Barre de recherche

Projets déposés

Recherche avancée

Liste des résultats de la recherche

Cadre de vie

 Avenue des Champs Elysées, 75008 PARIS

Lutte contre le bruit automobile - quartier Champs Elysées

Budget Participatif 2017

Nuit et jour ce quartier est soumis à un niveau de bruit insupportable, qui a encore augmenté avec l'apparition de voitures de sport en location de courte durée (20 minutes) qui circulent en permanence dans les rues en faisant hurler leurs moteurs. Diverses mesures sont possibles pour lutter contre ce fléau. Elles contribueront aussi à diminuer la pollution de l'air : - adaptation de la mission des forces de l'ordre. Elles sont très présentes dans le secteur mais ne semblent pas utiliser de sonomètres, alors que les niveaux sonores de nombreux véhicules ne sont sûrement pas réglementaires (sans compter les concerts de klaxons à toute heure du jour et de la nuit) - spécifiquement, contrôle strict des conditions d'exercice de la location de courte durée de voitures de sport en ville : occupation de l'espace public, stationnement, assurance, financement, respect des normes de pollution et de bruit par les voitures... - généralisation de la limitation à 30, voire 20km/h, avec des radars et des ralentisseurs pour en garantir le respect - changement de revêtement, les pavés étant très bruyants Cela permettrait à "la plus belle avenue du monde" de devenir autre chose qu'une autoroute dangereuse, où l'air est irrespirable et où il faut crier pour tenir une conversation. Et de même pour les rues alentour, pour améliorer la qualité de vie des habitants bien sûr, mais aussi des touristes et des travailleurs du quartier.

Transport et mobilité

 Place Denfert-Rochereau, 75014 PARIS

FACILITER LES MOBILITES PIETONNES PLACE DENFERT-ROCHEREAU

Budget Participatif 2017

Le franchissement à pied de la place Denfert-Rochereau relève du parcours du combattant : les temps de traversée piétonne sont trop courts, les circuits piétons ne sont pas sont pas les plus les plus directs. Le plan de circulation de cette place privilégie clairement la circulation automobile, aux détriment des piétons. Pourtant des centaines de parisiens sont contraints de franchir cette place quotidiennement, contournant tant bien que mal les nombreux obstacles qui se présentent à eux. C'est le cas notamment des nombreuses classes de l'école élémentaire de l'école Arago qui doivent effectuer cette traversée chaque semaine pour se rendre à la piscine Aspirant Dunand. Le projet suivant (cf Schéma ci-joint) propose quelques interventions simples qui contribueront à faciliter les circulations piétonne. Mais de façon générale, toute intervention visant à privilégier les piétons sur cette place sera la bienvenue. 1/ Allonger le temps de traversée piétonne 2/ Sécuriser la traversée (les voitures peuvent traverser cette voie au vert piéton) 3/ Créer un bateau pour faciliter la traversée des personnes à mobilité réduite / poussettes 4/ Supprimer les barrières et créer un franchissement piéton 5/ Créer un franchissement piéton Zone hachurée en bleu (voie de circulation le long du square de l'Abbé Migne) : rendre cette voie piétonne - elle n'est pas d'une grande utilité dans le plan de circulation de la place et son franchissement est dangereux (pas de feu). La rendre piétonne permettrait également d'offrir un espace d'attente à la file des visiteurs des catacombes qui s'étend le long du trottoir et gêne le flux de circulation piétonne.

