Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Education et jeunesse

 8 Avenue Vincent d'Indy, 75012 PARIS

DES TABLEAUX NUMERIQUES POUR LE COLLEGE GERMAINE TILLION

Budget Participatif 2017

Notre projet a pour but de familiarisé les élèves de notre collèges aux nouveaux outils informatiques car de nos jours la maitrise de l'informatique et du numérique est indispensable. Le TNI peut être comparé à une sorte d’écran d’ordinateur géant. Les élèves se familiarisent ainsi au jour le jour à l’environnement informatique, à l’utilisation d’un traitement de texte, à la recherche sur Internet. L’intérêt majeur du TNI est de favoriser l’interactivité entre professeur et élèves. Cet outil suscite la curiosité et l’intérêt des enfants, et rend les enseignements plus ludiques et stimulants, le bénéfice est certain sur l’attention et la concentration des élèves. De plus la plupart des enseignants qui l’utilisent ressentent eux-mêmes un regain de motivation, une envie de s’investir encore davantage dans leur travail. L’interactivité est vraiment ce qui fait tout l’apport du TNI et il est essentiel d’exploiter au maximum cette dimension. La facilitation du travail collectif Le TNI offre une large surface de projection visible par tous, et sur laquelle chacun peut intervenir. Cela permet de placer toute la classe dans la même situation d’apprentissage, en étant sûr que tous les élèves visualisent exactement la même chose, et avec une attention certainement plus forte que devant un manuel ou une photocopie. Cela permet de développer de nombreuses possibilités de travaux en communs : rédaction collective d’un texte, découverte des pages préalablement numérisées d’un album, navigation sur Internet. Le gain de temps Dans la plupart des cas les utilisateurs constatent à long terme un gain de temps dans la préparation des cours. Grâce au format numérique il est plus facile de réutiliser ou recycler des supports de cours d’une année à l’autre. Avec une certaine expérience de l’informatique (traitement de texte, recherche sur Internet, numérisation…), la construction des séances devient finalement plus facile et rapide.

Cadre de vie

 75012

Rendre les rues Changarnier et Fernand Foureau plus agréables pour les piétons

Budget Participatif 2017

L’année dernière, les habitants de la rue Changarnier s’étaient mobilisés pour réaménager leur rue. Cette année le Conseil de Quartier Bel-Air Nord reprend ce projet en y incluant des améliorations à apporter à la rue Fernand Foureau. Ces voies souffrent de quelques maux : manque de propreté, manque de lumière, sentiment d’insécurité… Rue Changarnier : - Supprimer le terre-plein central, refaire le revêtement de la rue et la laisser à sens unique pour ainsi limiter les contre-sens volontaires. - Agrandir les trottoirs tout en conservant les places de stationnement existantes. - Agrémenter les trottoirs d’arbres à petit développement (arbres fruitiers par exemple) et doubler leur nombre. Sur ce point, il est important que ces arbres soient bien espacés afin de permettre aux habitants du rez-de-chaussée et des premiers étages de profiter de la lumière du sol - Végétaliser les pieds d’arbres et implanter des jardinières pour permettre ainsi à tous de jardiner ensemble. Rue Fernand Foureau : - Installer des panneaux pour exposition temporaire - Créer des marquages au sol pour les enfants (comme des marelles) sur la place - Mettre en valeur la fontaine Wallace par un éclairage innovant École Lamoricière : - Créer une fresque sur le pignon et sur le petit mur de la façade - Réparer le mur fissuré et finir la fresque déjà existante - Revoir la végétalisation du mur, certains plants sont morts, les pieds devraient être protégés et avoir de la terre.

Environnement

 Tout Paris

implanter des ruchers dans les cimetières in et hors lesmurs

Budget Participatif 2017

Il s'agirait d'implanter des ruchers dans tous les cimetières parisiens en ville ou externé. L’expérience est déjà lancée dans celui de Fontainebleau. Ces espaces verts et toujours fleuris sur les tombes ou par les arbres et arbustes, sans pollution et maintenant sans pesticides seraient très favorables à ces installations, et à la vie de ces insectes indispensables à notre survie. Cela favorisera la biodiversité, et facilitera la présence de la faune dans ces espaces un peu en dehors de la vie tumultueuse.Une association d'apiculteurs comme au Luxembourg ou à Georges Brassens ou bien d'associations locales sous la houlette d'un apiculteur pourrait s'en occuper, et les parisiens désireux de participer pourraient aussi s'inscrire et participer. Le miel pourrait être vendu au profit des apiculteurs en herbe, ou bien pour l'entretien des tombes des plus démunis et des soldats morts pour la France, ou encore pour améliorer les espaces autour des tombes. Le matériel peut être obtenu après de groupements et syndicats, qui peuvent fournir du matériel avec des prix ou d'occasion. Celui ci peut d'ailleurs peut être mutualisé dans les cimetières les plus proches les uns des autres. Les installations devront être sécurisées pour éviter des accidents avec les visiteurs. Et pourquoi pas même dans un cimetière favoriser les ateliers pédagogiques avec les écoliers proches de ces lieux de recueillement. Propos d'outre-tombe de Henri Hamet (fondateur de la SCA) à T.Duroselle (mai 2013): "vous n’avez pas tout vu jeune homme, promenez-vous donc dans ce lieu de repos éternel et vous pourrez observer la richesse végétale fort propice aux abeilles. Oubliez les chrysanthèmes de novembre qui n’ont pas d’intérêt pour nos amies ailées, mais regardez donc certaines plantes sauvages qui poussent entre les tombes et surtout, tous ces arbres qui nous apportent de la fraîcheur l’été".

