Barre de recherche

Projets déposés

Recherche avancée

Liste des résultats de la recherche

Solidarité et cohésion sociale

 Esplanade Max Guedj, 75015 PARIS

MaKabane : Lieu de vie ludique et solidaire (Balard-Citroën)

Budget Participatif 2017

Constat : notre collectif d’habitants a observé depuis quelques années un manque de lien social et convivial au sein des quartiers Balard Boucicaut Citroën Lourmel et un nombre important d’enfants mineurs dans la rue sans activités concrètes et adaptées à leurs besoins. Projet : un lieu de rassemblement ludique et solidaire (cabane, container, mobil home, local : 100 m2) dans le jardin blanc et/ou le square Jean Cocteau à destination des jeunes, des moins jeunes, des personnes isolées. Un lieu festif et à l’origine d’activités diverses : Jeux de société / Ping pong / Football / Basket / Pétanque / Café, pique-nique participatif, auberge espagnole / Goûters pour les enfants du quartier / Repas solidaires / Coin lecture / Réseau échange de services / Informations associatives / Jardinage / Aide aux devoirs / Ateliers de bricolage / Upcycling et réparation Les besoins d'équipement : un fond de jeux de société ; boules de pétanque ; tables de PingPong ; raquettes et balles de PingPong ; tables pliantes, chaises pliantes; canapé, poufs, petites tables ; étagères ; ballons (basket, foot) ; cantines de stockage ; grand tableau ; bouilloire cafetière réfrigérateur ; arrivée d’eau ; panneaux solaires ; radiateurs ; toilettes ; bacs à jardinage et matériel de jardinage ; papeterie ; outillage Pour gérer le fonctionnement au quotidien : des bénévoles sur des temps définis accompagnée des adhérents qui auront du temps à donner Nous sommes par ailleurs en contact avec d’autres associations pour des partenariats sur le projet, notamment DLP15. Modèle économique pour assurer les frais de fonctionnement : 1/ Adhésions payantes 2/ Ventes de cafés/thés et de pâtisseries maison 3/ Subventions publiques 4/ Appels aux dons (ponctuellement) en nature (temps, livres, jeux, gâteaux...) 5/ Évènements pour générer des recettes: Diners/Fêtes de quartier/Brocantes/Lotos/Bourses de livres....

Prévention et sécurité

 9 Rue Tandou, 75019 PARIS

Aménageons Aujourd'hui Nous Aussi l'Avenir dans le 19ème

Budget Participatif 2017

L'aménagement et l'équipement des combles du 9 rue Tandou, actuellement inutilisés (400 m2 habitable au 2ème étage d'un bâtiment scolaire propriété de la Ville de Paris) est souhaitée par les habitants du quartier Bassin de la Villette et les membres de la communauté éducative du secteur en vue de créer des espaces pouvant accueillir les parents et, plus largement, les familles du secteur, en vue de soutenir l'éducation des enfants du quartier (santé et bien être, vivre ensemble, développement durable…), en faire un lieu d'échange et de partage, de réunion, de moments conviviaux, de débats entre habitants du quartier (laïcité, citoyenneté…), et pourquoi ne pas y héberger une association qui œuvre pour l'école, pour nos enfants, pour l'inclusion. Bref, nous souhaiterions faire de ce espace au coeur du quartier un lieu dédié à l'éducation, en faveur de la réussite scolaire ! Cet énorme espace de combles disponible permettrait, en plus de l'espace dédié à l'éducation, d'aménager trois logements dont : - un logement de fonction pour la Direction de l'école qui permettrait de mieux garantir une longue implication dans les projets pédagogiques - un ou deux autres petits logements. Cette initiative avait fait l'objet d'un chiffrage en 2015 en mode Marché public et avait été évalué à un montant supérieur au techniquement recevable par les Services de la Ville, mais l'intérêt pédagogique de l'intervention en chantier pratique change la donne y compris financière, ainsi que l'intervention des élèves de l’École Supérieure d'Architecture de La Villette, mais aussi laisse largement la place à la concertation avec les usagers au sens large pour un vivre ensemble républicain où toute innovation sociale et socio-professionnelle issue de quartiers du 19ème doit pouvoir être offerte aux choix de ceux qui y travaillent ou y vivent, tant il y manque de logements, et de logements décents et éco-conçus et réalisés...

