Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Cadre de vie

 Place Saint-Ferdinand, 75017 PARIS

Saint-Ferdinand : Améliorations, sécurisation, piétonisation

Budget Participatif 2017

Ce quartier commerçant, familial et occupé par de plus en plus d’entreprises bénéficie d’une grande dynamique. Afin de l’inscrire pleinement dans la prochaine décennie il mériterait une amélioration de la sécurité et de la qualité de vie des piétons qui pâtissent souvent des passages de voitures polluantes, bruyantes et dangereuses déversées par les grands axes de circulation que sont l’avenue de la Grande Armée et l’avenue des Ternes. Dans cette optique il pourrait être envisagé de : - Piétonniser la rue Saint Ferdinand entre l’avenue des Ternes et la Place Saint-Ferdinand sur le modèle de la rue de Levis et de la rue Poncelet, en y supprimant les stationnements et en restructurant la rue pour la rendre totalement plate (sans trottoirs). Cette portion de rue comprend des accès à des établissements d’enseignements publics (collège, école primaire et maternelle), des commerces et un lieu de culte très fréquenté (Eglise Saint Ferdinand) et la sécurité pourrait ainsi être très significativement améliorée. - Embellir et sécuriser l’espace public sur la place Saint Ferdinand en supprimant les stationnements tout autour de la place. La présence des véhicules défigure cette place historique de Paris et accentue le trafic automobile dans le quartier en raison des nombreux passages d'automobilistes cherchant un stationnement entre la Grande Armée et Ternes. Les espaces libérés pourraient permettre de repenser la végétalisation du quartier et/ou le passage de pistes cyclables inexistantes dans le quartier. - Embellir et sécuriser l’espace public dans les quatre rues desservant la place Saint Ferdinand (Rue Denis Poisson, Rue Saint Ferdinand coté Pereire, Rue du débarcadère et rue Brunel) en limitant le stationnement à un seul côté de rue, en élargissant/végétalisant les trottoirs et/ou ajoutant des pistes cyclables du côté de la suppression des stationnements et en limitant la vitesse de circulation à 30 kmh à l’aide notamment de ralentisseurs et de passages cloutés.

Environnement

 75020

Fleurir le quartier à partir des poubelles du Père-lachaise

Budget Participatif 2017

Les poubelles du cimetière Père Lachaise regorgent de centaines de kilos de plantes vivantes, de terre, de déchets verts et de pots , mélangés sans distinction avec des déchets tout venant destinés à la combustion. Une gestion différenciée de ces déchets est souhaitable en termes de développement durable mais aussi potentiellement source de bénéfices, d'emplois, de biodiversité et de bien-être pour le quartier. Le projet consiste à monter l'association "Redonnons-vie aux fleurs jetées et fleurissons notre quartier !" dont les objectifs sont : -avec l'autorisation du cimetière, installer des "points compost" discrets dans le cimetière et inciter les particuliers et jardiniers à y jeter leurs déchets verts hors plantes par une sensibilisation à l'aide d'animateurs (stagiaires, CDD). -à terme, instituer un tri "dès l'amont", par des poubelles différenciées (séparant tout venant, plantes, terre et déchets verts compostables, pots recyclables) avec une sensibilisation des particuliers. Le compost est destiné à une gestion écologique par jardiniers et particuliers. Les pots peuvent être donnés pour réutilisation. -la récupération des pots et des fleurs peut être effectuée par des stagiaires et bénévoles à l'aide de carrioles -utilisation d'une partie des plantes récupérées pour fleurir les pieds d'arbres du quartier, par des bénévoles de l'association -partenariat avec des associations d'immeubles permettant à des référents de venir chercher une partie des plantes pour fleurir les espaces verts de leur résidence. -sensibilisation des habitants du quartier au tri des déchets, au développement durable, au jardinage et à la végétalisation de la ville, en essayant de toucher un public mixte en termes d'âges et de milieu social (partenariats avec écoles, maisons de retraite...), y compris des personnes en situation d'exclusion (partenariat avec hôpitaux, centres d'insertion ...). Pour lancer le projet, emploi d'un CDD.

Transport et mobilité

 Tout Paris

Améliorer le confort et l’information aux arrêts des bus

Budget Participatif 2017

Dans Paris, le bus est, avec le vélo, le mode de déplacement mécanisé de surface le plus respectueux de l’environnement (il le sera encore plus avec un mode de traction “propre”). Il est, avec la marche et le vélo, celui qui permet au visiteur de découvrir la capitale de la façon la plus agréable. Ses points d’accueil que sont les abris voyageurs (“abribus” selon la terminologie Decaux) doivent inciter à l’utiliser. Ce qui implique : - une protection maximum contre les intempéries. Sur la plupart des abribus standard (taille non réduite), le fond n’est pas fermé sur le tiers gauche de sa largeur : l’abri est ainsi ouvert à la pluie et au vent. Il faut donc sur tous les abris remédier à ce défaut et fermer entièrement ce fond (sauf dans les cas très rares où une personne en fauteuil roulant ne pourrait accéder par devant), - plus de places pour s’asseoir, ou des bancs (ou des sièges) ajoutés à proximité, - un plan des lignes de bus parisiennes. Celui-ci existait sur les anciens abribus mais a disparu : le comblement de l’ouverture au fond permettrait de le remettre, - Aux arrêts des bus les plus “touristiques” (par exemple 21, 24, 58, 63, 67, 69, 72, 73, 82, 86, 89, 95, 96 ...), une affichette en plusieurs langues : “Vous trouverez dans ce bus un dépliant décrivant les sites les plus remarquables qu’il dessert”... et l’édition de ces dépliants en conséquence.

