Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Santé

 75010

Structure de consultation de psychanalyse pour tous

Budget Participatif 2017

Je propose un projet de consultation de psychanalyse pour un large public, enfants, adolescents et adultes parisiens. L’objectif de cette structure serait le suivant : accompagner des personnes qui souffrent de troubles ayant des conséquences pour leur vie privée, sociale, et professionnelle. Pour des raisons culturelles, et parfois économiques, ces personnes ne s'adressent ni à la psychiatrie privée, ni à la psychanalyse libérale, et encore moins au système public de soins. Cette structure offrirait la possibilité de cures "non payantes" à des patients qui, quels que soient leurs symptômes et leurs souffrances, souhaitent faire une psychanalyse. La relation thérapeutique dans un dispositif analytique permet un traitement de fond, qui évite l'hospitalisation. Par exemple : le suivi des consommateurs de drogue au-delà du sevrage ; entendre les effets traumatiques de l'exil ; accompagner le passage complexe de l'adolescence à l'âge adulte ; mais aussi bien les difficultés de la parentalité, ainsi que celles de l'enfance, auxquelles les psychanalystes ont toujours été attentifs, cette période étant déterminante pour l'avenir. Fonctionnement de la structure : en relation avec des associations de psychanalystes reconnues d'utilité publique, deux psychanalystes à temps partiel pourraient animer cette consultation, et il serait également possible de solliciter des bénévoles. Les deux personnes à temps partiel seraient responsables du suivi des patients et de la structure proposée, en relation avec une association. Notre demande actuelle au budget participatif ne concerne pas leur financement. Ce projet d’intérêt général suppose un investissement de la mairie de Paris, afin d’assurer un minimum de conditions matérielles, nécessaires à la bonne pratique de la psychanalyse pour un large public. Je suis membre de l'Association Lacanienne Internationale ( 25 rue de Lille, 75007 Paris ). Elle garantit la qualification et la formation des psychanalystes.

Transport et mobilité

 34 Rue Richer, 75009 PARIS

Le trait-d'union des 9e et 10e arrondissements

Budget Participatif 2017

À cheval sur les 9e et 10e arrondissements, délimité par les Grands Boulevards, la rue La Fayette, la rue du Faubourg Montmartre et le boulevard de Strasbourg, se trouve tout un quartier typique des faubourgs, très vivant et animé, un de ces fameux petits villages de Paris qui font son charme. Un ensemble de petites rues riches en commerces, formant un axe central qui le parcourt d’est en ouest, les rues Richer, des Petites Écuries et du Château d’Eau, constituent une véritable rue centrale de village pour ce quartier, avec ses épiceries, ses bars, ses salles de spectacles (on y trouve notamment les Folies Bergères). Loin de consacrer ce statut cependant, l’aménagement actuel représente l’héritage de l’époque voiturière avec circulation et stationnement qui ne laisse que de maigres miettes aux piétons sur des trottoirs petits et encombrés, et aux vélos, qui doivent croiser les voitures sur 50 cm de passages en évitant les nombreuses crevasses de la chaussée dégradée, source d'insécurité. Ce projet se propose donc de faire de ces rues un véritable aménagement de rue centrale, à l’image de celui réalisé pour la rue Cadet non loin, par des piétonnisations, élargissements des trottoirs, revêtements de qualité, ou toutes autres solutions qui consacreraient le caractère de centre de village. Contenu du projet: Piétonnisation de la rue Richer entre la rue du Fbg Montmartre et Geoffroy-Marie Zone de rencontre pour le reste de l'axe Suppression de 50% des places de stationnement. L'essentiel des places conservées est pour les livraisons et les handicapés Plantation d'arbres Création d'arceaux vélo Pose de bancs ou d'assises individuelles Élargissement des trottoirs aux endroits stratégiques Réfection du revêtement de la chaussée

