Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Transport et mobilité

 Rue des Halles, 75001 PARIS

Je veux sortir du métro !

Budget Participatif 2017

QUELQUES COMMENTAIRES DU PUBLIC "Je suis pressé ! Je veux sortir ! Quelle sortie dois-je prendre ?" "Quand je sors d'un métro à République ou Châtelet, je veux sortir au niveau de la rue pour m'orienter, mais je ne sais pas quelle sortie prendre !" OBJECTIF Ce projet a pour but de pouvoir se repérer plus facilement dans les stations de métro complexe, et d'INDIQUER QUELLE EST LA SORTIE LA PLUS PROCHE. SOLUTION Solution : la sortie la plus proche est mise en évidence, par exemple entourée en jaune. EXEMPLE Exemple : je suis à République. J'arrive avec le métro 9. Je veux sortir pour m'orienter, car je m'oriente plus facilement dehors. Je regarde les panneaux et je vois : Sorties 1, 2,3,4... et je me dis : "Mais... moi je veux juste sortir ???!" Grâce à ce projet, la sortie la plus proche est mise en évidence. J'ai ainsi un outil de communication visuel qui m'aide à sortir facilement et rapidement du métro, sans être obligé de réfléchir... ! LOCALISATION Dans toutes les stations de métro complexes. Typiquement Châtelet-Les Halles et République. Le projet pourrait être d'abord testé sur une station, puis prolongé si les utilisateurs donnent des retours positifs. DÉTAIL DU BUDGET : Main d'oeuvre (peindre les panneaux) : 5000 EUR Matières premières (peinture, scotch) : 1000 EUR Communication (panneaux d'affichage pour informer les consommateurs) : 1000 EUR TOTAL : 7000

Education et jeunesse

 Boulevard Masséna, 75013 PARIS

Vers l’expertise numérique, l'Ecole du 21ème siècle

Budget Participatif 2017

L'Ecole renforce les inégalités sociales déjà présentes dans la société française au lieu de les gommer : la fracture numérique participe à cette injustice scolaire. Les enfants ont une appétence pour les objets connectés, l'Ecole doit se saisir de ces outils indispensables à la formation du citoyen. Nous, directeurs, enseignants, REV, animateurs et parents d'élèves de 7 écoles en éducation prioritaire souhaitons enrayer cette évolution en accompagnant nos élèves dans cette révolution. Ces 6 écoles représentent 1200 élèves. Notre projet a un double objectif : - utiliser le numérique dans nos pratiques pédagogiques pour accompagner cette mutation sociétale - guider nos élèves dans une utilisation créatrice et citoyenne. Le Web 3.0 a modifié en profondeur les comportements : nous sommes passés de la consommation médiatique à la proposition de contenus. Il faut donc penser et travailler son identité 3.0. Nouveau médiateur d'enseignement mais aussi vecteur d'informations, le numérique nous impose des problématiques qui lui sont propres. Si l'utilisation quotidienne des outils informatiques permet d'acquérir un certain nombre de compétences, nous devons être attentifs à ce que chaque élève puisse utiliser cet outil de façon adéquate afin de créer des contenus appropriés. Pour répondre à nos objectifs, nous demandons : 1. des tablettes numériques pour leur apprendre à lire, écrire et publier tous types de productions médias de façon critique et raisonnée 2. du matériel d'enregistrement vocal numérique, des logiciels et des ordinateurs portables pour traiter globalement l'enseignement par le numérique 3. des vidéoprojecteurs et des ordinateurs en fond de classe pour une pédagogie active et motivante L'acquisition de ces équipements leur permettra de mieux maîtriser à la fois la technique et l'utilisation de ces outils, de dynamiser les apprentissages mais aussi de développer le sens critique et la pratique raisonnée de ces médias incontournables.

