Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2588 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Environnement

 Tout Paris

NOS BOUCHONS DE LIEGE SONT TROP PRECIEUX, RECYCLONS-LES

Budget Participatif 2017

Les forêts de chênes-liège sont importantes pour la préservation de la biodiversité (classement Natura 2000); on y trouve des espèces protégées comme le lynx ibérique, l'aigle impérial...Ces milieux jouent également un rôle dans la régulation du cycle hydrologique, la protection des sols et la séquestration du carbone."(Wikipedia) Or, le démasclage (tout premier écorçage) et le déliégeage sont "des interventions sylvicoles traumatisantes".(INRA) Un chêne-liège exploité l'est toute sa vie, il subit en moyenne 16 écorçages tous les 9 ans, après le démasclage qui s'effectue à l'âge de 25-30 ans. Ce qui lui donne une espérance de vie de 170 ans. Un arbre non exploité peut vivre jusqu'à 800 ans. Le recyclage reviendrait à sauver des milliers d'arbres ou à éviter de les affaiblir démesurément. Nous souhaitons donc mettre en place des récupérateurs de bouchons, idéalement à côté des récupérateurs de verre, également dans des lieux publics comme les mairies, les bibliothèques. Les bouchons seront récupérés et triés par l'association Les P'tits bouchons en partenariat avec Mytroc, entreprise de l'économie sociale et solidaire, favorisant le partage de services, le recyclage. La collecte des bouchons 100% naturels et 100% recyclables et leur valorisation contribue à diminuer le volume des déchets.
Le liège est l'isolant thermique et phonique idéal. La production de cet isolant ne nécessite pas l'apport des HCFC toxiques et consomme peu d'énergie.
 Ce recyclage crée des emplois. 
La mise en réseau des nombreux points de collecte permet contacts et échanges entre les intervenants. Il peut également être recyclé en revêtements de sols, semelles de chaussures, etc. La société Amorim se chargera du recyclage. Amorim travaille avec plusieurs associations dans toute la France, dont "Agir Cancer" et travaille avec de nombreux pays... L'argent récupéré sera redistribué à des associations de protection de l'environnement, de l'enfance.

Solidarité et cohésion sociale

 Tout Paris

Le Kiosque Solidaire

Budget Participatif 2017

Le projet de Kiosque Solidaire consiste à concevoir, réaliser et exploiter une application internet permettant de centraliser et de mettre à disposition de toute personne dans la précarité des informations utiles et des outils de communication, en s’articulant autour de trois idées majeures : Idée 1 : « Amplifier l’action des associations par une plateforme de communication … » Structurer l’information publique et en provenance des associations afin de la transformer en une ressource numérique facilement utilisable au quotidien par les plus précaires. Cette action s’inscrit dans le prolongement du Guide Solidarité de la Ville de Paris pour le transformer en une aide interactive au quotidien. Idée 2 : « Informer pour donner au citoyen la possibilité d’agir… » Contribuer à l’éveil de nos consciences citoyennes en rendant possible, à travers l’échange d’informations, le contact associatif local et la participation directe du citoyen dans la lutte contre l’exclusion et la grande précarité. La plateforme est une ressource unique de mise en relation pour permettre au quotidien de nombreuses possibilités de participer de chacun au service des associations. Idée 3 : « Offrir un toit numérique à celui qui n’a plus de toit… » Fournir à toute personne en situation de grande précarité un espace personnel en ligne, à l’ergonomie adaptée et respectueux de sa vie privée, lui permettant d’accéder à un ensemble essentiel de services destinés à lui venir en aide.

Culture et patrimoine

 PARC MONTSOURIS, 75014 PARIS

Créa'Parc

Budget Participatif 2017

L’ambition d’Odela est de promouvoir tout type d'artiste, de leur permettre de s'exprimer, quelle que soit leur discipline, et de susciter l’engouement et la curiosité du public au travers d’échanges participatifs et d’expériences de découverte. A la manière d’un label musical, Odela s’est fixée une véritable mission de promotion et de diffusion des différents acteurs du secteur culturel et artistique de la ville de Paris et de ses alentours. Forte d'une équipe composée de personnalités aussi différentes que complémentaires, l'association souhaite proposer, lors de ses événements dans un parc public, une programmation artistique éclectique : musique (rock, funk, soul...), arts visuels, spectacle vivant, danse, sculpture et cinéma notamment. Concrètement, Odela aspire à organiser des évènements culturels axés autour de deux principes : la performance artistique « live » traditionnelle et la production de performances artistiques interactives propices à la participation du public. Les évènements proposés seront gratuits et ouverts à tous, permettant ainsi une certaine mixité. Des initiés aux simples passants, des enfants aux grands-parents, tout le monde aura sa place. Seule compte l’envie de se rassembler, de profiter des performances artistiques et de s’essayer à l’art ! Cet événement a été pensé pour se dérouler dans un parc public, Des espaces distincts permettant de créer différents pôles, et son attrait naturel joue un rôle très positif dans l’ambiance du festival. La programmation artistique du festival Créa’Parc est très diversifiée, elle comprend notamment des concerts de musique, des ateliers d’initiation artistique où le public peut s’essayer à différentes pratiques (peinture, poterie, sculpture, etc.), des expositions d’arts visuels, et des performances en temps réel (graffiti et magie). Outre la partie artistique, le festival sera doté d’un restaurant de bons plats cuisinés à base de produits frais et biologiques, d’un bar et d’un espace de détente.

