Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Education et jeunesse

 Rue de Tanger, 75019 PARIS

Un planétarium qui fonctionne grâce à ses usagers

Budget Participatif 2017

L’idée est de proposer un planétarium pour pouvoir montrer les cieux difficiles à voir à Paris à cause de la présence de pollution lumineuse et de nombreux bâtiments. option : Bien que non indispensable au projet, les jeunes ont évoqué la possibilité que le planétarium soit auto-alimenté grâce à des pédales disposés sous les sièges. Un emplacement pour les personnes en fauteuil a été imaginé, à proximité de la large porte d’accès. option : Si ce planétarium est gonflable il pourrait être facilement déplacé en plusieurs lieux pour toucher un public plus large. Il risque cependant d’être moins résistant et de demander plus d’énergie pour maintenir la structure sous pression. Tarification : Une réflexion sur le prix de l’entrée a également été largement débattue : il ne faut pas un prix jugé trop cher et donc excluant par les jeunes (par exemple 12 euros en plein tarif et 9 euros pour les moins de 25 ans à la Cité des Sciences et de l’Industrie), ni un accès gratuit car cela empêche les utilisateurs de comprendre le coût réel de ce type d’équipement. emplacements proposés : Ce planétarium pourrait être installé, tout du moins temporairement, sur la pelouse du jardin d’Éole (18ème) ou dans le square de la butte du chapeau rouge (19ème). Contexte : Ce projet a été proposé par le groupe Jeune du Centre Social Tanger, avec l’accompagnement de l’association 4D et des Petits Débrouillards. Difficulté : L’un des problèmes essentiels identifiés par les jeunes est qu’il n’y a actuellement pas d’association pour gérer l’équipement (déplacement, sécurisation, animation, stockage). Il n’est donc pas recevable en l’état, à moins qu’une association avec qui nous n’avons pas encore été mis en contact est prête à gérer l’installation.

Solidarité et cohésion sociale

 75015

Maison des associations solidaires et éco-responsables

Budget Participatif 2017

L'idée serait de mettre à disposition d'associations proposant des actions éco-responsables et/ou solidaires un local permanent et clairement identifié par la population, associé à un espace de détente type café. Nombreuses associations existantes proposent des actions intéressantes et populaires sur de thème du don, du prêt, du troc ou de la réparation d'objets, de l'échange de services, de la formation, etc. Ces associations, sélectionnées par la mairie, pourraient s'inscrire pour occuper les lieux de façon exceptionnelle ou régulière. Par exemple, un espace pourrait être dédié au dépôt de jouets, de livres ou de vêtements un après-midi par semaine ; des cours de couture, un atelier de réparation d'objets électroniques pourraient être programmés une fois par mois ; des AMAP d'Ile-de-France pourraient vendre leurs produits, etc. Les enjeux d'un tel projet sont nombreux : créer un lieu de convivialité, d'échanges et de solidarité intergénérationnelle, lutter contre la baisse du pouvoir d'achat et l'isolement, dynamiser l'arrondissement, faire découvrir des initiatives éco-responsables à la population, lutter contre l'obsolescence programmée des objets, etc. Si ces initiatives sont assez courantes dans le nord et l'est de Paris, elles sont trop peu nombreuses dans l'ouest, et notamment dans le 15e arrondissement.

