Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Cadre de vie

 Rue René Boulanger, 75010 PARIS

RUE RENÉ BOULANGER : CRÉER UNE ZONE DE RENCONTRE

Budget Participatif 2017

L’objectif du projet est de donner la priorité aux piétons et aux vélos sur la chaussée rue René Boulanger entre la République et la rue de Lancry. Il s’agit de ralentir les voitures et de limiter le transit dans cette rue. La chaussée est actuellement zone 30 à cet endroit : l’idée est de requalifier comme le bas de la rue du faubourg du Temple. Toutefois il n’est pas nécessaire d’avoir un traitement très onéreux de la voirie : il suffirait simplement de donner une continuité en termes de revêtement qui fasse le lien avec la parie de la rue Boulanger déjà réaménagée et d’harmoniser les trottoirs ainsi que le mobilier urbain (éclairages…) Pour cela il faudrait un élargissement à 3 mètres du trottoir du côté pair, en supprimant quelques places de stationnement. La largeur du trottoir impair resterait inchangée de façon à conserver le stationnement de ce côté. Les plus : - Les piétonnes et les piétons : touristes, parisiennes et parisiens habitant ou travaillant dans le quartier, personnes à mobilité réduite, poussettes, enfants (cf. proximité du centre Jean Verdier par exemple), pourraient bénéficier d’un espace sécurisant et agréable. - Les cyclistes : il sera possible de sortir de la place de la République en direction de Strasbourg Saint-Denis (et inversement d’y arriver) par une voie qui serait une alternative beaucoup plus sûre que la circulation sur le boulevard Saint-Martin, où il n’existe pas de piste cyclable. - Les résidants et les résidantes de la rue : bénéficieraient de plus de sérénité avec une circulation automobile adoucie, donc moins de bruit et d’une amélioration de la sécurité et du cadre de vie. La rue ne serait pas rendue piétonne afin de conserver des places de stationnement et une possibilité de faire passer les véhicules des riverains etc. - Les automobilistes et les deux-roues motorisés : ce serait la fin d’une situation floue. Des limitations de vitesse différentes entre les 2 parties de la rue sont la cause d’accidents fréquents.

Culture et patrimoine

 8 Rue Boyer, 75020 PARIS

UNE VRAIE GALERIE PARISIENNE DANS LE XXè -DES EVENEMENTS OFF

Budget Participatif 2017

LE XXème arrdt, un arrondissement qui bouge et monte La rue Boyer, une rue au cœur du XXè en pleine mutation LE PLUS GRAND NOMBRE d'artistes parisiens réside dans le XXème Nous, les ADM, créons une vitrine POUR TOUS de 170 m² ( 110 m² en RDC et 65 m² en sous-sol ) Pour tous nos artistes professionnels et amateurs éclairés et nous la partageons avec tous nos habitants CET ESPACE réside dans la Fondation LEBAUDY, fondation ayant une politique sociale, nous accueille en nous donnant une chance de construire un espace artistique pour une participation financière à moindre frais. CELUI-CI OUVRIRA début avril 2017. NOS OBJECTIFS : - Pour y faire du "OFF" en résonance avec les évènements parisiens tels que la Fiac, Art-Paris, mois du dessin, mois de la photo, fête de l'estampe, journée de la femme, oct rose, Sidaction.... et aussi, ÉVIDEMMENT : des expositions de TOUS LES ARTISTES DU XXème, des ateliers ( dessin de nus-- apprentissage de la gravure--initiation à la laque--modelage), des conférences, du dessin sur tablette numérique pour la jeunesse, des projections, de l'histoire de l'art, de la créativité branchée,du street art avec des pros du milieu urbain, du co-working.... des expériences diverses avec les habitants créant un espace de rencontres et de ressources. NOS RAPPROCHEMENTS ET CONNECTIONS avec La Bellevilloise, la Maroquinerie, Inecat tous les trois situés également rue Boyer ainsi qu'avec le Carré Baudouin. nous sommes déjà en collaborations avec divers établissements du quartier et resteront partenaires. (LA CAF, 20èmeChaise- Médiathèque M.Duras, Conservatoire G.Bizet, EPHAD, ESAT...) Nos besoins : des chevalets, des ordinateurs, des bancs, des chaises, des tables, des spots, des tablettes, un vidéoprojecteur et écran---également aménagement du sous-sol de 65 m² : modernisation de l'éclairage, sécurisation de l’escalier, réfection du sol, peinture et aération.