Ville intelligente et numérique

 Tout Paris

CoopCycle : une plateforme coopérative de livraison de repas

Budget Participatif 2017

Le projet CoopCycle a pour objectif de créer une plateforme de livraison de repas à vélo open-source, offrant les mêmes fonctionnalités que les plateformes propriétaires. L'idée ? Fournir un système complet de mise en relation (site web, API et application smartphone) permettant aux travailleurs de détenir la plateforme pour laquelle ils·elles travaillent. Sous la forme d'une entreprise collective, ils·elles pourront décider des conditions de travail, de la tarification et des horaires, sur un modèle démocratique et ouvert. Le logiciel étant open-source, ce modèle pourra ensuite être répliqué facilement dans d'autres villes. Nous pensons que Paris est la ville idéale pour expérimenter cette plateforme d'un nouveau genre : - Il existe une forte communauté de livreurs à vélo, et de nombreux restaurants. - La Mairie a annoncé que 2017 sera l'année du vélo, avec le Plan Vélo. - En septembre 2016, un voeu en faveur d’une coopérative SCIC de coursiers à vélo a été émis par le Conseil de Paris. En réalité, le projet a déjà commencé sans financement : https://coopcycle.org Le code source est disponible ici : https://github.com/coopcycle L'argent permettra de de renforcer l'équipe de développement, en embauchant un designer et des développeurs pendant quelques mois, et de louer un local pour commencer à organiser la coopérative. Passons de l'économie collaborative à l'économie collaborative, maintenant !

Transport et mobilité

 75014

Un quartier plus accueillant pour les aveugles et malvoyants

Budget Participatif 2017

Le conseil local du handicap du 14ème a organisé récemment, en coopération avec le conseil de quartier Mouton-Duvernet, une marche exploratoire sur le périmètre Froidevaux-Maine-Leclerc. Il a ainsi repéré les améliorations à apporter pour rendre ce quartier plus accueillant pour les aveugles et malvoyants. Il propose donc l’installation de bandes d’éveil de vigilance (bandes podo-tactiles) aux carrefours suivants : Cels/Mie, Cels/Fermat, Gassendi/Maine, Mouton-Duvernet/Maine, Saillard/Mouton-Duvernet, Mouton-Duvernet/Boulard, Boulard/Divry/Cresson, Danville/Liancourt/Sivel, Liancourt/Boulard, Boulard/Brezin et Saillard/Brezin. Il propose le remplacement des bandes d’éveil de vigilance (bandes podo-tactiles) aux carrefours suivants : Castagnou/Divry, Gassendi/Divry. Par ailleurs, il propose l’installation de dispositifs sonores aux feux des carrefours suivants : Maine/Froidevaux, Maine/Mie, Maine/Gassendi côté Maine, Maine/Mouton-Duvernet, Maine face au manège, Leclerc/Cresson Il propose également la rénovation des dispositifs sonores aux feux des carrefours suivants qui dysfonctionnent actuellement : Gassendi/Froidevaux devant « chez papa », Froidevaux/Denfert Rochereau, Gassendi/Maine côté conservatoire, Gassendi/Liancourt, Saillard/Mouton-Duvernet, avenue du général Leclerc à la sortie du métro Mouton-Duvernet, avenue du général Leclerc devant le 62, avenue du général Leclerc devant le 52 (Monoprix).