Culture et patrimoine

 Rue des Alouettes, 75019 PARIS

Transmettre l'aventure des Studios des Buttes-Chaumont 1/3

Budget Participatif 2017

Le projet est de transmettre aux habitants et visiteurs du quartier un pan de l'histoire cinématographique et audiovisuelle du 19e arrondissement auquel seul le nom de « Cours du 7e Art » fait aujourd’hui vaguement allusion. Rien d’autre ne fait référence à cette période légendaire du Plateau. L'îlot des Studios des Buttes-Chaumont, situé entre les rues ci-dessous, fut rayé de la carte et remplacé depuis par un ensemble résidentiel. Il s’agit également de renforcer la convivialité de l’espace dans une optique associant passé et présent. Le projet global consiste en trois types d’équipements formant un ensemble solidaire. Ce premier projet (1/3) consiste en l’installation de deux bornes-totems interactives (qui seront reliées entre elles par le projet 2/3), de type ISB (My Social Box) ou équivalent (voir photos) : 1) l’une de ces bornes, côté rue de la Villette, évoquera Léon Gaumont, qui vécut dans cette rue, et son aventure cinématographique. En 1914 ce lieu, la Cité Elgé, représentait le plus grand ensemble de studios de cinéma du monde. 2) l’autre, côté rue des Alouettes, où se rencontrait le tout-Paris lié à l'aventure télévisuelle, évoquera le Centre René Barthélémy, c'est à dire l'ensemble des studios des Buttes-Chaumont de l'ORTF/SFP. Une documentation approfondie et variée, élaborée en partenariat avec des acteurs culturels et associatifs déjà parties prenantes du projet (CHER19 - Conservatoire historique des études et recherches du 19e -, TRAJECTOIRES Mémoires et Cultures en particulier) alimentera le contenu de ces bornes. La visibilité étant une question majeure, ces bornes-totems « outdoor » signaleront de loin la présence de ces lieux mémoriels. Les deux projets associés (2/3 et 3/3) renforceront cet objectif.

Cadre de vie

 75014

Chemin Des Ecoliers

Budget Participatif 2017

Ce parcours sécurisé, propre et bucolique relie la maternelle 13 Ouest et l'élémentaire Jean zay. Les interventions sur la voirie et les ouvrages des rues de l’Ouest, Jean Zay, Perceval et de la place Brancusi, la façade de l’école maternelle et la modification de la clôture du terrain de tennis sont autant de solutions pour améliorer l’hygiène et la sécurité de notre environnement. Comme une respiration, le végétal est le lien entre les différents espaces et permet aux petits comme aux grands de s’investir au sein de notre quartier grâce au permis de végétaliser. Soutien : CDQ Pernety et Montparnasse-Raspail, représentants de parents 13 Ouest et Jean Zay Les interventions VOIRIE 1- Maternelle 13 Ouest : 15 bancs-bacs végétalisés, peinture, 10 barrières croix St André, déplacer parking 'Livraison', réparation du réverbère. 2- Traversée rue Jean Zay : Végétalisation pied d'arbre, Agrandissement du terre-plein et passage piéton surélevé. 3- Elémentaire Jean Zay : Feu en potence, Dos d'âne, 5 installations végétalisées pied d'arbres, parterre végétalisé pleine terre sur 10m. 4- Cour Jean Zay : 10 barrières croix de saint André, Plantes grimpantes plantées dans les parterres déjà existants. 5- Rue Perceval : modifier l'escalier en colimaçon, Bac végétalisé sur la passerelle, toilette publique, Réparation des escaliers rue Jules Guesde et rue Jean Zay. 6- Place Brancusi : Réfection des sols de la place, entourage maçonné protégeant les parterres végétalisés, Remplacer l'escalier près de la boulangerie et installer 2 bancs végétalisés, Peindre l'escalier et les murs. BATIMENT 1- Maternelle 13 Ouest : Peinture façade, pose des lettres métalliques, pose de 10 jardinières au balcon 3- Rue Jean Zay : 10 jardinières sur les balcons de l'école, Prolongement du jardin suspendu sur la pergola. 5- Elémentaire Jean Zay : Installation de 10 jardinières sur les balcons de l'école. DJS 4- Cour Jean Zay : Paroi métallique avec fresque le long de la cour.

