Projets déposés

Barre de recherche

Trier par :
2587 projet(s) trouvé(s)

Liste des résultats de la recherche

Santé

 68 Rue des Plantes, 75014 PARIS

Jardin d’activité Santé intergénérationnel

Budget Participatif 2017

Implanté sur un site disposant d’un bel espace vert, le foyer-logement « La Résidence » propose à ses résidents des activités de jardinage. Elle organise également des ateliers « gymnastique » animés par un éducateur sportif pour ses résidents et quelques seniors volontaires du quartier à raison d’un atelier par semaine sauf pendant les vacances scolaires.Forte du succès de ses animations, la Résidence souhaite aménager un parcours de santé dans un jardin multi sensoriel alliant un « parcours promenade » agrémenté d’agrès de bois et zones de jardinage. Facteur de santé, la pratique d’activités physiques, comme le sport et le jardinage, contribue à améliorer la qualité de vie de tous, petits et grands. Pour les seniors, le bien vieillir passe par le maintien d’activités et de relations sociales qui concourt à un bon état de santé physique et moral. Pour les plus jeunes parisiens en âge scolaire, privé de nature, les occasions de profiter d’activités de plein air sont à développer. Par ailleurs, l’accès à un jardin avec des activités de jardinage accompagnées par des seniors permettront aux jeunes de découvrir la biodiversité. Des rencontres intergénérationnelles seront organisées de façon hebdomadaire autour des activités décrites avec les écoles et les centres de loisirs volontaires du quartier permettant ainsi aux plus jeunes de profiter d'un espace vert sécurisé et de pratiquer des activités de jardinage. Par ailleurs, le parcours de santé par l’activité sportive adaptée, permettra aux seniors de la Résidence et du quartier d'entretenir, et même d'améliorer leurs capacités physiques sur un parcours ludique, accompagné par un éducateur sportif. (le vendredi de 14 heures à 16 heures). Ces activités seront l'occasion de créer des liens avec les résidents du quartier, ouvrant le village médico-social de Bon Secours sur la ville et vice versa.

Education et jeunesse

 8 Rue Albert Bayet, 75013 PARIS

Mieux concevoir les lieux de restauration scolaires

Budget Participatif 2017

Il s'agit de rendre agréables, mieux insonorisés et mieux éclairés, les réfectoires dans les écoles maternelles et élémentaires. Le temps du midi est un moment important dans une journée scolaire, ce doit être un moment de repos et de convivialité. Les agressions par le bruit dans la vie quotidienne des jeunes enfants sont nombreuses et variées : dans les cantines scolaires, elles sont principalement dues à des problèmes de conception et d’isolation acoustiques. Le niveau sonore élevé à l’école, peut entraîner un retard dans l’acquisition du langage écrit et parlé, ainsi que des conséquences sur le comportement social des élèves, avec plus d’agressivité, de stress et d’agitation psychomotrice provoquée par une fatigue excessive due au bruit. La lutte contre le bruit en milieu scolaire constitue un vrai enjeu de santé public et fait partie des priorités du Plan national de lutte contre le bruit. La situation de chaque établissement peut-être hétérogène, la démarche doit être accompagnée d’un diagnostic préalable de la situation de chaque cantine scolaire avec un bilan à différents niveaux : • conception acoustique et sonore (objectivation des nuisances grâces à des campagnes de mesure au sein de chaque cantine) • cadre de luminosité (rénovation de l’éclairage) • aménagement des mobiliers • cadre global du local (murs, plafond..) Ce bilan devra s s’appuyer sur les experts requis dans ces problématiques du cadre de vie scolaire ainsi qu’une prise en compte des témoignages des enfants, enseignants et employés des cantines scolaires L’égalité d’accès à un environnement sonore de qualité pour nos enfants mérite cette prise de conscience et cet engagement collectif. Il concourt également au développement de la citoyenneté ainsi qu'à l'amélioration de la réussite de tous les élèves.

Transport et mobilité

 Rue de Vaugirard, 75015 PARIS

Rue de Vaugirard à vélo dans les deux sens.