Solidarité et cohésion sociale

 Tout Paris

Maison du droit pour les migrants

Budget Participatif 2017

Un accueil des migrants respectueux des principes de dignité et d’humanité ne se fera pas sans la garantie d’un accès au droit effectif et inconditionnel. L’accès au droit, au conseil et à l’information juridique reste le pilier de la protection des droits fondamentaux de cette population fragilisée. Un collectif d’avocats membres d’Avocats sans frontières, ayant constaté à l’occasion d’une mission en Grèce les violations caractérisées des droits migrants en Europe, souhaite créer à Paris une Maison du droit où tous les migrants pourraient recevoir des conseils juridiques sans discrimination aucune. L’objectif est double : - assurer des permanences juridiques, avec et sans rendez-vous, à la fois sur des questions générales et sur des problématiques spécifiques (mineurs isolés, victimes de crimes les plus graves -torture, viol, etc…-) ; - proposer un suivi des dossiers avec des juristes ou des avocats parisiens. Le collectif souhaite également développer, pour son fonctionnement futur, des partenariats avec le milieu associatif, les cliniques juridiques des universités parisiennes et les écoles de traduction. Les fonds du budget participatif de la Mairie de Paris seront alloués à : - la création d’une plateforme en ligne d’information à destination des migrants ; - la création d’un réseau sécurisé pour assurer le stockage et la sécurisation des dossiers ; - l’achat de matériel (bureaux, chaises, ordinateurs) ; - éventuellement location salle si aucune n’est mise à disposition à titre gracieux.

Santé

 Tout Paris

réhabiliter lespanneaux "interdiction de cracher par terre"

Budget Participatif 2017

en vertu des décrets qui ont été édictées pour interdire les crachats par terre dans les lieux publics, je demande le réaffichage de cette interdiction dans la rue. Dans le temps sur les murs on pouvait trouver des petits panneaux en émail "interdiction de cracher" comme "gaz à tous les étages". Les trottoirs deviennent de véritables crachoirs à ciel ouvert, nids de profusion à microbes, je me suis même trouvée en faisant du vélo devient une personne qui crachait sur la rue au moment où je passais devant lui. je lui ai montré que je n'étais pas contente, mais il m'a répondu "et alors je crache où??? " Alors en voilà une bonne question. Il existait des crachoirs publics, qui ont disparu du mobilier urbain, mais cela permettait qu'on ne marche pas dedans, que les fauteuils roulants et autres poussettes et trottinettes ou chiens,ne roulent pas dedans et rapportent les germes à la maison. Au début c'était la tuberculose, maintenant il y a la grippe....mais la tuberculose revient en force L’article 80-2 du décret 730 du 22 mars 1942 prévoit une contravention passible d’une amende de quatrième classe. Cette loi date du gouvernement de Vichy et de Pétain. puis une remise à jour par: "non-respect d'un règlement sanitaire départemental", en vertu de l'article 7 du décret 2003-462 du 21 mai 2003.Les autorités sanitaires, depuis les travaux de Pasteur à la fin du XIXe siècle, ont accusé le crachat de véhiculer la tuberculose et d'autres maladies. Mais le début de sa disgrâce provient du décret pris par le gouvernement Vichy le 22 mars 1942. Ce décret a été modifié en 1992, et on peut lire dans l’alinéa 8 de l’article 74 qu’il est "interdit à toute personne de cracher ailleurs que dans des crachoirs disposés à cet effet ". Les crachoirs ont disparus du mobilier urbain, mais le décret est toujours en vigueur. Alors remettre des crachoirs publics? refaire de l'affichage, en présentant les problèmes sanitaires, ainsi que les amendes encourues.(dernières condamnations en 2016)

Cadre de vie

 JARDIN D'EOLE, 75018 PARIS

Cani-Parc et Agrès de Fitness

Budget Participatif 2017

Notre projet s'appuie sur plusieurs constats et s'établit sur deux axes. 1-La place du chien en ville est de plus en plus réduite et trop souvent associée à une gêne. Les propriétaires de chiens vivent une forme de ségrégation et s'imposent souvent de sortir leur animal le matin entre 5h et 7h et le soir tard dans la nuit. Il manque cruellement d'espaces réservés dans cette partie du 18ème. Le chien est un vecteur de lien social, il doit avoir sa place dans la ville de demain. Notre projet est de créer un Cani-Parc protégé et clos sur la moitié de l'espace aujourd'hui interdit de la zone sud-est du Jardin Éole. 2-Beaucoup de riverains passent devant cet espace ou à travers le jardin Éole pour rejoindre le bord du Canal pour courir. Un espace agrès de fitness sur le modèle de celui créé au Parc de Bergère à Bobigny Le Mouv'Roc serait un point fort pour le quartier. Notre projet est de créer cet espace sur l'autre moitié jouxtant le Cani-Parc. Nous regrettons que cet espace soit resté non clos depuis tant d'années avec des tables et des bancs. Il aura été jusqu'à ce qu'il soit interdit d'accès, le lieu de consommation excessive d'alcool et de trafics et un contre-sens absolu en matière de sécurité et d'intégration. Mobilisons-nous fortement et avec détermination pour que cet espace devienne enfin un lieu convivial de vie utile et d'union pour les riverains à travers la présence de propriétaires d'animaux apaisés car en site protégé d'une part et de personnes voulant pratiquer une activité sportive d'autre part, tout au long de la journée et du soir.

1 2 3