Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Ville intelligente et numérique

 Tout Paris

Création d'un réseau LoRa libre pour les objets connectés

Budget Participatif 2017

Le LoRA (https://www.lora-alliance.org) est une technologie open-source pour permettre aux objets connectés d'avoir un accès internet sans-fil et à longue distance. Cette technologie est aujourd'hui mature et a été choisie par de nombreux opérateurs majeurs (en France et dans le monde) pour être déployée : -Orange : http://goo.gl/HyCzXH -Bouygues : https://goo.gl/l5naOV En parallèle de ces déploiements proposés par les opérateurs, avant tout destinés aux professionnels, le groupe néerlandais "The Things Network" (http://thethingsnetwork.org) a décidé de déployer un réseau entièrement libre basé sur le LoRa. La carte du réseau actuel (http://www.ttnmap.org) montre que toutes les villes des Pays-Bas sont connectées, et que Londres, Anvers ou Zurich possèdent également un réseau. En France, ça commence, mais le déploiement étant à l'initiative d'individuels, la couverture n'est que très limité... Nous souhaitons mettre en place un réseau LoRa partenaire de la communauté TheThings à Paris. Ce réseau libre a vocation d'être utilisé par les communautés de 'bidouilleurs', les start-up, les artistes, et certains services de la Ville de Paris. Associer la ville de Paris à cette expérience permettra d'augmenter la visibilité de notre démarche, d'initier un effet de locomotive pour l'émergence des objets connectés à Paris, en France et dans le monde. En retour, cette publicité place Paris en leader de la révolution de l'internet des objets. Contrairement aux réseau WiFi, la technologie LoRA permet un accès à longue portée (une seule cellule couvre plusieurs kilomètres carrés) et contrairement au réseaux cellulaires classiques, elle est basée sur un standard open source et sur des fréquences libres : Cette demande de budget participatif servira seulement à financer en partie les équipements des stations de base. Nous nous engageons à fournir un accès libre et sans restriction au réseau et à assurer sa construction et sa maintenance technique.

Education et jeunesse

 Tout Paris

Modernisation des sanitaires des écoles dans les QPV

Budget Participatif 2017

Trop d'élèves renoncent à utiliser les sanitaires ou s'en plaignent, avec de nombreuses conséquences sur leur santé et leur bien-être : incontinence urinaire, constipation, douleurs abdominales, anxiété... Obtenons qu’un plan toilette digne de ce nom soit mis en œuvre dans les quartiers politiques de la ville! Voici ce qu'il faut offrir à tous les élèves de ces quartiers : - un nombre suffisant de toilettes rapporté au nombre d'élèves global - des blocs sanitaires filles/garçons séparés - l'ouverture de toilettes plus proches des salles de classes (dans les étages) - la mise à disposition de papier hygiénique avec un dévidoir par WC et du savon écologique à chaque point d'eau - l'installation de sèche-mains électriques, de poubelles et de balayettes - l'entretien des cuvettes, des abattants et des chasses d'eau - des équipements qui respectent l'intimité (cabines avec verrous « décondamnables », cloisons séparatives) - des patères pour les vêtements - des sols antidérapants - des murs et plafonds lessivables - un éclairage suffisant à détecteur et une ventilation performante - des fontaines et lavabos automatisés - la création de sanitaires pour les personnes handicapées - des éléments de décoration pour en faire des espaces agréables. Tous les établissements des quartiers politiques de la Ville devront être vérifiés et leur équipement rénové.

Environnement

 75020

Respirons mieux dans le XXe

Budget Participatif 2017

Le XXe est un arrondissement particulièrement exposé à la pollution, notamment en raison de sa proximité du périphérique et de l'arrivée de l'autoroute A3 à la Porte de Bagnolet. Cette situation est d'autant plus préoccupante que les quartiers exposés comprennent des établissements scolaires et des équipements sportifs en extérieur. A travers le projet "Respirons mieux dans le XXe", les sept conseils de quartier de l'arrondissement souhaitent renforcer la participation citoyenne dans la lutte contre la pollution en : - affinant les mesures de la pollution dans l'arrondissement, - développant une information locale et personnalisée sur la qualité de l'air, - impliquant les habitants et usagers de l'arrondissement dans les processus d'observation de la qualité de l'air et, in fine, d’amélioration de celle-ci. Il comportera : 1) l'acquisition et l'installation d'une douzaine de mini-stations de suivi de la qualité de l’air, 2) l'acquisition d'une centaine de microcapteurs portatifs, qui seraient confiés à des bénévoles, afin d’évaluer la pollution atmosphérique sur les lieux de vie, de travail et les trajets, 3) la valorisation d'outils (application Airparif Itinér’air, plateforme de signalement...) et d’informations locales générées par Airparif (mises en avant sur du mobilier urbain par exemple), 4) la création d’une communauté impliquée dans le suivi et l’amélioration de la qualité de l’air. En généralisant cette approche citoyenne, locale et interactive, le projet permettrait de développer la contribution du citoyen à la surveillance de la qualité de l’air et à son amélioration. Les données des microcapteurs pourraient être mises à disposition pour une étude sanitaire, sous réserve des conclusions des travaux actuellement engagés sur la fiabilité de ces microcapteurs. Le projet est développé en partenariat avec AIRPARIF, qui s'engage à apporter son expertise et à rechercher les sources de financement nécessaires à son fonctionnement.

