Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Solidarité et cohésion sociale

 Tout Paris

Une appli citoyenne

Budget Participatif 2017

L’idée est de créer une application pour encourager les parisien-nes à « passer à l’acte citoyen » : entreprendre, s’engager, créer, donner, risquer, etc. Une telle application, qui utiliserait la géolocalisation, serait inspirée de l’application SAIP (Système d’Alerte et d’Information des Populations) du Gouvernement qui envoie des notifications d’alerte à l’usager en cas d’événements exceptionnels de sécurité civile (attentats, alerte nucléaire, produits dangereux, rupture d’ouvrage hydraulique). Mais avec l’appli citoyenne, ce serait au moment où l’usager passe à proximité d’une entreprise innovante, d’une exposition originale, d’un local pour donner ou s’engager que l’appli vibrerait et indiquerait ce qu’il est possible de faire ou de s’inspirer. Sans doute que le site "Paris s'engage" pourrait aider à l'élaboration de cette carte citoyenne. Exemple. Dans le sud du 20e / nord du 12e : l’accélérateur de start-up de la rue des Haies, la recyclerie de la porte de Montreuil gérée par Emmaüs, le centre de l’établissement français du sang de la rue Crozatier, le Cirfa (Centre d’information et de recrutement des forces armées) du boulevard Diderot, l''association "dessine-moi un mouton", située Métro Maraîchers, et qui est dédiée au soutien scolaire. A chaque fois que l’utilisateur passerait devant, son téléphone vibrerait et il pourrait être renvoyé à un site décrivant l’objet, les atouts, les raisons de pousser la porte de la structure concernée. Autant d’occasions de « faire un pas de côté », avant, peut-être, de « faire un pas en avant ».

Cadre de vie

 Rue Lepic, 75018 PARIS

Agrandir et végétaliser les trottoirs du bas de la rue Lepic

Budget Participatif 2017

Le but de ce projet est : - Améliorer l’accueil des touristes sur le site de Montmartre - Préserver le Marché Lepic et ses métiers de bouche - Donner plus de place aux piétons dans une zone de très forte affluence Le bas de la rue Lepic (qui part de la place Blanche/Moulin rouge) est quotidiennement empruntée par des milliers de touristes tous les jours de l'année car elle est la porte d'entrée de Montmartre pour les touristes venus découvrir le Moulin Rouge. Plusieurs problèmes ont été identifiés et peuvent être résolus : Problème 1 : l’entrée de la rue est peu avenante : des tags, armatures de béton immenses ayant servi à soutenir des affiches publicitaires qui restent dressées dans le vide (3 rue Lepic), des poteaux et fils électriques temporaires qui restent. Cela n'est pas digne du patrimoine Montmartrois. Problème 2 : pas de signalisation touristique invitant les touristes à monter vers Montmartre et la rue des Abbesses. Problème 3 : le trottoir de gauche comporte de nombreux poteaux d’éclairage public qui entravent la circulation des piétons Problème 4 : le « marché Lepic », lieu historique des commerces de bouche n’est plus mis en valeur. La trop petite largeur des trottoirs ne permet pas aux touristes et montmartrois de s’arrêter devant les étals. Ces commerces de bouche sont vouées à disparaitre si ils ne sont pas mis en valeur (La boucherie Roger a malheureusement fermée ses portes en 2016). SOLUTION : La solution consiste à reproduire ce qui a été réalisé dans la rue des Abbesses, à savoir : - Supprimer les pylônes d'éclairage et les fixer aux immeubles pour gagner de l’espace au sol et éviter de devoir slalomer entre les poussettes et les étals. - Agrandir les trottoirs en supprimant quelques place de parking. - Planter des arbres - Supprimer les poutres de béton sur le toit du bloc d'entrée de la rue - Utiliser le grand mur en béton tagué du 6 rue Lepic pour y poser un panneau ou un dessin invitant à entrer dans Montmartre.

