Barre de recherche

Projets déposés

Recherche avancée

Liste des résultats de la recherche

Culture et patrimoine

 Place de l' Hotel de Ville - Esplanade de la Libération, 75004 PARIS

Musée (virtuel) du street-art de la Ville de Paris

Budget Participatif 2017

Ce projet propose la création du 18ème musée de la Ville de Paris : le musée du street-art de la Ville de Paris. Il s'agit d'un musée virtuel. Un site internet, conçu comme celui de tous les autres musées de la Ville, dédié au street-art. On y trouve une carte interactive répertoriant les œuvres dans les rues de la capitale. Cette carte évolue avec l’apparition et la disparition des œuvres. Une page spécifique est dédiée à chacun des artistes inventoriés. Avec ce projet, Paris saisit l’occasion d’anoblir la première, un genre qui s’est affirmé comme majeur. Ce faisant, Paris s’affirme comme l’une des capitales mondiales de l’art urbain. Paris a si souvent, si longtemps, été le berceau de nouveaux courants artistiques. Avec ce projet, elle renoue avec sa place, sa vocation. Le projet contribue à consolider la place incontournable que Paris tend naturellement à jouer sur la scène culturelle mondiale. Le street-art passionne principalement les jeunes. L’image de Paris auprès de la jeunesse du monde entier s’en trouve renforcée, vivifiée. Nous sommes certains que ce projet, aussi peu couteux que la réalisation d'un site internet, trouvera un écho considérable, auprès des Parisiens et au-delà. Nous espérons vous voir partager ce sentiment, et bien plus, notre enthousiasme. (ps : à défaut de pouvoir renseigner une adresse postale pour un site internet, la Place de la Libération a bien entendu été choisie arbitrairement)

Solidarité et cohésion sociale

 163 Rue des Pyrénées, 75020 PARIS

Une maison d'accueil de mineurs étrangers isolés

Budget Participatif 2017

L’idée… Devant l’urgence de la situation des migrants mineurs isolés, des familles parisiennes font le choix d’héberger temporairement ces adolescents. Ce geste solidaire et citoyen ne saurait être une solution à long terme, et une structure dédiée apparaît essentielle pour encourager et accompagner ces initiatives. Elle aura aussi pour mission d’offrir à ces jeunes un quotidien cohérent leur permettant de se construire une identité et un avenir dans ce pays qu’ils ont choisi. Le lieu… Au 163 rue des Pyrénées dans le 20ème arrondissement sur une parcelle appartenant à la commune de Paris. La Direction du Logement et de l’Habitat a transmis les informations techniques en sa possession afin de permettre le dépôt de ce projet au vote du budget participatif. Demain… Le lieu accueillera les mineurs adressés par des collectifs et associations pour des durées de 6 mois à 2 ans. Il mettra en lien les adolescents avec des familles d’accueil du quartier à temps plein ou partiel, assurera le suivi juridique de leurs dossiers, leur donnera une éducation scolaire par des professeurs spécialisés (FLE et matières générales) et citoyenne par des activités sportives et culturelles. Ce projet s’inscrit dans les objectifs de la mandature et procède d’un maillage entre acteurs territoriaux sur ses différents axes: - l’augmentation du nombre des structures d’accueil à Paris, - la dimension éducative de l’accompagnement des réfugiés, - l’écologie urbaine et l’architecture bioclimatique - l’agriculture urbaine - Economie sociale et solidaire Il conjugue 3 thèmes du budget participatif : - Solidarité et cohésion sociale - Education et jeunesse - Environnement

Cadre de vie

 Rue Saulnier, 75009 PARIS

Embellissement et végétalisation de la rue Saulnier

Budget Participatif 2017

Embellissement et végétalisation de la rue Saulnier Aménagement de type Point de rencontre La rue Saulnier évolue. Notre rue si étroite (7,5 mètres de large), si dense en habitations et en commerces, est l’axe d’accès entre le métro Cadet et les Théâtres des Feux de la Rampe et des Folies Bergères ; s’ajoutent aussi des restaurants et des bars à succès. Un nouvel hôtel 5 étoiles est également en cours de construction au numéro 19 et devrait ouvrir après l’été. Cette évolution exige un nouvel aménagement, visant à l’embellissement et la végétalisation de la rue. Il est temps de redonner des couleurs à la rue Saulnier, du vert et de la propreté, sans pour autant la dénaturer. Bref : lui redonner de l’attrait. Un réaménagement qui profitera à tous ceux, et notamment aux nombreux piétons, qui empruntent la rue dans les deux sens du matin jusqu’au soir pour rejoindre soit le métro et la rue Lafayette, soit le bas du 9ème arrondissement et les théâtres. Nous proposons donc : • De revoir l’entrée de la rue pour qu’elle devienne plus accueillante ; • De refaire les trottoirs au pied des feux de la rampe avec si possible, plantation végétale ; • De déplacer les potelets du trottoir impair dans la bordure afin de faciliter le passage des voitures d'enfants et des personnes portant des cabas (impossible aujourd’hui) ; • De limiter la vitesse dans la rue ; • D’implanter des jardinières en pleine terre à la place du stationnement côté pair, espacées par un tout petit nombre de places de stationnement ou de livraison ; • D’étudier de nouvelles formes d’éclairage public. Nous voulons profiter du budget participatif pour élaborer, avec les services compétents de la mairie, un projet pour notre rue, tenant compte des contraintes d’urbanisme (en conservant par exemple des places de livraisons nécessaires). En résumé : créer un espace de circulation plus convivial, plus accueillant pour les passants et plus agréable pour les riverains.

