Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Sport

 2 Place des Quarante-Quatre Enfants d'Izieu, 75013 PARIS

Aider chaque élève à maîtriser ses peurs de varappeur

Budget Participatif 2017

L'école dispose d'un gymnase dans lequel il est possible d'installer un mur d'escalade sur deux murs respectivement de 8 m et 18 m. Cette activité déterminante pour aider à construire des apprentissages moteurs mettant en œuvre la démarche d'essais erreurs, est également l'occasion de construire des compétences liées à la gestion de la sécurité en amenant les élèves à assurer leurs camarades qui s'aventurent sur le mur.. Notre école étant une école polyvalente, l'aménagement de la salle de jeux de la maternelle d'un matériel favorisant la "prise de risque" est déterminant pour une réelle sensibilisation à une pratique sportive prenant en compte la sécurité de chacun. Il est donc nécessaire d'équiper l'école maternelle de structures de type "Daillot" et l'école élémentaire de murs d'escalade et de matériel pour assurer les élèves: baudriers, cordes d'escalade, mousquetons, etc. L'assurage d'un élève grimpeur par un de ses camarades contribue à créer un climat de confiance et de sécurité entre tous les élèves. Ce matériel serait ainsi utilisé au maximum, sur le temps scolaire, par les enseignants de l’école et du collège Evariste Galois, ce qui créera une meilleure liaison entre les professeurs des deux structures. La structure sera également mise à disposition, sur le temps péri et hors scolaire en fonction des compétences des animateurs et éducateurs sportifs. Une utilisation de cette structure pourrait être ouverte aux enfants du quartier, en début de soirée, dans le cadre d'activités proposées par une association sportive locale, voire même l'association sportive de l'école, affiliée à l'USEP.

Transport et mobilité

 75010

Pompes et stations de réparation à vélos en libre service

Budget Participatif 2017

Véritable service aux citoyens, ces stations permettent aux cyclistes d'acquérir une plus grande autonomie pour pédaler dans Paris. Les villes sont de plus en plus nombreuses à mettre en place ce type de dispositif : Lisbonne (photo), Stockholm, Londres... Plus près de Paris, Rennes (photo) a mis plusieurs pompes à la disposition des citoyens suite à un projet retenu dans le cadre de son budget participatif et le dispositif connaît un vif succès! À Paris, l’association Paris en Selle a mis une pompe à la disposition des passants sur les berges de Seine (photo) cet automne. Autonome et robuste, la pompe était très utilisée et appréciée par les cyclistes. Ce projet propose de mettre une dizaine de bornes de gonflage en libre service (modèle Altao Pump, Altinnova), dont un certain nombre pourrait être équipé d'outils de réparation (ex.: modèle Public Bike Repair Stand, Cyclehoop). En effet, pour un investissement d’environ 1000€ et pratiquement aucun frais de maintenance, l’arrondissement pourrait mettre en libre accès une station toute équipée (tournevis, levier pour changer un pneu, jeu de clés, pompe avec adaptateur multi-valves, etc.). Les retours d'expérience de Rennes, Nantes, Bordeaux et Nancy sur ce type de pompe à vélo, montrent que sur plusieurs années le matériel ne nécessite quasiment pas d'entretien (voir pdf en pièce jointe). Il s'agit donc principalement d'une dépense d'investissement. En appuyant ce projet, vous participez à la démocratisation et au développement de la pratique du vélo dans la métropole.

Environnement

 75020

Fleurir le quartier à partir des poubelles du Père-lachaise

Budget Participatif 2017

Les poubelles du cimetière Père Lachaise regorgent de centaines de kilos de plantes vivantes, de terre, de déchets verts et de pots , mélangés sans distinction avec des déchets tout venant destinés à la combustion. Une gestion différenciée de ces déchets est souhaitable en termes de développement durable mais aussi potentiellement source de bénéfices, d'emplois, de biodiversité et de bien-être pour le quartier. Le projet consiste à monter l'association "Redonnons-vie aux fleurs jetées et fleurissons notre quartier !" dont les objectifs sont : -avec l'autorisation du cimetière, installer des "points compost" discrets dans le cimetière et inciter les particuliers et jardiniers à y jeter leurs déchets verts hors plantes par une sensibilisation à l'aide d'animateurs (stagiaires, CDD). -à terme, instituer un tri "dès l'amont", par des poubelles différenciées (séparant tout venant, plantes, terre et déchets verts compostables, pots recyclables) avec une sensibilisation des particuliers. Le compost est destiné à une gestion écologique par jardiniers et particuliers. Les pots peuvent être donnés pour réutilisation. -la récupération des pots et des fleurs peut être effectuée par des stagiaires et bénévoles à l'aide de carrioles -utilisation d'une partie des plantes récupérées pour fleurir les pieds d'arbres du quartier, par des bénévoles de l'association -partenariat avec des associations d'immeubles permettant à des référents de venir chercher une partie des plantes pour fleurir les espaces verts de leur résidence. -sensibilisation des habitants du quartier au tri des déchets, au développement durable, au jardinage et à la végétalisation de la ville, en essayant de toucher un public mixte en termes d'âges et de milieu social (partenariats avec écoles, maisons de retraite...), y compris des personnes en situation d'exclusion (partenariat avec hôpitaux, centres d'insertion ...). Pour lancer le projet, emploi d'un CDD.

