Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2587 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Environnement

 75012

Accès à l'eau pour les installations de végétalisation

Budget Participatif 2017

Depuis cinq ans, le quartier Vallée de Fécamp s’est doté d’espaces végétalisés par les habitants. Certains sont installés et entretenus : pots rue de Wattignies, bacs rue Claude Decaen, rue Nicolai, Jardin-potager Charenton-Jardiniers. D’autres vont être réalisés dans le cadre du projet du budget participatif 2016. En outre, dans le cadre du programme "du Vert près de chez vous", de nombreux mini-espaces végétalisés sont et vont être installés (pieds d’arbres, ….). Tous ces projets sont confrontés au même grave problème : l’accès à l’eau ! Inutile d’insister sur l’importance vitale de cette question s’agissant de végétalisation. Il est particulièrement crucial pour les sites hors sol (pots, bacs,..) durant l'été. Tous ces projets sont voués à une mort certaine si la question de l’accès à l’eau n’est pas réglée. Suivant les sites, plusieurs formules sont envisageables : installation fontaine eau potable (cf. projet « des fontaines dans Paris, BP 2015!), notamment pour espaces en maraichage, collecte d’eau de pluie (création d’impluvium ou autre), réserves rechargeables,… Le projet proposer de CONCEVOIR, INSTALLER et TESTER l’usage de différents dispositifs INNOVANTS, sur cinq sites dans le quartier Vallée de Fécamp. Notre quartier conserverait son rôle pionnier dans la végétalisation participative à Paris.

Transport et mobilité

 Tout Paris

Amélioration de la circulation des piétons sur les trottoirs

Budget Participatif 2017

Ce projet concerne les trottoirs de faibles largeurs et dans des rues où la présence des piétons est importante, notamment aux heures de pointe. Lorsque les trottoirs sont relativement peu larges, disons entre 80cm et 150cm, la zone réservée aux piétons est souvent réduite pas la présence de poteaux interdisant aux voitures de se garer sur ces trottoirs. Ces poteaux sont la plus part du temps implantés dans le bitume sur la zone de circulation des piétons. Tels qu’implantés, ces poteaux empêchent les piétons de se croiser facilement, d’autant plus lorsque les piétons sont pourvus d’une poussette ou d’un caddy. Nous n’oublierons pas les personnes handicapées qui ont beaucoup de difficulté, elles aussi à croiser les autres piétons. Initialement, la pose de ces poteaux a été pensée pour un bon stationnement et une bonne circulation des voitures sur la chaussée. Avec les évolutions culturelles actuelles, nous souhaitons améliorer prioritairement la circulation des piétons dans ces rues étroites où les trottoirs sont étriqués. Actuellement les faibles largeurs des trottoirs font que dans de nombreuses situations, certains piétons se trouvent obligés de descendre sur la chaussée pour croiser une personne venant en sens inverse, ou pour le doubler, encourant ainsi un risque grave sur la chaussée, que ce soit dans le même sens ou lors du croisement avec les véhicules. Schématiquement en partant de la chaussée vers le mur, on trouve, la chaussée, le caniveau, la margelle en pierre, puis la partie goudronnée ou bétonnée, laquelle supporte le poteau en acier (voir Schéma S1) L’idée consiste à faire maintenant implanter ces poteaux dans la margelle, permettant ainsi un accroissement significatif de la surface du trottoir pour les piétons (voir schéma S2)

Cadre de vie

 

Pour un espace public apaisé et partagé entre Gambetta et Père Lachaise

Budget Participatif 2017

Créer des voies semi piétonne (ou une zone de rencontre) reliant le théâtre de la Colline, la place Gambetta, le Père Lachaise et le cimetière de Charonne, afin d'apaiser l'espace public pour que puissent s'y tisser du lien social et que les riverains, les usagers du théâtre, des restaurants, des commerçants et des fleuristes du quartier aient plus d'espace de vie. Une végétalisation cohérente permettra de renforcer la trame verte aboutissant place Martin Nadaud et reliant les cimetières de Charonne et du Père Lachaise, le réservoir Eau de Paris et l’église St Germain de Charonne - Rue Malte Brun, entre l’avenue Gambetta et l’avenue du Père Lachaise : Dans la mesure du possible, remettre à niveau la chaussée et le trottoir, limiter l’accès aux véhicules de secours et de livraison/scénographie, installer de la végétation hors sols en pots, en jardinières ou en bacs - la 2e partie de la rue Malte Brun, la rue Rondonneaux et la rue Stendhal : Des aménagements plus légers compléteront la végétalisation déjà retenue au Budget Participatif 2016 - Avenue du Père Lachaise, entre les rues Malte Brun et Ramus : Même approche, en ajoutant la possibilité de planter pleine terre (la seule rue qui offre cette possibilité autour de la place Gambetta) déjà prise en compte dans le réaménagement de la place. Les taxis devront garder leur arrêt existant et se déployer aussi sur le trottoir d’en face Pour faciliter l’accès des voitures au cimetière Père Lachaise depuis la rue des Pyrénées, la rue Emile Landrin pourrait être rendue aux deux sens de circulation entre Pyrénées et Rondeaux.