Propreté

 75015

Petit tas de merde

Budget Participatif 2017

Nos compagnons (nos loulous, nos chiens) sont prévoyants, ils ne sortent jamais sans leurs petits sacs. Mais enfin, ce n’est pas si simple car les crottes de chien sont omniprésentes à Paris. Effectivement, les trottoirs se sont bien améliorés ces dernières années, mais lorsque nous posons la question aux Parisiens « êtes-vous embêtés par les crottes de chien ? » c’est un « oui » unanime. Or, nous sommes impuissants devant les 200 000 chiens de Paris. La maîtresse ou maître en flagrant délit d’une crotte non ramassée ? Nous ravalons nos mots par peur d’être agressés. Et l’amende à 68 euros ? Pas assez d’agents. Donc, nous acceptons et nous faisons du slalom sur les crottoirs, excusez-moi…les trottoirs. Bref, ce n’est pas normal ! Nous ne devrions pas accepter l’insalubrité. Avec deux doigts « Petit tas de merde » est une application mobile (iOS et Android) qui permet de remonter un e-mail à la mairie leur disant que nous avons été "emmerdé" par une crotte de chien. Envoyez votre point géographique afin d’avertir la mairie du délit. Selon les tendances observées, la mairie installera des distributeurs de petits sacs biodégradables et enverra des agents de surveillance des voies publics (ASVP) dans les endroits les plus touchés. Enfin, « Petit tas de merde » est une campagne de sensibilisation contre les crottes de chien. Responsabilisons-nous car ce n’est pas notre toutou qui va porter leurs propres sacs, et ce n’est pas à la mairie de ramasser vos merdes ! Coûts : Développement de l’application mobile (API Google) : 5 000 à 10 000 euros Gestion de projet et suivi du développement de l’application mobile : 2 500 euros Communication et soutien de la Mairie du 15e pendant 1 mois : 10 000 euros

Environnement

 passage des Lingères, 75001 PARIS

Rénovation du passage des lingères

Budget Participatif 2017

Rendre le passage des Lingères en adéquation avec la future place Marguerite de Navarre et le projet architectural de la Canopée, sachant que celui-ci sera un axe majeur entre ces dieux restructurés et rénovés. Par la végétalisation d'une partie de ce passage serait un message très fort de l'humanisation et de la quiétude de l'espace urbain qui nous entoure et qui reflétera le Paris de demain auprès des touristes et des franciliens permettant de véhiculer une image positive du centre de Paris à leur entourage. Cette demande de rénovation est un projet global qui s'articule de la manière suivantes : - la réfection totale de la voirie par le changement des dalles de sol dans la même matière que celles qui seront mises sur l'ensemble du site permettant ainsi de donner un caractère de continuité des espaces sans rupture ainsi que le remplacement des diverses grilles d'aération au sol, - l'aménagement d'un passage central clair invitant le passant à rester sur un chemin défini, - la mise en place d'une végétation guidant le passant du début de la rue Berger vers la place Marguerite de Navarre par des petits arbres qui réduisent l'échelle trop imposante des façades environnante et permettant le développement de biodiversité. Le passage des Lingères est aujourd'hui le parent pauvre de cette importante rénovation et doit on rappeler que ce passage reflète le mécontentement et la peur des touristes et des habitants du quartier par un aspect sombre et peu rassurant, par une chaussée en très mauvais état et dangereuse, par un passage très sale et malodorant (cf. les photos jointes au dossier) La Société Hôtelière Paris les Halles et l'Association pour la Defense des Riverains et l'Animation du Quartier des Halles (ADRAQH), ont besoin de votre aide pour faire de ce passage insalubre un endroit convivial . Aidez nous pour que cela change .....

Ville intelligente et numérique

 BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE CLAUDE LEVI-STRAUSS, 75019 PARIS

Des casiers pour recharger en sécurité nos smartphones

Budget Participatif 2017

L’idée est de proposer un mobilier urbain résistant aux agressions permettant de laisser en toute sécurité ses téléphones portables intelligents et ses tablettes. Concernant la localisation, laisser ce mobilier dans la rue semble peu envisageable à cause de probables agressions violentes. C’est à la Mairie de Paris d’évoluer ce fait. Une localisation de ces dispositifs dans des tiers lieux (centres sociaux, bibliothèque, piscine etc) est peut-être à privilégier. La hauteur maximale du casier devra être faible afin de limiter le stockage à une tablette ou un portable, et limiter la pose de matériel explosif dans ces compartiments. option : un système informatique permettant de savoir quand tel ou tel boite est utilisée permettra d’avoir un retour sur son usage réel, et permettra ainsi de trancher sur la pertinence de ce dispositif, et sur son éventuellement déploiement dans d’autres zones. localisation : Une expérimentation à la bibliothèque Claude Lévi-Strauss au 41 Avenue de Flandre, 75019 Paris est envisageable. Contexte : Ce projet a été proposé par le groupe Jeune du Centre Social Tanger, avec l’accompagnement de l’association 4D et des Petits Débrouillards. Les habitants ont bien noté la présence d’une prise USB dans les nouveaux abribus JC Decaux mais il n’y a qu’une unique prise et aucune sécurisation n’est possible. Il faut donc rester à côté de la prise durant toute la période de charge ce qui n’est pas pratique. Les habitants ne cautionnent également pas l’usage de matériel JCDecaux qui leur impose la présence de nombreuses publicités.

1 2 3