Ville intelligente et numérique

 Tout Paris

CoopCycle : une plateforme coopérative de livraison de repas

Budget Participatif 2017

Le projet CoopCycle a pour objectif de créer une plateforme de livraison de repas à vélo open-source, offrant les mêmes fonctionnalités que les plateformes propriétaires. L'idée ? Fournir un système complet de mise en relation (site web, API et application smartphone) permettant aux travailleurs de détenir la plateforme pour laquelle ils·elles travaillent. Sous la forme d'une entreprise collective, ils·elles pourront décider des conditions de travail, de la tarification et des horaires, sur un modèle démocratique et ouvert. Le logiciel étant open-source, ce modèle pourra ensuite être répliqué facilement dans d'autres villes. Nous pensons que Paris est la ville idéale pour expérimenter cette plateforme d'un nouveau genre : - Il existe une forte communauté de livreurs à vélo, et de nombreux restaurants. - La Mairie a annoncé que 2017 sera l'année du vélo, avec le Plan Vélo. - En septembre 2016, un voeu en faveur d’une coopérative SCIC de coursiers à vélo a été émis par le Conseil de Paris. En réalité, le projet a déjà commencé sans financement : https://coopcycle.org Le code source est disponible ici : https://github.com/coopcycle L'argent permettra de de renforcer l'équipe de développement, en embauchant un designer et des développeurs pendant quelques mois, et de louer un local pour commencer à organiser la coopérative. Passons de l'économie collaborative à l'économie collaborative, maintenant !

Solidarité et cohésion sociale

 75014

CAFE SOLIDAIRE POUR MAMANS SOLOS

Budget Participatif 2017

L'association BENEVOLE AT HOME anime déjà un réseau de 1.100 bénévoles réalisant des rencontres solidaires dans des cafés (de notre partenaire le Carillon notamment), pour des enfants et familles en précarité. Nous cherchons à ouvrir un lieu chaleureux dédié aux mamans solos, qui représentent 80% des parents solos afin qu'elles puissent bénéficier d'écoute, de conseils de mamans à mamans, d'aide administrative (CV, lettre de motivation..), de produits pour bébés (couches, lait croissance, produits hygiène, vêtements enfants, etc..) offerts par nos bénévoles. OBJECTIFS : Pour le bébé :  - créer un endroit clair, gai, adapté à son âge, dans lequel il soit bien et sente que sa maman est à son écoute - bien répondre à ses besoins essentiels tels que l'alimentation, l'habillement, le matériel de puériculture, par le biais de colis vendus à petits prix - apporter des conseils sur l'éducation, l'hygiène, la sécurité, l'équilibre alimentaire. Pour la maman :  - offrir un lieu calme, convivial où elle puisse être écoutée, rassurée, soutenue…  - favoriser les relations avec d'autres mamans afin de partager leurs expériences, se conseiller, s'entraider…  - proposer des ateliers dans lesquels elles peuvent se former, partager, prendre soin d'elles, apprendre à cuisiner... - donner des cours individuels d'apprentissage du français et des cours de soutien scolaire pour leurs enfants ainés... - organiser un départ en vacances.

Transport et mobilité

 Rue de Tanger, 75019 PARIS

Des vélo-cargos électriques partagés dans le 19ème

Budget Participatif 2017

Suite à la ratification de l’Accord de Paris et aux démultiplications des pics de pollution, nous nous devons de réinventer promptement notre mobilité afin de la décarboner, notamment dans un contexte urbain dense comme celui de Paris. Le vélo-cargo, un vélo sur deux ou trois roues comportant un coffre permettant de transporter de lourdes charges, était très développé au début du XXème siècle avant de totalement disparaître de la circulation. Il doit aujourd’hui retrouver ses lettres de noblesse, aidé des technologies électriques modernes. Un vélo-cargo est utile dans bien des situations. Que ce soit dans une pratique quotidienne pour aller faire ses courses ou transporter ses enfants, ou bien dans un contexte ponctuel comme pour un déménagement ou l’organisation d’une balade à la journée. Enfin dans un contexte de voyage à très faible empreinte carbone et à budget maîtrisé durant plusieurs jours. Les vélo-cargos présentent un coût important d’acquisition, ce qui justifie la pertinence de partager leur usage entre plusieurs utilisateurs, et ainsi de maximiser leur utilisation. L’idée est que la Mairie de Paris investisse dans une flotte de un à cinq vélo-cargos à assistance électrique. Ces vélos seront gérés, stockés, assurés et entretenus par l’association olmo, qui favorise depuis plus d’un an l’émergence de voyages à très basse empreinte carbone et sensibilise le grand public aux questions de mobilité durable. Aucun frais de fonctionnement n’est ainsi à prévoir par la Mairie. Le stockage pourrait se faire dans les locaux de l’association AICV ou bien encore dans des parkings de bailleurs sociaux (I3F, Paris Habitat) proche du Centre Social Tanger (où l’association 4D et les Petits Débrouillards ont pu intervenir pour l’émergence de projets du budget participatif où de nombreuses questions en lien avec la mobilité ont été abordées). Vous trouverez en pièce jointe (PDF) le projet dans un format plus détaillé.

