Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Cadre de vie

 Place d'Italie, 75013 PARIS

Une fontaine d'eau pétillante pour la place d'Italie

Budget Participatif 2017

Le cœur du 13ème bénéficie certes de fontaines d’eau de ville dans ses jardins et aussi de la fontaine d’eau de source de la place Verlaine. Mais il manque de fontaines accessibles aux passants le long des voies. Ce manque est particulièrement criant dans le secteur de la place d’Italie, où la présence de 3 lignes de métro convergeant avec 7 lignes de bus entraine une affluence permanente, qui s’ajoute à la fréquentation du centre commercial Italie 2 et aussi aux déplacements des habitants des nombreux immeubles de grande hauteur à proximité immédiate. Seul existe un point d’eau dans le jardin central de la place, mais ce dernier souffre d’un manque d’accessibilité notoire. Il est donc totalement ignoré. Pour répondre à un besoin immédiat de santé publique, mais aussi dans une perspective plus largement écologique, le conseil de quartier « Cœur du 13ème » souhaite voir l’installation dans le secteur d’une fontaine d’eau potable et pétillante en libre-service comme il en existe déjà plusieurs à Paris. Il s’agit en effet d’encourager la population à profiter d’une fourniture d’eau pétillante gratuite (à consommer sur place ou à emporter), tout en limitant l’empreinte carbone liée au transport puis au recyclage de bouteilles en grand nombre. Le Conseil de quartier « Cœur du 13ème » espère que ce projet pourra s’inscrire dans le cadre de la rénovation prochaine de la place d’Italie et contribuera à la rendre plus humaine.

Transport et mobilité

 Tout Paris

Des vélo-cargos électriques partagés pour les parisien.ne.s

Budget Participatif 2017

Suite à la ratification de l’Accord de Paris et aux démultiplications des pics de pollution, nous nous devons de réinventer promptement notre mobilité afin de la décarboner, notamment dans un contexte urbain dense comme celui de Paris. Le vélo-cargo, un vélo sur deux ou trois roues comportant un coffre permettant de transporter de lourdes charges, était très développé au début du XXème siècle avant de totalement disparaître de la circulation. Il doit aujourd’hui retrouver ses lettres de noblesse, aidé des technologies électriques modernes. Un vélo-cargo est utile dans bien des situations. Que ce soit dans une pratique quotidienne pour aller faire ses courses ou transporter ses enfants, ou bien dans un contexte ponctuel comme pour un déménagement ou l’organisation d’une balade à la journée. Enfin dans un contexte de voyage à très faible empreinte carbone et à budget maîtrisé durant plusieurs jours. Les vélo-cargos présentent un coût important d’acquisition, ce qui justifie la pertinence de partager leur usage entre plusieurs utilisateurs, et ainsi de maximiser leur utilisation. L’idée est que la Mairie de Paris investisse dans une flotte de un à cinq vélo-cargos à assistance électrique. Ces vélos seront gérés, stockés, assurés et entretenus par l’association olmo, qui favorise depuis plus d’un an l’émergence de voyages à très basse empreinte carbone et sensibilise le grand public aux questions de mobilité durable. Aucun frais de fonctionnement n’est ainsi à prévoir par la Mairie. Le stockage pourrait se faire dans un box à disposition de l’association olmo domiciliée dans le 14ème arrondissement de Paris, dans des emplacements identifiés dans le 19ème (quartier prioritaire) ou tout autre endroit répondant aux critères de stockage en sécurité et d’accessibilité. Vous trouverez en pièce jointe (PDF) le projet dans un format plus détaillé.

Solidarité et cohésion sociale

 Tout Paris

Une appli citoyenne

Budget Participatif 2017

L’idée est de créer une application pour encourager les parisien-nes à « passer à l’acte citoyen » : entreprendre, s’engager, créer, donner, risquer, etc. Une telle application, qui utiliserait la géolocalisation, serait inspirée de l’application SAIP (Système d’Alerte et d’Information des Populations) du Gouvernement qui envoie des notifications d’alerte à l’usager en cas d’événements exceptionnels de sécurité civile (attentats, alerte nucléaire, produits dangereux, rupture d’ouvrage hydraulique). Mais avec l’appli citoyenne, ce serait au moment où l’usager passe à proximité d’une entreprise innovante, d’une exposition originale, d’un local pour donner ou s’engager que l’appli vibrerait et indiquerait ce qu’il est possible de faire ou de s’inspirer. Sans doute que le site "Paris s'engage" pourrait aider à l'élaboration de cette carte citoyenne. Exemple. Dans le sud du 20e / nord du 12e : l’accélérateur de start-up de la rue des Haies, la recyclerie de la porte de Montreuil gérée par Emmaüs, le centre de l’établissement français du sang de la rue Crozatier, le Cirfa (Centre d’information et de recrutement des forces armées) du boulevard Diderot, l''association "dessine-moi un mouton", située Métro Maraîchers, et qui est dédiée au soutien scolaire. A chaque fois que l’utilisateur passerait devant, son téléphone vibrerait et il pourrait être renvoyé à un site décrivant l’objet, les atouts, les raisons de pousser la porte de la structure concernée. Autant d’occasions de « faire un pas de côté », avant, peut-être, de « faire un pas en avant ».

Santé

 Tout Paris

Protéger les enfants de la pollution de l'air

Budget Participatif 2017

Selon AirParif, une centaine d'établissements scolaires parisiens (crèches, écoles, collèges) sont situés à moins de 500m d’un axe routier majeur et connaissent des dépassements des valeurs limites d’exposition pour les PM10 et le NO2, pour ne citer que ces deux types de polluants. Les impacts sanitaires sur les enfants sont majeurs et incluent l'asthme mais aussi des retards dans le développement cognitif. (Notre association est membre du conseil d'administration d'AirParif). La maire de Paris a inscrit la lutte contre la pollution de l’air comme l’un des grands enjeux de son mandat. Elle prend de nombreuses mesures. Toutefois, la diminution observée de la pollution est encore trop lente. Les enfants vont continuer à respirer des niveaux inquiétants de pollution pendant encore des années. Nous proposons un grand plan d'action dans les établissements les plus concernés, associant différentes technologies pour diminuer, rapidement et concrètement, l'exposition de nos enfants à la pollution. Nous proposons donc un portefeuille de solutions innovantes, adaptables aux conditions particulières de chaque établissement (Filtres posés sur les ventilations, peintures absorbantes de polluants, formation des personnels,...). Ces solutions sont validées par notre partenaire, le CSTB/OQAI, et un conseil scientifique. Leur efficacité, en termes de réduction de la pollution de l'air dans les établissements et en termes d'amélioration de la santé des enfants, est mesurée au travers d'un partenariat avec des institutions scientifiques de référence. (L'évaluation est placée hors du budget participatif). Ce projet répond concrètement à l’inquiétude légitime des parents. Il montre la capacité de la ville à réagir à l'échelle du problème sanitaire majeur que représente la pollution, en particulier pour les enfants et dans les établissements qui sont directement de sa responsabilité. Il fait de Paris le leader mondial dans les actions de protection des enfants face à la pollution.

1 2 3