Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Propreté

 198 Boulevard de Charonne, 75020 PARIS

Maintien de la propreté d'une voirie actuellement très sale

Budget Participatif 2017

Paris est une ville aux rues très sales, de plus en plus sales en fait, particulièrement dans les quartiers populaires. C’est d’autant plus scandaleux quand la ville aspire à accueillir les plus prestigieuses rencontres internationales … L’objet de ce projet participatif est de remédier à cet état de fait lamentable, aucun plan d’action sérieux ni d’étude de ce phénomène n’étant à ma connaissance en cours. Je propose de commencer une expérimentation pendant un an portant sur une section du boulevard de Charonne dont je suis riverain, (à cheval sur les 20ème et 11ème entre les stations Philippe Auguste et Alexandre Dumas) qui est particulièrement sale tout au long de l’année, les rares opérations de nettoyage faisant suite par exemple au marché bihebdomadaire étant largement inefficaces. Une équipe de nettoyage dédiée aura vocation, au-delà du maintien en état de propreté de cette section de voirie au quotidien, d’analyser les processus de salissure/dégradation de l’espace public au plus près de leur occurrence, ceci en vue de définir un plan d’action pour le maintien de la propreté de la voirie parisienne des quartiers populaires, les plus directement concernés. L’équipe dédiée (1 ETP) aura une triple fonction : • Analyse des événements de salissure • Nettoyage, à l’aide d’un outillage manuel adapté (prendre exemple sur ce qui se fait à l’étranger) • Actions à l’égard des contrevenants : pédagogie puis répression des comportements irrespectueux, les agents devant donc être assermentés. L’équipe tiendra un journal de bord consignant le détail des actes de salissure/dégradation constatés (nature, lieu, auteurs, date et heure, …), en vue de statistiques et d’analyse. A l’issue de l’expérimentation le journal de bord sera exploité en liaison avec un groupe de travail municipal pour élaborer un plan d’actions qui pourra être appliqué aux autres quartiers concernés par le problème de la saleté.

Cadre de vie

 Rue Letort, 75018 PARIS

Le square St Hélène et la rue Letort, pour les habitants

Budget Participatif 2017

Pour un équilibre entre le haut et le bas du 18ème arrondissement, pour nos enfants, pour tous les habitants, nous vous proposons d’aménager le square St Hélène et ses abords, rue Letort et Escanglon : Dans le square : o Plus de jeux pour tous les âges comme baby foot, table de jeux de société et d’échec, un terrain de basket, des vélos élliptiques o Des toilettes publiques plutôt que l’usage des espaces arborés o Des espaces dédiés aux échanges comme des pelouses, des chaises ou transats duo o Et, des espaces « à partager » comme une bibliothèque en libre service, 2 "cabanes", gérées par le village clignancourt pour stocker les jeux extérieures (raquettes, ballons, cordes à sauter, pelles, sauts…) et une cabane pour les jardiniers chargés de l’entretien des jardinières, installées dans le cadre de la végétalisation des rues. Autour du square, piétonisation de 2 parties de la rue Letort, devant le square entre la rue escanglon et championnet, du 38 au 44 rue letort et de la rue Championnet à Versigny, du 24 au 36 rue Letort La rue Championnet restera telle que. Et les angles des rues letort/escanglon et escanglon/ ruisseau seront aménagés pour faciliter le passage des camions. La rue Letort est trop souvent utilisée comme un itinéraire bis du Boulevard Ornano, avec des véhicules « de passage » au rythme effréné. Les parties piétonnes de la rue Letort seront aménagées avec des lieux de « pause » et des jeux de rue, inscrits au sol : marelles, piste de course, jeu de l’oie, etc. La piste cyclable sera conservée et aménagée sur cette zone. Cet aménagement a pour objectif de « ralentir » le quartier, apporter de vrais espaces de jeux et de pause aux riverains et aux familles, et de protéger le chemin de l’école et l’accès au parc pour les enfants. Le quartier manque de grands espaces verts. Le nombre d’enfants croit d’année en année dans le nord du 18ème. Donnons plus d’espaces calmes et appropriés aux riverains et aux enfants.