Sport

 GYMNASE DE LA GRANGE AUX BELLES, 75010 PARIS

Réaménagement TEP grange aux belles

Budget Participatif 2017

L'objectif est permettre une pratique des activités sportives scolaires et extra-scolaires dans de bonnes conditions de sécurité. Il y a un manque d'installations sportive dans le 10ème arrondissement pour l'enseignement de l'EPS. Les écoles, collèges et lycées ont des difficultés à obtenir des créneaux pour pratiquer l'EPS dans de bonnes conditions. Le TEP de la grange aux belles est plein dans les réservations toutes l'année. Cependant il est inutilisable, car le revêtement rouge est extrêmement glissant plusieurs jours après la moindre pluie. De plus le sautoir en longueur est inutilisable car presque vide et extrêmement salle. Le projet est la réalisation d'un stade (exemple : stade des Minimes à Saint Mandé) avec au centre un terrain de Handball en synthétique (typer terrain de football, qui ne glisse pas exemple TEP WANGARI Maathai Paris 20) ) et deux terrains de basketball. Tout au tour des 3 terrains, une piste d'athlétisme en triangle (suivant l'occupation actuelle du TEP) avec la possibilité de course d'endurance sur un circuit triangulaire et des couloirs de vitesses. Réhabilitation de l'espace de saut. Ce projet permettra en plus de limiter l'usage du car par les établissements scolaires et par conséquent d'optimiser le temps d'apprentissage et d'avoir un effet positif sur l'environnement.

Education et jeunesse

 Rue Jussieu, 75005 PARIS

Rénovation de la cour de récréation de l’Ecole Saint Victor

Budget Participatif 2017

1/ Nettoyer la cour de récréation vieillissante, aplanir le sol et boucher les trous avec des joints adéquats car cette cour où se mélange petits et grands est dangereuse et très accidentogène. Le sol très abrasif rend les chutes fréquentes avec des séquelles pour les élèves allant quelques fois jusqu’aux points de suture et au plâtre pour les chute les plus graves. Il n’est pas rare qu’un enfant revienne de l’école avec des contusions et des plaies Par principe de traitement équitable entre tous les enfants scolarisés dans la ville de Paris et du fait que le propriétaire des lieux par défaut de l’Ecole Saint Victor n’est autre que l’Etat, nous, parents soucieux de la santé et du bien-être de nos enfants, souhaitons que cette cour de récréation soit enfin réhabilitée pour le plaisir de tous. En effet, l’ensemble des biens diocésains appartiennent à l’Etat et l’entretien lui en incombe au même titre qu’une église 2/ Agrémenter la cour de récréation par des jeux au sol type marelles et autres et rénover les jeux de ballons existants. Il est constaté, statistiques à l’appui, que plus on dénombre de jeux dans une cour de récréation, au plus les enfants sont occupés, au moins les actes violents et les jeux dangereux sont présents pendant la pause méridienne 3/ Embellir la cage d’escaliers extérieure en ciment recouverte de dessins anciens Le but est de repeindre cette cage d’escaliers en l’agrémentant de jolis dessins d’enfants pour que cet escalier de pierre étroit donne envie aux enfants de rejoindre leur classe 4/ Réaménager le petit carré de terre de la cour de récréation qui manque de verdure et d'espace. Il pourrait être réhabilité pour que les enfants pratiquent le jardinage avec leur professeur Un pan de mur pourrait être végétalisé pour le plaisir de tous. Au-delà du simple aspect éducatif, ce projet contribuerait à embellir l’école (terrasses et murs fleuris) et s'inscrirait dans le projet pédagogique actuel de l'école Nous comptons sur vous !