Culture et patrimoine

 

Rénovons le parvis de l’église Saint-Ambroise

Budget Participatif 2017

Dans la continuité de l’aménagement du futur jardin Truillot, nous proposons de réaménager le parvis de l’église Saint-Ambroise et du square des Moines de Tibhirine à son pied. Nous souhaitons remettre en valeur l’espace devant l’église afin qu’il ne soit pas délaissé des habitants à l’ouverture prochaine du jardin Truillot, qui nécessite de repenser la répartition de l’ensemble des espaces végétalisés. La présence du végétal pourrait ainsi être renforcée dans le square afin d’en faire un lieu de repos propice au développement de la biodiversité : des plantes vivaces et des arbustes pourraient remplacer les haies en bordure du square, et des massifs de plantes diverses pourraient occuper la petite pelouse centrale actuelle. Nous proposons en outre un aménagement de l’esplanade devant l’église afin que l’intégralité du parvis devienne un lieu de vie et de rencontre dans le quartier et constitue une liaison entre le jardin Truillot et l’église. Le réaménagement de l’esplanade comprendrait ainsi la plantation de parcelles enherbées et l’installation de bancs et assises pour profiter de la façade de l’église et de la perspective sur le jardin Truillot. Enfin, nous proposons qu’une pancarte illustrée soit installée sur le parvis pour retracer l’historique de l’église Saint-Ambroise et de la chapelle qui fut détruite à cet emplacement lors du percement du boulevard Voltaire.

Ville intelligente et numérique

 Place de la Bastille, 75012 PARIS

FabLab Paris Centre

Budget Participatif 2017

1. Qu’est-ce qu'un Fab Lab ? Il s’agit d’un atelier partagé, qui met à disposition de tous des outils de toute sorte et en particulier de fabrication numérique : Imprimante 3D, fraiseuse numérique, découpe laser mais aussi scie circulaire, découpe vinyle, et bien d’autres ! 2. Pour qui ? Tout le monde peut y accéder : habitant du quartier ou de la ville … On peut y aller en famille, entre amis, avec ses voisins, dans le cadre d’une sortie scolaire ou pour un projet d’études. 3. Pour quoi faire ? Le but est de créer des choses avec les outils mis à disposition. Cela peut aller d'une simple poignée de porte jusqu'à une nouvelle invention futuriste... tout dépend de vos envie ! 5. Quel est l’intérêt ? Les FabLabs favorisent la création d’une communauté d’échanges d’idées et de savoir-faire autour des projets de chacun. L’entraide permise par ces ateliers crée des liens et fait émerger une créativité collective. Il s’agit également d’un lieu de socialisation d’où peuvent jaillir de nouvelles idées dans une logique de partage. Cet atelier permettra également une utilisation plus responsable des matériaux notamment par leur réemploi et leur recyclage. La réparation des objets courants permet également un dépassement de leur obsolescence programmée. Enfin, c’est une installation indispensable pour permettre aux jeunes générations de venir s’approprier ces nouvelles technologies.

Education et jeunesse

 34 Boulevard Saint-Marcel, 75005 PARIS

Espace jeux pour enfants dans les contre allées bd St Marcel

Budget Participatif 2017

Les contre allées du boulevard Saint Marcel (à cheval entre le 5ème et le 13ème arrondissement) sont actuellement occupées par quelques places de stationnement et par une voie de circulation, ce qui les rend disgracieuses et dangereuses (accidents liés à une circulation rapide sur les contre allées voire une circulation à contre sens, cf photo) Le projet est de fermer à la circulation la contre allée côté 5ème du boulevard Saint Marcel, de supprimer les quelques places de stationnement et de créer un espace végétalisé sécurisé avec des jeux pour les enfants. Redonnons un espace de vie et de jeu aux enfants ! PS : Un projet semblable avait été refusé l'an dernier avec pour justification la création d'un projet de voie de bus à haut trafic passant par le boulevard Saint Marcel. Cet argument n'est pas recevable pour 2 raisons : la 1ère est que ce projet de bus est un projet à moyen long terme nécessitant un temps important de concertation et de réflexion avant son application, et que le projet que nous proposons est beaucoup plus simple et à effet quasi immédiat ayant un impact direct pour nos enfants. La 2nde est que ce projet de réaménagement plus global du Bd St Marcel peut également très bien se faire à largeur de boulevard constante, donc en excluant de principe les contre allées, qui sont déjà piétonnes et végétalisées vers les Gobelins.

