Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Santé

 Tout Paris

Noct'ambus : dispositif mobile de prévention

Budget Participatif 2017

Dispositif mobile de prévention des conduites à risques permettant d’aller à la rencontre des jeunes sur les lieux festifs : espaces publics (Quais de seine), festivals de musique, événements ponctuels (fête de la musique, 14 juillet...). Le noct’ambus a pour objectif de sensibiliser les jeunes et prévenir leurs conduites à risques liées aux pratiques festives par une démarche de prévention par les pairs. Dans la pratique, l’éducation par les pairs repose sur l’utilisation d’une «personne ressource» dont le but est d’informer et d’éduquer d’autres personnes appartenant toutes au même groupe social. Cette relation s’appuie sur des valeurs : anonymat, gratuité, non-jugement, non culpabilisation, ainsi que sur une interactivité permanente et une approche positive. Ainsi, chaque jeune abordé est considéré comme acteur de sa santé. L’originalité et l’innovation de notre projet réside dans la mobilité de la structure, se donnant ainsi les capacités d’aller à la rencontre des jeunes sur les espace publics et lieux festifs et ce, durant leurs pratiques festives. Ce projet propose de se construire en partenariat avec des associations de prévention telles que Aides, le CEGIDD, Le Planning Familial, l’ANPAA ou encore le Crips. En pratique, il s’agit de : Informer les jeunes sur les risques liés à leurs pratiques festives et à la consommation excessive d’alcool (sécurité routière et prise de risques en matière de vie affective et sexuelle) et sur les conditions de réussite d’une bonne soirée, Instaurer un dialogue entre les jeunes sur leurs pratiques festives et rappeler les conditions du vivre ensemble (dans la fête et avec les riverains), Orienter le public vers des structures spécialisées en cas de besoin (centre de santé universitaire, Planning familial, CEGIDD...), Sensibiliser sur la différence entre drague et harcèlement, entre séduction et agression et sur la notion de consentement, Informer les victimes sur leurs droits.

Environnement

 Tout Paris

Recyclerie Sportive

Budget Participatif 2017

La recyclerie sportive réemploi et recycle les équipements et matériels sportifs. Une boutique d'articles de seconde main et des ateliers d'autoréparation (voir même de transformation) du matériel sportif permettront aux parisiens de s'équiper à moindre coût mais également d'entretenir leurs matériels sportifs afin d'en prolonger la durée de vie. Vous pourrez y trouver des articles pour tous types de sport : football, rugby, ski, natation, sport de raquette, ... Ainsi que des vélos, trottinette, rollers pour encourager la mobilité active, ou encore des objets transformés (mobiliers en ski, miroirs en raquette, et même des tours Eiffel en rayon de vélo...). La collecte des équipements sportifs non utilisés sera réalisée en triporteur dans les quartiers situés à proximité de la boutique. La recyclerie sportive milite pour une filière sport zéro déchet et encourage la pratique sportive pour tous, en organisant notamment des animations sportives, événements, conférences, ateliers créatifs, café-répair, vélo-école... Au cœur de l'économie circulaire, la Recyclerie sportive transmet ses savoirs pour un sport responsable et durable, dans le champ d'une économie sociale et solidaire. En tant qu'adhérant et parisien, je vous encourage à soutenir l'association pour qu'elle puisse aménager un local sport zéro déchet sur Paris, obtenir les outils et équipements nécessaires au développement de cette activité, et cela afin de contribuer au progrès social et à l'excellence environnementale.

Cadre de vie

 70 Rue Fondary, 75015 PARIS

RESTAURATION rue FONDARY 75015 entre Commerce/Croix-Nivert

Budget Participatif 2017

Pourquoi ? : - tronçon de voirie resté en l'état depuis plus de 30 ans ! - revêtement cimenté très dégradé et présentant un aspect bien peu flatteur pour ce quartier commerçant et très fréquenté... et dangereux, pour le cheminement des piétons et deux roues. Rappel des faits : Depuis 1981, le macadam de tous les tronçons des rues alentours a été refait, et pour certains d'entre eux, plusieurs fois, y compris le tronçon de la rue Fondary situé entre les rues de Lourmel et du Commerce. Aucune raison ne justifie une telle iniquité de traitement des habitants de la rue Fondary et des rues voisines. Notons que les Budgets Participatifs 2015 et 2016 permettront de réaménager le carrefour Cambronne dès cette année. Celui de 2017 devrait pouvoir venir au secours de ce petit tronçon de rue... en hommage à Monsieur Fondary, un Maire qui de toute évidence, mérite mieux ! … les riverains tout autant !! A propos d’amélioration du cadre de vie, les habitants de la copropriété sise 70, 72 et 74 rue Fondary, viennent de végétaliser le grand parvis privé situé devant leur immeuble (voir photographies), par l'adjonction de plusieurs jolis bacs plantés. Cette initiative améliore indéniablement les vues sur ce tronçon de rue, et le cadre de vie des riverains. La Ville de Paris pourrait poursuivre cet effort de végétalisation entre les rues du Commerce et de la Croix-Nivert, à l'image de ce qui a été fait voici quelques années, rue du Commerce, et qui devrait être amélioré prochainement. De tels aménagements donneraient une identité forte à ce quartier, et améliorait l'attractivité de ce secteur commerçant qui doit faire face depuis peu, à la concurrence du Centre commercial Beaugrenelle. Merci pour l'intérêt que vous accorderez à notre projet. Merci pour votre soutien. Philippe Prince Président de l'association JEUNES PARISIENS DE PARIS jeunesparisiensdeparis@laposte.net PS : Compléments du dossier : voir PDF et photographies joints

