Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Environnement

 Tout Paris

pour que paris "ville lumière" brille par les étoiles

Budget Participatif 2017

pour que paris ville lumière brille par les étoiles : restaurer la biodiversité et réduire la consommation nucléaire 1°) limiter les lux dans l’espace public definir une limite acceptable par quartier tenant compte de la sécurité et du tourisme, et adapter localement - s’appuyer sur Agence d’Ecologie Urbaine de la Direction des Espaces Verts et de l'Environnement de paris http://acteursduparisdurable.fr , les association telle noe conservation, noe.org pour une charte de l’éclaireage publique à paris, ANPCEN association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturnes www.anpcen.fr - Adapter l’éclairage public (exemple pas d’éclairage vers le ciel, éclairage par détecteur de présence, espacer les points d’éclairage entre 1h et 5h du matin, tenir compte des autres éclairages présents) - Faire Appliquer la limite supérieure des lux autorisés : établir une médiation avec les commerçants (exemple écran led surpuissant) 2°) utiliser les ressources solaires - bilan d’évaluation technique local - estimation des travaux, financé par le gain à obtenir sur la réduction de facture - mise en oeuvre à l’aide d’entreprise locale Objectif : réduire de 30% la consommation électrique (dont l’éclairage publique représente environ 40% de la facture) Lutter contre la pollution visuelle pour préserver la biodiversité Permettre la transition énergétique sur l’éclairage urbain. Cout : utiliser les services d’urbanisme de la ville de paris S’appuyer sur les conseils de quartiers pour l’aspect de médiation et d’évaluation des solutions Prévoir une équipe dédiée de 1 coordonnateur par arrondissements pour dresser le plan des actions à mener localement et sa mise en oeuvre 1200000 pendant 1 an. dépense pondérée par les gains de facture d’éclairage public.

Cadre de vie

 

Rendre les rues Changarnier et Fernand Foureau plus agréables pour les piétons

Budget Participatif 2017

L’année dernière, les habitants de la rue Changarnier s’étaient mobilisés pour réaménager leur rue. Cette année le Conseil de Quartier Bel-Air Nord reprend ce projet en y incluant des améliorations à apporter à la rue Fernand Foureau. Ces voies souffrent de quelques maux : manque de propreté, manque de lumière, sentiment d’insécurité… Rue Changarnier : - Supprimer le terre-plein central, refaire le revêtement de la rue et la laisser à sens unique pour ainsi limiter les contre-sens volontaires. - Agrandir les trottoirs tout en conservant les places de stationnement existantes. - Agrémenter les trottoirs d’arbres à petit développement (arbres fruitiers par exemple) et doubler leur nombre. Sur ce point, il est important que ces arbres soient bien espacés afin de permettre aux habitants du rez-de-chaussée et des premiers étages de profiter de la lumière du sol - Végétaliser les pieds d’arbres et implanter des jardinières pour permettre ainsi à tous de jardiner ensemble. Rue Fernand Foureau : - Installer des panneaux pour exposition temporaire - Créer des marquages au sol pour les enfants (comme des marelles) sur la place - Mettre en valeur la fontaine Wallace par un éclairage innovant École Lamoricière : - Créer une fresque sur le pignon et sur le petit mur de la façade - Réparer le mur fissuré et finir la fresque déjà existante - Revoir la végétalisation du mur, certains plants sont morts, les pieds devraient être protégés et avoir de la terre.

Culture et patrimoine

 Rue Dalayrac, 75002 PARIS

bouquiner, échanger par l'armoire à livre

Budget Participatif 2017

Une armoire à livre près du banc, en libre-service pour échanger, prendre et déposer des livres mis à disposition grâce à l'association Circul'Livre du 2ème arrondissement, la proximité du banc permet de le consulter un moment avant de l'emporter ou d'en choisir un autre, et ce à toute heure, sans attendre l'installation d'un stand. Le lieu est fréquenté surtout en semaine par les employés du quartier à l'heure du déjeuner, pour profiter d'une pause bouquins. Concrètement, un mobilier urbain de 2,50m de hauteur, large d'1,20m avec une ouverture côté banc et une ouverture côté passage piéton, fermées par des portes transparentes étanches à la pluie. A l'intérieur, des caissons de différentes tailles selon les livres. Les faces aveugles portent une signalétique (logos des associations participantes, mairie). Le choix des matériaux brut (acier corten, peinture intérieure epoxy) rend l'entretien de l'armoire inexistant. L'association Haie de Lionne-Choiseul s'occupe du fonctionnement. Ce projet de socialisation par la culture s'inscrit dans l'aménagement de la haie de Lionne-Choiseul, constituée de deux jardinières pleine-terre plantées d'espèces natives qui seront installées par la ville de Paris et la mairie du 2ème pour relier les arbres alignés de la rue Dalayrac, ainsi que d'un banc (face au 12-14 rue Dalayrac) à proximité du pied d'arbre aux plantes spontanées. Expertisé par la LPO, l'aménagement de la haie consacré à la biodiversité favorise la présence d'oiseaux. De plus, facilement accessible par la mobilité douce (présence d'arceaux à vélo), l'armoire permettrait également la diffusion de documents distribués sur l'avifaune, et complète sur le quartier un dispositif d'échange périodiquement présent rue Montorgueil le samedi.

Cadre de vie

 Tout Paris

Des aires de détente et de loisirs dans les parcs et jardins

Budget Participatif 2017

Ce projet consiste à équiper les parcs et jardins parisiens en espaces de détente et de loisirs, afin d'offrir de nouvelles activités à tous les publics, pour passer des moments agréables en famille, seul ou entre amis. Je propose d'installer des tables de pique-nique dans les espaces verts, où les Parisiens pourront déjeuner en toute convivialité avec leurs proches pendant les beaux jours. Certaines tables seront équipées de parasols ajustables et rétractables, selon que l'on veuille manger à l'ombre ou au soleil. Pour éviter les dépôts d'emballages, des corbeilles de tri devront être installées à proximité. Les plus grands parcs parisiens (Buttes Chaumont, bois de Boulogne, parc Georges Brassens...) pourront être équipés de guinguettes pendant les beaux jours. Pour s'allonger au soleil le temps d'une bronzette, des transats seront installés dans les parcs, où les Parisiens qui ne partent pas en vacances pourront se détendre comme à la plage. Ce serait une alternative aux bancs de jardin qui ne sont pas conçus pour s'allonger. Pendant les fortes chaleurs d'été, il faut offrir aux promeneurs la possibilité de se rafraîchir avec des brumisateurs d'eau fraîche dans les parcs, et pourquoi pas des bassins de baignade, protégés et encadrés par un surveillant. Afin d'encourager la pratique sportive, l'installation d'agrès de remise en forme permettrait à tous les Parisiens de s'essayer librement à une activité facile et accessible au plus grand nombre. Les agrès installés dans certains espaces verts ont beaucoup de succès, mais il sont encore trop peu répandus. Côté jeux, on propose l'installation de balançoires pour les petits, mais aussi des portiques pour adultes, avec des anneaux, des trapèzes et des cordes à nœuds, afin de redécouvrir le plaisir de se balancer en l'air ; des aires d'escalade pour petits et grands ; des parcours d'accrobranche dans les bois ; des terrains de pétanque ; des mini-golfs gratuits...

1 2 3