Solidarité et cohésion sociale

 Tout Paris

100 MALLETTES PEDAGOGIQUES / LANGAGE INTERACTIF DU CORPS

Budget Participatif 2017

Lauréat de la fondation AFNIC pour la solidarité numérique, une structure artistique associative a développé le prototype d'une mallette pour favoriser la pratique corporelle collective afin que chacun appréhende son corps en connexion avec soi et les autres. La mallette est clé en main et autonome. Elle ne nécessite aucun coût supplémentaire de fonctionnement. Nomade, elle comprend les logiciels exécutables, un vidéoprojecteur, une Kinect (outil de captation des corps pour les projeter sur un écran/mur). Elle peut donc être mutualisée. Le contenu artistique comprend 8 tableaux interactifs questionnant nos corps et notre rapport au monde et aux autres (apparence, virtuel…). Il s’agit d’un outil pédagogique qui permet une approche intuitive, expérimentale du geste et de son interaction visuelle dans l’espace. Les présences et la quantité de mouvement sont captés en temps réel permettant des interactions avec un univers visuel projeté. Seul ou à plusieurs, la communication s’établira de façon ludique, sensorielle et non verbale. Le projet est à destination de tous ; il est pensé comme un outil de création, d’expérimentation du geste interactif pour appréhender le corps d’une autre façon. Il permettra une jouabilité immédiate et un affranchissement de la contrainte d’apprentissage. L’association souhaite le proposer pour une circulation dans le plus grand nombre de structures culturelles, éducatives, socio-médicales... Une réunion commune a déjà eu lieu avec la DASeS, la Mission Santé Mentale, la DASCO 1er et 2e degré, la DAC et l’adjoint au Maire chargé du handicap qui ont tous montré leur intérêt. A Paris, un ensemble de 100 mallettes pourrait couvrir le territoire en touchant les établissements de la protection de l’enfance et les associations de l’aide sociale à l'enfance, les foyers de jour (autisme...), les instituts médicaux-éducatifs, les personnes exclues et aussi les écoles. Il est prévu des formations auprès des intervenants internes.

Santé

 111 Boulevard de Charonne, 75011 PARIS

BULLE DE PAIX

Budget Participatif 2017

IDÉE Un lieu en forme de bulle, pour une pause calme au cœur de la ville. Les pauses proposées aux personnes qui le souhaitent, en entrant dans la bulle, seraient des séances d’une vingtaine de minutes de méditation, de sieste musicale, de lecture collective (pour enfants ou tous publics) ou de yoga, qi-gong, tai-chi-chuan. Cette bulle serait isolée du bruit extérieur, mais en transparence avec l’extérieur. OBJECTIF Ces temps de pause peuvent paraître inaccessibles à celle ou celui lancé chaque jour dans une course contre la montre, ou à la personne non-informée qui n’en verrait pas forcément l’intérêt. D’où l’idée de se présenter dans leur quotidien, sur leur chemin, sous forme de bulle bien identifiable, sans nécessiter de longue recherche pour y accéder. Une bulle, visible sans être imposante, sur une voie traversée par des milliers de gens chaque jour, s’intègrerait harmonieusement dans le paysage urbain pour proposer à la Parisienne ou au Parisien qui le souhaite, sur son chemin, son oasis de calme, son havre de paix ou son moment de détente à travers une séance de méditation, de sieste musicale, de lecture, de yoga, de tai-chi-chuan ou de qi-gong. DISPOSITIF La forme de la bulle pourrait ressembler à celle d’un igloo, d’environ 20 mètres carré accueillant une quinzaine de personnes, mais dont les parois seraient transparentes et opacifiables, avec une bonne isolation sonore. Ce dispositif offrirait une nouvelle perception de l’environnement immédiat de la ville, permettant de voir et de rester dans le bouillonnement urbain et son décor particulier, sans en subir les pressions physiques ou sonores. L’idée d’opacifier les parois ou d’y adapter des stores amovibles, permettrait de s’isoler aussi visuellement, si besoin. Pour que l’avantage de cette structure soit global, elle pourrait fonctionner de manière autonome ou semi-autonome énergétiquement, grâce à une bonne isolation thermique, et éventuellement une coupole au sommet photovoltaïque.