Environnement

 Tout Paris

Penser ensemble le son des places

Budget Participatif 2017

Il s’agit de penser ensemble l’ambiance sonore des places parisiennes. La méthode d’atelier participatif « Sound making » consiste à trouver collectivement les moyens d’agir dans les processus de fabrication de la ville en redonnant une place à l’oreille. Seront concernées les 7 places parisiennes inscrites dans le programme de travaux de réaménagement de la Ville de Paris. Véritables carrefours, elles causent les désagréments d'une pollution sonore parfois difficilement supportable pour les habitants alentours comme pour les usagers qui les traversent. Le dispositif d'ateliers, ouverts aux parisiens qui le souhaitent, sera accompagné par le Comité de pilotage “Penser ensemble le son des villes” consitué d’un groupe de 45 experts multidisciplinaires, lancé en janvier 2017 par la Semaine du Son sous le patronage de l'Unesco. Le déroulement des ateliers participatifs sur place auront pour objectif d'approfondir plusieurs pistes d'amélioration de l'environnement sonore à partir de données acoustiques, urbanistiques, architecturales et favorisant de nouveaux usages pour chacune des 7 places. Selon les caractéristiques et identités sonores des places, les propositions pourront aller vers un cahier des charges concernant les revêtements de sols, le choix et l’implantation du mobilier urbain, le réglage des fontaines à l’oreille, la création de mobiliers sonores, la fabrication d’effets de masque, la plantation de végétaux impactant la balance sonore minéral- végétal...Penser son est aussi une manière d’intégrer les temporalités d’usages de la place, leur modulation en fonction des saisons, des rythmes hebdomadaires, des variations jour-nuit, des événements festifs acceptés auditivement par tous : manifestations, concerts, repas de quartier ... Penser ensemble le son est une manière de mieux vivre ensemble notre ville, car quelles que soient nos expériences professionnelles et habitantes, nous sommes tous producteurs de notre propre bande son du quotidien.

Education et jeunesse

 Tout Paris

Un lieu dédié au bonheur,à l'optimisme et à l'entreprenariat

Budget Participatif 2017

L'idée est simple : ouvrir un lieu permettant aux parisiens de faire une pause dans leur journée et de trouver une peu de bonheur et d'optimisme. Aujourd'hui, on le voit à travers les réseaux sociaux et les ventes de livres sur le développement personnel. Les français sont en quête de bonheur, ils ont besoin de retrouver l'optimisme, ils ont besoin de retrouver l'envie d'aller de l'avant pour créer la France de demain et la ville de demain. Ils ont besoin d'être inspirés. Il n'y a rien de plus universel que l'envie d'être heureux, n'est ce pas? Cette thématique parle à tout le monde. Pourtant, il n'existe aucun lieu dédié à cette thématique, nulle part en France. La ville de Paris pourrait être pionnière et se targuer d'offrir à ses habitants le premier espace dédié à cette thématique. L'idée serait simple : - avoir un lieu pour organiser des conférences, des ateliers sur le bonheur, sur la confiance en soi, sur l'enpowerment féminin. Un lieu participatif, ouvert à tous ceux qui veulent aller de l'avant. Des conférences faites par des entrepreneurs ou par des spécialistes du bien être. Un contenu diversifié pour parler à tous. - ce lieu serait un espace de vie et disposerait d'un café avec des livres à lire sur place sur le bonheur, sur l'optimisme, sur entrepreneuriat. A l'ere de l'économie collaborative, on serait dans le partage. Les livres serait disponibles sur place puis prêtés. Les franciliens s'étant acheté des livres sur le sujet pourraient les déposer ici par la suite - il s'agirait d'un lieu de vie vivant également sur les réseaux sociaux, on compléterait la démarche on line pour ceux qui ne peuvent pas venir à travers des réseaux sociaux actifs rediffusant les conférences, faisant des résumés des conférences, etc... - on formerait les entreprises pour qu'elles soient actrices du bonheur en entreprise, on formerait les associations, toutes les parties prenantes seraient concernées par ce projet. - le lieu serait joli, avec des mots inspirant

Transport et mobilité

 1 Rue des Lombards, 75004 PARIS

Rue des Lombards et rue Verrerie accessibles pour tous !!