Environnement

 75017

Aménager un parcours végétal entre les parcs et jardins

Budget Participatif 2017

Ce projet consiste à créer un parcours végétal entre les Jardins Sainte-Croix, Épinettes, Jean Leclaire, Colonel Manhès, Ernest Gouin, et le parc Martin Luther King ; il favorisera les continuités écologiques entre les espaces verts du quartier des Épinettes. Partant du square Sainte-Croix, cette trame verte suivra la rue de la Jonquière, la rue Jean Leclaire et la rue Navier, jusqu'au jardin de la rue du Colonel Manhès, puis elle se poursuivra dans les rues Boulay, Ernest Gouin et Paul Baudin, jusqu'au parc Martin Luther King. Elle sera matérialisée par des plate-bandes d'1,80 m de largeur, coulant le long des trottoirs, remplaçant des files de stationnement. De nombreuses variétés d'arbustes, graminées, plantes mellifères et autres couvre-sols composeront cette strate végétale basse, pour apporter une grande diversité de formes et de couleurs. Des arbres seront éventuellement ajoutés, dans la mesure des financements disponibles. Cette trame verte invitera les promeneurs à passer de jardin en jardin, juste en se laissant guider par la continuité des végétaux. En tant que corridor biologique, ce sera aussi un milieu de vie pour la faune locale, où les oiseaux, les invertébrés et les pollinisateurs pourront s'abriter et se nourrir. La végétalisation participe aussi à l'assainissement de l'air, la diminution des îlots de chaleur et la filtration des eaux pluviales.

Ville intelligente et numérique

 Tout Paris

Citadins numériques : maîtrise de la vie privée en ligne

Budget Participatif 2017

Le Centre d’Etude sur les Droits humains et la Technologie numérique (CEDT) est une Association 1901 qui place l’être humain au sein du développement numérique. Ce projet propose des ateliers de dialogue et de formation pour les jeunes, ainsi que la création d'un site web de renseignement, les incitant à mieux maîtriser leur identité digitale. Le CEDT a déjà organisé des ateliers sur la vie privée en ligne à l’échelle européenne. En tant qu’association parisienne, nous souhaiterions faire suite au passage de la loi pour une République numérique du 7 octobre 2016 en organisant une réponse à l’échelle municipale. Des ateliers d’une demi-journée lors des vacances scolaires se focaliseront sur les droits citoyens dans un monde numérique, surtout le droit à la vie privée, ainsi que les outils numériques gratuits et disponibles pour une meilleure maîtrise de la vie privée en ligne. Notre expertise dans la protection de la vie privée en ligne a fait l’objet de nombreuses publications et l’élaboration des outils grand public pour informer nos concitoyens de leurs droits par rapport à l’univers digitale : www.rightsandtechnology.eu Les membres du CEDT sont convaincus que le dialogue est le socle de la vie en démocratie. La liberté d’expression et la protection de la vie privée sont deux facettes d’un même problème, celui de l’affirmation de notre identité corporelle, intellectuelle et morale. Une transparence absolue est donc indispensable dans la gouvernance des réseaux numériques et le traitement de nos données à caractère personnel, une lisibilité qui ne peut être appliquée que par une politique publique privilégiant la maîtrise de notre identité digitale.

Économie, emploi et attractivité

 Tout Paris

Consigne des bouteilles de bières franciliennes

Budget Participatif 2017

Aujourd'hui le traitement du verre à Paris pose problème. 4 bouteilles en verre sur 10 partent dans la mauvaise poubelle et finissent dans les remblais de travaux publics ou dans les sous-couches de chaussées. Les 6 autres bouteilles, bien triées, sont recyclées. Ça veut dire quoi ? Que ces beaux objets en verre, encore en parfait état après une unique utilisation, sont envoyés à la casse, broyés en poudre de verre puis refondus pendant de longues heures dans des fours à 1000°C pour fabriquer in fine des bouteilles identiques aux bouteilles initiales. Vous imaginez bien qu'avec toute cette énergie dépensée, ce n'est pas très écologique. Mais c'est la seule solution qu'on a à Paris. Pourtant, une autre pratique existe : la Consigne. Pourquoi casser et refondre systématiquement les bouteilles quand on peut simplement les laver et les remplir à nouveau ? Nos amis belges, allemands, alsaciens, canadiens, ... l'ont bien compris et montrent toute l'efficacité du système. Le procédé est écologique : il permet d'économiser 75% d'énergie et 1/3 d'eau. Le procédé est économique : il allège les coûts de déchets des collectivités et propose des bouteilles moins chères aux producteurs. Et enfin le procédé est social : la consigne emploie plus de personnes que le recyclage et elle permet aux personnes qui en ont besoin de se procurer un petit revenu supplémentaire en ramenant des bouteilles. Cette pratique a disparu dans les années 1990 avec la popularité des bouteilles en plastique, l'abandon de la pratique par les supermarchés, un décret en 1992 qui a poussé vers les éco-organismes et le recyclage... Aujourd'hui, tous les textes politiques, depuis l'échelle européenne jusqu'à l'échelle régionale, prônent le réemploi : il est temps que la Consigne renaisse. Et pourquoi les bouteilles de bière ? Parce que c'est la boisson la plus produite en Île-de-France et que la consigne est d'autant plus pertinente qu'elle est locale ! Plus d'infos : laconsignefrancilienne.fr