Ville intelligente et numérique

 MAIRIE DU 3E ARRONDISSEMENT, 75003 PARIS

Une application pour le 3e arrondissement

Budget Participatif 2017

Habitante de 3e arrondissement, je me rends compte que de nombreux évènements sont quotidiennement organisés par la Mairie du 3e ou des équipements comme le Carreau du Temple. Des expositions, des concerts, des réunions publiques, des conseils de quartiers, des activités pour les enfants, des rencontres philosophiques, les programmes « lundis des arts » et « de la musique avant toutes choses », voilà la richesse des évènements proposés par la Mairie du 3e. Malheureusement, je trouve que les panneaux d’affichage, le site de la Mairie ou encore les newsletters ne permettent pas une diffusion optimale de chacun des évènements cités. Ma proposition de création d’une application pour Smartphone de la Mairie du 3e est pour que nous, habitants du 3e, ayons directement des alertes sur nos smartphones que nous avons à portée de main à chaque instant. Au lieu d’aller vers la Mairie, la Mairie viendrait à nous. Si le projet est voté en 2017, nous pourrions développer ces applications pour l’ensemble des arrondissements de Paris ou du centre de Paris. Ce projet s’inscrit donc dans le développement de nouvelles applications à Paris, tout comme les applications « Dans ma rue », « Paris Piscine », qui pourraient elles-mêmes être intégrées à cette nouvelle application pour faire de chaque arrondissement de Paris, un arrondissement intelligent et connecté !

Solidarité et cohésion sociale

 MAIRIE DU 13E ARRONDISSEMENT, 75013 PARIS

Débattre et se rencontrer dans les mairies d'arrondissement

Budget Participatif 2017

Mettre en place, dans les mairies d'arrondissement, des "salles communes", lieux d'accueil dédiés à la rencontre et au débat. Elles pourraient être des lieux de vie, de rencontre, où les habitants du quartier viendraient partager un moment, discuter de politique, mais aussi d'autres sujets. Il ne s'agit pas seulement de développer la démocratie locale (qui existe déjà), mais de créer un lieu où le débat politique puisse être vivant, où l'on puisse rencontrer des gens qui pensent différemment, échanger, discuter, s'informer aussi et se renseigner sur des sujets qui nous intéressent en discutant avec des personnes qui ont d'autres centres d'intérêt. La démocratie vivante, par le dialogue, le débat, pourquoi pas la délibération menant à des projets concrets. Tout cela en créant du lien, car quoi de mieux pour se rencontrer que de discuter ensemble ? Ces salles pourraient être mises à disposition par chaque mairie d'arrondissement, et animées soit par des citoyens bénévoles, soit par des associations qui le souhaiteraient. Le débat n'y serait pas régulé : ce serait une salle d'expression libre, de rencontre - seuls les comportements agressifs seraient bannis, par le service de sécurité existant déjà en mairie d'arrondissement. Ces lieux proches du quotidien deviendraient ainsi de véritables lieux de vie. Le coût ne serait pas très élevé puisqu'il n'y aurait pas besoin de matériel (peut-être simplement des chaises), et l'entretien de ces salles est a priori déjà assuré par les mairies. Il faut simplement savoir si la disponibilité existe. Il n'y aurait pas besoin d'animateur. Ce serait un lieu de démocratie "en acte", fait par les citoyens eux-mêmes, qui pourraient évidemment contribuer à la décoration et l'entretien éventuel de la salle.

Cadre de vie

 avenue René Coty, 75014 PARIS

Une promenade piétonne paisible entre Denfert et Montsouris (Allée Samuel Beckett)

Budget Participatif 2017

Les piétons qui veulent se rendre au parc Montsouris depuis la place Denfert-Rochereau en empruntant l'allée centrale de l'avenue René Coty (allée Samuel Beckett) doivent actuellement traverser plusieurs passages piétons et réaliser de nombreux détours au niveau des différents carrefours qui coupent la promenade. Redonner une continuité à l'allée Samuel Beckett permettrait d’améliorer considérablement le cheminement piéton ainsi que la sécurité des promeneurs. Ce projet viendrait en appui au projet lauréat de l’édition 2015 du Budget Participatif : Paris Piéton, qui se concentre sur la valorisation paysagère, ludique et sportive de la liaison Montsouris-place Denfert-Rochereau. Afin de rétablir la continuité de cette allée, quatre secteurs d’intervention ont été identifiés : • Au commencement de l’avenue René Coty, près de la place Denfert-Rochereau : - Libérer l’espace public, actuellement très chargé, afin de favoriser les déplacements piétonniers. • Croisement Avenue René Coty / Rue d’Alésia : - Assurer un cheminement continu avec l’installation d’un îlot central et d’une traversée en deux temps, ou via une autre alternative (passage piéton en croix). • Croisement Avenue René Coty / Rue de la Tombe-Issoire : - Surélever et piétonniser la partie nord de l’îlot central. La partie sud ne sera pas piétonnisée, mais un plateau surélevé sera installé afin de renforcer la continuité de l’allée, tout en assurant la circulation des voitures au niveau de ce croisement. - Installer un passage piéton surélevé au niveau de la nouvelle sortie des Catacombes afin de sécuriser les flux qui seront engendrés par cet aménagement récent. • Croisement Avenue René Coty / Avenue Reille : - Mise en place d‘un plateau surélevé et d’un passage piéton pour permettre de relier directement le parc Montsouris depuis l’allée Samuel Beckett.

