Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Cadre de vie

 75003

L'espace ateliers intérgénerationnels -Savoirs partagées

Budget Participatif 2017

Je propose la creation des espaces de vie - atelliers intergenerationells mixtes partagees entre nos seniors et juniors, une experimentation qui a deja donne des resultats tres positifs sur la sante des seniors et du bien-etre des enfants dans les autres pays. Dans le 3eme arrondissement existent des projets de renovation des immeubles, ainsi que la population des seniors du 3 eme tres active et angagee dans la vie associative,toujours desireuse de rompre avec les habitudes et la solitude. Le derniere en date, le projet de renovation de la Caserne des Minimes nous donne la possibilite et l’espace neccessaire ou on pourra metre en oeuvre une telle structure. Les habitants du quartier ont ete consultes et ont exprime leurs souhaites concernant les services du proximite d’utilite public. Ce projet permeterai d’ ouvrir la culture et le savoir à tous en permettant aux habitant du 3eme de partager leurs savoirs pendant la journee et le soir il sera également ouvert à des professionnels et aux associations proposant à tous et toutes des ateliers artistiques. Les seniors aussi pourront donner des cours artistiques, musique, peinture, mathematique, langues,culture, sportives ou culinaires et partager son savoir dans les domains differents qui sont souvent chers et donc peu accessibles à tous, ainsi, tout les senior volontaires de notre arrondissement pourront partager son savoir entre eux et faire beneficier d’un formidable ensignement gratuit aux plus jeunes, qui en contre partie pourront les innitier aux nouveax utils informatiques et leur proposer un accompagnement informatique... ou leur donner un coup de mains dans leur quotidien. Je tiens a exprimer un grand merci pour toutes celles et tous ceux qui on soutenu les projets que nous avons présenté en 2015 et 2016

Environnement

 BIBLIOTHEQUE MARGUERITE AUDOUX, 75003 PARIS

création d'un observatoire scientifique des oiseaux du 75003

Budget Participatif 2017

Nos amis les oiseaux vivent dans l’espace public et contribuent à notre qualité de vie en animant l’espace visuel et sonore par leur présence et leurs chants. Il n’y a pas que les pigeons à Paris, il y a une foultitude de passereaux migrateurs ou non, mésanges, moineaux,… Vivre en milieu urbain ne doit pas nous déconnecter de la nature et plus particulièrement du contact avec les oiseaux. La création d’un observatoire des oiseaux parisiens du 3ème arrondissement de Paris nous permettra de mieux les connaître pour mieux les protéger. - Création d’un CENTRE DE RESSOURCES via un site web dédié et interactif, en collaboration avec la Bibliothèque Marguerite Audoux - Recueil des données : - Localiser, identifier, observer, enregistrer les images et les sons, répertorier les espèces, les habitats, l’éco-système, dans l’espace public du 3ème arrondissement. - Répertorier les représentations des oiseaux dans l’imaginaire (peinture, poésie, littérature, cinéma, musique, cultures, mythes et légendes Analyse des données (Implication de scientifiques, ornithologues, anthropologues, sociologues…) Restitution des données - Création de la FETE ANNUELLE DES OISEAUX, pendant une semaine au printemps (événements, animations, conférences, exposition, projection de films, concert musique…). Partenariats à rechercher avec : - Parcs et Jardins - Ecoles (primaires, de musique, pour personnes en situation de handicap visuel, …) - Bibliothèques -LPO -CORIF - Scientifiques - Plan bio-diversité de Paris 2011-2015 - Maison Paris-Nature à Vincennes

Cadre de vie

 75018

SAUVONS LE JARDIN FRÉDÉRIC DARD !