Budget Participatif 2017

Le projet propose de mettre en place une bande cyclable en sens inverse de la circulation ce que la largeur de la rue permettrait sans difficulté. En effet, la plus longue rue de Paris (4,5 km) n'est à double sens que sur 850 m entre le boulevard Raspail et la rue de Médicis. Plate ou en pente très douce, directe, elle constitue une pénétrante majeure depuis l'ouest parisien. Avec la rue Lecourbe qui assure la circulation sortante elle est un exemple d'un système où tout est fait pour faciliter l'usage de la voiture. Malheureusement si le détour qu'impose le détour par Balard est supportable en voiture il est clairement pénible lorsqu'on est à vélo. La ligne 12 du métro qui suit le tracé de la rue de Vaugirard jusqu'à Montparnasse est bien à double sens ! Au delà de cette liaison à longue distance (qui devrait logiquement s'étendre à Issy jusqu'à La Ferme), la rue de Vaugirard dessert de très nombreux points d'attraction : Mairies et commissariats du XVème et du VIème , Sénat , hôpitaux St Jacques et Necker , Institut Pasteur , Lycée et universités (Lacrételle, institut Catholique) mais également de très nombreux commerces. Ces très nombreux points d'intérêts attirent de nombreux cyclistes que l'absence de double sens oblige à des trajets en dent de scie. A noter que logiquement, la rue Lecourbe devrait également bénéficier de tels aménagements. Mieux se Déplacer à Bicyclette est une association qui promeut le développement du vélo à Paris et en Ile-de-France www.mdb-idf.org

Culture et patrimoine

 Place de l'Ile de Sein, 75014 PARIS

Le bateau Ar Zénith place de l’île-de-Sein

Budget Participatif 2017

L’idée est d’installer une reproduction (voire le bateau lui-même, mais pour cela, il faudrait se mettre d’accord avec l’association malouine qui s’occupe de son entretien) du bateau Ar Zénith, place de l’île-de-Sein dans le 14e arrondissement, pour rendre hommage au courage de ces jeunes hommes, parmi les premiers à rejoindre le Général de Gaulle à Londres, en juin 1940. Au cœur de Paris, ce bateau constituerait également un message puissant à l’égard des jeunes générations – et un clin d’œil aux liens entre le 14e arrondissement et la Bretagne. Extrait du site www.arzenith.com : Ar Zénith fut le premier navire civil Français à quitter un port Français pour l’Angleterre, au lendemain de l’appel du Général de Gaulle. Le matin du 19 juin 1940, l’Ar Zénith, alors le courrier de l’île-de-Sein, accoste à Audierne d’où il doit appareiller vers midi comme de coutume. Un groupe de neuf jeunes originaires d’Audierne se présente à son bord. Ces derniers ont entendu la veille l’appel du Général de Gaulle et se préoccupent de rallier l’Angleterre. Ce groupe est rejoint peu après par une douzaine d’autres. Soudainement, au moment où le navire s’apprête à appareiller pour Sein, un camion militaire, transportant des armes et des munitions arrive convoyé par un détachement de Chasseurs Alpins aux ordres du Lieutenant Emmanuel Dupont. Les militaires et leur matériel embarquent sur l’Ar Zénith et quittent Audierne vers 14 heures. Ils arrivent à Sein vers 16 heures. Le 20 juin, le Lieutenant Dupont met le cap sur Plymouth. L’Ar Zénith arrive le 20 juin dans les eaux territoriales anglaises. Après la guerre, en 1946, l’Ar Zénith regagne la France. Avec le même équipage qu’en 1940, Ar Zénith reprend, pour six mois, sa fonction de courrier de l’île de Sein.