Education et jeunesse

 Tout Paris

Savoir-vivre (heureux) à l'école avec la malette de la vie

Budget Participatif 2017

L'écart se creuse entre les compétences acquises à l'école et les besoins du XXIe siècle (Perrenoud, 1999) et les enseignements scolaires semblent négliger certains aspects relatifs à la santé et au bien-être (Konu, 20002). Pour remédier à cela, les programmes "Life-skills" ou SEL (Social and Emotional Learnings) sont de plus en plus reconnus par la recherche internationale (Durlak, 2015). Ils proposent d'introduire dans les écoles les volets affectifs, émotionnels, relationnels, sociaux, cognitifs et méta-cognitifs. L'association "Vis-à-Vie" Education propose une malette éducative pour chacun des élèves du primaire ainsi qu'un bon de formation de deux heures pour chacune des classes du primaire (enseignants et élèves). Ce kit contient un jeu de cartes et un livret explicatif des compétences de la vie dont ils ont besoin pour réussir dans la vie de tous les jours. La formation complémentaire pour chacune des classes se déroule sur une plage horaire de deux heures et explique les neuf thèmes principaux du programme "Vis-à-Vie" Education et qui sont : (1) les différentes intelligences, (2) la communication (non-violente et non verbale), (3) le leadership (dans sa propre vie), (4) la connaissance de soi, (5) l'esprit critique, (6) les valeurs et la morale, (7) les développements technologiques, (8) l'écologie et le développement durable, et (9) la santé. La malette éducative "Vis-à-Vie" a pour but de lutter contre la violence, le harcèlement entre pairs, le décrochage scolaire et les inégalités sociales. Elle aide les élèves à améliorer leurs relations avec leurs camarades, leurs enseignants et leurs parents et rentre dans le cadre de la circulaire du 28/01/2016 du ministère de l'Education ; relative au Parcours Education de Santé (PES). La malette "Vis-à-Vie" permet aux élèves de développer des relations positives et un environnement favorable à leur santé et leur bien-être. Les élèves pourront emmener leur malette à la maison pour jouer en famille ou avec leurs amis.

Environnement

 Tout Paris

implanter des ruchers dans les cimetières in et hors lesmurs

Budget Participatif 2017

Il s'agirait d'implanter des ruchers dans tous les cimetières parisiens en ville ou externé. L’expérience est déjà lancée dans celui de Fontainebleau. Ces espaces verts et toujours fleuris sur les tombes ou par les arbres et arbustes, sans pollution et maintenant sans pesticides seraient très favorables à ces installations, et à la vie de ces insectes indispensables à notre survie. Cela favorisera la biodiversité, et facilitera la présence de la faune dans ces espaces un peu en dehors de la vie tumultueuse.Une association d'apiculteurs comme au Luxembourg ou à Georges Brassens ou bien d'associations locales sous la houlette d'un apiculteur pourrait s'en occuper, et les parisiens désireux de participer pourraient aussi s'inscrire et participer. Le miel pourrait être vendu au profit des apiculteurs en herbe, ou bien pour l'entretien des tombes des plus démunis et des soldats morts pour la France, ou encore pour améliorer les espaces autour des tombes. Le matériel peut être obtenu après de groupements et syndicats, qui peuvent fournir du matériel avec des prix ou d'occasion. Celui ci peut d'ailleurs peut être mutualisé dans les cimetières les plus proches les uns des autres. Les installations devront être sécurisées pour éviter des accidents avec les visiteurs. Et pourquoi pas même dans un cimetière favoriser les ateliers pédagogiques avec les écoliers proches de ces lieux de recueillement. Propos d'outre-tombe de Henri Hamet (fondateur de la SCA) à T.Duroselle (mai 2013): "vous n’avez pas tout vu jeune homme, promenez-vous donc dans ce lieu de repos éternel et vous pourrez observer la richesse végétale fort propice aux abeilles. Oubliez les chrysanthèmes de novembre qui n’ont pas d’intérêt pour nos amies ailées, mais regardez donc certaines plantes sauvages qui poussent entre les tombes et surtout, tous ces arbres qui nous apportent de la fraîcheur l’été".

1 2 3