Cadre de vie

 211 Avenue Jean Jaurès, 75019 PARIS

Aménagement et cohabitation dans le Parc de la Villette

Budget Participatif 2017

Rendre plus accessible le parc de la Villette et surtout rendre la cohabitation entre tous les usagers plus fluide et plus apaisée. Aux beaux jours, le Parc de la Villette est victime de son succès et l'aménagement du Parc n'est pas compatible avec les usages modernes. En effet sur les abords du canal de l'Ourcq, seule une petite portion de bitume est présente. Tous les usagers du Parc essayent d'emprunter cette portion lisse et bitumée. Les autres parties du parc sont pavées. Ainsi sur une infime portion, se retrouvent joggers, poussettes, vélos et autres marcheurs. Bien évidement personne ne peut prendre du plaisir sur les portions pavées dans ces conditions et usage. Des situations anormales peuvent ainsi se produire. j'ai vu des enfant qui apprennent à faire du vélo se faire conspuer par des joggeurs et même des poussettes se faire tamponner par des vélos. C'est un vrai problème. Pour moi les 2 cotés du canal de l'Ourcq sont à revoir même si les pavés sont jolis à regarder. Ils ne sont plus adaptés à l'usage actuel. Sur le rivage Nord "L'allée du canal" et sur le rivage sud "la galerie de l'Ourcq", je propose la création d'une vraie piste cyclable : Cout pour 100 m de piste cyclable en terrain protégé = 500 € Longueur du parc de la villette coté Nord "L'allée du canal"= 850 m Longueur du parc de la villette coté Sud "la galerie de l'Ourcq" = 1000 m Soit un total de 1850 m à aménager.

Environnement

 Tout Paris

Paris, ville piétonne et verte

Budget Participatif 2017

Le 17 février dernier, la Commission européenne adressait un dernier avertissement à la France pour ne pas agir assez fortement contre la pollution de l’air. Je rêve d'un Paris majoritairement piéton, cependant, il faut pour cela réduire réellement le nombre de voitures; et bloquer leurs itinéraires n'a visiblement d'effet que de faire contourner le problème aux automobilistes et aux scooters. La fermeture des voies sur berges, dont je félicite la mairie, n'a pas eu d'impact sur le nombre de voitures et semble avoir uniquement déplacé les embouteillages. Cet effort de piétonisation doit impérativement s'accompagner de deux mesures: des parkings gratuits et des transports publics accessibles à tous. Je propose de créer des parkings aux abords de la ville pour éviter que les automobilistes ne rentrent dans Paris. Ces parkings devront être gratuits ou peu chers afin que tous puissent en profiter sans distinction de revenus. Rien n'empêche les pouvoirs publics d'utiliser, comme à Londres, une sorte "péage urbain" qui permettrait de financer les transports en communs des citoyens qui eux, décident d'être responsables et de ne pas polluer. Par ailleurs, afin que les habitants d'île-de-France n'utilisent plus leur scooter ou leur voiture, les transports en communs devraient être gratuits. Imaginez que ceux-ci soient payés par 1, le "péage urbain" qui ferait payer les automobilistes/scooters peu scrupuleux de l'environnement pour les autres; 2, les impôts locaux, afin que chaque citoyen d'île-de-france paye le même prix et ait accès au réseau urbain.

