Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Cadre de vie

 

Pour un espace public apaisé et partagé entre Gambetta et Père Lachaise

Budget Participatif 2017

Créer des voies semi piétonne (ou une zone de rencontre) reliant le théâtre de la Colline, la place Gambetta, le Père Lachaise et le cimetière de Charonne, afin d'apaiser l'espace public pour que puissent s'y tisser du lien social et que les riverains, les usagers du théâtre, des restaurants, des commerçants et des fleuristes du quartier aient plus d'espace de vie. Une végétalisation cohérente permettra de renforcer la trame verte aboutissant place Martin Nadaud et reliant les cimetières de Charonne et du Père Lachaise, le réservoir Eau de Paris et l’église St Germain de Charonne - Rue Malte Brun, entre l’avenue Gambetta et l’avenue du Père Lachaise : Dans la mesure du possible, remettre à niveau la chaussée et le trottoir, limiter l’accès aux véhicules de secours et de livraison/scénographie, installer de la végétation hors sols en pots, en jardinières ou en bacs - la 2e partie de la rue Malte Brun, la rue Rondonneaux et la rue Stendhal : Des aménagements plus légers compléteront la végétalisation déjà retenue au Budget Participatif 2016 - Avenue du Père Lachaise, entre les rues Malte Brun et Ramus : Même approche, en ajoutant la possibilité de planter pleine terre (la seule rue qui offre cette possibilité autour de la place Gambetta) déjà prise en compte dans le réaménagement de la place. Les taxis devront garder leur arrêt existant et se déployer aussi sur le trottoir d’en face Pour faciliter l’accès des voitures au cimetière Père Lachaise depuis la rue des Pyrénées, la rue Emile Landrin pourrait être rendue aux deux sens de circulation entre Pyrénées et Rondeaux.

Santé

 Tout Paris

Affichage internet de la pollution des cours d'école/crèche

Budget Participatif 2017

L'impact de la pollution atmosphérique extérieure sur la sante des jeunes enfants n'est plus à démontrer. La mairie de Paris est sensibilisée par ce problème. Les informations communiquées à ce jour par les services municipaux ou régionaux, comme Airparif, sont très intéressants. Ils incluent des rapports de pollution globale (les médiatiques "pics de pollution") et des rapports sur les pollutions extérieures localisées, comme la proximité du trafic routier (https://www.airparif.asso.fr/_pdf/publications/cp_prox-vgc_121204.pdf). Le problème avec les phénomènes de pollutions extérieures localisées, c'est que les niveaux de pollution peuvent s'avérer préoccupants au quotidien, même dans des périodes dites "d'absence de pic de pollution", surtout dans les cours, où les enfants "ventilent" le plus. Des mesures de pollution semblent effectuées dans certaines cours d'écoles parisiennes mais il est particulièrement ardu d'obtenir ces résultats. Pour ainsi dire, certain(e)s responsables d'établissement scolaires prenant leur poste à proximité du périphérique, ne sont même pas au courant que des mesures ont été effectuées dans leur établissement, et n'ont pas de chiffres facilement retrouvables. Je propose donc la création d'une page internet (Airparif ou autre) avec mise à disposition au public du programme de mesure de pollution extérieure dans les cours de crèches et d'écoles, ainsi que des résultats complets obtenus, établissement par établissement. Cette mesure pourrait dans un deuxième temps être étendue aux complexes sportifs fréquentés par les enfants. L'objectif est d'avoir une carte très précise des expositions chroniques subies par les enfants. Cela permettrait, dans un futur proche, de réfléchir tous ensemble aux actions à mener pour les établissements les plus exposés. A plus long terme, la création de cette page internet ne peut qu'aider la municipalité à convaincre l'opinion publique de la nécessité d'agir contre la pollution atmosphérique extérieure.