Education et jeunesse

 Rue de Tanger, 75019 PARIS

Un planétarium qui fonctionne grâce à ses usagers

Budget Participatif 2017

L’idée est de proposer un planétarium pour pouvoir montrer les cieux difficiles à voir à Paris à cause de la présence de pollution lumineuse et de nombreux bâtiments. option : Bien que non indispensable au projet, les jeunes ont évoqué la possibilité que le planétarium soit auto-alimenté grâce à des pédales disposés sous les sièges. Un emplacement pour les personnes en fauteuil a été imaginé, à proximité de la large porte d’accès. option : Si ce planétarium est gonflable il pourrait être facilement déplacé en plusieurs lieux pour toucher un public plus large. Il risque cependant d’être moins résistant et de demander plus d’énergie pour maintenir la structure sous pression. Tarification : Une réflexion sur le prix de l’entrée a également été largement débattue : il ne faut pas un prix jugé trop cher et donc excluant par les jeunes (par exemple 12 euros en plein tarif et 9 euros pour les moins de 25 ans à la Cité des Sciences et de l’Industrie), ni un accès gratuit car cela empêche les utilisateurs de comprendre le coût réel de ce type d’équipement. emplacements proposés : Ce planétarium pourrait être installé, tout du moins temporairement, sur la pelouse du jardin d’Éole (18ème) ou dans le square de la butte du chapeau rouge (19ème). Contexte : Ce projet a été proposé par le groupe Jeune du Centre Social Tanger, avec l’accompagnement de l’association 4D et des Petits Débrouillards. Difficulté : L’un des problèmes essentiels identifiés par les jeunes est qu’il n’y a actuellement pas d’association pour gérer l’équipement (déplacement, sécurisation, animation, stockage). Il n’est donc pas recevable en l’état, à moins qu’une association avec qui nous n’avons pas encore été mis en contact est prête à gérer l’installation.

Environnement

 Tout Paris

En direct du nid

Budget Participatif 2017

Objectif : Diffuser en direct dans des lieux publics et sur Internet les images issues de caméras installées dans des nids d'oiseaux Descriptif : Des caméras pourraient être installées au niveau de nichoirs accueillant des espèces d'oiseaux variées à Paris, allant du Martinet noir au Faucon pélerin, en passant par les moineaux ou les perruches à collier (selon la sensibilité de l'espèce). Certaines sont d'ailleurs sûrement déjà en place dans plusieurs nichoirs. Toutes ces images pourraient être diffusées en direct et en continu dans des lieux publics sur de petits écrans (ex : halls de bibliothèque), de préférence dans des lieux situés à proximité des oiseaux filmés, tandis que l'on pourrait également suivre en direct la vie du nid via Internet. Cela constituerait une fabuleuse porte d'entrée pour sensibiliser au monde fascinant des oiseaux en ville, et cela participerait à faire prendre conscience aux parisiens de l'existence d'une riche biodiversité souvent insoupçonnée à Paris. Cela constituerait également un support pédagogique très intéressant pour le milieu scolaire. Diagnostic / Inspiration / Exemples d'expérimentation passée : On peut citer l'exemple de Bruxelles qui retransmet les images d'un couple de faucons nichant sur la Cathédrale de Bruxelles, ou encore les actions du CORIF et de la LPO consistant à filmer la vie au nid pour une utilisation à visée pédagogique.

Propreté

 Tout Paris

canalpropre

Budget Participatif 2017

Le Bassin de la Villette, et par extension le Canal Saint-Martin, sont très prisés des parisiens. Je fais partie de ceux qui aiment passionnément ce cadre de vie exceptionnel, mais malheureusement encore trop souvent souillé. Toute année, des détritus flottent et s'accumulent à certains endroits formant d'impressionnantes plaques de déchets visibles de tous. Ils constituent non seulement une nuisance visuelle, un danger pour les péniches et pour les oiseaux qui fréquentent le canal, et ils accentuent la pollution de l'eau. Certains jours, un bateau passe et récolte une partie de ces détritus, mais l'accès à certaines zones lui est impossible. Mon projet est très simple. Des agents seront dévoués, tous les jours, à éliminer ces détritus qui s'accumulent notamment entre le quai et les péniches sédentaires, entre les navires du port de plaisance Quai de Seine, à certains angles stratégiques, et qui sont très facilement accessibles depuis le quai. A l'aide d'épuisettes au manche télescopique, ils vont faire la chasse aux bouteilles, sacs et autres déchets flottants, qu'ils mettront dans une poubelle à roulette facile à transporter. Ces déchets seront ensuite recyclés. Résultat : le canal est propre, le projet crée des emplois et ne coûte pas cher (achat de quelques épuisettes à manche télescopique), il permet aussi aux passants de montrer les dégâts causés par la pollution et donc de responsabiliser chacun à ce fléau.

