Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Ville intelligente et numérique

 Tout Paris

Chatbot : adoption un pied d'arbre et rencontrer ses voisins

Budget Participatif 2017

Objectif de l'idée 80% pieds d'arbre adoptés par des groupes de voisins Descriptif de l'idée proposée En simplifiant à l'extrême (un simple appel téléphonique) les arbres a adopter. Chaque arbre aurai un numéro et il suffirai de renseigner ce numéro pour être mis en relation avec ses voisins. En fonction de la météo ou à l'initiative des personnes inscrites on pourrai des rendez vous de jardinage pourrai avoir lieux éventuellement avec les voisins inscrits à proximité. L'expérience à @VertNation montre qu'on peux atteindre jusque 80% d'adoption de pied d'arbre dans une rue avec une animation tout les 15 jours. A terme on peux donc espérer sur 100 000 arbres de villes ont peux espérer à terme faire adopté 80 000 arbres soit 720 000 m2 de terre non imperméabilisée et avec un minium de couverture végétale favorable à la biodiversité En effet les nouveaux arbres sont entourés d'une surface de terre 9 m2 (ranch de 3m sur 3m) Ces arbres sont planté au rythme de 2400 par an et les ranch durent au moins 3 à 5 on pourrai tabler sur un premier parc de 7500 à 12 500 arbres Diagnostic / Inspiration / Exemples d'expérimentation passée Dans le cadre d'un hackathon http://cityzenbotshackathon.bemyapp.com/ un prototype de service par téléphone a été mise au point le temps d'un WE entre moi même (du collectif @VertNation) et trois développeurs et un designer (en particulier de site Kawa) Le résultat peut-être grace à une vidéo https://youtu.be/hjHkeT0Ee00 Le modèle de mise en place proposé par kawa est expliqué dans les slides attachés

Culture et patrimoine

 Rue de Torcy, 75018 PARIS

Le Portail du Théâtre

Budget Participatif 2017

C'est l'histoire de 4 amis qui faisaient du théâtre amateur au sein de la compagnie, "Studio Tarento", et qui chaque année peinaient à trouver les bonnes informations pour monter leur spectacles, pour trouver une salle avec la bonne jauge, la bonne ouverture de scène, la bonne dimension de plateau, en co-production, en co-réalisation, juste en location ? Les informations existent, mais elles sont éparpillées sur différents sites, et il faut aussi beaucoup faire jouer le téléphone "arabe". Nous décidions de monter un site internet dédié, le premier réseaux social du théâtre, Le Portail du théâtre. Un site où les troupes (amateurs ou professionnelles) pourraient trouver toutes les informations sur les salles (jauge, taille de la scène, conditions d'accès), les salles des informations sur les troupes et leurs spectacles (par exemple pour pallier à des trous dans la programmation), des informations sur les professionnels qui travaillent dans le monde du théâtre, des informations pratiques, retours d'expériences pour avoir toujours un site à jour... et bien d'autres fonctions. ce site à vu le jour sur nos fonds propres, mais dès le départ son développement technique était dépassé, et nous n'avions plus les moyens de le faire évoluer. aujourd'hui seul à la barre, je constate que les problématiques sont toujours les mêmes, et que Paris se grandirait si elle m'aidait à re-développer ce site, qui rendrait de nombreux services au Monde du théâtre, et permettrait même à des troupes non parisiennes de se produire plus facilement au sein de la capitale. Le nouveau développement se baserait sur la base de données existantes, et le recueil des données auprès des sites comme le CNT, et des théâtres et salles de répètes de Paris; recueil exhaustif réalisé par l'administrateur du site (moi) d'une part, et par chaque utilisateur qui pourrait partager ses connaissances et enrichir du coup les informations. l'adresse du site est : http://leportaildutheatre.fr/

Solidarité et cohésion sociale

 MAIRIE DU 13E ARRONDISSEMENT, 75013 PARIS

Débattre et se rencontrer dans les mairies d'arrondissement

Budget Participatif 2017

Mettre en place, dans les mairies d'arrondissement, des "salles communes", lieux d'accueil dédiés à la rencontre et au débat. Elles pourraient être des lieux de vie, de rencontre, où les habitants du quartier viendraient partager un moment, discuter de politique, mais aussi d'autres sujets. Il ne s'agit pas seulement de développer la démocratie locale (qui existe déjà), mais de créer un lieu où le débat politique puisse être vivant, où l'on puisse rencontrer des gens qui pensent différemment, échanger, discuter, s'informer aussi et se renseigner sur des sujets qui nous intéressent en discutant avec des personnes qui ont d'autres centres d'intérêt. La démocratie vivante, par le dialogue, le débat, pourquoi pas la délibération menant à des projets concrets. Tout cela en créant du lien, car quoi de mieux pour se rencontrer que de discuter ensemble ? Ces salles pourraient être mises à disposition par chaque mairie d'arrondissement, et animées soit par des citoyens bénévoles, soit par des associations qui le souhaiteraient. Le débat n'y serait pas régulé : ce serait une salle d'expression libre, de rencontre - seuls les comportements agressifs seraient bannis, par le service de sécurité existant déjà en mairie d'arrondissement. Ces lieux proches du quotidien deviendraient ainsi de véritables lieux de vie. Le coût ne serait pas très élevé puisqu'il n'y aurait pas besoin de matériel (peut-être simplement des chaises), et l'entretien de ces salles est a priori déjà assuré par les mairies. Il faut simplement savoir si la disponibilité existe. Il n'y aurait pas besoin d'animateur. Ce serait un lieu de démocratie "en acte", fait par les citoyens eux-mêmes, qui pourraient évidemment contribuer à la décoration et l'entretien éventuel de la salle.