Solidarité et cohésion sociale

 Tout Paris

Le Kiosque Solidaire

Budget Participatif 2017

Le projet de Kiosque Solidaire consiste à concevoir, réaliser et exploiter une application internet permettant de centraliser et de mettre à disposition de toute personne dans la précarité des informations utiles et des outils de communication, en s’articulant autour de trois idées majeures : Idée 1 : « Amplifier l’action des associations par une plateforme de communication … » Structurer l’information publique et en provenance des associations afin de la transformer en une ressource numérique facilement utilisable au quotidien par les plus précaires. Cette action s’inscrit dans le prolongement du Guide Solidarité de la Ville de Paris pour le transformer en une aide interactive au quotidien. Idée 2 : « Informer pour donner au citoyen la possibilité d’agir… » Contribuer à l’éveil de nos consciences citoyennes en rendant possible, à travers l’échange d’informations, le contact associatif local et la participation directe du citoyen dans la lutte contre l’exclusion et la grande précarité. La plateforme est une ressource unique de mise en relation pour permettre au quotidien de nombreuses possibilités de participer de chacun au service des associations. Idée 3 : « Offrir un toit numérique à celui qui n’a plus de toit… » Fournir à toute personne en situation de grande précarité un espace personnel en ligne, à l’ergonomie adaptée et respectueux de sa vie privée, lui permettant d’accéder à un ensemble essentiel de services destinés à lui venir en aide.

Culture et patrimoine

 Rue des Alouettes, 75019 PARIS

Transmettre l'aventure des Studios des Buttes-Chaumont 1/3

Budget Participatif 2017

Le projet est de transmettre aux habitants et visiteurs du quartier un pan de l'histoire cinématographique et audiovisuelle du 19e arrondissement auquel seul le nom de « Cours du 7e Art » fait aujourd’hui vaguement allusion. Rien d’autre ne fait référence à cette période légendaire du Plateau. L'îlot des Studios des Buttes-Chaumont, situé entre les rues ci-dessous, fut rayé de la carte et remplacé depuis par un ensemble résidentiel. Il s’agit également de renforcer la convivialité de l’espace dans une optique associant passé et présent. Le projet global consiste en trois types d’équipements formant un ensemble solidaire. Ce premier projet (1/3) consiste en l’installation de deux bornes-totems interactives (qui seront reliées entre elles par le projet 2/3), de type ISB (My Social Box) ou équivalent (voir photos) : 1) l’une de ces bornes, côté rue de la Villette, évoquera Léon Gaumont, qui vécut dans cette rue, et son aventure cinématographique. En 1914 ce lieu, la Cité Elgé, représentait le plus grand ensemble de studios de cinéma du monde. 2) l’autre, côté rue des Alouettes, où se rencontrait le tout-Paris lié à l'aventure télévisuelle, évoquera le Centre René Barthélémy, c'est à dire l'ensemble des studios des Buttes-Chaumont de l'ORTF/SFP. Une documentation approfondie et variée, élaborée en partenariat avec des acteurs culturels et associatifs déjà parties prenantes du projet (CHER19 - Conservatoire historique des études et recherches du 19e -, TRAJECTOIRES Mémoires et Cultures en particulier) alimentera le contenu de ces bornes. La visibilité étant une question majeure, ces bornes-totems « outdoor » signaleront de loin la présence de ces lieux mémoriels. Les deux projets associés (2/3 et 3/3) renforceront cet objectif.

Culture et patrimoine

 22 Rue des Alouettes, 75019 PARIS

Revalorisation de l’espace extérieur du plateau

Budget Participatif 2017

Le plateau, espace d’exposition du frac île-de-france (Fonds régional d’art contemporain), gratuit et accessible à tous les publics, a ouvert en 2002 à la suite de l’initiative d’une association de riverains visant à réorienter un programme immobilier conçu sur le site de l’ancienne Société Française de Production, pour redonner une identité culturelle à un quartier marqué par son passé de production audiovisuelle et cinématographique. Le programme du plateau se définit par un cycle de 3 expositions par an, collectives ou monographiques, d’artistes français et étrangers, donnant lieu à de nouvelles productions ou consacrées à la collection du frac. En parallèle, de nombreuses actions artistiques et culturelles sont organisées à destination d’un large public (événements, rencontres, visites commentées, ateliers jeune public, stages de pratique artistique, etc.). Environ 15 000 visiteurs sont accueillis chaque année. Le frac souhaite proposer une intervention aux abords du plateau, pour faciliter l’accès du lieu d’exposition aux visiteurs et aux riverains et créer un environnement plus chaleureux et une relation plus conviviale à l’art contemporain. L’objectif est de mieux relier l’espace du plateau à son quartier et de lui conférer une meilleure visibilité auprès des habitants du 19ème, pour que la « porosité » entre l’intérieur – les espaces d’exposition – et l’extérieur – pour l’instant un simple angle de deux rues obstrué par un parterre de béton régulièrement tagué - soit plus effective et que l’environnement soit perçu comme une invitation à entrer et à découvrir des œuvres d’art. Ainsi, les abords immédiats du plateau, situé place Hannah Arendt, seraient entièrement repensés avec des créateurs (designers, paysagistes, etc.). La communication et la circulation vers le plateau, en seraient largement facilitées et le rayonnement culturel du quartier en serait d’autant valorisé.

1 2 3