Économie, emploi et attractivité

 1 Boulevard de Reuilly, 75012 PARIS

PARIS BERCY REUILLY du chemin gris béton àl'allée rayonnante

Budget Participatif 2017

L'association des artisans et commerçants Paris-Bercy, qui réunit près de 80 artisans et commerçants, propose de créer sur l'axe entre le Palais Omnisport Bercy et la Place Félix Eboué un parcours convivial, artistique et végétalisé, accessible à tous. Il s'agit d’embellir et de repenser l’espace en mettant en valeur ses particularités : Palais Omnisport et son côté international, Gare de Bercy et l'ouverture sur la province, Tunnel de Bercy, Boulevard de Reuilly et son marché jusqu'à la belle Place Felix Eboué, ses commerces de proximité… Le projet consiste à transformer cet axe emprunté essentiellement par des véhicules motorisés en axe de promenade attractif pour les piétons. Un + si Paris remporte les JO de 2024. Cette métamorphose passerait notamment par = - l'amélioration esthétique du tunnel : une création lumière dans la partie piétonne du tunnel : projection à l'intérieur des colonnes de béton en rapport avec l'activité du Palais Omnisport (par exemple de grands sportifs soit comme dans le tunnel Rambouillet en style pochoir, soit des projections de photos) et un mur végétalisé de l'autre côté. - une réflexion sur la mise en valeur des grands trottoirs du boulevard de Reuilly par une scénographie réfléchie sur le mobilier urbain, la lumière et la belle allée d'arbres. - la mise en valeur des boutiques des artisans et commerçants de proximité.

Propreté

 75016

Communication contre les déjections canines et cigarettes.

Budget Participatif 2017

Le projet est de faire une campagne de communication périodique contre les déjections canines et les jets de cigarettes sur les trottoirs. Constats Hygiène et déjection canine ne font pas bon ménage. Des jeunes enfants jouent avec les déjections animales et mégots qu’ils viennent de découvrir dans l’herbe du square. Des commerçants voient les clients souiller leur boutique. Les personnes âgées glissent sur les déjections entraînant des fractures. Les mégots de cigarettes ne sont pas biodégradables. L'image de Paris comme une ville salle. Solution Proposée: Utiliser dans le temps tous les médias communaux pour sensibiliser et informer les gens sur: - l'importance de ramasser les déjections afin d'avoir une ville propre et saine. - les projets mis en place au sein de la ville pour diminuer ces désagréments (espaces pour chiens, sacs à crottes, installations de poubelles, cendriers, amende de 68€ .... ) Les canaux de communication peuvent être: journal municipal du 16eme; panneaux électroniques d’annonces; panneaux d’affichage; affichettes sur les portes des commerçants et des écoles; Organisation d'un concours sur une journée "Ville propre" récompensés par des prix. etc. Cette sensibilisation devra périodiquement être renouvelée. Pour débuter, ce projet concernera qu'une partie du 16eme arrondissement, par exemple que le 16eme sud pour ensuite s'étendre si des progrès sont visibles.

Cadre de vie

 Tout Paris

Des aires de détente et de loisirs dans les parcs et jardins

Budget Participatif 2017

Ce projet consiste à équiper les parcs et jardins parisiens en espaces de détente et de loisirs, afin d'offrir de nouvelles activités à tous les publics, pour passer des moments agréables en famille, seul ou entre amis. Je propose d'installer des tables de pique-nique dans les espaces verts, où les Parisiens pourront déjeuner en toute convivialité avec leurs proches pendant les beaux jours. Certaines tables seront équipées de parasols ajustables et rétractables, selon que l'on veuille manger à l'ombre ou au soleil. Pour éviter les dépôts d'emballages, des corbeilles de tri devront être installées à proximité. Les plus grands parcs parisiens (Buttes Chaumont, bois de Boulogne, parc Georges Brassens...) pourront être équipés de guinguettes pendant les beaux jours. Pour s'allonger au soleil le temps d'une bronzette, des transats seront installés dans les parcs, où les Parisiens qui ne partent pas en vacances pourront se détendre comme à la plage. Ce serait une alternative aux bancs de jardin qui ne sont pas conçus pour s'allonger. Pendant les fortes chaleurs d'été, il faut offrir aux promeneurs la possibilité de se rafraîchir avec des brumisateurs d'eau fraîche dans les parcs, et pourquoi pas des bassins de baignade, protégés et encadrés par un surveillant. Afin d'encourager la pratique sportive, l'installation d'agrès de remise en forme permettrait à tous les Parisiens de s'essayer librement à une activité facile et accessible au plus grand nombre. Les agrès installés dans certains espaces verts ont beaucoup de succès, mais il sont encore trop peu répandus. Côté jeux, on propose l'installation de balançoires pour les petits, mais aussi des portiques pour adultes, avec des anneaux, des trapèzes et des cordes à nœuds, afin de redécouvrir le plaisir de se balancer en l'air ; des aires d'escalade pour petits et grands ; des parcours d'accrobranche dans les bois ; des terrains de pétanque ; des mini-golfs gratuits...