Education et jeunesse

 60 Rue des Vignoles, 75020 PARIS

La crèche des Apaches fait peau neuve!

Budget Participatif 2017

La crèche parentale Les Apaches des Vignoles est une association fortement ancrée dans le quartier populaire de la Réunion, dans le 20ème arrondissement. Elle accueille chaque année 16 enfants grâce au travail bénévole des parents et au travail de professionnelles de la petite enfance. Son identité s'est forgée autour de son projet pédagogique très particulier qui mêle différentes pédagogies actives, afin de guider l'enfant vers l'autonomie grâce au langage et la verbalisation. La crèche des Apaches est une association très active dans le quartier de la Réunion : nous avons su tisser au fil des ans de nombreux partenariats avec les commerçants, centres sociaux, institutions, et les autres crèches parentales. La crèche est installée dans un ancien local commercial du bailleur social SIEMP. Depuis son ouverture, aucuns travaux d'envergure n'ont été réalisés dans la crèche. Depuis 2013, les locaux de la crèche ont fait l’objet de plusieurs visites officielles (PMI, Mairie, Préfecture) qui ont donné lieu à des rapports établissant l’importance de procéder à un réaménagement de la crèche. Une phase complète de diagnostics des locaux de la crèche a été réalisée en 2014 et 2015, sous l’impulsion de la mairie (DFPE). Ces diagnostics ont révélé la nécessité d’une mise aux normes et de rénovations d’ordre général afin de garantir l'accueil des enfants dans de bonnes conditions. Grâce à un travail mené depuis 3 ans par les parents et les professionnelles, nous sommes maintenant prêts pour concrétiser notre projet ! Le budget participatif répond totalement à notre démarche collaborative, ouverte sur le quartier et guidée par l’intérêt commun pour le bien-être des enfants accueillis. Merci de soutenir les Apaches pour qu’ils fassent peau neuve ! Pour plus d’info, notre film : www.lesapachesdesvignoles.org N.B : Les pj étant trop lourdes, nous n'avons pas pu inclure tous les devis et diagnostics techniques. Nous sommes prêts à vous les communiquer par mail.

Culture et patrimoine

 Tout Paris

Relevé des 122 études notariales de Paris avant 1860

Budget Participatif 2017

Les archives de Paris disparues : Les archives déposées à l’Hôtel de Ville et au Palais de Justice ont brûlé lors de la Commune de Paris en 1871, entraînant la disparition de l’état civil de 1792 à 1860 et des 4.400 registres paroissiaux antérieurs à la Révolution, qui, par le décret du 20 septembre 1792, avaient été déposés à l’Hôtel de Ville. On estime que huit millions d’actes ont brûlé, et que seulement 2 996 000 ont été reconstitués par une première reconstitution effectuée en 1872 à 1897, puis par une seconde en 1944, par les services de la Ville de Paris. Le Fichier du Minutier Central des Notaires : Une aide de la mairie nous serait précieuse, afin de poursuivre nos travaux dans l'intéret général des parisiens. A la suite d'un accord de partenariat conclu avec les Archives Nationales, et plus particulièrement avec Madame le Conservateur du Minutier Central des Notaires, une équipe de bénévoles effectue le relevé d'un certain nombre d'actes propres à intéresser les généalogistes, tels que les contrats de mariage, les testaments, les inventaires après décès, les sommations respectueuses et divers actes de notoriété (dépôts des baptistères, des mortuaires, etc.), à partir des répertoires des 122 études notariales parisiennes de janvier 1780 à décembre 1790. A terme, plusieurs centaines de milliers d'actes auront ainsi été répertoriés.

1 2 3