Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Cadre de vie

 rue Paul Barruel, 75015 PARIS

Une mini-ferme urbaine

Budget Participatif 2017

Au cœur du jardin Paul Barruel et à proximité immédiate de son jardin partagé, un espace de 600 m² accueillera une mini-ferme urbaine, composée de 2 Shetland, 4 lapins et 4 poules, gérée par les associations Le verger Paul Barruel et les amis du jardin de la Félicité qui entendent faire renaître la tradition équine qui animait autrefois le 15e. Ce projet s’inscrit dans des actions sociales et de développement durable menées par le jardin partagé mais également éducatives avec la visite des centres de loisirs et des écoles maternelles et primaires en lien avec les animateurs et professeurs. Cette mini-ferme urbaine sera composée d’un espace « manège » de 200 m² avec des sauts d’obstacles pour monter et faire galoper les Shetland et d’un espace « vert » de 400 m² avec un abri, des abreuvoirs et un petit auvent pour pouvoir les brosser, les parer et les laisser se détendre sous l’œil des passants. Cet espace sera entouré de grilles/clôtures et d’un portillon à proximité du cabanon du jardin partagé et d’arbres fruitiers (poiriers, pommiers). La ferme urbaine sera complétée d’un poulailler/clavier avec des lapins et des poules. Outre l’investissement dans l’infrastructure, le BP financera également l’achat de selles et de casques, pour assurer aux enfants une sécurité optimale. Aucune dépense de fonctionnement ne sera demandée à la Ville. Dans le détail, l’achat de foin (0.50 centime d’euro/jour) sera convenu par l’association avec un agriculteur francilien, le vermifuge (3 fois par an pour 25 € environ) et les vaccins annuels (45 euros) seront administrés par des étudiants en école vétérinaire habitant le 15e (un partenariat avec une école vétérinaire est à l’étude) et le parage (4 fois par an) sera mené par des bénévoles professionnels rencontrés par l’association du jardin partagé en compagnie d’enfants des écoles et centres aérés du 15e. Toujours dans une dimension « verte », le crottin sera utilisé par l’ensemble des jardins partagés comme engrais fertilisant.

Cadre de vie

 75020

Pour un espace public apaisé et partagé entre Gambetta et Père Lachaise

Budget Participatif 2017

Créer des voies semi piétonne (ou une zone de rencontre) reliant le théâtre de la Colline, la place Gambetta, le Père Lachaise et le cimetière de Charonne, afin d'apaiser l'espace public pour que puissent s'y tisser du lien social et que les riverains, les usagers du théâtre, des restaurants, des commerçants et des fleuristes du quartier aient plus d'espace de vie. Une végétalisation cohérente permettra de renforcer la trame verte aboutissant place Martin Nadaud et reliant les cimetières de Charonne et du Père Lachaise, le réservoir Eau de Paris et l’église St Germain de Charonne - Rue Malte Brun, entre l’avenue Gambetta et l’avenue du Père Lachaise : Dans la mesure du possible, remettre à niveau la chaussée et le trottoir, limiter l’accès aux véhicules de secours et de livraison/scénographie, installer de la végétation hors sols en pots, en jardinières ou en bacs - la 2e partie de la rue Malte Brun, la rue Rondonneaux et la rue Stendhal : Des aménagements plus légers compléteront la végétalisation déjà retenue au Budget Participatif 2016 - Avenue du Père Lachaise, entre les rues Malte Brun et Ramus : Même approche, en ajoutant la possibilité de planter pleine terre (la seule rue qui offre cette possibilité autour de la place Gambetta) déjà prise en compte dans le réaménagement de la place. Les taxis devront garder leur arrêt existant et se déployer aussi sur le trottoir d’en face Pour faciliter l’accès des voitures au cimetière Père Lachaise depuis la rue des Pyrénées, la rue Emile Landrin pourrait être rendue aux deux sens de circulation entre Pyrénées et Rondeaux.

1 2 3