Cadre de vie

 75014

Illuminer les passages sous les ponts entre le 15°et le 14°

Budget Participatif 2017

En sortant du métro Porte de Vanves et en se dirigeant vers le 15°, ou en venant du 14° vers le 15°, le passage à pied sous le pont ferroviaire est un moment désagréable et bruyant. C’est aussi le point de passage de très nombreux véhicules, de vélos (piste cyclable), et sur les voies du dessus, de passages de TGV, TER et trains divers. Plus près de Montparnasse, au croisement de la rue d’Alesia et de la rue Vercingétorix, c’est la même remarque pour le tunnel qui sépare le 14° du 15° à cette hauteur. Le projet est de travailler à une mise en peinture et lumière de ces deux tunnels, ensemble ou séparément mais si possible de manière cohérente. Les choix des couleurs de la mise en peinture feront écho aux choix des éclairages pour que de jour et de nuit, une continuité s’opère et que des repères de qualité créent une ambiance rassurante et apaisante. La conception pourra prendre en compte le rythme des passages des trains, la lumière pouvant réagir aux vibrations liées à leurs passages, afin de renforcer l’ambiance lumineuse et de créer une correspondance entre le bruit et les lumières déclenchées (plus douces et colorées par exemple). Les choix créatifs et techniques pourraient être accompagnés par différentes compétences, plasticienne, architecte, technicien de la lumière, et par des partenaires associatifs du quartier et un groupe constitué d’habitants volontaires. Plusieurs pistes d’inspiration seront proposées avec des exemples de réalisations pouvant nourrir l’imagination. Deux exemples de traitement de la lumière sont proposés à titre illustratif en pièce jointe. Une fois le concept d’embellissement défini et les enveloppes budgétaires estimées, le projet pourra prendre plus ou moins d’ampleur en fonction des investissements envisagés. Ce projet concerne plus largement les tunnels, portes et divers franchissements entre Paris et sa banlieue.

Ville intelligente et numérique

 BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE CLAUDE LEVI-STRAUSS, 75019 PARIS

Des casiers pour recharger en sécurité nos smartphones

Budget Participatif 2017

L’idée est de proposer un mobilier urbain résistant aux agressions permettant de laisser en toute sécurité ses téléphones portables intelligents et ses tablettes. Concernant la localisation, laisser ce mobilier dans la rue semble peu envisageable à cause de probables agressions violentes. C’est à la Mairie de Paris d’évoluer ce fait. Une localisation de ces dispositifs dans des tiers lieux (centres sociaux, bibliothèque, piscine etc) est peut-être à privilégier. La hauteur maximale du casier devra être faible afin de limiter le stockage à une tablette ou un portable, et limiter la pose de matériel explosif dans ces compartiments. option : un système informatique permettant de savoir quand tel ou tel boite est utilisée permettra d’avoir un retour sur son usage réel, et permettra ainsi de trancher sur la pertinence de ce dispositif, et sur son éventuellement déploiement dans d’autres zones. localisation : Une expérimentation à la bibliothèque Claude Lévi-Strauss au 41 Avenue de Flandre, 75019 Paris est envisageable. Contexte : Ce projet a été proposé par le groupe Jeune du Centre Social Tanger, avec l’accompagnement de l’association 4D et des Petits Débrouillards. Les habitants ont bien noté la présence d’une prise USB dans les nouveaux abribus JC Decaux mais il n’y a qu’une unique prise et aucune sécurisation n’est possible. Il faut donc rester à côté de la prise durant toute la période de charge ce qui n’est pas pratique. Les habitants ne cautionnent également pas l’usage de matériel JCDecaux qui leur impose la présence de nombreuses publicités.

Culture et patrimoine

 SQUARE DE LA RUE LEON FRAPIE, 75020 PARIS

CRÉATION D’UN KIOSQUE À MUSIQUE AU SQUARE LÉON FRAPIÉ

Budget Participatif 2017

Nous aimerions la mise en place d'un kiosque à musique au sein du jardin Léon Frapié. Beaucoup d'événements culturels ont lieu dans ce jardin, notamment la fête de quartier qui rassemble plus de 1000 personnes chaque année. Ce kiosque pourrait être utilisé pour faire des concerts et des animations culturelles tout au long de l'année. Le quartier des fougères dans le 20e ne dispose pas d'un kiosque à musique dans son jardin central. Nous manquons d'équipements extérieurs permettant l'animation du quartier par l'organisation de spectacles gratuits et ouvert à tous. La mise en place d'un kiosque à musique serait une vraie valeur ajoutée pour notre quartier "politique de la ville", créant ainsi du lien social par les différentes animations qu'il pourrait y avoir ( festival kiosque en Musique, pestacle, concert, fête de la musique, printemps des poètes, théâtre, danse, démonstrations, ...) Ce jardin est un grand espace qui rayonne au coeur du quartier et rassemble un très large public. Ce besoin est renforcé par la présence dans notre quartier d'associations animant le quartier , tels que Menilmusique , l'espace jeune Paul Meurice, la fondation feu vert, la maison des fougères, etc... Enfin, les animations et les concerts dans le jardin permettraient de renforcer l'attractivité du territoire et également de poursuivre la construction de projets communs avec les territoires limitrophes tel que Bagnolet, les Lilas et le Pré Saint Gervais. Ce projet est porté par les habitants et leur association de locataires depuis 15 ans, et soumis au budget participatif depuis 2015.

1 2 3