Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Cadre de vie

 75018

Coulée verte Bichat - Porte de Clignancourt - Poissonniers

Budget Participatif 2017

Le quartier de la porte de Clignancourt possède de nombreux équipements publics : le centre sportif des Poissonniers, le stade Bertrand Dauvin, les jardins René Binet, Marcel Sembat et Ginette Neveu, le centre d'animation René Binet, la bibliothèque Jacqueline de Romilly, et le marché de la porte de Clignancourt, véritables atouts forts de la vie du quartier. Et pourtant, dans ce secteur enclavé entre le périphérique et les Maréchaux, il flotte comme un parfum de morosité, avec son environnement peu qualitatif, ses rues délaissées, grisonnantes et dénuées de vie. Il faut réanimer ce secteur populaire autour d'un espace de convivialité qui embellira le cadre de vie et tissera des liens sociaux avec les quartiers environnants. Il s'agit de créer une coulée verte d'un kilomètre entre l'hôpital Bichat et le centre sportif des Poissonniers, reprenant le mail arboré des rues Henri Huchard, René Binet, Francis de Croisset et Jean Cocteau. En effet, cette grande allée relie l'ensemble des équipements du quartier, mais elle n'est pas valorisée à la hauteur de son potentiel. Afin d'apporter de la verdure à hauteur humaine, des arbustes et des vivaces fleuries seront plantées en plate-bandes, tout le long du parcours, de manière à compléter la présence des arbres pour renforcer la biodiversité. La promenade sera ouverte à de nouveaux usages, avec des installations ludiques, artistiques et sportives (agrès, ping-pong, mini-boulodrome, sculptures ou jeux d'enfants). Cette coulée verte permettra aux habitants de se réapproprier l'espace urbain, agrémenter leurs déplacements quotidiens et favoriser les rencontres intergénérationnelles. Cette proposition vient compléter le projet d'espaces extérieurs pluridisciplinaires, voté au Budget Participatif 2016, dans le même esprit d'animation du quartier.

Environnement

 Tout Paris

implanter des ruchers dans les cimetières in et hors lesmurs

Budget Participatif 2017

Il s'agirait d'implanter des ruchers dans tous les cimetières parisiens en ville ou externé. L’expérience est déjà lancée dans celui de Fontainebleau. Ces espaces verts et toujours fleuris sur les tombes ou par les arbres et arbustes, sans pollution et maintenant sans pesticides seraient très favorables à ces installations, et à la vie de ces insectes indispensables à notre survie. Cela favorisera la biodiversité, et facilitera la présence de la faune dans ces espaces un peu en dehors de la vie tumultueuse.Une association d'apiculteurs comme au Luxembourg ou à Georges Brassens ou bien d'associations locales sous la houlette d'un apiculteur pourrait s'en occuper, et les parisiens désireux de participer pourraient aussi s'inscrire et participer. Le miel pourrait être vendu au profit des apiculteurs en herbe, ou bien pour l'entretien des tombes des plus démunis et des soldats morts pour la France, ou encore pour améliorer les espaces autour des tombes. Le matériel peut être obtenu après de groupements et syndicats, qui peuvent fournir du matériel avec des prix ou d'occasion. Celui ci peut d'ailleurs peut être mutualisé dans les cimetières les plus proches les uns des autres. Les installations devront être sécurisées pour éviter des accidents avec les visiteurs. Et pourquoi pas même dans un cimetière favoriser les ateliers pédagogiques avec les écoliers proches de ces lieux de recueillement. Propos d'outre-tombe de Henri Hamet (fondateur de la SCA) à T.Duroselle (mai 2013): "vous n’avez pas tout vu jeune homme, promenez-vous donc dans ce lieu de repos éternel et vous pourrez observer la richesse végétale fort propice aux abeilles. Oubliez les chrysanthèmes de novembre qui n’ont pas d’intérêt pour nos amies ailées, mais regardez donc certaines plantes sauvages qui poussent entre les tombes et surtout, tous ces arbres qui nous apportent de la fraîcheur l’été".

Environnement

 TENNIS CANDIE, 75011 PARIS

MA VILLE VERTE

Budget Participatif 2017

Le projet "MA VILLE VERTE" répond aux besoins de tous les parisiens habitant des quartiers où la pierre trop présente rend l'arbre trop absent... Il s'agit en toute modestie de joindre l'utile à l'agréable dans un quartier saturé de véhicules et de pollution. Le projet s'appuie sur un modèle de réussite, celui du Passage Thiéré 75011, non loin de là. "L'habillage" de la clôture du court de tennis le long du trottoir recentre les joueurs sur l'espace de jeu les mettant à l’abri des regards derrière un rideau de verdure. La réalisation en est simple, l'exécution rapide, l'investissement peu coûteux à l'aide de bacs rectangulaires au sol, dans lesquels se développent les graines des plantes grimpantes les plus appropriées. C’est aussi rompre avec une architecture à l’esthétique "carcérale" moitié béton moitié grillage du Passage Saint-Bernard 75011. Le but est de créer un havre de paix pour ceux qui pratiquent un sport d'extérieur, par le biais d'un aérien coussin de verdure feutrant les bruits, protégeant les locataires des immeubles en bordure des puissants HMI des courts de tennis qui inondent de leur lumière violente l'intérieur de leur habitacle. Il s'agit aussi de créer une bulle de fraîcheur, un espace où l'oeil s'aventure pudiquement à travers un poétique mur de verdure pour harmoniser entre elles des activités telles que tennis et déambulation mitoyenne.