Sport

 ESPACE GLISSE FILLETTES EGP18, 75018 PARIS

Création Espace Multi Glisse Haut Niveau couvert

Budget Participatif 2017

Le Comité Départemental de Roller Sports de Paris et les équipes de l’EGP18 on réfléchie à l’évolution de la pratique de la Glisse au Complexe des Fillettes, sachant que l’Espace de Glisse BERCY (12e) sera démolie en 2018, que la « Glisse » à disparue au TEP DAVOUT (20e). Nous proposons l’utilisation de l’espace libre goudronné de 2500 mètre carré (déjà dans le Budget Participatif 2016) qui se trouve à côté de l’EGP18. (voir Plan) Pourquoi : - Espace plat couvert : de plus en plus nos disciplines « Glisse » ont du mal à trouver des gymnases pour faire leurs entrainements en particulier le « Roller derby féminin », mais aussi les enfants en Patinage Artistique « Luna »…, mais aussi des Champions du Monde de Slalom roller (Igor Cheremetieff, Chloé Seyres, …) - Espace Modules National/International : nous avons à Paris des sportifs de niveaux internationaux qui s’entraine ailleurs faute d’équipement adéquat (Diako Diaby vient de passer 6 mois en Chine, Louis Lescure vient de passer 3 mois à Hawaii, Fred Bukowsky s’entraine en Europe) il nous faut les garder comme modèle pour les nouvelles générations 1)- Sur la totalité de l’espace goudronné entre le nouveau CitiStade et la route Pompier (45 x 55 m) nous proposons l’installation de 2 espaces : - un espace plat de 45 x 25 m, sol ciment, pour l’accueil des disciplines de glisse qui se pratique sans modules (ROLLER : derby, hockey, course, …. SKATE : saut, flat,…. BMX : ……) les écoles …. - un espace Roller/BMX avec modules de niveau national/international de 45 x25 m, sol ciment, pour permettre à nos pratiquants de niveaux nationaux ou internationaux de resté sur Paris, pour leurs entrainements et d’éventuelle compétition (que l’EGP18, ne permet pas) : un matelas gonflable avec des courbes d appel et différents modules (voir plan ci-joint) Cette ensemble sera couvert par 2 bulles (idem couverture des tennis) de 45 x 25 M leur accès se faisant par l’EGP18.

Économie, emploi et attractivité

 234 Boulevard de la Villette, 75019 PARIS

Oasis Sportive

Budget Participatif 2017

Redonner une seconde vie au terrain de basket-ball sous le métro Stalingrad. L’un des terrains les plus emblématiques de la capitale, connu et reconnu des pratiquants de basket-ball en plein air : "La Mecque du Streetball" (Telerama.fr, 14 juin 2015). La genèse du projet implique la pratique du basket-ball, mais l’accès libre se fera dorénavant dans le cadre de plages horaires. Cet encadrement permettra d’une part d’éviter les désordres et d’autre part de réserver une partie de l’activité à la programmation culturelle. La volonté de donner un second souffle à ce terrain, se confronte à une décision d'arrêté préfectorale de fermeture en 2016, pour cause de trouble à l'ordre public. Malgré une forte volonté des équipes de la Ville, cet espace est aujourd'hui fermé sans date de réouverture prévue ni alternative de gestion. Notre objectif est de rendre aux parisiens ce terrain et d’en faire un espace sportif et culturel. Nous insufflerons une nouvelle dynamique qui va au-delà de la pratique du basket-ball : stages multisports, pratique du street workout, animations fitness, rencontres, échanges, projections et expositions seront les activités privilégiées de ce nouvel espace au carrefour de trois arrondissements. Les axes prioritaires sont la réhabilitation, l'embellissement et la sécurisation. Faisons de cet espace un lieu fédérateur et valorisant qui permettra aux riverains de se réapproprier l’espace urbain. La sécurisation intelligente de l’espace reste l'un des enjeux les plus importants et l'une des conditions essentielles à sa réouverture : - Renforcement de l’éclairage (projecteurs, spots avec détecteurs de présence) ; - Modification de l’entrée avec portes et serrures à 3 points ; - Pistolet d’arrosage avec fixation en hauteur sur les 4 angles (nettoyage du terrain) ; - Revêtement du sol écologique et esthétique adapté à l’entretien régulier ; - Sanitaires publics à proximité du terrain.

1 2 3