Budget Participatif 2017

Objectif : rendre accessible à tous la rue de la Verrerie et la rue des Lombards, entre la rue du Renard et le Boulevard Sébastopol. En effet, la rue étant intégralement pavée, emprunter cet axe qui relie le Marias aux Halles est extrêmement inconfortable voir problématique pour les personnes qui ont des difficultés pour se déplacer. Les publics concernés : nous tous !! En situation de handicap, en fauteuil roulant, avec une poussette, un petit caddie, un déambulateur, une canne, des talons, un pied dans le plâtre, des béquilles etc. Ce projet nous concerne tous, à tous moments de notre vie nous pouvons être une personne à mobilité réduite et nous rendre compte des difficultés à traverser cette voie (les trous entre les pavés, les pavés bougeant, et ces petits pavés en général sont une épreuve pour les personnes à mobilité réduite). Concrètement le projet serait de créer un cheminement central dallé en granit, tout en gardant autour de ce cheminement central les pavés caractéristiques de cette rue et de Paris. Cela permettrait de rendre accessible à tous cette rue passante, fortement fréquentée. De plus, l'attrait de ce revêtement permettrait de diminuer les nuisances sonores des divers chariots, valises, caddie à toute heure de la journée. Pour un 4e arrondissement plus accessible, le dallage d'un cheminement sur cette chaussée serait un bon début. Un exemple de ce dallage est visible rue Saint-Martin et rue Aubry le Boucher devant le Centre Pompidou. La zone concernée s'étend sur 250m : depuis le croisement rue de la Verrerie et rue du Renard jusqu'au croisement rue des Lombards et boulevard Sébastopol. Ce projet s’inscrit dans le cadre du travail engagé à l’initiative du Conseil de quartier Saint-Merri, en étroite collaboration avec la Mairie du 4e et les Ambassadeurs de l’accessibilité, pour améliorer l'accessibilité de l’espace public dans le 4e arrondissement.

Sport

 Tout Paris

SKATEPARK OLYMPIQUE : CENTRE CULTUREL ET SPORTIF ECOLOGIQUE

Budget Participatif 2017

En 1978 Paris avait un skatepark de 10000 m2 à la Villette, puis plus rien pendant 20 ans. Aujourd’hui nous avons deux skateparks mais aucun d’entre eux n’est en capacité de recevoir une compétition Internationale. Notre sport vient d’être sélectionné aux JO de Tokyo 2020 et ceux de 2024. Le skate est aujourd’hui reconnu par les plus hautes instances du sport et n’est plus considéré comme un jeu dangereux sur la voie publique. C’est pourquoi il est important de se préparer à ces échéances en pensant aux générations futures, à l’avenir de cette discipline ainsi qu’au rayonnement de Paris. La scène skate française est une des plus doués d’Europe. Construisons un véritable skatepark couvert digne de la Capitale et de sa jeunesse pour que ce sport devienne accessible au plus grand nombre. Le but n’est pas seulement de créer une élite mais que ce lieu de sport et de culture fasse partie de l’héritage laissé par les J.O. En effet un skatepark n’est pas seulement un lieu de performance mais aussi un lieu de convivialité et de création. Dans cet espace pourront éclore les talents de demain et s’épanouir ceux d’aujourd’hui. Nous souhaitons construire un lieu unique. Utiliser les techniques et les matériaux les plus efficaces à ce jour pour créer un bâtiment le plus écologique possible. En dehors des grands événements sportifs, ce lieu sera tourné vers la pratique pour tous. Nous souhaitons créer un lieu d’échange, d’apprentissage, de pratique sportive et artistique. Salle de soins et de rééducation, suivi des sportifs, sensibilisation à la nutrition. Hébergement pour accueillir des groupes de jeunes venant de l’étranger - stages haut niveau. Détection de nouveaux talents et suivi sport-étude. Il suffit de regarder la place de la République s’animer pour comprendre que ce véhicule écologique qu’est le skateboard n’est pas un effet de mode. C’est un mode de vie, une passion qui réunit plusieurs générations et dont la flamme n’est pas prête de s’éteindre…Rendez-vous aux J .O

1 2 3