Solidarité et cohésion sociale

 75005

La Ressourcerie de la Rive Gauche (quartiers étudiants)

Budget Participatif 2017

A Paris un million de tonnes de déchets est brûlé ou enfoui: cela coûterait moins cher et polluerait beaucoup moins si davantage d'objets étaient réemployés. Ils pourraient servir à des gens peu fortunés, ou tout simplement à toutes celles et ceux, malins et responsables, qui ne souhaitent pas gaspiller leur argent ni les ressources de la planète. Des ressourceries et recycleries existent à Paris, elles fonctionnent comme des lieux de collecte et de vente d'objets réemployés, réparés, remis en état. Mais il n’y en a que deux dans le sud de Paris (13è et 14è). Dans le centre, notamment le 5è arrondissement, une frange aisée de la population côtoie les nombreux étudiants qui fréquentent ou habitent le quartier et qui ont souvent des ressources limitées. La création d’une ressourcerie dans ce quartier favoriserait la circulation des biens entre particuliers à l’échelle locale, et permettrait d’éviter la production de déchets en réduisant donc directement la quantité de biens qui sont brûlés et enfouis alors qu’ils pourraient trouver une seconde vie. La ressourcerie de la Rive Gauche pourrait aussi collecter les invendus des supermarchés du quartier et les redistribuer à bas coûts, évitant ainsi le gâchis alimentaire et facilitant pour l’accès à des produits de qualité aux petits budgets. Comme d’autres, elle pourrait proposer des animations et des ateliers, à destination de tous et pour tous les âges : pour sensibiliser les scolaires au tri et au recyclage des déchets, mobiliser et responsabiliser les entreprises par des actions de sensibilisation à l'éco-conception et sur la gestion de leurs déchets, sensibiliser les habitants à l'échange, au partage et au don d'objets. S’il n’y en a pas encore dans le quartier, c'est peut-être parce que ces lieux n’ont pas de vocation lucrative : les associations qui les portent ne peuvent pas s'offrir des locaux qui, comme dans le 5è, sont souvent très chers. Nous avons donc tout à gagner à financer l'ouverture d’un tel espace.

Culture et patrimoine

 Tout Paris

L'artboratoire - espace de développement artistique

Budget Participatif 2017

L’Artboratoire - Espace de développement de projets artistiques Nous aimerions créer un lieu de développement artistique collaboratif (L’Artboratoire) pour les jeunes amateurs et professionnels de la musique. Ce lieu serait quasiment gratuit (à part quelques prestations et locations pour événements artistiques) et permettrait aux jeunes porteurs de projets artistiques de les développer dans un lieu à Paris avec l’aide d’autres artistes et bénévoles. Pour les jeunes artistes c’est souvent compliqué de trouver des lieux plus ou moins gratuits pour se développer et rencontrer d’autres passionnés prêts à les aider. L’art c’est le partage et c’est pour cela que nous voulons que les projets artistiques soient collaboratifs. Nous voulons mettre à la disposition des artistes des espaces de travail, des studios d’enregistrement avec nos ingénieurs du son, des studios de tournage et montages vidéos ainsi que des salles de répétitions et de projections mais également des ateliers artistiques gratuits. Pour cela il nous faudrait un lieu assez vaste dans Paris pour accueillir les porteurs de projets. Les porteurs de projets auraient des forfaits avec un nombre d’heures défini en fonction de leur(s) projet(s) pour pouvoir le développer sur une période ne dépassant pas 6 mois pour favoriser le renouvellement des talents porteurs de projets. Listen Watch and Dance est une association culturelle étudiante qui a pour but de promouvoir l’art sous toutes ses formes en France et à l’étranger.

1 2 3