Transport et mobilité

 85 Rue du Faubourg Poissonnière, 75009 PARIS

Piétonnisation de la rue du Fbg Poissonnière

Budget Participatif 2017

Près de 1 500 personnes avaient voté en 2016 pour que la rue du Fbg Poissonnière soit améliorée. Ce succès nous pousse à redéposer ce projet, mais en respectant la nouvelle règle du budget participatif de 2017 qui impose de ne pas comporter d'aménagements cyclables. Il s'agit donc d'une variante : piétonniser cette rue entre la rue Lafayette et la rue Bleue/Paradis. Ceci permettra de couper une source du trafic de transit qui emprunte quotidiennement cette rue au détriment de la vie locale (commerces et riverains), sans pour autant empêcher le bus 48 de desservir la rue puisqu'il pourra traverser la zone piétonne. Cette piétonnisation se ferait sur le modèle de la récente piétonnisation de la rue du Faubourg du Temple. Elle donnera l'opportunité de mettre en valeur cette section de la rue du Faubourg Poissonnière et de lui donner de l'attractivité. Les autres parties de la rue, en amont comme en aval de la zone piétonne, profiteront de la baisse du trafic de transit qui aujourd'hui s'engouffre dans la rue du Fbg Poissonnière depuis Magenta/Maubeuge, alors que cette rue n'est pas calibrée pour cela. En plus d'une baisse de la pollution, du bruit et de l'accidentalité, cela donnera une plus grande attractivité aux commerces et permettra de préfigurer l'évolution ultérieure avec rétrécissement de la chaussée et aménagement cyclable en double-sens. Contenu du projet: Piétonnisation de la rue de Montholon et des Messageries, et du Faubourg Poissonnière entre Lafayette et Paradis Aménagement des entrées de la nouvelle zone piétonne Suppression du mobilier encombrant la zone piétonne et des marquages routiers Plantation d'arbres Création d'arceaux vélo Pose de bancs ou d'assises individuelles Ce projet est issu d'une réflexion citoyenne animée par l'association Paris en Selle, qui met du vélo dans la ville (www.parisenselle.fr). Si vous souhaitez participer à ce projet ou aux autres déjà déposés, contactez-nous !

Culture et patrimoine

 Rue de Lutèce, 75004 PARIS

Un café populaire, festif et culturel pour l'Ile de la Cité

Budget Participatif 2017

Rendre aux parisien.ne.s « la tête, le cœur et la moelle de Paris »* ! Aujourd'hui, les parisien.nes fréquentent peu l'Ïle de la Cité. Entre les coûts de l'immobilier réservant les habitations à de richissimes propriétaires qui l'utilisent en résidence secondaire et le développement axé vers le marché touristique, les facteurs sont nombreux et l'Ile n'offre plus l'énergie qui attirent ailleurs les parisien.ne.s. Pourtant, des origines de Paris quand elle se nommait encore Lutèce, jusqu'au XIXe siècle et les travaux du baron Haussmann (qui en marque la fin), en passant par la Révolution durant laquelle elle fût rebaptisée "Ile de la Fraternité", elle fut un lieu de vie populaire, historique, central, animé et tributaire de l'âme parisienne. Installer un café populaire - le 'Paris-Lutèce'- dans des locaux appartenant à la Mairie de Paris permettrait de redonner aux parisien.ne.s l'envie et les moyens de venir. Ouvert de 7h à 2h - au-delà de l'affluence touristique quotidienne - car l'Ile est splendeur à toute heure, il offrirait des temps forts multiples et variés. Une restauration aux tarifs bas serait la condition première du lieu, sans renoncer à la qualité pour autant, en plébiscitant circuits courts et producteurs engagés. Une politique d'insertion primerait pour la composition de l'équipe du lieu, pour que l'approche populaire soit transversale. Une programmation culturelle et festive du lundi au dimanche, en journée et/ou soirée, où la diversité parisienne serait reflétée: concerts (hip-hop, musiques du monde, jazz...), scène ouverte (humour, slam...), carte blanche associative, débats, événements solidaires, projections (courts-métrages, documentaires...)... Il comprendrait une bibliothèque sur le thème de "Paris", où les ouvrages d'hier, d'aujourd'hui et de bientôt regardent "Paname" avec des mots. *Gui de Bazoches, 1190.