Cadre de vie

 75018

La place Anne-Marie Carrière

Budget Participatif 2017

La place Anne-Marie Carrière : faire exister un lieu incertain La place Anne-Marie Carrière a été créée en février 2014, et dédiée à la mémoire d'Anne-Marie Carrière (1925-2006), comédienne et chansonnière, éminente personnalité de la République de Montmartre, dont elle a été plusieurs fois ministre. La place se trouve à la jonction des rues Lepic, Abbesses et Joseph de Maistre. Elle est de forme triangulaire, et de dimension restreinte. Pour le moment, sommairement meublée de quelques jardinières où languissent des arbustes, d'un banc, ainsi que d'un arbre de plantation récente, elle sert surtout au stationnement sauvage des motos qui paraissent délibérément ignorer le parking pourtant très proche (à quelques mètres à peine) aménagé à leur intention au début de la rue Joseph de Maistre, et qui n'affiche jamais complet. Bref, la place Anne-Marie Carrière aujourd’hui, c’est tout, sauf une place. Ce que nous proposons : • l’installation sur cette place, où passent de nombreux touristes, de quelques panneaux donnant à voir les vues peintes par Vincent Van Gogh depuis sa fenêtre, située juste au-dessus de la place A.-M. Carrière, lors de son séjour chez son frère Théo, entre mars 1886 et février 1888. • l'installation de sièges à occupant unique pour éviter le stationnement sauvage des deux roues • une végétalisation plus attrayante • le réaménagement de l'arrêt du Montmartrobus situé quelques mètres en amont de la place, au coin de la rue Tholozé : il est très fréquenté par des personnes âgées, descendues faire leurs courses rue Lepic ou rue des Abbesses et qui se plaignent de ne pouvoir s'asseoir en attendant (souvent longuement) l'arrivée de leur autobus. Il serait bon de prévoir un véritable arrêt avec abribus et banc, moyennant peut-être un petit déplacement de la station un peu plus loin dans la rue Lepic.

Cadre de vie

 141 rue Raymond Losserand, 75014 PARIS

Métamorphose au cœur du quartier Plaisance

Budget Participatif 2017

Située au niveau du 145 rue Raymond LOSSERAND et référencée sur internet comme « Jardin de la place Raymond LOSSERAND », la place dite « de la Fontaine » souffre de son aspect sinistre, notamment le soir. Afin d’égayer ce lieu de passage très fréquenté par les riverains du quartier Plaisance, le Conseil de quartier Didot-Porte de Vanves et les enfants du centre de loisirs et de l’école Maurice Rouvier proposent : - La réalisation d’une fontaine-sculpture à la fois colorée, ludique, attractive et pétillante de vie. - La mise en lumière de la place par un système d’éclairage ancré au sol au pied des arbres (un arbre sur trois). - L’installation d’une plaque commémorative visant à rendre hommage à Louise Losserand, résistante et femme de courage. - La sécurisation des bordures métalliques par la pose de rebords demi-cylindriques en bois sur les bords tranchants. - La réalisation d’une fresque sur la frise en béton qui surplombe les rez-de-chaussée des quatre locaux des bailleurs ICF et Paris Habitat. Elaboré avec l’appui de l’association du Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement, ce projet vise à tirer le fort potentiel de cet espace arboré au cœur de Plaisance, en y recréant un environnement significatif pour les enfants et les adultes du quartier.

Education et jeunesse

 Tout Paris

Sensibiliser les parisiens à la transition

Budget Participatif 2017

Selon le centre de vols spatiaux Goddard de la NASA, la civilisation moderne et industrielle serait vouée à disparaître: «La rareté des ressources provoquée par la pression exercée sur l’écologie et la stratification économique entre riches et pauvres ont toujours joué un rôle central dans le processus d'effondrement. Du moins au cours des cinq mille dernières années». Dans le passé, plusieurs civilisations ont été confrontées à un changement climatique. Trop complexes, trop pesantes sur les écosystèmes environnants et incapables de renoncer à leur mode de vie, certaines ont tout simplement disparu. De quoi nous rappeler la fragilité de nos propres sociétés. Devant l'urgence sociale et écologique et face au modèle de société compétitif, individualiste et court-termiste d’aujourd’hui, basé sur la surconsommation d’une minorité de la population mondiale, et générateur de déséquilibres sociaux et environnementaux, il devient urgent d’agir pour une transition sociale, solidaire et écologique vers des sociétés justes, soutenables et conviviales, où l’économie est au service des hommes et du vivant, et ceci, afin de répartir les richesses au niveau mondial et de protéger les écosystèmes planétaires. «Les deux solutions-clés sont de réduire les inégalités économiques afin d’assurer une distribution plus juste des ressources, et de réduire considérablement la consommation de ressources en s’appuyant sur des ressources renouvelables moins intensives et sur une croissance moindre de la population» (centre de vols spatiaux Goddard de la NASA) L'objectif de ce projet est de créer un site internet afin d'éveiller la prise de conscience et le passage à l'acte citoyen pour la transition sociale, solidaire et écologique de nos sociétés et notamment du territoire parisien. Dans cette optique j'ai crée un site internet (cf lien) et un document (cf document joint) qui pourrait servir de base à ce projet de sensibilisation des citoyens. http://webzine.lagedefaire-lejournal.fr/