Solidarité et cohésion sociale

 Tout Paris

Lutte contre l'isolement des seniors avec un réseau social

Budget Participatif 2017

En France, 3 450 000 séniors de plus de 75 ans souffrent de leur isolement. Mon projet consiste à proposer aux séniors en EHPAD ou à domicile un réseau social très simple à utiliser pour lutter contre leur isolement. Ce réseau social serait accessible depuis un ordinateur / tablette / smartphone et permettrait à un sénior de partager des photos, vidéos ou textes avec leurs enfants et petits-enfants adeptes des nouvelles technologies. L'innovation résiderait dans la co-construction de ce réseau social avec les utilisateurs finaux (séniors et leurs proches) mais également avec des experts de l'accessibilité numérique, des ergothérapeutes, des psychologues, des aides soignants. Cela deviendrait le 1er réseau social géré par une ville, co-construit avec des séniors qui sont toujours oubliés et isolés, afin de favoriser le lien social et inter générationnel. Ce réseau social permettrait de : D'augmenter le bien être des séniors D'augmenter la satisfaction des résidents et de leurs proches vis à vis de l'EHPAD De diminuer l'anxiété des proches des résidents en EHPAD D'améliorer la relation et le partage des informations entre les résidents, ses proches et l'EHPAD On peut également imaginer que les séniors à domicile pourraient demander cette aide à la communication auprès des salariés de services à la personnes intervenant chez eux. Ou les services sociaux de la Ville de Paris. Les coûts serait diviser en plusieurs parties : 1/ Etudes et tests design-ergonomie (1 à 3 mois) : 30 000 € 2/ Développement du réseau social (web + Android + IOS) (6 à 9 mois) : 70 000 € 3/ Phases de tests et améliorations du réseau social (6 mois) : 50 000 € 4/ Dédommagement des experts aidant à la réalisation du projet : 20 000 € 5/ Marketing - communication : 30 000 € 6/ Partie RH : 100 000 €

Solidarité et cohésion sociale

 Rue de Ménilmontant, 75020 PARIS

Nourriture saine pour tous

Budget Participatif 2017

Il s’agit de créer un système permettant à chacun de se nourrir sainement selon ses moyens. Ainsi donc, pour chaque produit « sain » (c’est à dire local, élevé ou produit dans de bonnes conditions, avec peu ou pas de pesticide, soutenant le commerce équitable) serait enregistré plusieurs prix. Chaque client montrerait en arrivant à la caisse sa carte où un papier justifiant de son quotient familial, de sa situation. Ainsi, la personne à la caisse enregistrerait le chiffre correspondant à son quotient (de 1 à 10). Tous les articles qui seront concernés par ce système équitable passeront alors au scanner selon la tranche tarifaire de ce quotient et le prix sera donc correspondant à celui-ci, et en cohérence avec la situation de la personne. Ce fonctionnement existe déjà par exemple au sein des centres culturels des mairies. Il paraît juste que des personnes qui gagnent bien leur vie puissent payer plus cher un produit « sain » qu’une personne au chômage, au rsa où au smic. Pourtant les deux ont autant le droit l’une que l’autre de manger sainement. Ce concept à entièrement sa place dans tous les supermarchés de Paris mais il me paraît rassurant de l’expérimenter tout d’abord dans un supermarché. Concernant les produits de « mauvaises qualités », je propose qu’une taxe leur soit attribuée. Les produits qui participent à la déforestation, à la pollution, à l’intoxication alimentaire, auraient une taxe, assez importante, afin d’inciter les clients à ne pas consommer ces produits nocifs pour eux comme pour leur planète. Cette taxe aiderait à ce que les produits de bonne qualité soient davantage accessibles aux consommateurs tout en permettant aux supermarchés de s’y retrouver économiquement. Cette taxe pourrait aussi, en partie, aider directement les petits producteurs qui en ont bien besoin aussi et soutenir les magasins spécialisés dans le bio afin qu’ils ne soient pas noyés par la concurrence que représenterait alors les supermarchés dans leur domaine.

Culture et patrimoine

 75018

LIEU DE VILLE - Lieu culturel, sportif et évènementiel (SPL)

Budget Participatif 2017

Maison de quartiers, lieu de ville, permettant d'accueillir des activités mutli-culturelles, éducatives, sportives et sociales - cours et ateliers toute l'année assurés par des associations à des conditions adaptées aux habitants (culture, formation et alphabétisation, musique, danse, arts martiaux, disciplines innovantes) - événements (expositions, salons, concerts, défilés de mode, cinéma) - permettant aux nombreuses écoles des quartiers environnants et au futur conservatoire du 18ème (étude de l'ancien conservatoire sur le dépôt en cours) de mener des activités dans une salle / auditorium. - Mettant en valeur le patrimoine ferroviaire et le passé industriel du quartier Ce projet répond au déficit de lieu d'accueil d'activités culturelles et sportives pour les habitants des quartiers environnants et à la nécessité de créer un lien social. Il pourra s'inspirer du Carreau du temple et du 104 Il prendra place dans une des halles de l'ancien dépôt Chapelle Ordener. Il pourra être ouvert sur le futur jardin d'1,5ha, permettant des activités de plein air (concerts, expositions, cinéma, sport..) Exploité sous forme de société publique locale (SPL) , avec un contrat de délégation de service public précisant les missions. Sous un mode participative permettant un financement principalement par des ressources propres

1 2 3