Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Cadre de vie

 161 Rue des Pyrénées, 75020 PARIS

Aider les piétons à traverser le père Lachaise

Budget Participatif 2017

Le père Lachaise est non seulement un cimetière, mais aussi une merveille de nature et de patrimoine posée en plein est de Paris. Le traverser à pied est un bonheur qui arrive souvent lorsqu'on doit rejoindre un service, un magasin ou une garde d'enfant situé "de l'autre côté". Hélas on doit souvent se priver de ce bonheur à cause de la rareté des portes d'accès : une porte au nord à Gambetta, une au sud Bd de Menilmontant, et une à l'est rue de la Réunion. Il existe d'autres portes actuellement fermées : l'une à l'arrêt père Lachaise, d'autres donnant sur deux squares méconnus (square Henri Karcher et square Samuel de Champlain). Ouvrir ces portes permettrait de réduire considérablement le temps de marche pour aller, par exemple, de la bibliothèque Marguerite Duras au conservatoire). La porte Ouest a été fermée à la suite de Vigipirate, sans doute car on ne pouvait la surveiller. Peut être serait-il plus intelligent d'engager quelqu'un à cet effet plutôt que de fermer la porte. En effet, plus il y aura de passage en ces lieux, plus ils seront partagés par les parisiens et les touristes, plus on s'y sentira en sécurité. Si bien sur la vocation du lieu commande qu'il ne devienne pas un lieu de jogging, reste qu'il est d'ores et déjà un lieu de circulation pour ceux qui ont à le traverser, et qui s'y tiennent très bien. Encourager des déplacements piétons permettra à chacun d'être en meilleure santé, de profiter de ce patrimoine unique, et de réhabiliter ce lieu.

Ville intelligente et numérique

 Tout Paris

Créer une plateforme de démocratie participative

Budget Participatif 2017

Selon un sondage Viavoice pour la Fondation Jean Jaures en 2016, les français ne se sentent pas écoutés par le personnel politique. En outre, ils souhaitent qu'un plus grand nombre de décisions soient prises à l'échelle locale (44% souhaitent donner à la municipalité plus de pouvoir). Si la ville de Paris est plutôt en avance sur les initiatives de participation citoyenne, il reste difficile de suivre l'élaboration des réglementations locales, il n'est pas possible de commenter l'agenda du conseil municipal, ni de le suivre en direct sur internet. De la même manière, malgré les commissions extra-municipales, les conseils de quartier, les conseils des enfants et des Jeunes (ANACEJ), il reste difficile de participer simplement à l'élaboration des mesures municipales, donner son avis, etc. Il faudrait donc une plateforme, SIMPLE et qui centralise les initiatives citoyennes. Il est possible de suivre l'exemple de l'Estonie, où une telle plateforme a été mise en place, https://www.volis.ee. Afin qu'elle fonctionne, cette initiative devra être liée à celles des villes entourant Paris (autrement on retombe dans un schéma aux multiples plateformes, morcelées et inutilisées). Cette experimentation parisienne peut ensuite avoir vocation à servir de modèle pour une réplique à une échelle régionale puis nationale.