Culture et patrimoine

 75016

Paris d'antan, Paris en joie :

Budget Participatif 2017

Paris d'antan, Paris et ses artistes, Paris en joie : Une ville qui rappelle ses bons souvenirs et qui s'exprime par son talent est une ville en joie : excellente thérapie pour les citoyens ! Investir, s’approprier l’espace public en y proposant des moments festifs, un week-end par mois environ (sur les quais de Seine ou dans espaces verts). Pour permettre à tous les citoyens (y compris les seniors, les personnes porteuses de handicaps) de se rencontrer, se détendre, échanger et renouer avec l’histoire conviviale du Paris des différentes époques. Il s’agirait de proposer des thématiques telles que : Bals médiévaux, du front-populaire, des années 70’, dégustations des spécialités de l’époque, danse costumées, atelier d’art plastique, fresques, contes, théâtres, musique… Les associations locales volontaires se coordonneraient pour la programmation annuelle. L’idée est de : Se rappeler ses bons souvenirs, exprimer son art, sa culture et ses traditions. C'est aussi se rappeler ses artistes, peindre Paris à son goût à travers des ateliers, raconter son histoire par le théâtre et les contes et avec ses costumes d'époque. Paris d'antan c'est déguster et faire connaître aux parisiens et touristes les recettes de cuisine traditionnelles et goûters gourmands (stars) de l'époque et participer à des bals en plein air en compagnie de ses musiciens. Paris d'antan c'est l'exposition et l'échange de livres, bibelots, déco de l'époque. Paris et ses Artistes c'est : la découverte et la promotion des talents, c'est transmettre le savoir, l'art. C'est aussi l'art du futur! Matériels pour l’installation des différents stands : Chalets ou modules escamotables installés provisoirement sur les quais ou parcs et jardins ou Bois de Boulogne. Ces structures pourraient être les chalets utilisés lors des marchés de Noël ou les cabines de Paris Plage. Aménagements de plateformes pour les différentes scènes. Compétences des acteurs associatifs locaux pour l’animation.

Cadre de vie

 Avenue René Coty, 75014 PARIS

Continuité de promenade piétonne sur l'avenue René Coty

Budget Participatif 2017

Le Conseil de quartier Montsouris-Dareau propose la réalisation d’une continuité de promenade piétonne dans la contre-allée de l’avenue René Coty de façon à éviter de contourner l’allée, par les trottoirs adjacents, au niveau des croisements de l’avenue René Coty avec la rue de la Tombe-Issoire et avec la rue d’Alésia. Au niveau du croisement avenue René Coty/ rue de la Tombe Issoire - Utilisation rationnelle de la partie cimentée du parterre central situé au centre du carrefour, en matérialisant le passage piéton par une surélévation de la chaussée au niveau du passage entre le terre-plein et l’allée René Coty - Implantation de feux coordonnés avec le feu de croisement de la rue adjacente autorisant le passage piéton. Au niveau du croisement rue d’Alésia / avenue René Coty Matérialisation du passage piéton par 2 bandes blanches ou une seule bande plus large. Implantation de 2 feux coordonnés avec les feux de croisement de la rue et indiquant le passage pour piétons. LES POINTS FORTS DE CETTE CONTRE-ALLÉE DE L’AVENUE RENÉ COTY - Cette contre-allée est très fréquentée comme lieu de promenade entre Denfert-Rochereau et le parc Montsouris. Elle est aussi le passage obligé pour les piétons devant se rendre à la station de métro Denfert-Rochereau souvent éloignée de leur habitation. Elle dessert 3 quartiers : Montsouris/Dareau, Jean Moulin-Porte d’Orléans, Mouton-Duvernet. - En outre, la sortie des Catacombes qui est prévue aux environs du carrefour avenue René Coty/ rue de la Tombe Issoire va drainer de nombreux visiteurs dont le parcours pourra être facilité et plus agréable.

1 2 3