Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Propreté

 Tout Paris

Un plan ambitieux pour le propreté à Paris

Budget Participatif 2017

La propreté reste un des points noirs de la ville : incivilités permanentes, nettoyage négligé, matériel dérisoire, recyclage inexistant des déchets sur la voie publique. Paris est très en retard par rapport à toutes les grandes métropoles du monde. La qualité de vie commence par la propreté de notre environnement au quotidien. Pour y arriver, une véritable mobilisation s'impose pour : - des campagnes de sensibilisation récurrentes avec un vrai buget d'achat d'espace publicitaire (affichage, presse locale, internet, spots cinéma) et des initiatives collaboratives de sensibilisation, en particulier dans les écoles et collèges, rues commerçantes, jardins - des moyens réels de verbalisation avec des amendes dissuasives et la sous-traitance de la verbalisation à des équipes renforcées du privé, comme pour le contrôle du stationnement - le remplacement et la modernisation du matériel de nettoyage, dérisoire par rapport à ce dont disposent les agents des grandes métropoles mondiales - un vrai contrôle qualité des prestations des agents de nettoyage, avec évaluation du travail effectué et sanctions. La sous-traitance à de grandes entreprises spécialisées doit être envisagée - la pose de cendriers de grande contenance aux abords des stations de métro et dans tous les arrêts de bus - la généralisation des poubelles de recyclage dans les squares, jardins, sur les grandes artères et places, et dans le métro en partenrariat avec la RATP.

Cadre de vie

 JARDIN DES CENDRIERS (DIT DES AMANDIERS), 75020 PARIS

Projet des riverains pour le jardin des Amandiers

Budget Participatif 2017

Je souhaite re-proposer le projet des riverains du jardin des Amandiers déposé en 2015 Améliorer l'organisation de l'espace naturel, créer une ambiance ludique et conviviale afin d'offrir aux habitants de l'îlot Amandiers-Duris un meilleur cadre urbain, un partage des espaces et une ouverture sur le quartier - créer une pelouse pour pique-niquer, s'allonger dans l'herbe, se retrouver en famille ou entre amis. Il n'y a pas dans l'îlot Duris de larges surfaces bien exposées pour un rassemblement convivial - exploiter le potentiel Jeunesse des 7 structures scolaires et crèches avoisinantes rassemblant plus de 700 enfants de 0 à 10 ans, avec un jardin pédagogique - lutter contre la déstabilisation du revêtement qui génère une poussière irritante, le rendant infréquentable par les asthmatiques - aménager des espaces dégagés pour casser les zones aveugles afin d'améliorer la surveillance des enfants et de lutter contre le trafic de drogue très courant dans ce square - inventer une ambiance. Dans un quartier où les lignes architecturales sont froides et dures, le square doit répondre a un besoin d'humanisation et doit se penser comme un poumon vert, un cœur de quartier - une gestion différenciée revue : dans un square aussi fréquenté, le choix d'une gestion en "friche" ne convient pas. Il faut ré-introduire des floraisons, de la saisonnalité. La friche en place confère une image de jardin négligé, à l'abandon. Or, dans ce quartier sensible, il faut donner au contraire une impression de square tenu - protéger les plus jeunes des risques de noyade et exploiter différemment la fontaine classée en supprimant le bassin d'eau et introduire des effets de type jets ou Brumisateurs pour un effet fraîcheur sans danger - proposer aux plus grands un espace de glisse, un mini skatepark, inexistant dans ce secteur - favoriser une réappropriation du square par les classes moyennes qui l'ont aujourd'hui déserté, le jugeant mal fréquenté et pauvre visuellement

Solidarité et cohésion sociale

 Tout Paris

Maison du droit pour les migrants

Budget Participatif 2017

Un accueil des migrants respectueux des principes de dignité et d’humanité ne se fera pas sans la garantie d’un accès au droit effectif et inconditionnel. L’accès au droit, au conseil et à l’information juridique reste le pilier de la protection des droits fondamentaux de cette population fragilisée. Un collectif d’avocats membres d’Avocats sans frontières, ayant constaté à l’occasion d’une mission en Grèce les violations caractérisées des droits migrants en Europe, souhaite créer à Paris une Maison du droit où tous les migrants pourraient recevoir des conseils juridiques sans discrimination aucune. L’objectif est double : - assurer des permanences juridiques, avec et sans rendez-vous, à la fois sur des questions générales et sur des problématiques spécifiques (mineurs isolés, victimes de crimes les plus graves -torture, viol, etc…-) ; - proposer un suivi des dossiers avec des juristes ou des avocats parisiens. Le collectif souhaite également développer, pour son fonctionnement futur, des partenariats avec le milieu associatif, les cliniques juridiques des universités parisiennes et les écoles de traduction. Les fonds du budget participatif de la Mairie de Paris seront alloués à : - la création d’une plateforme en ligne d’information à destination des migrants ; - la création d’un réseau sécurisé pour assurer le stockage et la sécurisation des dossiers ; - l’achat de matériel (bureaux, chaises, ordinateurs) ; - éventuellement location salle si aucune n’est mise à disposition à titre gracieux.