Culture et patrimoine

 75018

Une maison de la sagesse

Budget Participatif 2017

La Maison de la sagesse est un projet qui prend sens dans la lignée de l'exposition "Après Babel,traduire" (déc 2016-mars 2017, Mucem de Marseille) et des différents travaux de ses initiatrices : Barbara Cassin et Danièle Wozny. Pour contribuer à éviter le repli sur soi, l’enfermement dans sa langue et dans sa communauté, conjurer la peur de l’autre, il faut que les habitants, jeunes et moins jeunes, se vivent comme acteurs de la cité. En d’autres termes il faut inscrire dans « la vraie vie », celle de tous les jours, des occasions de contacts et de partages: travaux en commun, débats sur des sujets citoyens, créations artistiques, scientifiques, entrepreneuriales. Le projet s’organise autour des axes suivants : a) Les ateliers de traduction, passage de langues et savoir-faire avec les différences : Ces ateliers s’attacheront essentiellement aux textes de pratiques quotidiennes (formulaires, textes-clés dans tous les domaines de l’éducation, de la santé, de la citoyenneté).Ils ont pour objectif de traduire, avec les personnes concernées, du français en arabe, en pachtou, en persan, en bambara, en lingala, en wolof, des formulaires ou textes d’ administrations françaises (Sécurité Sociale, OFPRA, Allocations familiales, etc. Les mots traduits lors de l’atelier feront l’objet d’un Glossaire de la bureaucratie française. b)La réalisation d'un Dictionnaire des intraduisibles des trois monothéismes, à partir d’une réflexion, tant historique que conceptuelle et langagière, sur la traduction des textes sacrés. c) Une banque de récits et d’objets à fonction muséale, co-organisée avec les prêteurs sur le modèle des banques culturelles d’Afrique de l’Ouest et, en particulier, liée à une activité de micro-crédit. Des objets et des histoires s'échangent contre des prêts. A la banque-musée est attachée une pépinière–incubateur de petites entreprises." Le projet aura lieu sur trois ans : il s'agit donc, intégralement, de dépenses d'investissement sans coûts futurs.

Solidarité et cohésion sociale

 Tout Paris

Des casiers solidaires pour les sans-abris

Budget Participatif 2017

Parmi la myriade de difficultés rencontrées par les personnes sans-abris, l’une des principales reste pour eux de parvenir à conserver,malgré un environnement hostile,ses affaires du quotidien ou ses souvenirs d’une vie passée.Comment se déplacer lorsqu’on doit charrier avec soi vêtements, objets, nourriture ?Comment se rendre à un entretien d’embauche, réaliser des démarches administratives ou sociales, quand on ne peut pas laisser derrière soi le peu qu’on a?Comment fermer l’œil, dans des conditions déjà extrêmes, quand on n’a pas d’autre choix que de le garder ouvert pour veiller sur son sac à dos ? Au Portugal,à Lisbonne, la Mairie a mis en place dans la rue des casiers accessibles 24h sur 24 pour les personnes sans-abris contre la promesse que les lieux soient tenus propres.Ainsi, 800 personnes ont accès pendant un an à un casier d’1m80 de haut pour 50cm de large, fermé à clé.En plus de pouvoir y stocker leurs biens, les casiers lisboètes designés par un architecte servent également de boites aux lettres.Une douzaine de casiers coûte11700 euros.Pour ceux qui vivent dans l’espace public, avoir un endroit privé est souvent un premier pas vers la réinsertion. A Paris, des consignes et des domiciliations administratives existent mais pas en continu. Selon le site de la Mairie Paris.fr, les consignes ne sont ouvertes que quelques heures par semaine et seulement dans certains arrondissements. Je proposeainsi que la Mairie de Paris finance des casiers accessibles 24/24h, fermés par code ou par clé, pouvant servir de boites aux lettres, avec une prise électrique pour pouvoir recharger un téléphone ou un rasoir. Ces casiers seraient répartis équitablement dans chaque arrondissement, près des grands axes de transports en commun et designés par les étudiants des Beaux-Arts ou par appel d'offre.

1 2 3