Solidarité et cohésion sociale

 Tout Paris

Maison de la Traduction

Budget Participatif 2017

Paris est une ville dynamique traversée de multiples nationalités et langues. Etudiants, Touristes ou migrants, ce melting pot de langues ne se retrouvent pas forcément dans les rues et les services administratifs présents dans la ville de Paris. De même, les textes, les livres, formulaires administratifs ou procédures ne sont pas toujours traduits ou sont payants. C'est pourquoi nous proposons la mise en place d'une maison de la traduction. Cette maison permettra surtout aux migrants, public le plus fragile parmi ceux cités, de traduire leurs documents administratifs gratuitement et ainsi faciliter ou accélérer leurs démarches administratives (demande d'asile, CAF, reprise d'études). La maison sera ainsi un lieu d'accueil où ils pourront trouver l'ensemble des documents nécessaires traduits ainsi que des traducteurs sur place qui pourront directement porter assistance à ceux pour qui la barrière de la langue est une entrave à l'accès aux droits. La maison de la traduction pourra aussi mettre à disposition des traducteurs à l'ensemble des associations et services en lien avec un public migrant ou étranger. Les difficultés de communication représentent souvent des barrières à l'accès des ressources associatives mais aussi à la relation envers les différents services de l'administration (Police, Mairie, Préfecture, CAF, Universités). La maison de la traduction se veut ainsi un lieu de centralisation des services pour une amélioration de ceux-ci à destination des plus fragiles.

Solidarité et cohésion sociale

 163 Rue des Pyrénées, 75020 PARIS

Une maison d'accueil de mineurs étrangers isolés

Budget Participatif 2017

L’idée… Devant l’urgence de la situation des migrants mineurs isolés, des familles parisiennes font le choix d’héberger temporairement ces adolescents. Ce geste solidaire et citoyen ne saurait être une solution à long terme, et une structure dédiée apparaît essentielle pour encourager et accompagner ces initiatives. Elle aura aussi pour mission d’offrir à ces jeunes un quotidien cohérent leur permettant de se construire une identité et un avenir dans ce pays qu’ils ont choisi. Le lieu… Au 163 rue des Pyrénées dans le 20ème arrondissement sur une parcelle appartenant à la commune de Paris. La Direction du Logement et de l’Habitat a transmis les informations techniques en sa possession afin de permettre le dépôt de ce projet au vote du budget participatif. Demain… Le lieu accueillera les mineurs adressés par des collectifs et associations pour des durées de 6 mois à 2 ans. Il mettra en lien les adolescents avec des familles d’accueil du quartier à temps plein ou partiel, assurera le suivi juridique de leurs dossiers, leur donnera une éducation scolaire par des professeurs spécialisés (FLE et matières générales) et citoyenne par des activités sportives et culturelles. Ce projet s’inscrit dans les objectifs de la mandature et procède d’un maillage entre acteurs territoriaux sur ses différents axes: - l’augmentation du nombre des structures d’accueil à Paris, - la dimension éducative de l’accompagnement des réfugiés, - l’écologie urbaine et l’architecture bioclimatique - l’agriculture urbaine - Economie sociale et solidaire Il conjugue 3 thèmes du budget participatif : - Solidarité et cohésion sociale - Education et jeunesse - Environnement

1 2 3