Cadre de vie

 Rue du Rhin, 75019 PARIS

Embelissement de la Place Rhin et Danube

Budget Participatif 2017

Cette place est reliée aux Boulevards extérieurs, la rue Compans vers les Buttes Chaumont, la rue Mouzaïa et la rue Manin par 5 axes de voiture, et une allée piétonne, la Place Rhin et Danube se trouve à l'épicentre des quartiers Solidarité, Porte Brunet, Mouzaïa et Buttes Chaumont. Sur cette place figure la statue « En moisson », sculpture réalisée par Léon Deschamps (1860-1928) et installée sur celle-ci en 1933. C'est un lieu de passage de véhicules important (et parfois « trop rapide »), mais aussi de piétons : avec le Lycée Diderot, une crèche, la station (ligne 7bis) de métro Danube, l'Allée Francis Ponge avec les jardins partagés Hérold, le Café Parisien, le café Danube, le supermarché Carrefour City, la piscine à proximité et L' E.P.H.A.D. La place se trouve entre le tissu urbain résidentiel, au sud et à l'ouest et des logements de grande taille et des équipements, au nord et à l'est. Nous proposons de donner un simple coup d'éclat à la place pour permettre un regard nouveau par les passants, les riverains, et l'envie de l'investir : • Suppression du double trottoir de cette place au profit d’une marche légèrement plus haute ou d’un petit muret agrémenté autour de petites lumières type DIODE ou LED. • Sa mise en valeur par des éclairages type DIODE ou LED tout autour du parterre central rempli de fleurs, et rendre aussi plus lumineuse la statue et de ce fait sera plus visible de loin. • D’apprendre l’histoire et le rôle que cette place a joué dans le passé (en ajoutant un petit panneau expliquant l’histoire liée à cette place). ----Prévoir dans le budget de fonctionnement le nettoyage de la statue-----

Propreté

 75010

RESTREINDRE LES DÉJECTIONS D'URINE SUR LA VOIE PUBLIQUE

Budget Participatif 2017

 Objectif de l'idée Remplacer les urinoirs mobiles saisonniers de rue par l’adjonction d’urinoirs sur l’un des côtés de la sanisette. Ce qui pourrait éviter à la municipalité la charge financière de l’installation, de la location et du nettoyage de ces urinoirs mobiles.  Descriptif de l'idée proposée Une grande partie des sanisettes sont en service 24 h sur 24 h. Néanmoins ces sanisettes ont une capacité d’accueil limitée par leur temps d’utilisation et de nettoyage. Le temps d’attente entre deux utilisateurs est au minimum de 5 mn, d’où un maximum de 10 à 12 utilisateurs par heure. Cette situation ne convient absolument pas aux sites touristiques ou aux endroits très fréquentés comme les abords du canal Saint-Martin. Cette situation « encourage» les déjections sauvages. L’idée est d’augmenter la capacité d’accueil de ces sanisettes en la multipliant par 3 ou 4 par l’adjonction de deux pissotières sur l’un des flancs de la sanisette (mini vespasiennes ouvertes). Pour l’hygiène, ces urinoirs seraient reliés à l'eau courante et aux E.V. de la sanisette. De plus, cette modification « privilège » la gente féminine par une presque exclusivité d’utilisation de la sanisette de base. Le coût de modification serait inférieur à la location répétitive des urinoirs mobiles ; De plus, ce coût pourrait être pris en charge par la société DECAUX, qui en échange s'approprierait l'idée et pourrait la diffuser sur d'autres villes.

Education et jeunesse

 Tout Paris

Savoir-vivre (heureux) à l'école avec la malette de la vie

Budget Participatif 2017

L'écart se creuse entre les compétences acquises à l'école et les besoins du XXIe siècle (Perrenoud, 1999) et les enseignements scolaires semblent négliger certains aspects relatifs à la santé et au bien-être (Konu, 20002). Pour remédier à cela, les programmes "Life-skills" ou SEL (Social and Emotional Learnings) sont de plus en plus reconnus par la recherche internationale (Durlak, 2015). Ils proposent d'introduire dans les écoles les volets affectifs, émotionnels, relationnels, sociaux, cognitifs et méta-cognitifs. L'association "Vis-à-Vie" Education propose une malette éducative pour chacun des élèves du primaire ainsi qu'un bon de formation de deux heures pour chacune des classes du primaire (enseignants et élèves). Ce kit contient un jeu de cartes et un livret explicatif des compétences de la vie dont ils ont besoin pour réussir dans la vie de tous les jours. La formation complémentaire pour chacune des classes se déroule sur une plage horaire de deux heures et explique les neuf thèmes principaux du programme "Vis-à-Vie" Education et qui sont : (1) les différentes intelligences, (2) la communication (non-violente et non verbale), (3) le leadership (dans sa propre vie), (4) la connaissance de soi, (5) l'esprit critique, (6) les valeurs et la morale, (7) les développements technologiques, (8) l'écologie et le développement durable, et (9) la santé. La malette éducative "Vis-à-Vie" a pour but de lutter contre la violence, le harcèlement entre pairs, le décrochage scolaire et les inégalités sociales. Elle aide les élèves à améliorer leurs relations avec leurs camarades, leurs enseignants et leurs parents et rentre dans le cadre de la circulaire du 28/01/2016 du ministère de l'Education ; relative au Parcours Education de Santé (PES). La malette "Vis-à-Vie" permet aux élèves de développer des relations positives et un environnement favorable à leur santé et leur bien-être. Les élèves pourront emmener leur malette à la maison pour jouer en famille ou avec leurs amis.

1 2 3