long du mur de la Garde Républicaine, dans le triangle des rues de l’Arsenal et rue Crillon, face à l’arrière de l’immeuble de la RATP. Ce jardin, déjà imaginé dans le passé, pourrait être composé d’arbres fruitiers endogènes, pommiers, poiriers… et permettrait de donner une nouvelle vie à ce triangle encore désert, dans la continuité du passage de la rue de Sully en pelouse décidée lors du budget participatif 2016. Ce point de jardinage permettrait aussi d’imaginer un lieu de rassemblement des outils nécessaires aux jardiniers-habitants avec la construction d’un petit appentis comme c’est courant dans Paris, et ce peut être, avec les habitants motivés, une occasion d’implanter un deuxième compost pour les ordures ménagères de ce quartier pas encore pourvu. Un tel projet, dans le prolongement de la végétalisation actuelle de la capitale, apporterait à ce quartier encore peu animé, une nouvelle source de liens entre les habitants.

Cadre de vie

 Place d'Italie, 75013 PARIS

Une fontaine d'eau pétillante pour la place d'Italie

Budget Participatif 2017

Le cœur du 13ème bénéficie certes de fontaines d’eau de ville dans ses jardins et aussi de la fontaine d’eau de source de la place Verlaine. Mais il manque de fontaines accessibles aux passants le long des voies. Ce manque est particulièrement criant dans le secteur de la place d’Italie, où la présence de 3 lignes de métro convergeant avec 7 lignes de bus entraine une affluence permanente, qui s’ajoute à la fréquentation du centre commercial Italie 2 et aussi aux déplacements des habitants des nombreux immeubles de grande hauteur à proximité immédiate. Seul existe un point d’eau dans le jardin central de la place, mais ce dernier souffre d’un manque d’accessibilité notoire. Il est donc totalement ignoré. Pour répondre à un besoin immédiat de santé publique, mais aussi dans une perspective plus largement écologique, le conseil de quartier « Cœur du 13ème » souhaite voir l’installation dans le secteur d’une fontaine d’eau potable et pétillante en libre-service comme il en existe déjà plusieurs à Paris. Il s’agit en effet d’encourager la population à profiter d’une fourniture d’eau pétillante gratuite (à consommer sur place ou à emporter), tout en limitant l’empreinte carbone liée au transport puis au recyclage de bouteilles en grand nombre. Le Conseil de quartier « Cœur du 13ème » espère que ce projet pourra s’inscrire dans le cadre de la rénovation prochaine de la place d’Italie et contribuera à la rendre plus humaine.

Ville intelligente et numérique

 Tout Paris

Créer une plateforme de démocratie participative

Budget Participatif 2017

Selon un sondage Viavoice pour la Fondation Jean Jaures en 2016, les français ne se sentent pas écoutés par le personnel politique. En outre, ils souhaitent qu'un plus grand nombre de décisions soient prises à l'échelle locale (44% souhaitent donner à la municipalité plus de pouvoir). Si la ville de Paris est plutôt en avance sur les initiatives de participation citoyenne, il reste difficile de suivre l'élaboration des réglementations locales, il n'est pas possible de commenter l'agenda du conseil municipal, ni de le suivre en direct sur internet. De la même manière, malgré les commissions extra-municipales, les conseils de quartier, les conseils des enfants et des Jeunes (ANACEJ), il reste difficile de participer simplement à l'élaboration des mesures municipales, donner son avis, etc. Il faudrait donc une plateforme, SIMPLE et qui centralise les initiatives citoyennes. Il est possible de suivre l'exemple de l'Estonie, où une telle plateforme a été mise en place, https://www.volis.ee. Afin qu'elle fonctionne, cette initiative devra être liée à celles des villes entourant Paris (autrement on retombe dans un schéma aux multiples plateformes, morcelées et inutilisées). Cette experimentation parisienne peut ensuite avoir vocation à servir de modèle pour une réplique à une échelle régionale puis nationale.

1 2 3