Barre de recherche

Projets déposés

Recherche avancée

Liste des résultats de la recherche

Transport et mobilité

 Tout Paris

Vélib cargo versus location long durée+création stationement

Budget Participatif 2017

Après vélib’, autolib’, utilib’ et Cityscoot donnons une raison de plus aux parisiens de préférer l’alternative à la voiture personnelle avec la mise à disposition en libre-service de triporteurs. Ce projet a été proposé l’an dernier et plébiscité par de nombreux internautes, cependant il fut retoqué pour des raisons financières (cela existe à l’étranger). Peut-être que les arbitrages changeront cette année … d’autant que la location longue durée (solution alternative suggérée) ne répond pas au problème de stationnement la nuit qui fait justement du triporteur un mode marginal… A moins bien sure de créer des aires de stationnement dédiées ce qui, bien que plus modérée, implique aussi une lourdeur ... densité de stationnement et garantie de sécurité ou assurance contre le vol oblige. Car il est rarement possible de les garer dans les immeubles d’habitation parisiens. Et tout le monde ne possède pas un box ou une place de parking sécurisée et abritée. Outre ses avantages écologiques, le triporteur est ultra polyvalent (transport d’enfants ou d’objets volumineux), reste léger et maniable, silencieux, ultra flexible (dépose partout), et certains modèles peuvent être électriques. Il redonne une mobilité perdue aux parents et répond à une demande encore insatisfaite par les autres modes lib’ à savoir : la mise à disposition de sièges enfants intégrés au cargo évitant une logistique lourde aux parents. Avec lui les trajets quotidiens de courte et moyenne distance sont sans embouteillage donc de durée fiable. Qui pourrait résister à entrer dans l’ère des modes actifs et de l’hyper-mobilité?

Environnement

 Place de Vénétie, 75013 PARIS

Valoriser la biodiversité locale

Budget Participatif 2017

Cette idée est proposée par les jeunes du quartier Masséna qui participent au projet pilote « + de biodiversité pour mon quartier », projet porté par l’association GDIE (pour en savoir plus sur le projet et les partenariats : http://www.gdie-asso.org/172+de-biodiversite-pour-mon-quartier-saison-2016-2017.html). Il s'agit de créer des stations pédagogiques permettant de sensibiliser les habitants à la faune et à la flore locale. Sur le plan pédagogique, les animaux et les plantes seraient les médiateurs faisant découvrir la nature urbaine aux passants. Le quartier, bien que très minéral, est très intéressant en ce qui concerne la biodiversité (ex: plusieurs petits espaces verts de styles différents tout autour du centre commercial, diversité des espèces d'arbres, faucons crécerelle sur les tours Masséna, passage de la Petite Ceinture (=hot spot de biodiversité à Paris), jardin partagé de Villa d'Este créé et géré par l'association LES PARQUES situé en plus à côté de la tour "Abeille"...). Nous avons identifié les lieux suivants, mais le principe est modulable avec d'autres lieux : - Station 1 ( Jardin de la Dalle d'Ivry) : Nous proposons d'y mettre en place des panneaux de sensibilisation (ou bien un écran tactile). - Station 2 (à proximité du jardin partagé de la villa d'Este géré par l'association LES PARQUES) Nous proposons de mettre en place des panneaux de sensibilisation (ou bien un écran tactile) à proximité direct du jardin, en faisant bien attention à ne pas gêner les usagers du jardin. - Station 3 (Villa d'Este /Place de Vénétie) Des panneaux (ou bien des écrans tactiles) pourraient être fixés au niveau des espaces verts de Villa d'Este ou bien de ceux (post-rénovation) de la Place de Vénétie, qui sont très passants.

Cadre de vie

 Rue Boinod, 75018 PARIS

Piétonisation de la rue Boinod (et perpendiculaires) le jour

Budget Participatif 2017

Piétonisation de la rue Boinod et de ses perpendiculaires de 7h30 à 20 h00 La rue Boinod a la particularité de desservir un grand nombre d’équipements pour les enfants les adolescents …et les adultes aussi parfois. [Deux collèges (Gérard Philippe et Marie Curie), deux écoles maternelles (Amiraux et Simplon), la piscine des Amiraux, le Gymnase des Amiraux, le Patro , la cité Traëger , la Pmi de la rue du Nord , la crèche parentale et deux squares] ce qui induit beaucoup de circulations de jeunes piétons dans une rue et des transversales aux trottoirs extrêmement étroits. Piétonniser cet espace dans la journée (avec un accès par bip pour les riverains) permettrait de créer une zone de circulation douce dans notre quartier qui n’en dispose pas, de sécuriser les déplacements des enfants , d’utiliser l’espace public en journée pour des activités et manifestations associatives, de faciliter les nombreux déplacements de groupes scolaires (en direction de la piscine , du gymnase des amiraux ou d’une partie du trajet en direction de stade des Poissonniers). Cette piétonisation ne concerne, de plus, que des rues à faible densité de circulation ce qui améliorerait la qualité de vie du quartier sans porter préjudice à la circulation générale de cette partie de l’arrondissement.

Environnement

 Tout Paris

Renforcer la biodiversité dans les quartiers populaires

Budget Participatif 2017

La principale cause du déclin de la biodiversité est la pression exercée par l’Homme sur les milieux. Villes de plus en plus minérales, extension des zones périurbaines au détriment des espaces ruraux et naturels, modes de consommation, entraînent la fragmentation et la réduction des habitats naturels. Cette tendance renforce l’isolement des populations végétales et animales dont les capacités d’adaptation ne peuvent suivre le rythme des évolutions. L’objectif est de mettre en place sur le territoire parisien et notamment dans les quartiers poipulaires des actions concourant à une reconquête des milieux naturels afin qu’ils soient aptes à accueillir les nouvelles espèces et permettent le transit de celles devant migrer: Développer des zones boisées, des parcs, des jardins, des étangs, des mares… Développer des zones en friches qui seront fauchées tardivement (bordures de chemin, accotements et bas cotés des routes, espaces enherbés…) Planter de nombreux arbres, arbustes, haies, plantes, fleurs variés Installer des ruches et des abris naturels pour insectes et animaux Réduire l’empreinte de l’éclairage artificiel du territoire (éclairage publique, commerces…) source de perturbations pour les écosystèmes (communication des espèces, migrations, reproductions ou système proie-prédateur…) Végétaliser l’urbain et soutenir le mouvement de la guérilla gardening (végétaliser les rues, trottoirs, murs et façades, le mobilier urbain, développer les serres agricoles sur les toits, appuyer les initiatives locales telles que les potagers partagés biologiques, le fleurissement des cours d’immeubles, les composteurs d’immeubles….) Liens: http://webzine.lagedefaire-lejournal.fr/jagis-maintenant/je-suis-un-elu-local/ http://webzine.lagedefaire-lejournal.fr/jagis-maintenant/je-suis-un-elu-local/patrimoine-naturel-et-biodiversite-du-territoire/ http://guerilla-gardening-france.fr/wordpress/ http://www.colibris-lemouvement.org/agir/guide-tnt/revegetaliser-lurbain

1 2 3