Budget Participatif 2017

Situé rue Norvins dans le haut Montmartre, le jardin Frédéric Dard, "cet espace vert public non répertorié" (il ne figure sur aucun plan de Paris, en effet), abandonné dès son inauguration en 2010 à un entretien défectueux et aux déprédations des squatters (dont les incursions ont été largement facilitées par la quasi absence de clôtures), mériterait pourtant tout notre intérêt et toute notre vigilance, ainsi que celle des responsables municipaux d'une ville qui se voudrait verte et respectueuse de la biodiversité, de l'environnement et de la santé publique. Il y a quelques mois, la mairie du 18ème, très vivement sollicitée par les riverains et aussi par la Préfecture de police, a entrepris de clôturer les lieux. Mais pour des raisons qui n’ont pas été explicitées, ces travaux de clôture se sont interrompus aux deux tiers, laissant toujours un accès facile aux intrusions nocturnes. L'état du jardin est resté déplorable, et tout y est à (re)faire. En 2010, il y avait là une prairie et de beaux arbres. Aujourd'hui, un gazon miteux, quelques arbres survivants, un environnement massacré. Ce que nous proposons, dès que le jardin sera correctement sécurisé : • Une restauration en jardin ombragé, semi-sauvage et arboré, dont le pittoresque rappellerait l'ancien maquis de Montmartre – mais un jardin soigneusement entretenu. • Plantations d'arbres convenant aux conditions et au paysage de Paris : robiniers, marronniers, ginkgo bilobas, tulipiers, charmes ... • Mise en place de plantes odorantes, tactiles, ainsi que de fougères • Le long des grilles, installation d'épineux, dont le choix est très large : mahonias, pyracanthas, houx, prunelliers, berberis ... ou même charmes (beau feuillage roux en hiver). En bref : retrouver un jardin poétique et accueillant pour tous.

Transport et mobilité

 85 Rue du Faubourg Poissonnière, 75009 PARIS

Piétonnisation de la rue du Fbg Poissonnière

Budget Participatif 2017

Près de 1 500 personnes avaient voté en 2016 pour que la rue du Fbg Poissonnière soit améliorée. Ce succès nous pousse à redéposer ce projet, mais en respectant la nouvelle règle du budget participatif de 2017 qui impose de ne pas comporter d'aménagements cyclables. Il s'agit donc d'une variante : piétonniser cette rue entre la rue Lafayette et la rue Bleue/Paradis. Ceci permettra de couper une source du trafic de transit qui emprunte quotidiennement cette rue au détriment de la vie locale (commerces et riverains), sans pour autant empêcher le bus 48 de desservir la rue puisqu'il pourra traverser la zone piétonne. Cette piétonnisation se ferait sur le modèle de la récente piétonnisation de la rue du Faubourg du Temple. Elle donnera l'opportunité de mettre en valeur cette section de la rue du Faubourg Poissonnière et de lui donner de l'attractivité. Les autres parties de la rue, en amont comme en aval de la zone piétonne, profiteront de la baisse du trafic de transit qui aujourd'hui s'engouffre dans la rue du Fbg Poissonnière depuis Magenta/Maubeuge, alors que cette rue n'est pas calibrée pour cela. En plus d'une baisse de la pollution, du bruit et de l'accidentalité, cela donnera une plus grande attractivité aux commerces et permettra de préfigurer l'évolution ultérieure avec rétrécissement de la chaussée et aménagement cyclable en double-sens. Contenu du projet: Piétonnisation de la rue de Montholon et des Messageries, et du Faubourg Poissonnière entre Lafayette et Paradis Aménagement des entrées de la nouvelle zone piétonne Suppression du mobilier encombrant la zone piétonne et des marquages routiers Plantation d'arbres Création d'arceaux vélo Pose de bancs ou d'assises individuelles Ce projet est issu d'une réflexion citoyenne animée par l'association Paris en Selle, qui met du vélo dans la ville (www.parisenselle.fr). Si vous souhaitez participer à ce projet ou aux autres déjà déposés, contactez-nous !

Solidarité et cohésion sociale

 Tout Paris

Lutte contre l'isolement des seniors avec un réseau social

Budget Participatif 2017

En France, 3 450 000 séniors de plus de 75 ans souffrent de leur isolement. Mon projet consiste à proposer aux séniors en EHPAD ou à domicile un réseau social très simple à utiliser pour lutter contre leur isolement. Ce réseau social serait accessible depuis un ordinateur / tablette / smartphone et permettrait à un sénior de partager des photos, vidéos ou textes avec leurs enfants et petits-enfants adeptes des nouvelles technologies. L'innovation résiderait dans la co-construction de ce réseau social avec les utilisateurs finaux (séniors et leurs proches) mais également avec des experts de l'accessibilité numérique, des ergothérapeutes, des psychologues, des aides soignants. Cela deviendrait le 1er réseau social géré par une ville, co-construit avec des séniors qui sont toujours oubliés et isolés, afin de favoriser le lien social et inter générationnel. Ce réseau social permettrait de : D'augmenter le bien être des séniors D'augmenter la satisfaction des résidents et de leurs proches vis à vis de l'EHPAD De diminuer l'anxiété des proches des résidents en EHPAD D'améliorer la relation et le partage des informations entre les résidents, ses proches et l'EHPAD On peut également imaginer que les séniors à domicile pourraient demander cette aide à la communication auprès des salariés de services à la personnes intervenant chez eux. Ou les services sociaux de la Ville de Paris. Les coûts serait diviser en plusieurs parties : 1/ Etudes et tests design-ergonomie (1 à 3 mois) : 30 000 € 2/ Développement du réseau social (web + Android + IOS) (6 à 9 mois) : 70 000 € 3/ Phases de tests et améliorations du réseau social (6 mois) : 50 000 € 4/ Dédommagement des experts aidant à la réalisation du projet : 20 000 € 5/ Marketing - communication : 30 000 € 6/ Partie RH : 100 000 €