Cadre de vie

 Tout Paris

Mise en valeur des espaces publics du quartier Saint-Bernard

Budget Participatif 2017

Il s’agit de repenser globalement les espaces publics du quartier Saint-Bernard. (rue Charrière, esplanade Renée Lebas, square Raoul Nordling et square Louis Majorelle. Ce projet part du constat que les espaces susmentionnés ne répondent plus à leurs usages : - Le square Louis Majorelle (2 700 m²), bien que deux fois plus grand que le square Raoul Nordling (1 255 m²), est beaucoup moins fréquenté que le second en raison de barrières infranchissables et d’entrées peu visibles depuis l’espace public. - Le square Raoul Nordling (1 255 m²) est très utilisé par les familles du quartier en raison de la présence de jeux pour enfants. - L’esplanade Renée Lebas, quoi que de qualité, est actuellement délaissée et ne fait pas le lien entre les deux espaces verts susmentionnés. - Le quartier ne dispose pas d'espace sécurisé pour faire du sport pour les adolescents (11-14 ans), fortement représentés du fait de la proximité avec les collèges Anne Frank et Pilatre de Rozier. Il est ainsi proposé de : - Requalifier la rue Charrière par une végétalisation supplémentaire et un traitement du sol de manière à créer une liaison avec l’esplanade René Lebas et les deux squares ; - Réaménager le square Raoul Nordling afin de permettre l’implantation d’une troisième aire de jeux pour enfants, sans que cela soit au détriment de la végétalisation. - Étudier les pistes d’un réaménagement du square Louis Majorelle en créant de nouveaux espaces de détente accessibles à tous et notamment aux seniors au centre du jardin (pelouses, circulations ouvertes, etc.), un jardin partagé et ajoutant des assises. - Traitement qualitatif de l’esplanade Renée Lebas qui est devenue piétonne : végétalisation (plantation d’arbres, mur végétalisé), mobilier urbain, agrès, etc. - Créer un espace d'activité sportive dans le prolongement du terrain de basket rue Charrière, sur l'un des deux terrains de boules aujourd'hui inutilisé. La gestion de ce nouveau terrain pourrait être assurée par la Direction de la Jeunesse et Sports de la Ville, et ainsi rattachée à celle du centre sportif Candie. En outre, les animateurs et services civiques de l'association du Quartier Saint-Bernard pourront y proposer des animations sportives ponctuelles.

Sport

 Tout Paris

Stations compactes d'étirement, gymnastique et musculation

Budget Participatif 2017

CONSTATATION: De plus en plus de parisiens pratiquent une activité sportive dans la rue ou dans les parcs (course à pied, gymnastique, musculation). De même, de plus en plus de lieux urbains sont transformés par la mairie de Paris pour améliorer les conditions de ce sport en plein-air (ex: piétonnisation des voies sur berges). Cependant, il n'existe que TRES PEU de structures et d'installations adaptées à la pratique de gymnastique et de la musculation. Et quand elles existent, elles sont ENCOMBRANTES, CHERES et/ou PEU ESTHETIQUES (exemple: parcours santé sur la berge rive gauche). PROPOSITION Installer, le long des sentiers de courses à pied dans Paris, des STATIONS COMPACTES permettant ETIREMENT, GYMNASTIQUE et MUSCULATION. Ces stations compactes, résistantes, jolies et utiles EXISTENT. Je les ai découvertes et utilisées à de très nombreuses reprises lorsque je travaillais à Rio de Janeiro au BRESIL. Là-bas, elles sont installées le long des pistes cyclables/pistes de courses qui parsèment les quartiers suds de la ville et font l'unanimité depuis 5 ans dans cette ville très sportive. Leur force est leur grande versatilité: étirement, pompes, abdos, tractions, poirier... LIEN ENTRPRISE http://www.mude.esp.br/projetos/estacao-com-base/?portfolioID=16 LIEN YOUTUBE (à partir de 1:28) https://www.youtube.com/watch?v=2ia8NQYLRDY EXEMPLES DE LIEUX D'INSTALLATIONS On pourrait par exemple en installer d'abord sur les voies sur berge (tous les 500m ou 1000m), rive droite ou rive gauche. Je propose aussi d'en mettre une ou deux sur le champs de mars sous les arbres sur les cotés. Cela fait une dizaine de stations à environ 5000€ chacune (achat, livraison et installation). Donc un budget total de 50 000€ (évaluation sommaire et approximative). REMARQUE IMPORTANTE Je n'ai évidemment aucun intérêt économique dans cette entreprise. N'importe quelle autre marque fera l'affaire tant que le produit est à la hauteur.

Environnement

 Tout Paris

Développer la strate végétale basse dans les rues de Paris

Budget Participatif 2017

Il existe de multiples façons de végétaliser l'espace public pour amener la nature en ville : plantation d'arbres, murs végétaux, pelouses, massifs de fleurs, arbustes... On remarque toutefois que la strate végétale basse est trop rare : les trottoirs pleins de bitume dominent notre environnement minéral et gris. La plupart des opérations de végétalisation se résument à quelques pots de fleurs chétives. La biodiversité, indispensable à notre qualité de vie, doit reconquérir les sols. La déminéralisation des trottoirs est également nécessaire à l'écoulement des eaux de pluie et la réduction des îlots de chaleur. Pour toutes ces raisons, il faut recréer de grands espaces plantés sur la voirie ! Il y a plein de place dans le sol pour développer une flore riche et variée, avec des arbustes, des plantes mellifères, des graminées, des plantes vivaces et autres couvre-sol... (la liste est longue). Dégageons des bandes de bitume sur les trottoirs pour laisser jaillir la nature du sol. Au lieu de séparer les fosses d'arbres, relions-les par de grandes jardinières tout en longueur pour transformer les trottoirs en promenades plantées. Remplaçons les bandes de sable stabilisé qui longent les trottoirs par des plate-bandes florissantes avec des massifs. Verdissons nos rues avec du gazon le long des trottoirs. Laissons la végétation spontanée s'épanouir dans des espaces dédiés.

1 2 3