Cadre de vie

 75010

Renouveau des abords du Canal Saint-Martin

Budget Participatif 2017

L’objectif est d’œuvrer pour le réaménagement des abords et des berges du canal Saint-Martin dans le 10e, en tenant compte, dès sa conception des circulations motorisées et douces (quais de Valmy et Jemmapes) et de la piétonisation des dimanches et jours fériés ; d’intégrer dès la conception, une organisation permettant de diminuer les nuisances subies par de nombreuses dérives (bruit, alcoolisme nocturne, malpropreté…) qui aujourd’hui défigurent le canal ; de prendre en compte les souhaits des habitants et des usagers sur les aménagements futurs et des aspirations légitimes des riverains. Le conseil de quartier "Château d'Eau - Lancry" en partenariat avec l’Association des riverains du canal Saint Martin a, sur ce thème : initié des rencontres inter-quartiers ; réalisé un remue-méninges public ; entièrement consacré un conseil de quartier, au mois de mars ; soumis une proposition en pré-conseil d'arrondissement. Ces différentes démarches ne s'opposent pas, ni ne se contredisent, elles témoignent de l'engouement pour le sujet. Pour ce faire, nous proposons dans une première étape en 2017/2018, de réaliser une étude, confiée à un atelier d’urbanisme, avec l’aide éventuelle d’un laboratoire universitaire de sociologie et d’un laboratoire de recherche sur la ville de demain. Cette étude, menée en concertation continue avec les acteurs locaux qui le souhaitent, a pour objectif de proposer des scénarios chiffrés d'aménagement du site. Cette étude sera précédée par la création de maquettes représentant : d’une part, l’état actuel du canal sur le territoire du 10e arrondissement, complété par un reportage photos et vidéo ; d’autre part, une maquette représentant, entre autres, les futurs projets conçus par les services de la ville complétés par les projets présentés ces dernières années au budget participatif. Ces maquettes seront exposées au public (Mairie du 10e, Collèges, Centres d’Animation, Médiathèque Françoise Sagan, Bibliothèques municipales, Pavillon de l’Arsenal, etc.) et seront la base de la concertation publique qui servira d’assise à l’étude confiée à l’atelier d’urbanisme public ou privé. Les parisiens, les élus, les riverains, les conseils de quartiers mais aussi des architectes, des paysagistes, des designers pourront intégrer à cette seconde maquette leurs idées, leurs projets : un parcours santé, un chemin de déambulation, une alternance de zones de détente, de lecture, d’information sur l’histoire du canal, sa flore, sa faune, sa voie navigable. Les résultats seront présentés publiquement et permettront de se projeter vers l’avenir de façon concrète.

Environnement

 1 Avenue de Saint-Ouen, 75017 PARIS

Réhabilitation de la sortie de métro La Fourche

Budget Participatif 2017

La sortie de la station du métro La Fourche, créée en 1911 dans l'esprit propre à la ligne Nord-Sud, ferronnerie Modern Style et grès Bigot, a été malencontreusement reconstruite en béton dans les années 1960 après avoir été endommagée lors d'un accident causé par un poids lourd. Nous proposons de la réaménager à l'identique (voir les photos avant après) ou au moins dans un style proche de l'original à l'image d'une des sorties de la station Brochant (photo). Ce projet s'inscrit dans la continuité de la rénovation de l'avenue de Clichy. La section comprise entre la place de Clichy et La Fourche a été livrée en 2013. La réfection du tronçon situé entre La Fourche et la porte de Clichy, tout comme celle de l'avenue de Saint Ouen, sont programmées pour 2019, avec la fin des travaux du Tramway T3 et de la ligne M14. Déclic 17/18 avait déjà soumis ce projet aux candidats lors des élections municipales de 2014. Toutes les têtes de liste s'y étaient déclarées favorables. Les porte parole de la RATP, interrogés à l'occasion de réunions publiques, avaient montré un intérêt certain mais ils s'interrogeaient sur la prise en charge du financement de cette opération. Soulignons qu'aujourd'hui le risque d'un nouvel accident de la circulation a beaucoup diminué à la suite de la limitation de la vitesse à 30 km/h sur les deux avenues.

Environnement

 Tout Paris

Végétaliser les clôtures parisiennes

Budget Participatif 2017

Des clôtures, il y en a partout à Paris : celles des établissements municipaux, des bouches de métro, rambardes de sécurité, murs de cimetière, grilles de jardin, de toutes formes et toutes les tailles... La flore peut s'installer sur les clôtures par différents moyens. Les murs et grillages de grande taille se prêteraient bien à une végétalisation verticale, grâce aux plantes grimpantes (glycine, vigne vierge lierre, etc.) qui les transforment en éléments vivants et fonctionnels du réseau écologique local. La clôture, au lieu de former un simple obstacle, devient un mini-corridor biologique, un puits de carbone ; elle contribue à la production d'oxygène, de pollen, de fruits, à l'épuration de l'air et l'accueil de la faune. Le lierre par exemple, abrite de nombreux oiseaux et invertébrés. Mais pour autoriser la végétalisation d'une clôture, il faut s'assurer que la flore ne vienne pas gêner la visibilité d'un monument, un paysage ou un panorama qu'on souhaite mettre en valeur. Dans le cas des balustrades de faible hauteur, comme celles qui entourent les bouches de métro, il est possible de suspendre des petites jardinières garnies de fleurs, comme celles qui ornent nos balcons. Le fleurissement des rambardes serait non seulement un bon moyen de favoriser les insectes pollinisateurs, mais aussi un apport de couleurs vives pour égayer le paysage parisien. Si une clôture s'avère techniquement impossible à végétaliser, on peut envisager son remplacement par un support plus adapté, voire la supprimer définitivement au profit d'une haie de buissons plus épaisse.