Education et jeunesse

 75019

Initier les enfants au développement durable

Budget Participatif 2017

Nous vous proposons d’apprendre aux enfants (dès la 3ème section de crèche) les premiers gestes écologiques, de les aider à mieux comprendre l’importance et les enjeux liés au développement durable afin d’acquérir un certain nombre d’automatismes par le biais d’activités interactives. Des aménagements dans ce sens pourront être effectués dans les cours de récréation. Objectifs : - Prendre conscience de l’impact de nos modes de vie sur l’environnement, en les spatialisant de façon ludique, comprendre le principe de la biodiversité et les conséquences environnementales liées à nos modes de vie, comprendre le cycle de l’eau, apprendre à recycler ; - Apprendre à consommer malin (des produits de saisons, la notion d’équité par le biais de celle de commerce équitable) ; - Visualiser la différence de l’empreinte écologique suivant le mode de vie, l’origine sociale ou géographique ; - Rendre ces notions complexes accessibles et surtout créer des automatismes auprès des enfants qui sont les premiers concernés car ce sont les adultes de demain. Mise en œuvre : Dans le cadre des activités proposées au sein des crèches et des activités périscolaires pour les plus grands (maternelle et élémentaires), nous proposons des ateliers axés sur le développement durable : - dessiner le cycle du déchet (une fresque par équipe) et proposer un concours avec un petit gain ; - projeter des courts-métrages accès sur le développement durable expliqué aux enfants - les tris pourront être effectués par les enfants eux-mêmes à la cantine lors du rangement des plateaux repas. - En parallèle des activités, le circuit du déchet et le cycle de l’eau pourront être illustrés de manière interactive (posters, sous forme de jeux sportif), - des posters dans les différentes écoles (maternelles et élémentaires), - proposer des sorties sur le thème du développement durable (ce qui peut nécessiter des partenariats) - développer des coins jardinage également au sein des crèches, …

Culture et patrimoine

 211 Avenue Jean Jaurès, 75019 PARIS

Un nouvelle jeunesse pour le Théâtre Paris-Villette

Budget Participatif 2017

Depuis près de 4 ans le Théâtre Paris-Villette renaît en tant que scène contemporaine jeunesse. Un lieu de création exigeant, ouvert aux équipes, aux formes nouvelles et aux spectateurs de tous âges. Chaque année se sont plus de 200 artistes qui s’y croisent, créent, cherchent et rencontrent un public toujours plus nombreux puisque vous étiez près de 25 000 spectateurs en 2016. Premier établissement culturel à s’implanter sur le site de la Villette en 1972 (alors que les abattoirs fonctionnent encore), le Théâtre Paris-Villette (ancien pavillon de la bourse) est un bâtiment unique, classé à l’inventaire des monuments historiques dont nous souhaitons proposer aujourd’hui un projet ambitieux de rénovation et de revalorisation qui permettra de : - Créer un nouveau gradin pour vous accueillir plus confortablement et plus nombreux (250 spectateurs contre 200 actuellement) ; - Réouvrir la façade Nord du bâtiment aujourd’hui murée afin de dégager ses arcades et environ 130m2 d'espace ouvert visuellement sur le parc ; - Envisager un réaménagement des 1000m2 de sous-sols inexploités pour créer de nouveaux espaces de création / répétition. Pour accueillir toujours mieux le public et les artistes et partager ensemble des expériences artistiques inédites pour tous les âges.