Culture et patrimoine

 Rue du Javelot, 75013 PARIS

13'OR URBAIN

Budget Participatif 2017

Suite à presque une décennie de développement et de redynamisation de la dalle des Olympiades, nous souhaitons poursuivre l’initiative jusque dans son cœur, dans ses rues souterraines (rue Javelot et rue du Disque), pour faire vivre ces endroits “cachés” mais pourtant très empruntés par la population locale. À l’initiative de l’association Pixo et en collaboration avec des habitants et artistes locaux (Edge, Bebar, Lalasaïdko, etc.), le projet 13’or urbain a pour but de divulguer le street art comme véritable expression de l’art contemporain, d’établir un dialogue avec la population locale, mais aussi de développer cet endroit unique pour mettre en valeur ces passages cachés et enrichir le paysage urbain. En améliorant la qualité de cet espace par des interventions artistiques, nous souhaitons contribuer à l’amélioration de la qualité de vie et également créer de la cohésion sociale à travers l'art. En invitant des street artistes locaux mais également d’autres issus de tout horizon, avec leurs styles mais surtout des savoir-faire et des savoir-vivre différents, nous voulons permettre à ces rues souterraines d’exprimer l’ouverture multiculturelle propre à notre arrondissement et de rayonner bien au-delà du quartier. Empruntés par de nombreux habitants, notamment des écoliers et des étudiants, ces chemins pourraient devenir de véritables sources d’inspiration et permettre d’égayer un parcours jugé actuellement fade. Ce serait alors une opportunité d’intégrer ce public à la réalisation de ce projet : soit par des ateliers et des rencontres avec les artistes, soit par la réalisation de certains pans de murs en collaboration avec des écoles et collèges du quartier. L’art urbain deviendra alors un moyen d’occupation et de (ré)appropriation de l’espace public, en favorisant et en multipliant les moments d’échange et de partage afin de participer à l’animation sociale et à la vie culturelle du quartier – et plus largement du 13e arrondissement tout entier.

Ville intelligente et numérique

 Tout Paris

CoopCycle : une plateforme coopérative de livraison de repas

Budget Participatif 2017

Le projet CoopCycle a pour objectif de créer une plateforme de livraison de repas à vélo open-source, offrant les mêmes fonctionnalités que les plateformes propriétaires. L'idée ? Fournir un système complet de mise en relation (site web, API et application smartphone) permettant aux travailleurs de détenir la plateforme pour laquelle ils·elles travaillent. Sous la forme d'une entreprise collective, ils·elles pourront décider des conditions de travail, de la tarification et des horaires, sur un modèle démocratique et ouvert. Le logiciel étant open-source, ce modèle pourra ensuite être répliqué facilement dans d'autres villes. Nous pensons que Paris est la ville idéale pour expérimenter cette plateforme d'un nouveau genre : - Il existe une forte communauté de livreurs à vélo, et de nombreux restaurants. - La Mairie a annoncé que 2017 sera l'année du vélo, avec le Plan Vélo. - En septembre 2016, un voeu en faveur d’une coopérative SCIC de coursiers à vélo a été émis par le Conseil de Paris. En réalité, le projet a déjà commencé sans financement : https://coopcycle.org Le code source est disponible ici : https://github.com/coopcycle L'argent permettra de de renforcer l'équipe de développement, en embauchant un designer et des développeurs pendant quelques mois, et de louer un local pour commencer à organiser la coopérative. Passons de l'économie collaborative à l'économie collaborative, maintenant !

Solidarité et cohésion sociale

 75020

Une Maison de la démocratie participative pour le XXe

Budget Participatif 2017

Les sept conseils de quartier du XXe arrondissement présentent un projet collectif de création d'une "Maison de la démocratie participative", espace de travail et de rencontre consacré à la participation citoyenne. A travers ces assemblées ouvertes au public, les habitants et les personnes travaillant sur le territoire participent à la vie locale, sont associés aux projets de la municipalité et font des propositions. Les conseils de quartier sont à l'initiative d'actions concernant l'aménagement du quartier, la vie du quartier ou l'amélioration du vivre ensemble. Ils peuvent également octroyer des contributions financières aux associations pour la réalisation de projets d'intérêt collectif. A l'heure actuelle, les membres bénévoles des conseils de quartier accomplissent leurs missions sans disposer de lieu propre, ni d'équipement spécifique. Les conseils de quartier jouissent ainsi d'une faible visibilité auprès du grand public. Le projet présenté a pour objectif de créer un véritable espace physique dédié aux activités des conseils de quartier, également lieu d'échanges avec la population, lieu d'expression citoyenne, laboratoire d'idées et d'initiatives. La Maison de la démocratie participative accueillerait par ailleurs des manifestations portées par les conseils de quartier ou les habitants, contribuant ainsi à la consolidation du lien social. L'investissement obtenu au titre du budget participatif permettrait d'aménager et d'équiper des locaux appartenant à la Ville, comportant : - un espace de travail avec plusieurs postes de travail, dotés de matériel bureautique et informatique ; - un espace permettant de recevoir le public, - un grand espace de réunion susceptible d'accueillir les réunions des conseils de quartier et des manifestations (débats, expositions...), - un espace en plein air pouvant accueillir des manifestations et des rencontres, - des panneaux d'affichage en intérieur et en extérieur pour la communication.

1 2 3