Solidarité et cohésion sociale

 Tout Paris

Centre de soins et d'échange entre Réfugiés et Parisiens

Budget Participatif 2017

Aujourd'hui, alors que les arrivées de réfugiés se poursuivent sur Paris, aucun nouveau lieu de soins psychiques n'a encore vu le jour. Il existe désormais des structures et des associations qui aident et accompagnent les réfugiés dans leurs démarches pour la demande d'asile, les aides, le logement, l'éducation. Mais la santé mentale semble demeurer le parent pauvre de cette prise en charge. En parallèle la prise en charge administrative, l'urgence de la prise en charge psychique n'est pas à minimiser et se doit d'être intégrée dans le programme d'accueil des réfugiés. Un lieu, plusieurs vocations Ce lieu est à destination des réfugiés mais il se devra aussi d'être à l'écoute des équipes soignantes et des bénévoles parisiens qui se retrouvent souvent désemparés et à bout de force. Ils doivent pouvoir trouver un lieu qui leur permette de s'exprimer et d'être en position d'accueillir au mieux sur le long terme. Mais le lieu est aussi à destination de la population parisienne. Les Parisiens pourront venir chercher des informations, y signaler une personne en détresse, participer à des événements d'échange culturel avec les réfugiés. Avec le soutien de l'équipe d'art thérapie, le lieu pourra aussi accueillir des expositions d'artistes réfugiés. Ce lieu doit être un trait d'union entre les réfugiés et les Parisiens. Une équipe pluridisciplinaire professionnelle Elle sera constituée de psychologues, de psychomotriciens, d'ostéopathes, d'art thérapeutes, d'un médecin généraliste, d'une sage femme et d' un psychomotricien, tous rémunérés. Les personnes réfugiées seront adressées dans ce lieu par les différents acteurs de la prise en charge des réfugiés sur Paris (bénévoles, associations, APHP, MSF…) et avec qui nous travaillons déjà depuis des mois. Qui sommes nous ? Marjorie Fauché, peintre et art thérapeute Aziliz Quillévéré, psychologue Margaux Riquet, psychologue Samra Seddik, sage femme (Association Un Petit Bagage d'Amour)

Cadre de vie

 Tout Paris

bonheur du partage:danse pour tous, a tout âge, en plein air

Budget Participatif 2017

Permettre l'utilisation des espaces existants dans les parcs, squares et placettes, qui se prêtent à ce type d'activité, aux associations de danse et aux associations de quartier qui voudraient faire danser les parisiens de tous âges. Le seul investissement consisterait en l’aménagement de certains sols et la création de bornes électriques protégées là où elles n'existent pas. Nombre d'espaces "prêts à l'emploi" sont utilisés occasionnellement par certaines associations de danse, après des multiples démarches au près des mairies. L'idée c'est que ce ne soit plus nécessaire de faire toutes ces démarches et que dans des horaires précis et des endroits préétablis l’accès des associations se fasse facilement. Via le site internet de la Mairie de Paris les associations pourraient réserver leur espace, tout en précisant le type de danse. Le parisiens pourraient se tenir aux courant sur le même site des animations dans chaque quartier. Le but de cette initiative c'est d'améliorer le "vivre ensemble" de chaque quartier, que des gens des âges et horizons différents arrivent à se connaître et partager des moments de bonheur ensemble avec leurs familles et leurs petits enfants. C'est ce qui se passe à Paris-plage chaque année dans les espaces dédiés, pour seulement quelques semaines, et c'est magnifique ! Des mères dansant avec leurs enfants, des retraités dansant ensemble ou avec leurs petits enfants, des jeunes et moins jeunes partagent du bonheurs sur la piste de danse. Pourquoi ne pas prolonger ce bonheur partagé pendant toute l'année ?

1 2 3