Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Solidarité et cohésion sociale

 MAIRIE DU 13E ARRONDISSEMENT, 75013 PARIS

Débattre et se rencontrer dans les mairies d'arrondissement

Budget Participatif 2017

Mettre en place, dans les mairies d'arrondissement, des "salles communes", lieux d'accueil dédiés à la rencontre et au débat. Elles pourraient être des lieux de vie, de rencontre, où les habitants du quartier viendraient partager un moment, discuter de politique, mais aussi d'autres sujets. Il ne s'agit pas seulement de développer la démocratie locale (qui existe déjà), mais de créer un lieu où le débat politique puisse être vivant, où l'on puisse rencontrer des gens qui pensent différemment, échanger, discuter, s'informer aussi et se renseigner sur des sujets qui nous intéressent en discutant avec des personnes qui ont d'autres centres d'intérêt. La démocratie vivante, par le dialogue, le débat, pourquoi pas la délibération menant à des projets concrets. Tout cela en créant du lien, car quoi de mieux pour se rencontrer que de discuter ensemble ? Ces salles pourraient être mises à disposition par chaque mairie d'arrondissement, et animées soit par des citoyens bénévoles, soit par des associations qui le souhaiteraient. Le débat n'y serait pas régulé : ce serait une salle d'expression libre, de rencontre - seuls les comportements agressifs seraient bannis, par le service de sécurité existant déjà en mairie d'arrondissement. Ces lieux proches du quotidien deviendraient ainsi de véritables lieux de vie. Le coût ne serait pas très élevé puisqu'il n'y aurait pas besoin de matériel (peut-être simplement des chaises), et l'entretien de ces salles est a priori déjà assuré par les mairies. Il faut simplement savoir si la disponibilité existe. Il n'y aurait pas besoin d'animateur. Ce serait un lieu de démocratie "en acte", fait par les citoyens eux-mêmes, qui pourraient évidemment contribuer à la décoration et l'entretien éventuel de la salle.

Solidarité et cohésion sociale

 75005

La Ressourcerie de la Rive Gauche (quartiers étudiants)

Budget Participatif 2017

A Paris un million de tonnes de déchets est brûlé ou enfoui: cela coûterait moins cher et polluerait beaucoup moins si davantage d'objets étaient réemployés. Ils pourraient servir à des gens peu fortunés, ou tout simplement à toutes celles et ceux, malins et responsables, qui ne souhaitent pas gaspiller leur argent ni les ressources de la planète. Des ressourceries et recycleries existent à Paris, elles fonctionnent comme des lieux de collecte et de vente d'objets réemployés, réparés, remis en état. Mais il n’y en a que deux dans le sud de Paris (13è et 14è). Dans le centre, notamment le 5è arrondissement, une frange aisée de la population côtoie les nombreux étudiants qui fréquentent ou habitent le quartier et qui ont souvent des ressources limitées. La création d’une ressourcerie dans ce quartier favoriserait la circulation des biens entre particuliers à l’échelle locale, et permettrait d’éviter la production de déchets en réduisant donc directement la quantité de biens qui sont brûlés et enfouis alors qu’ils pourraient trouver une seconde vie. La ressourcerie de la Rive Gauche pourrait aussi collecter les invendus des supermarchés du quartier et les redistribuer à bas coûts, évitant ainsi le gâchis alimentaire et facilitant pour l’accès à des produits de qualité aux petits budgets. Comme d’autres, elle pourrait proposer des animations et des ateliers, à destination de tous et pour tous les âges : pour sensibiliser les scolaires au tri et au recyclage des déchets, mobiliser et responsabiliser les entreprises par des actions de sensibilisation à l'éco-conception et sur la gestion de leurs déchets, sensibiliser les habitants à l'échange, au partage et au don d'objets. S’il n’y en a pas encore dans le quartier, c'est peut-être parce que ces lieux n’ont pas de vocation lucrative : les associations qui les portent ne peuvent pas s'offrir des locaux qui, comme dans le 5è, sont souvent très chers. Nous avons donc tout à gagner à financer l'ouverture d’un tel espace.

Cadre de vie

 rue de la Fontaine au Roi, 75011 PARIS

Réaménager la place Marek Edelman

Budget Participatif 2017

Poursuivre le réaménagement de la place Marek Edelman. Ce lieu présente un fort potentiel du fait de la proximité du gymnase, d’une résidence étudiante, d’un foyer de travailleurs, d’une auberge de jeunesse, d’habitations collectives et d’équipements scolaires. Les agrès installés dans le cadre du Budget Participatif 2014 ont permis de redonner vie à l’espace de l’autre côté de la rue, et il serait intéressant d’utiliser, développer et optimiser l’espace encore vacant de l’autre côté de la rue dans le prolongement de l’auberge de jeunesse. Pour plus de convivialité, nous proposons un travail sur le sol ainsi qu’un aménagement avec des structures jouant sur les volumes et les courbes pour un espace qui invite à s’assoir. Il pourrait être intéressant d’intégrer une part de végétalisation par le biais de bacs ou pots de fleurs ou arbres pour adoucir la minéralité du lieu. L'espace concerné pourrait également accueillir une aire de sports avec des agrès de type paniers de basket ou cages de football. Pour compenser le manque d'espace, nous proposons aussi d'étudier le rétrécissement du trottoir opposé a gauche pour laisser plus de places aux voitures. Un Baby-Foot se trouve sur cette même place mais est inutilisé : installer un système de machine à jetons pour les balles pourrait aussi être étudié pour faire en sorte que le baby foot soit utilisé. Afin de créer de la fluidité et du lien entre les deux espaces de part et d’autre de la rue, nous aimerions enfin suggérer la piétonisation de la rue sur certains créneaux horaires du week-end.

1 2 3