Cadre de vie

 75011

Transformer le Passage Beslay

Budget Participatif 2017

Emprunté quotidiennement par plus de 400 élèves, leurs parents, les communautés éducatives des écoles, les habitants, les commerçants, les citoyens lors des élections, le passage Beslay reste sale, vétuste et peu convivial. Depuis de nombreuses années, habitants, parents, écoles et conseil de quartier se mobilisent pour embellir ce passage. Cette année, artistes, associations et commerçants ont rejoint le Collectif Passage Beslay, pour en faire un point de passage d’une trame verte et écologique, le Boulevard des Coccinelles. La partie basse piétonne, entre les deux écoles, est aujourd’hui investie par le Collectif Passage Beslay, les écoles, le jardin partagé Truillot et le Carillon, réseau de solidarité entre sans abris, commerçants et habitants, pour la création d’un jardin pédagogique, artistique et culturel. Nous proposons des aménagements complémentaires sur le passage Beslay : - Requalifier le passage Beslay et apaiser la circulation au croisement de la rue de la Folie Méricourt. - Sécuriser et rendre plus agréable la sortie de l’école Pihet à l’angle du passage Beslay et de la rue Pihet, par exemple en temporisant les passages de véhicules (hors taxis d’enfants) le temps de l’ouverture des portes de l’école, ou en réalisant des marquages au sol visibles. - Mettre en valeur le jardin Pihet-Beslay, le plus petit jardin de Paris, par la végétalisation des murs pignons appartenant à la Ville de Paris et par la création d’un jardin pédagogique sur certaines de ses parcelles à destination des élèves des écoles du secteur. - Revoir l’éclairage pour rendre toute sa lumière au passage sans couper les arbres. - Poursuivre et prolonger la démarche d'enjardinement peint et végétal engagé dans la partie piétonne en 2017 ; - Réaliser une fresque sur le mur au-dessus de l’entrée de l’école Beslay… https://www.facebook.com/Passage-Beslay-1507950969508176/

Environnement

 Tout Paris

centre d'information sur le Developpement Durable

Budget Participatif 2017

le centre d'information sur le développement durable serait dans un bâtiment du type du pavillon de l'eau qui pourrait accueillir principalement 2 thématiques centrées sur les énergies renouvelables et la construction et l'entretien écologique d'un bâti. Ce bâtiment disposerait d'une salle d'exposition et d'un fab lab doté notamment d'une imprimante 3 D qui peut par exemple servir à fabriquer une éolienne... Il serait aussi équiper d'un projecteur pour diffuser des films , et notamment des documentaires sur les énergies renouvelables et les modalités de construction et d'entretien d'un bâti. Une salle d'exposition serait constituée notamment de maquettes explicatives sur les énergies renouvelables et d'un exemplaire de démonstration d 'un bâti BCC et à énergie positive. L'intention de ce projet est d'éduquer les citoyens au développement durable et de démontrer que l'on peut faire de substantielles économies sur sa facture énergétique. Le fonctionnement de ce projet pourrait se faire avec l'aide d'étudiants bénévoles spécialisées en développement durable et ou avec l'aide d'administrateurs bénévoles de la ville de Paris. Un partenariat avec la maison des acteurs du Paris durable pourrait se faire. Ce centre serait donc ouvert à tout public, y compris au public scolaire. Le fab lab pourrait fonctionner un peu comme celui de La Paillasse, et donc des expériences et des innovations en matière d'économies d'énergie ou d'eau pourraient être réalisées. Ce lieu serait un lieu interactif , explicatif et axé sur l'innovation. Une thématique sur la biodiversité en milieu urbain notamment pourrait être évoqué montrant les méfaits de la pollution , et notamment celle en provenance d un trop grand nombre d'automobiles en ville. La thématique de la biodiversité pourrait être illustrée et développée dans des salles du parc floral par exemple.

1 2 3