Cadre de vie

 avenue René Coty, 75014 PARIS

Une promenade piétonne paisible entre Denfert et Montsouris (Allée Samuel Beckett)

Budget Participatif 2017

Les piétons qui veulent se rendre au parc Montsouris depuis la place Denfert-Rochereau en empruntant l'allée centrale de l'avenue René Coty (allée Samuel Beckett) doivent actuellement traverser plusieurs passages piétons et réaliser de nombreux détours au niveau des différents carrefours qui coupent la promenade. Redonner une continuité à l'allée Samuel Beckett permettrait d’améliorer considérablement le cheminement piéton ainsi que la sécurité des promeneurs. Ce projet viendrait en appui au projet lauréat de l’édition 2015 du Budget Participatif : Paris Piéton, qui se concentre sur la valorisation paysagère, ludique et sportive de la liaison Montsouris-place Denfert-Rochereau. Afin de rétablir la continuité de cette allée, quatre secteurs d’intervention ont été identifiés : • Au commencement de l’avenue René Coty, près de la place Denfert-Rochereau : - Libérer l’espace public, actuellement très chargé, afin de favoriser les déplacements piétonniers. • Croisement Avenue René Coty / Rue d’Alésia : - Assurer un cheminement continu avec l’installation d’un îlot central et d’une traversée en deux temps, ou via une autre alternative (passage piéton en croix). • Croisement Avenue René Coty / Rue de la Tombe-Issoire : - Surélever et piétonniser la partie nord de l’îlot central. La partie sud ne sera pas piétonnisée, mais un plateau surélevé sera installé afin de renforcer la continuité de l’allée, tout en assurant la circulation des voitures au niveau de ce croisement. - Installer un passage piéton surélevé au niveau de la nouvelle sortie des Catacombes afin de sécuriser les flux qui seront engendrés par cet aménagement récent. • Croisement Avenue René Coty / Avenue Reille : - Mise en place d‘un plateau surélevé et d’un passage piéton pour permettre de relier directement le parc Montsouris depuis l’allée Samuel Beckett.

Transport et mobilité

 Tout Paris

Une politique ambitieuse parisienne pour l’autopartage

Budget Participatif 2017

Le projet consiste à modifier des places de parking avec un nouveau marquage au sol pour indiquer que ces places sont exclusivement autorisées aux voitures disponibles en auto-partage entre particulier (différent de l’initiative Zipcar donc) et en l’installation de panneau explicatif. Cette expérimentation n’engendre donc pas de frais de fonctionnement, pas de frais de mise en réseau. Ce n’est également pas une concurrence à un service existant, l’idée étant de développer de l’autopartage de pair à pair. Éléments de contexte : Suite aux explorations urbaines virtuelles réalisées avec les casques de réalité virtuelle et leur connaissance usuelle du quartier, les habitants ont constaté que la place réservée au stationnement de véhicules est très importante, De plus un certain nombre de véhicules sont très peu utilisés. Le prix du stationnement à l’année n’est pas assez élevé pour dissuader les utilisateurs très occasionnels de ne pas garer leur voiture dans les rues parisiennes ou d’augmenter l’usage de leur véhicule en le prêtant ou le louant. Les animateurs ont orienté les participants jeunes et adultes à réfléchir sur la place de la voiture dans la ville, vers les notions historiques de propriété de lourds véhicules thermiques et ce que la révolution numérique permet maintenant de faire facilement : louer à un autre habitant du quartier un véhicule qui correspond à leur besoin du moment, à juste prix et cela à la minute et au kilomètre près. L’une des participantes a montré de nouvelles places de parking d’autopartage par l’entreprise Zipcar. C’est une bonne initiative mais cela n’aide pas la location entre particuliers. Il a donc été imaginé l'aménagement d’espaces dédiés à l’autopartage entre particuliers (marquage au sol spécifique), ainsi qu’un plan de promotion de ce type de mobilité collaborative. Un dernier paragraphe est disponible dans la version PDF jointe. Nous sommes ici limités à 2000 caractères.

1 2 3