Prévention et sécurité

 mairie du 12e Arrondissement, 75012 PARIS

Du nouveau matériel pour La Corde Raide (projets Passeport pour l’emploi et Le Passage)

Budget Participatif 2017

La demande de l’association la Corde Raide vise à équiper en matériel deux projets qu’elle met en place : Le projet Passeport pour l’emploi a pour objectif de conduire les personnes en situation de vulnérabilité du fait de leurs addictions, vers une insertion professionnelle pérenne. Cet accès à l’emploi leur permettra de réintégrer une vie sociale et d’être autonome et citoyen. La mise en place d’ateliers d’initiation au Pack Office et d’accompagnement des démarches administratives en ligne faciliteront l’accès à la formation et permettront de réduire les inégalités sociales et professionnelles créées par la fracture numérique. Dans ces ateliers seront travaillées l’élaboration du CV, la lettre de motivation et les techniques de recherche d'emploi. Les administrations imposent aujourd’hui à tous, d’effectuer ses démarches sur Internet, aux dépens des personnes en situation de précarité. Pour cela, il est nécessaire d’accompagner, d’initier et de soutenir au mieux les participants à maîtriser les outils informatiques et les principaux usages d’Internet. L'atelier se déroulera le jeudi après-midi. Le nombre maximum de participants par atelier est de 8 usagers. Pour atteindre notre objectif, nous avons besoins d’équiper la salle informatique de huit ordinateurs et une imprimante reliés au réseau. Le Passage est un lieu d'échanges et d'informations, autour de consommations (cannabis, alcool, autres substances psycho-actives), abus d'écrans (téléphone, jeux, réseaux sociaux, internet…) susceptibles d’entraîner des conduites à risques (déscolarisation, isolement, addiction, …) à destination des jeunes de 14 à 25 ans. L’accueil est anonyme et gratuit. Parce qu’il est souvent difficile pour un jeune de demander de l’aide, nous souhaitons que Le Passage soit une véritable passerelle vers les Consultations Jeunes Consommateurs. L’attractivité du lieu repose sur l'accueil des jeunes par deux professionnels du CSAPA La Corde Raide, sans rendez-vous, qui pourront écouter, informer, apporter des réponses adaptées à la demande des jeunes. La salle mise à disposition pour l'accueil nécessite d'un aménagement et outils pour les jeunes: • un ordinateur avec meuble et imprimante en réseau • des chaises et poufs colorés • des grilles d'exposition pour nos supports de communication • une table basse

Cadre de vie

 47 Boulevard de Picpus, 75012 PARIS

Requalification du bd de Picpus aux abords du Campus Picpus

Budget Participatif 2017

A la suite d’une concertation, puis d’une consultation publique locale en 2012, auxquelles le conseil de quartier Nation-Picpus s’était associé de façon active en participant notamment à des visites sur le site, les jardins publics du boulevard de Picpus avaient fait l’objet d’une rénovation d’ensemble en 2013 (nouvelles plantations, jeux pour enfants, suppression de l’édicule RATP…). Le Conseil de quartier Nation - Picpus souhaiterait que la Ville prolonge, dans la continuité de cette rénovation des jardins, la requalification du boulevard de Picpus aux abords du Métro Bel Air en prévoyant notamment un renforcement des espaces végétalisés dans la partie située autour des murs qui entourent la station de métro (qui pourrait ensuite se prolonger vers la coulée verte pour renforcer le « réseau vert » du quartier). Ce projet pourrait donc être étudié en lien avec le Conseil de quartier voisin Bel Air Sud et les services municipaux concernés. Ce prolongement de la requalification du boulevard contribuerait à revaloriser l’espace public dans ce secteur en lien avec la restructuration en cours, sur le site de l’Hôpital Rothschild, du bâtiment de l’APHP appelé à devenir le « Campus Picpus », un grand centre de formation et de développement des compétences pour les personnels médicaux qui accueillera, lorsqu’il sera mis en service, des centaines de personnes. La livraison de ce bâtiment est prévue a priori pour la mi-2017, ce qui renforce l’intérêt d’une étude sur les aménagements possibles dans ce secteur intégrant le parvis du futur « Campus Picpus ».

1 2 3