Cadre de vie

 Rue du Rhin, 75019 PARIS

Embelissement de la Place Rhin et Danube

Budget Participatif 2017

Cette place est reliée aux Boulevards extérieurs, la rue Compans vers les Buttes Chaumont, la rue Mouzaïa et la rue Manin par 5 axes de voiture, et une allée piétonne, la Place Rhin et Danube se trouve à l'épicentre des quartiers Solidarité, Porte Brunet, Mouzaïa et Buttes Chaumont. Sur cette place figure la statue « En moisson », sculpture réalisée par Léon Deschamps (1860-1928) et installée sur celle-ci en 1933. C'est un lieu de passage de véhicules important (et parfois « trop rapide »), mais aussi de piétons : avec le Lycée Diderot, une crèche, la station (ligne 7bis) de métro Danube, l'Allée Francis Ponge avec les jardins partagés Hérold, le Café Parisien, le café Danube, le supermarché Carrefour City, la piscine à proximité et L' E.P.H.A.D. La place se trouve entre le tissu urbain résidentiel, au sud et à l'ouest et des logements de grande taille et des équipements, au nord et à l'est. Nous proposons de donner un simple coup d'éclat à la place pour permettre un regard nouveau par les passants, les riverains, et l'envie de l'investir : • Suppression du double trottoir de cette place au profit d’une marche légèrement plus haute ou d’un petit muret agrémenté autour de petites lumières type DIODE ou LED. • Sa mise en valeur par des éclairages type DIODE ou LED tout autour du parterre central rempli de fleurs, et rendre aussi plus lumineuse la statue et de ce fait sera plus visible de loin. • D’apprendre l’histoire et le rôle que cette place a joué dans le passé (en ajoutant un petit panneau expliquant l’histoire liée à cette place). ----Prévoir dans le budget de fonctionnement le nettoyage de la statue-----

Transport et mobilité

 1 Rue des Lombards, 75004 PARIS

Rue des Lombards et rue Verrerie accessibles pour tous !!

Budget Participatif 2017

Objectif : rendre accessible à tous la rue de la Verrerie et la rue des Lombards, entre la rue du Renard et le Boulevard Sébastopol. En effet, la rue étant intégralement pavée, emprunter cet axe qui relie le Marias aux Halles est extrêmement inconfortable voir problématique pour les personnes qui ont des difficultés pour se déplacer. Les publics concernés : nous tous !! En situation de handicap, en fauteuil roulant, avec une poussette, un petit caddie, un déambulateur, une canne, des talons, un pied dans le plâtre, des béquilles etc. Ce projet nous concerne tous, à tous moments de notre vie nous pouvons être une personne à mobilité réduite et nous rendre compte des difficultés à traverser cette voie (les trous entre les pavés, les pavés bougeant, et ces petits pavés en général sont une épreuve pour les personnes à mobilité réduite). Concrètement le projet serait de créer un cheminement central dallé en granit, tout en gardant autour de ce cheminement central les pavés caractéristiques de cette rue et de Paris. Cela permettrait de rendre accessible à tous cette rue passante, fortement fréquentée. De plus, l'attrait de ce revêtement permettrait de diminuer les nuisances sonores des divers chariots, valises, caddie à toute heure de la journée. Pour un 4e arrondissement plus accessible, le dallage d'un cheminement sur cette chaussée serait un bon début. Un exemple de ce dallage est visible rue Saint-Martin et rue Aubry le Boucher devant le Centre Pompidou. La zone concernée s'étend sur 250m : depuis le croisement rue de la Verrerie et rue du Renard jusqu'au croisement rue des Lombards et boulevard Sébastopol. Ce projet s’inscrit dans le cadre du travail engagé à l’initiative du Conseil de quartier Saint-Merri, en étroite collaboration avec la Mairie du 4e et les Ambassadeurs de l’accessibilité, pour améliorer l'accessibilité de l’espace public dans le 4e arrondissement.

1 2 3