Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Cadre de vie

 75014

Redynamiser le Jardin Atlantique

Budget Participatif 2017

Le Jardin Atlantique est à ce jour l’un des rares espaces verts aux abords du quartier Montparnasse. Sa situation géographique le rend accessible aux habitants du quartier, aux employés de bureaux des alentours, mais également aux voyageurs de passage. A ce titre, sa réhabilitation semble particulièrement nécessaire car bénéfique au plus grand nombre. Attendre le prochain train en plein air, se ressourcer pendant une pause déjeuner, ou simplement lire dans l’herbe pendant que les enfants jouent… des activités simples mais vraiment appréciables que la rénovation du Jardin Atlantique rendrait plus attractives. Les idées de rénovation/embellissement du jardin : - La rénovation des accès extérieurs : il y a à ce jour peu d’alternatives aux accès par ascenseurs. Ils sont par ailleurs souvent en panne. - L’amélioration de la signalétique aux abords du jardin. Il est nécessaire de faire connaître ce jardin qui n’est actuellement fréquenté que par de rares habitués. Par exemple, il serait intéressant de proposer une signalétique intégrée à celle des salles d’attente de la gare et de proposer des accès directs facilités depuis la gare. - La remise en eau ou le remplacement de la fontaine centrale condamnée depuis des années. - L’installation de nouveaux bancs et la remise en état des installations actuelles : bancs en bois ayant souffert de l’humidité, jeux pour enfants à l’abandon, équipements sportifs vétustes, allées du jardin peu entretenues, sanitaires en mauvais état. - Mise en valeur de la végétation : installation de plaques descriptives devant les arbres ou plantations. - Installation de sources d’électricité par pédalage, sous réserve que cela soit possible en extérieur (éventuellement abritées).

Culture et patrimoine

 Tout Paris

Journée "portes ouvertes des cours parisiennes"

Budget Participatif 2017

Je reprends ici un projet déjà proposé en 2016, dont voici le texte : "Organiser grâce au soutien, à l'encouragement et aux moyens de communication de la ville de Paris, une journée où les copropriétés, les bailleurs et les entreprises qui le souhaitent, ouvrent leurs portes sur les cours (ou les jardins) privatifs. Ces cours constituent l'une des caractéristiques et des richesses de Paris. L'objectif est de permettre à tous, un jour par an, de les découvrir afin de valoriser et de faire connaître les atouts de notre ville. Cela nécessite par exemple d'encourager les propriétaires à adhérer à la démarche, de mettre une affiche sur les portes concernées, d'établir un plan sur internet des cours accessibles... cela pourrait aussi se greffer sur la journée du patrimoine." Ce très intéressant projet n'avait été retenu en 2016, au motif que le budget participatif est dédié au "financement de projets d’investissement ayant un impact durable sur le patrimoine de la collectivité" et l'auteur était invité à s'adresser à son Conseil de quartier. Toutefois : 1) la vocation de cette journée est justement de devenir durable, et il faut bien un jour lancer le mouvement ! 2) Concernant le conseil de quartier : le problème, c'est qu'un projet de cette nature est par définition à mener à l'échelle de la ville d'une part, et d'autre part, seule la mairie centrale a les moyens de communiquer dessus. Aussi, je me permets de déposer de nouveau ce projet original.

Cadre de vie

 Rue Saint-Guillaume, 75007 PARIS

Campus Saint-Guillaume

Budget Participatif 2017

Dans le cadre son projet ‘Campus 2022’, Sciences Po, établissement public d’enseignement supérieur, s'est donné pour ambition de repenser entièrement son ancrage et ses implantations au cœur de Paris. Associant notamment son École Urbaine et ses étudiants, le projet vise en particulier à formuler des propositions en matière d’aménagements innovants de la voirie et de l'espace public. C’est dans cette perspective que nous proposons le projet ‘Campus Saint-Guillaume’, visant la piétonisation et l’aménagement de la rue Saint-Guillaume dans le 7ème arrondissement. Sur à peine deux cents mètres (entre la rue de Grenelle et le Boulevard Saint-Germain), la rue Saint-Guillaume est partagée par une diversité de riverains (particuliers, riverains, commerces, etc.), dont trois universités (Sciences Po, Paris II - Panthéon-Assas et Paris III- Sorbonne-Nouvelle), et voit se croiser au cours de la journée jusqu’à 10 000 étudiants. L’aménagement piéton permettrait de transformer cet espace de flux contraint et dangereux en un espace public de rencontre, d’échanges et de vie qualitatif, sécurisé et accessible à tous. Tout en assurant la continuité des activités existantes (accès parking et livraisons), le projet entend favoriser, outre une amélioration significative de l'accessibilité pour les étudiants porteurs de handicaps, l’émergence de nouveaux usages grâce à l’installation de mobilier urbain innovant, de signalétique, d’accès wifi, d’espaces paysagers etc. Il offre en effet l’occasion de valoriser le quartier et son identité étudiante et de repenser cet espace public au bénéfice de tous (riverains, étudiants, chercheurs, touristes). S’inscrivant dans une vision de long terme de l’écosystème parisien et du quartier Saint-Germain, il peut constituer une première expérimentation pour l’émergence d’un véritable campus universitaire durable, au cœur de la Ville, à l’image des plus grandes métropoles internationales.

Cadre de vie

 Rue des Plantes, 75014 PARIS

Mise en sécurité de la Rue des Plantes

Budget Participatif 2017

Ce projet a été rejeté l'année dernière sous prétexte que la Rue des Plantes allait faire partie d'une zone 30 future. Il n'en est visiblement rien sur les nombreuses communications qui ont pu être faites par la Mairie de Paris. Ce projet a donc encore plus toute sa place cette année !!! La rue des Plantes, notamment entre la rue d'Alésia et le Boulevard des Maréchaux distribue une maison de retraite, un hôtel, plusieurs bars et restaurants, un hôpital, un EPHAD récemment agrandi et accueillant donc encore plus de personnes âgées à mobilité réduite, plusieurs résidences familiales et deux rues avec écoles primaires (rue Antoine Chantin et rue de l'abbé Carton) ou espaces de jeux, et peut être un jour un espace vert accessible à tous en lieu et place de l'actuelle Petite Ceinture abandonnée. La rue des Plantes est constituée d'un tronçon rectiligne à deux voies, incitant les très nombreux automobilistes qui "quittent" Paris à rouler à grande vitesse, et ce malgré l'environnement décrit ci-dessus (danger pour les enfants, les piétons, les personnes âgées, les touristes, environnement bruyant proche d'un hôpital, etc.) Il pourrait être intéressant de réfléchir à un adoucissement de la circulation (abaissement de la vitesse, élargissement des trottoirs au bénéfice des terrasses des restaurants ou à l'articulation future avec l'aménagement de la Petite Ceinture, chicanes avec places de parking deux-roues, voitures ou Autolib, voie réservée bus 58 et taxis, piste cyclable (on quitte aussi Paris à Vélo), ralentisseurs, radars à feux-rouges ou de vitesse, mise en sens inverse sur un tronçon, etc), les solutions sont nombreuses pour un environnement plus calme, plus sain et moins dangereux.

1 2 3