Culture et patrimoine

 SQUARE DE LA RUE LEON FRAPIE, 75020 PARIS

CRÉATION D’UN KIOSQUE À MUSIQUE AU SQUARE LÉON FRAPIÉ

Budget Participatif 2017

Nous aimerions la mise en place d'un kiosque à musique au sein du jardin Léon Frapié. Beaucoup d'événements culturels ont lieu dans ce jardin, notamment la fête de quartier qui rassemble plus de 1000 personnes chaque année. Ce kiosque pourrait être utilisé pour faire des concerts et des animations culturelles tout au long de l'année. Le quartier des fougères dans le 20e ne dispose pas d'un kiosque à musique dans son jardin central. Nous manquons d'équipements extérieurs permettant l'animation du quartier par l'organisation de spectacles gratuits et ouvert à tous. La mise en place d'un kiosque à musique serait une vraie valeur ajoutée pour notre quartier "politique de la ville", créant ainsi du lien social par les différentes animations qu'il pourrait y avoir ( festival kiosque en Musique, pestacle, concert, fête de la musique, printemps des poètes, théâtre, danse, démonstrations, ...) Ce jardin est un grand espace qui rayonne au coeur du quartier et rassemble un très large public. Ce besoin est renforcé par la présence dans notre quartier d'associations animant le quartier , tels que Menilmusique , l'espace jeune Paul Meurice, la fondation feu vert, la maison des fougères, etc... Enfin, les animations et les concerts dans le jardin permettraient de renforcer l'attractivité du territoire et également de poursuivre la construction de projets communs avec les territoires limitrophes tel que Bagnolet, les Lilas et le Pré Saint Gervais. Ce projet est porté par les habitants et leur association de locataires depuis 15 ans, et soumis au budget participatif depuis 2015.

Cadre de vie

 Tout Paris

bonheur du partage:danse pour tous, a tout âge, en plein air

Budget Participatif 2017

Permettre l'utilisation des espaces existants dans les parcs, squares et placettes, qui se prêtent à ce type d'activité, aux associations de danse et aux associations de quartier qui voudraient faire danser les parisiens de tous âges. Le seul investissement consisterait en l’aménagement de certains sols et la création de bornes électriques protégées là où elles n'existent pas. Nombre d'espaces "prêts à l'emploi" sont utilisés occasionnellement par certaines associations de danse, après des multiples démarches au près des mairies. L'idée c'est que ce ne soit plus nécessaire de faire toutes ces démarches et que dans des horaires précis et des endroits préétablis l’accès des associations se fasse facilement. Via le site internet de la Mairie de Paris les associations pourraient réserver leur espace, tout en précisant le type de danse. Le parisiens pourraient se tenir aux courant sur le même site des animations dans chaque quartier. Le but de cette initiative c'est d'améliorer le "vivre ensemble" de chaque quartier, que des gens des âges et horizons différents arrivent à se connaître et partager des moments de bonheur ensemble avec leurs familles et leurs petits enfants. C'est ce qui se passe à Paris-plage chaque année dans les espaces dédiés, pour seulement quelques semaines, et c'est magnifique ! Des mères dansant avec leurs enfants, des retraités dansant ensemble ou avec leurs petits enfants, des jeunes et moins jeunes partagent du bonheurs sur la piste de danse. Pourquoi ne pas prolonger ce bonheur partagé pendant toute l'année ?