Santé

 Tout Paris

Lutter contre la pollution sonore

Budget Participatif 2017

Dans certains quartiers parisiens, notamment là où les rues sont étroites, la pollution sonore peut vite devenir insupportable. Entre les véhicules qui accélèrent en trombe le feu tout juste passé au vert, les motocyclettes non réglementaires et les automobilistes qui klaxonnent en dehors des situations d'urgence, en infraction avec le Code de la route, on ne sait souvent plus où donner de la tête. Gênante pour les piétons, cette situation est même nuisible pour les riverains, dont la santé peut en pâtir. D'autant qu'il serait illusoire de croire que les horaires de bureau sont les seuls concernés : même à deux heures du matin, des fêtards passent à toute allure sur les boulevards, fenêtres ouvertes et musique à fond, parfois avertisseur sonore en bonus. La Préfecture de police ne semble pas décidée à appliquer la loi, les policiers ne réagissant jamais à l'abus manifeste et répété de klaxon. Les prégogatives sanitaires de la ville devraient pousser à la mise en place d'un grand plan de lutte contre la pollution sonore, pour la tranquillité de tous, automobilistes compris : - campagne de lobbying intense auprès des autorités chargées de la répression pour faire respecter la loi (article R416-1 du code de la route en ce qui concerne les avertisseurs sonores, article R318-3 en ce qui concerne les bruits mécaniques) ; - équipement des équipes municipales en sonomètres pour établir un rapport mensuel sur les niveaux de bruit et pouvoir agir en conséquence ; - campagne de sensibilisation au bruit, notamment en disposant aux entrées de Paris de larges panneaux rappelant les obligations légales en matière d'utilisation du klaxon en agglomération ; - formation et mobilisation des brigades de lutte contre les incivilité à la lutte contre le bruit ; - investissement dans des revêtements de rue moins bruyants, là où c'est possible (sans toucher aux avenues pavées dont le caractère historique doit être préservé).

Cadre de vie

 75015

Bibliothèques libre-service adaptée aux enfants

Budget Participatif 2017

S’inspirant de l’approche « des bibliothèques de rue, libre-service» et de l’initiative des « Croque-livres » au Québec, le projet consiste à créer un réseau de boîtes de partage de livres destinées aux jeunes âgés de 0 à 12 ans dans le 15e arrondissement. L’initiative souhaite promouvoir la lecture et rassembler autour du plaisir de lire. Ces bibliothèques sont des points de chute qui offrent aux enfants et à leur famille un libre accès à des livres partagés. Il s’agit de concevoir une petite bibliothèque facilement déplaçable et accessible par des enfants (hauteur et ouverture facile), sa forme et sa couleur doivent également attirer les enfants. Cette dernière doit enfin résister à une installation extérieure. Chaque bibliothèque est « adoptée » et prise en charge par des organismes, des institutions. Ces bibliothèques seront exposées dans des lieux passants et éclairés (intérieur ou extérieur), accessibles aux publiques. Les associations spécialisées et les bibliothèques pourront fournir les petites bibliothèques en livres récupérés. Le coût du projet devra comprendre la conception et la production de cinq de ces petites bibliothèques ainsi que la création d’un guide des gestionnaires de ces bibliothèques. Les emplacements pourraient être : -La Mairie du 15e -La Médiathèque Yourcenar -La Maison des associations -La Régie de quartier -Le Centre de Développement Local Brancion

Économie, emploi et attractivité

 

Tou’s’récup’ !

Budget Participatif 2017

Notre production de déchets a doublé en quarante ans ! Ces déchets coûtent cher, et leur impact environnemental est souvent nuisible. Il est paradoxal, de surcroît, de jeter autant, alors que certains manquent de tout… Un autre modèle est possible : la récupération, pour donner une nouvelle vie à ce qui n’est pas toujours inéluctablement un déchet ; qu’il s’agisse d’objets ou d’alimentation, passons du gaspillage au partage ! a) Avec des ressourceries de quartier, où chacun peut apporter ce qui encombre ses placards, et chiner à bon prix ce qui est délaissé par d’autres. Ces ressourceries créent des emplois, du lien social. Elles sont aussi, souvent, corrélées à des cafés qui récupèrent des fruits et légumes moches, des denrées en date limite de consommation, pour proposer de bons repas accessibles à tous. Ces lieux d’animation permettent aussi d’apprendre les gestes du quotidien pour réparer et remettre en service ce que d’aucuns croient inutilisable, et qui pourtant ne mérite pas la poubelle. b) Avec des solutions applicatives pour mutualiser les objets, ou encore pour favoriser le réemploi des matériaux dans la construction et la rénovation des bâtiments. Ces plateformes numériques d’échanges représentent un enjeu pour les innovateurs et pour la plupart des activités à Paris, qui doivent se poser la question de l’économie des ressources et de la limitation des déchets. c) Avec des boîtes à dons d’hyper proximité, et des animations micro-locales, pour s’échanger des objets, des denrées, cultiver l’esprit du don et du partage plutôt que le consumérisme polluant.

1 2 3