Environnement

 Boulevard Raspail, 75006 PARIS

Raspail revit suite

Budget Participatif 2017

Le projet consiste à aménager et verdir le terre plein central du boulevard Raspail dans sa partie comprise entre le boulevard du Montparnasse et la rue de Sèvres. Ce quartier compte plusieurs écoles, lycées et établissements culturels renommés, ainsi qu’un marché très apprécié par les riverains. Lors de la conception du boulevard Raspail au 19e siècle, l’usage de promenade avait été privilégié et les espaces piétons étaient plus importants qu’aujourd’hui. Le terre-plein central était en particulier dessiné à l’origine avec la même largeur jusqu’à la rue de Sèvres. C’est cette intention originale de promenade sur le terre-plein que nous souhaitons retrouver. Les deux objectifs principaux de ce réaménagement sont (1) la réalisation d’une continuité piétonne sur le terre-plein central, de bout en bout et (2) un renforcement notable de la végétalisation des espaces du boulevard. La première tranche de cet aménagement sera réalisée été 2017, grâce à la sélection du projet Raspail revit en tant que lauréat de la campagne 2015. En présentant Raspail revit suite, l’Association Oh! Les beaux jours propose de garder une continuité technique et esthétique avec ce qui est planifié pour les travaux de la première tranche entre le bd Montparnasse et la rue ND des Champs, ainsi que l’éventuelle déconcentration du marché au delà de ces limites actuels et l’optimisation de l’accès latéral aux terre-pleins centraux des boulevards.

Transport et mobilité

 50 Rue des Petites Ecuries, 75010 PARIS

Le trait-d'union des 9e et 10e arrondissements

Budget Participatif 2017

À cheval sur les 9e et 10e arrondissements, délimité par les Grands Boulevards, la rue La Fayette, la rue du Faubourg Montmartre et le boulevard de Strasbourg, se trouve tout un quartier typique des faubourgs, très vivant et animé, un de ces fameux petits villages de Paris qui font son charme. Un ensemble de petites rues riches en commerces, formant un axe central qui le parcourt d’est en ouest, les rues Richer, des Petites Écuries et du Château d’Eau, constituent une véritable rue centrale de village pour ce quartier, avec ses épiceries, ses bars, ses salles de spectacles (on y trouve notamment les Folies Bergères). Loin de consacrer ce statut cependant, l’aménagement actuel représente l’héritage de l’époque voiturière avec circulation et stationnement qui ne laisse que de maigres miettes aux piétons sur des trottoirs petits et encombrés, et aux vélos, qui doivent croiser les voitures sur 50 cm de passages en évitant les nombreuses crevasses de la chaussée dégradée, source d'insécurité. Ce projet se propose donc de faire de ces rues un véritable aménagement de rue centrale, à l’image de celui réalisé pour la rue Cadet non loin, par des piétonnisations, élargissements des trottoirs, revêtements de qualité, ou toutes autres solutions qui consacreraient le caractère de centre de village. Contenu du projet: Piétonnisation de la rue Richer entre la rue du Fbg Montmartre et Geoffroy-Marie Zone de rencontre pour le reste de l'axe Suppression de 50% des places de stationnement. L'essentiel des places conservées est pour les livraisons et les handicapés Plantation d'arbres Création d'arceaux vélo Pose de bancs ou d'assises individuelles Élargissement des trottoirs aux endroits stratégiques Réfection du revêtement de la chaussée

Solidarité et cohésion sociale

 Tout Paris

Innover pour loger des sans abris et des demandeurs d'asile

Budget Participatif 2017

-Installer des habitations réversibles et légères (chalet, yourte, mobile-home, caravanes, containers, logements modulaires, petites constructions…) afin de lutter contre le manque de logements et d’éviter l’apparition de bidonvilles http://www.terraeco.net/Contre-le-mal-logement-voici-la,55138.html http://leplus.nouvelobs.com/contribution/208172-sdf-des-cites-containers-pour-ne-plus-dormir-dehors.html -Développer des habitations communautaires de petites tailles (pensions de famille, colocation…) pour permettre à des personnes en phase de désocialisation de renouer des liens avec la société http://www.habitat-humanisme.org/national/accueillir-en-pension-de-famille http://www.say-yess.com/2017/12496/loger-les-sans-abri-les-associations-innovent/?utm_source=actus_lilo -Privilégier le relogement en province (moyennes et petites villes), où la demande est bien moins forte, et la densité de population plus faible. Comme le précise Bruno Arbouet, directeur général d'Adoma: http://www.leparisien.fr/societe/foyers-adoma-nous-pourrions-loger-des-milliers-de-sans-abri-12-12-2012-2401401.php "A Paris, Lyon ou Marseille, les structures d'accueil sont saturées. En revanche, on peut mobiliser les bailleurs sociaux des territoires où la demande est moins forte. De même, il n'y aurait aucune difficulté à accroître la capacité d'hébergement des demandeurs d'asile en province." Dans ce contexte il pourrait être intéressant de travailler en étroite collaboration avec les bailleurs sociaux des territoires concernés. - Valoriser l'échange de service, permettant à des personnes sans-abris d’être logées et nourris en échange d'une activité (pas plus de 5h par jour, 5 jours sur 7). Cet échange pouvant se réaliser au sein d'une ferme biologique ou chez un particulier: https://www.wwoof.fr/ http://www.workaway.info/index-fr.html https://www.helpx.net/index_french.asp

1 2 3